Nous avons testé Adios, le bloqueur de pub ultime pour iOS 9

Stéphane Moussie |

Les bloqueurs de pub sont à l'aube d'une nouvelle ère. En introduisant l'API Content Blocking dans iOS 9 et El Capitan, Apple leur donne les moyens de fonctionner efficacement et presque partout. Nous avons testé Adios, un des premiers ad blockers pour iOS 9.

Adios, simple comme bonjour

L'utilisation d'Adios est enfantine. Une fois l'application installée, il faut se rendre dans les réglages de Safari pour l'activer (Réglages > Safari > Bloqueurs de contenu). Ensuite, on ouvre Adios, on tapote sur le bouton « Block some ads (FR + EN) » et c'est tout. Quand on retourne dans Safari, toutes les pubs sont bloquées. Redoutable.

Cliquer pour agrandir

Dans la version alpha d'Adios que nous avons entre les mains, ce sont les mêmes listes par défaut qu'AdBlock Plus et la plupart des bloqueurs qui sont utilisées : EasyList EN + EaysList FR. Il y a tout de même une différence, la liste EasyList EN intégrée est expurgée des règles pour les sites pornographiques. Pourquoi ? Parce que malgré le nombre faramineux de règles qui peuvent être prise en compte (il y en a 50 000 dans notre version d'Adios), il y a une limite, et inclure les filtres pour les sites pornos reviendrait à la dépasser.

Avant / Après - Cliquer pour agrandir
Sur iPad. Avant / Après - Cliquer pour agrandir

Bien que nous ayons une version alpha d'Adios, le blocage des publicités et des scripts fonctionne de manière très efficace dans Safari. Le blocage est rapide et prend en compte la quasi-totalité des pubs.

AdBlock Plus injecte notamment du code CSS pour masquer les annonces, ce qui a un impact négatif sur les performances. L'API Content Blocking a, elle, un fonctionnement bien différent. Les bloqueurs qui en tirent parti fournissent un fichier JSON à Safari spécifiant quels contenus bloquer. Le navigateur prend ensuite en compte ces règles et bloque lesdits contenus. Armand Grillet, le créateur d'Adios, détaille le processus :

Safari compile la liste une seule fois, quand vous cliquez sur le bouton dans Adios (c'est pour ça que ça prend quelques secondes). Le fichier JSON est transformé en du code natif qui est inclus à Safari, les performances sont donc excellentes car la liste de règles JSON n'est "lue" qu'une seule fois et pas à chaque chargement de page. C'est plus qu'une simple extension au-dessus d'un navigateur comme on en a l'habitude.

Avant / Après - Cliquer pour agrandir

La version alpha d'Adios que nous avons est rudimentaire (seulement un bouton pour compiler la liste), mais son développeur prévoit des fonctions en plus et un système de mise à jour des listes dans la mouture finale :

Adios ne téléchargera que la différence entre les règles sur l'appareil iOS et le contenu à jour sur CloudKit donc ça ne sera que quelques dizaines de Ko téléchargés tous les jours pour maintenir le bloqueur à jour.

Si l'on veut ouvrir une page sans le bloqueur, mais sans pour autant le désactiver totalement, Safari dispose d'une option. Il faut pour cela appuyer longuement sur la flèche de rechargement et tapoter sur « Recharger sans les bloqueurs de contenu ».

Au-delà de Safari

Notre version d'Adios ne fonctionne qu'avec Safari pour le moment, mais à terme le blocage de contenu concernera aussi les vues web intégrées aux applications. Quand vous ouvrirez un lien dans Twitter ou Facebook, le navigateur interne bloquera la pub, comme Safari.

Il y a tout de même une condition importante pour que cela fonctionne : les applications doivent prendre en charge la nouvelle classe SFSafariViewController. La classe UIWebView utilisée sous iOS 8 n'est pas compatible et elle sera toujours disponible dans iOS 9. Cela veut donc dire que tous les navigateurs internes ne bloqueront pas la pub, du moins tant qu'Apple n'obligera pas à passer à la nouvelle classe.

« Les applications comme Adios vont créer une disruption sur le marché de la publicité »

Pourquoi, au fait, créer un bloqueur de pub ? Les motivations d'Armand Grillet sont les mêmes que celles de Dean Murphy, un autre développeur qui a annoncé récemment travailler lui aussi sur un ad blocker. Le premier « ne [croit] plus au Web actuel et ses publicités intrusives », le second veut « refaire de la navigation web avec un iPhone et un iPad une super expérience. »

Étudiant en cloud computing, cette application représente aussi un beau challenge pour Armand Grillet : « c'est un bon moyen pour apprendre à gérer CloudKit et des centaines de milliers d'enregistrements avec une deadline très serrée et des utilisateurs exigeants. »

Le développeur ne fait pas ça pour l'argent. Adios sera téléchargeable gratuitement, sans achats in-app ni publicité. « Toute ma plateforme de gestion des règles a été construite pour ne pas me coûter un centime tout en étant scalable (par exemple via l'utilisation massive de CloudKit). »

En fait, il est convaincu que l'arrivée d'applications comme Adios « va créer une disruption sur le marché de la publicité en ligne, ce qui est selon moi bénéfique sur le long terme. » Autrement dit, il espère que la presse en ligne va changer de modèle économique, essentiellement basé sur l'affichage de publicité aujourd'hui. « Je veux juste être acteur du changement ! »

La démocratisation des bloqueurs de pub sur les ordinateurs, (près d'un américain sur deux utilise un logiciel de ce type, selon une étude du Reuters Institute for the Study of Journalism) a déjà fait beaucoup de mal à la presse.

À cause de revenus publicitaires en chute libre, des sites ferment (Jeuxvideo.fr et Laruche.com dernièrement), d'autres se font acheter pour une bouchée de pain (Numerama acheté pour 1 € symbolique), d'autres prennent la voie de l'audience à tout prix. Il y a aussi ceux qui, comme Gamekult récemment, tentent la voie du payant pour échapper à la course au clic qui nivelle la qualité par le bas.

Pas plus tard qu'hier, comme pour anticiper l'arrivée des ad blockers sur iOS, Mac4Ever a fait le point sur sa situation et annoncé une nouvelle mesure :

Si un lecteur utilise un AdBlocker sur Mac4Ever, nous allons bientôt lui afficher un petit encart humoristique et explicatif lui proposant, soit de mettre le site sur liste blanche, soit de prendre un abonnement VIP.

La balle est désormais dans le camp des lecteurs. Si Mac4Ever continuera probablement de vivre encore de nombreuses années, peu importe le modèle choisi, c'est maintenant à vous de nous donner les moyens (ou non) de nous développer.

Le mobile est en pleine expansion et largement épargné par les bloqueurs actuellement. 37 % des Français utilisent leur smartphone pour lire l'actualité au moins une fois par semaine. Aux États-Unis, la majorité des 50 sites d'info les plus visités ont une audience sur mobile supérieure à celle sur ordinateur, d'après une étude du Pew Research Center. Pour prendre un exemple concret, 50 % des visites mensuelles sur iGeneration sont réalisées sur mobile. Étendre les bloqueurs à iOS 9 reviendrait à porter l'estocade finale.

Apple News

Mais est-ce qu'Apple va prendre le risque de se mettre à dos toute la presse ? Après tout, il n'y a aucune mention de la publicité dans l'article d'introduction à Content Blocking du projet WebKit, ni dans le reste de la documentation. Interrogée, Apple ne nous a pas donné de réponse.

Armand Grillet, lui, est très confiant. En contact avec les principaux ingénieurs de Cupertino travaillant sur cette API, il est au courant des rouages du dispositif. Selon lui, plusieurs éléments prouvent qu'Apple est en train de créer une API faite pour avoir des applications similaires à AdBlock sur les appareils iOS.

ll cite la copie de toutes les fonctionnalités prises en comptes par les règles AdBlock : « la syntaxe des règles pour iOS accepte quasiment tout ce qui existe en règles AdBlock. » Il y a aussi la prise en charge d'un nombre considérable de règles ou encore la possibilité de mettre à jour les listes depuis une extension. « Cela veut dire qu'on peut utiliser Safari, voir un site qui bloque la navigation avec une balise div "Vous utilisez un bloqueur de pub, c'est le mal !", utiliser l'extension pour désactiver le bloqueur sur ce site et ainsi pouvoir visiter ce site facilement », explique-t-il.

Aux médias mécontents, Apple pourra répondre : « Venez sur notre formidable plateforme Apple News qui vous rapporte 100 % des recettes publicitaires, ou 70 % si vous utilisez iAd. » Car Apple News est en dehors du champ d'action des bloqueurs. En tout cas, pour les journaux qui joueront pleinement le jeu et soumettront leurs articles en entier au service (il y a sinon un navigateur interne pour lire la suite des articles tronqués). Redoutable, on vous dit.


avatar Le docteur | 

Je n'ai rien pigé pour votre histoire de "limites" à propos des sites porno.
Ca ne serait pas plutôt de la pruderie anglo-saxonne (ou une alliance avec les sites de uc ? ou un "mélange" (hum!) des deux?)

avatar Lemmings | 

Entre abus de position dominante (si Apple impose ses solutions) et survie des sites web mise en péril... Bravo, belle mentalité.

Les sites à abonnements ne sont tout simplement pas une bonne solution. Impossible pour les gens de payer tous les sites qu'ils visitent. Impossible également pour un nouveau venu de se faire connaitre sans moyens... Bref...

La pub a trop abusé et continue de le faire (je bosse dans un gros groupe média, on se bat avec le service pub pour qu'ils n'abusent pas à foutre le bordel sur les sites), mais c'est le seul moyen de financement possible pour le moment. Et en toute franchise, je n'en vois pas d'autres.

avatar poulpe63 | 

"suffit" d'afficher une page dédiée sur le navigateur qui n'affiche pas la pub, et c'est réglé (soit le gars affiche la pub, soit il va ailleurs) -- si le site en question apporte un plus-value certaines, le surfeur fera le nécessaire...

avatar Lemmings | 

Mais bien sûr...

avatar Crkm | 

Excellent,j'applaudis cette initiative d'Apple.

avatar HooHoo | 

Enfin !

avatar death_denied | 

@Androshit

Il peut faire le tapin autant qu'il veut l'autre mythomane de Didier, je n'y remettrai plus les pieds sur son site moisi. Et le boycott a été efficace de mon côté: toutes ma famille et amis ont suivi mon conseil et on effacé l'appli mac4ever. Censure des commentaires (genre en quelques secondes un commentaire qui ne lui plait pas se tape 50 moins, mais bien sur...)
En toit cas bonne nouvelle que ce adblocker sur iOs.

avatar death_denied | 

@simnico971

La notation des commentaires sur m4e était utilisée par le dev du site pour faire croire que les lecteurs allaient dans le sens de son article, il mettait des flopées de moins instantanément pour censurer les commentaires qui lui déplaisaient...

avatar morganmorgan | 

Ok c'est agréable un site sans pub, mais beaucoup ne réfléchissent pas plus loin que leur utilisation perso et oublient que la pub est souvent le meilleur moyen pour de nombreux sites de subsister.. Et je pense que c'est une erreur de la part d'apple de retirer ces revenus.
On parle souvent d'abonnement payant pour avoir accès à du contenu sans pub, mais comme c'est écrit plus haut, on ne peut pas s'abonner à x sites juste pour s'informer..

avatar eden-eden | 

Non mais si un seul site rassemble une actualité Mac très complète et de grande qualité, on n'a pas besoin d'aller sur un millier de sites.

Avant, moi j'allais en kiosque et je feuilletais les magazines spécialisés Mac, et je repartais avec celui ou ceux qui me plaisaient. Je payais ainsi quand j'en avais les moyens et l'envie un numéro complet que je prenais le temps de lire jusqu'au mois suivant.

Il faut tout de même se souvenir qu'il y avait des pubs dans ces magazines, mais que ça nous choquait moins. C'est qu'aujourd'hui ces pubs envahissent tout le net. Et ça fatigue un peu. Donc, on perd notre discernement, et on bloque tout.

Si un abonnement n'est pas trop cher, et qu'on peut le suspendre simplement à tout moment, même pour une courte période, alors c'est acceptable. Un site comme MacG pourrait aisément tenter cette solution. Si les titres et les résumés sont accrocheurs, alors ils donneront envie d'y aller.

avatar Zeusaon | 

Et as tu pensé à la petite portion de personnes qui n'ont toujours pas accès à l'ADSL car les zones blanches existent encore et toujours, et que, le seul moyen qu'ils ont d'avoir un accès internet c'est par leur téléphone ou leur clé 3G ? Tu ne t'imagines même pas d'une part qu'un accès normal à internet revient très cher de cette façon et qu'aussi les pubs tout le temps et partout ça grille un forfait vitesse grand V, alors merci Apple pour cette initiative. Initiative qui n'aurait jamais existé si les annonceurs comme les sites webs eux memes n'avaient pas été trop gourmands, mais là on arrive a un point où pour le commun des mortels ça devient completement étouffant...et encore plus avec un accès 3G uniquement....L'information se monnaie, c'est exact et normal, mais là, me concernant, les pubs me coutent trop cher.

avatar Mathias10 | 

@iGeek07 :
J'allais marquer le même commentaire pour oomu

avatar powerjaja | 

Depuis le début de l'article je me disais "ok, merci Apple pour ça mais quel peut bien être leur intérêt ? Ils ne font tout de même pas ça simplement pour nous fait plaisir ?"...

J'avais oublié Apple News... ;-)

avatar Yuku | 

C'est une des raisons pour lesquelles je jailbreak : Untrusted Hosts Blocker. Quasi plus de pubs depuis des années me concernant, y compris dans les apps. La communauté JB a pas attendu Apple, et heureusement...
Quant à l'attitude d'Apple ici, avec son "service" News, c'est pitoyable, du pur chantage et abus.
Sinon, trop de sujets abordés dans les com, trop de choses à débattre...

avatar yorick | 

Du coup avec Apple New comme ça se passera avec la pub.

Soit on aura IAD, mais l'article est au complet. Avec iAd a t on les meme gene ? Les traqueurs de site visité ? Publicité qui sont affiché sur toutes la page ? Vidéo a lecture automatique ?

Ou soit on utilise sa propre technique de pub.....donc on peut aussi avoir le meme problème que maintenant non ?
Du coup, la presse préféra rester sur internet et leur application en bloquant les bloqueur de pub.

avatar 33man | 

La pub il ne faut pas oublier ca fait utiliser notre forfait, ca consomme du cpu et batterie pour afficher des choses qui ne nous intéressent pas forcément et au final... il y en a tellement qu'on arrive a bloquer les pubs... Bref les journaux geulent... mais si le contenu est intéressant et non biaisé par des sponsors et qu'ils offrent des abos corrects, alors oui cela vaut la peine, mais perso actuellement, je vois plein d'articles sur des sites FR qui sont pratiquement les mêmes que des site "gratuits" américains et qui eux ne pratiquent pas les abos VIP ou autre choses... Pas de créations ni de journalisme juste du copier, updater, coller... Donc perso entre payer pour des news traduites en FR et des news gratuites en anglais... mon choix est fait... Mais bon je dois avouer que l'application IOS de Igen est top comparée à celle de m4ever, mais à nouveau, bis répetita, une news apparait sur l'un des deux site et 10 secondes après c'est le suivant qui annonce la même new... donc je n'ai pas l'impression qu'un lecteur va volontairement s'abonner à XXX sites pour la même info, de même que personne ne s'abonne a trois journaux de sa ville... donc à mon avis le mode abo n'est pas le bon à moins d'être le seul fournisseur... et je me demande si les publicitaires ne pourraient pas justement faire payer plus les annonceurs... car j'ai l'impression qu'au final les principaux concernés, les utilisateurs, on se fait plumer... Nos informations sont super utiles pour les pubs, mais en plus faut payer pour les enlever... mais bon pas plus que de lire des news gratuites, il faut juste trouver le juste milieu et éviter que 15 intermédiaires veulent se graisser les pattes...

avatar bta_bloquant | 

Je n'utilise plus Mac4ever depuis belle lurette avec leurs articles moisis de 4 lignes sans analyse derrière. On dirait vraiment des dépêches AFP.

Par contre MacG est vraiment pas mal. Analyse, info diverses et variées sur les FAI, Android, Intel...

avatar alan1bangkok | 

@bta_bloquant :
fayot..mouhahahaha ...

avatar iThomas | 

Redoutable indeed.

avatar Milouze | 

Bonne nouvelle, la navigation iOS me rappelait parfois le temps des CD AOL et des hébergements Mygale... Certains sites sont limites impraticables de nos jours tellement le fatras de liens sociaux/pubs/mouchards/backlink/partenariat remplit tout l'espace de lecture - en particuliers ceux des grands médias. Quand on me passe un lien LeMonde.fr, j'ai des convulsions rien qu'à l'idée d'avoir à faire de la spéléologie pour trouver l'article en question... Et Il suffit de mettre les sites qu'on aprecie en white-list.

avatar Espcustom | 

c'est de la facilité ces pubs intrusives c'est tout. le modèle est arrivé en bout de course tout simplement, et au lieu de se creuser un peu les méninges pour trouver d'autres méthodes de revenus on va au plus sim^ple.

Finalement c'est un peu comme ds les grands groupes industriels, quand on veut du chiffre on tape sur le plus simple, au lieu de chercher des solutions plus innovantes et performantes. (et qui soit dit en passant contente "presque" tout le monde). Internet evolue a une vitesse vertigineuse, mais les modèles eco s'y affèrents eux n'ont pas l'air de suivre...

moi je les ai pas les solutions, je ne travaille pas ds le milieu, je laisse ceux qui y sont le faire et y réfléchir. Mais y'a bien un jour ou qq1 va se ramener avec une bien meilleure alternative non?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR