Apple Pay bientôt en Arabie saoudite

Mickaël Bazoge |

Apple Pay poursuit son tour du monde avec un arrêt en Arabie saoudite. Le service de paiement mobile y sera lancé prochainement avec comme principal partenaire MADA, un réseau de paiement très important dans ce pays.

Ni Apple ni MADA ne donnent de date précise. L’Arabie saoudite sera le 30e pays à disposer d’Apple Pay, on attend aussi des nouvelles du lancement en Allemagne promis par Tim Cook.

avatar Franckali | 

Il serait temps de déployer une catégorie « lange arabe » dans ibooks et itunes U...

Il y a beaucoup de langues (même le turque), mais l’arabe est « bizarrement » absent... Sachant que sur Kindle il y’a tout un tas de livres en arabe depuis des années!

avatar Fanoo | 

En attendant, chez BNP Paribas, c’est non disponible, au LCL non plus, et au Crédit Agricole non plus. Bravo les banques françaises !!

avatar Dv@be | 

@Fanoo

Au moins il y a quelques banques françaises... alors qu’il n’y en a aucune pour la Belgique 🤬

avatar headoverheel | 

@Dv@be

Je voulais lui répondre « tu fais tout pour provoquer les belges » mais tu as été trop rapide.

avatar MJohnson | 

@Dv@be

Tim Cook n’aime pas nos frites, ca va pas avec l’esprit santé de l’Apple watch... plus sérieusement, des utilisateurs Belge ont eu des invitations à enregistrer leur carte BNP Paribas Fortis dans Wallet récemment. Un signe annonciateur du lancement ?

avatar Dv@be | 

@MJohnson

Ah ça c’est - peut être (une fois) - une bonne nouvelle 🧐

avatar Nico_Belgium | 

@MJohnson

Est ce que je pourrai voir les témoignages dont tu parles ? C’est la première fois que je lis cette news et ça m’intéresse :-)

Merci!

avatar R1x_Fr1x | 

Pas un mot sur le régime saoudien là encore? Apple fait bien trop d’argent, c’est pas la Turquie là.

avatar en ballade | 

@R1x_Fr1x

On devrait dire un mot sur le régime français qui laisse mourrir des réfugiés en Méditerranée....ça suffit la condescendance

avatar R1x_Fr1x | 

@en ballade

C’est effectivement un vrai sujet. En Méditerranée et aux bords du périphérique parisiens en ce qui concerne des français bien français.

Mais Dieu merci malgré cette ignominie nous ne sommes plus au moyen âge où l’on tranchait des têtes en pleine rue comme c’est toujours le cas dans ce pseudo royaume saoudien de la honte mais qui possède suffisamment d’or noir pour faire taire les plus blancs chevaliers à l’indignation achetable.

Donc oui je suis aussi pour qu’on s’indigne de notre propre pays car voyez-vous cher mr, ce sont les principes qui m’intéressent, où qu’ils soient. Pas la nationalité des donneurs (vendeurs) de leçons.

avatar en ballade | 

@R1x_Fr1x

"ce sont les principes qui m’intéressent, où"

Et en France on se tient à ses principes ? Pour qui? Manifestement les droits de l’homme ne sont pas respectés.
Dans ce moyen orient certains pays hérissent les poils alors qu’un autre colonisateur n’attire pas autant de levées de bouclier.

avatar iPop | 

@R1x_Fr1x

Je ne pense pas qu’il y ait un régime quelconque dans le monde qui n’y est rien à se reprocher. Faut bien vendre.

avatar R1x_Fr1x | 

Pour ceux qui attendent la fonction ApplePay en France car leur banque n'est toujours pas compatible, inscrivez-vous à la néo-banque "Max" (filiale du Crédit Mutuel Arkéa).

https://www.max.fr/

Tout est 100% gratuit. C'est une carte bancaire pilotée via une application qui va être soit totalement autonome avec son propre compte donc son propre IBAN (vous pouvez même y domicilier votre salaire), ou liée à votre banque principale comme intermédiaire. En France, l'avantage est la compatibilité ApplePay, Garmin Pay, Fitbit Pay et Samsung Pay.

Et à l'étranger, vous pouvez payer et retirer sans aucun frais au taux de change réel Mastercard.

avatar iPop | 

@R1x_Fr1x

Ou est l’embrouille ?

avatar R1x_Fr1x | 

@iPop ba franchement j'ai le service depuis 2 mois et je dois avouer que je n'en ai toujours pas trouvé (et pourtant en bon franchouillard, râler, je sais faire). Le seul moment où ils prennent des sous, ce sont pour les incidents de paiement / irrégularités genre:

15 € – rejet de prélèvement par défaut de provision
l’un de vos créanciers demande la saisie d’une somme sur votre compte :
50 € – frais par saisie attribution, avis à tiers détenteur ou opposition à tiers détenteur
10% du montant dû au Trésor Public à hauteur de 50 € maximum – frais pour opposition administrative

https://www.max.fr/tarifs/

avatar iPop | 

@R1x_Fr1x

C’est noté.

avatar PierreBondurant | 

Apple est marrante: elle fanfarone d’avoir viré de son store un polémiste décérébré de 2e zone aux US mais ça n’empêche pas de faire du business en Arabie Saoudite ou des centaines de personnes “disparaissent” chaque année dans les geôles d’une dictature sans pitié. 🤑

avatar en ballade | 

@PierreBondurant

"des centaines de personnes “disparaissent” chaque"

30000 morts chaque année aux usa liés aux armes, prison exclusivement rempli d’afro-américains révélateur d’un état raciste et discriminatoire... elle est belle la démocratie.

avatar Ajioss | 

@en ballade

Tu sautes après chaque message pour défendre l’Arabie saoudite. Merci pour elle. Une raison particulière ?

avatar en ballade | 

@Ajioss

"Une raison particulière ?"

La raison? Le racisme facile alors on commence à balayer devant sa porte?

avatar Ajioss | 

@en ballade

Que dieu te bénisse c’est tout à ton honneur. Surtout continue.

avatar Mac_Gay | 

@PierreBondurant

J’ai vécu 4 ans à Riyad, et je te recommande d’abord de ne pas confondre le régime en place et les gens qui vivent là-bas, qui sont tout à fait normaux et qui ont bien droit aux mêmes conforts et services que toi.

Ensuite, certes, la peine de mort est répandue en Arabie Saoudite (comme elle l’est aux USA), et il y a des arrestations qu’on peut juger illégitimes, mais non, les gens ne « disparaissent » pas. On sait qu’ils sont emprisonnés et Human Right Watch suit ces cas.
Donc oui, Apple peut commercer avec l’Arabie (même si elle n’y a pas d’Apple store) tout comme la France.

Enfin je te signale que les pays « voyous » peuvent être soumis à des sanctions commerciales votées au conseil de sécurité de l’ONU. C’est le cas de la Corée du Nord, avec laquelle Apple ne commerce pas...

avatar IceWizard | 

@PierreBondurant
"Apple est marrante: elle fanfarone d’avoir viré de son store un polémiste décérébré de 2e zone aux US mais ça n’empêche pas de faire du business en Arabie Saoudite ou des centaines de personnes “disparaissent” chaque année dans les geôles d’une dictature sans pitié. 🤑"

Achète une action Apple afin d'en devenir actionnaire. Puis lance une pétition auprès des autres actionnaires pour rassembler assez de voix, pour avoir le droit de poser une question publique à Tim Cook lors de l'assemblée générale.

Mais faut des couilles pour le faire et de la détermination .. des trucs inconnus des geeks de comptoir passifs-agressifs.

avatar PierreBondurant | 

@IceWizard

“Mais faut des couilles pour le faire et de la détermination ...”

Non, il faut y croire avec une bonne dose de naïveté voire de niaiserie dans cas!
Après 15 ans en finance, je me fais pas beaucoup d’illusions sur la corporate governance des entreprises cotées. Mon propos n’était pas de dire “il faut changer le monde” comme un jeune boutonneux de fac de socio, c’était juste de souligner l’hypocrite Tim Cook, prompt à taper fort sur le bouseux de 2ème zone pour ensuite bien s’aplatir devant les régimes musclés (Chine, Arabie Saoudite...) car il y a bcp de dollars à gagner.

avatar Nico_Belgium | 

@PierreBondurant

Le fait de ne pas soutenir un régime politique ne justifie pas d’en punir les utilisateurs d’Apple dans le dit pays..

Ce sont deux choses complètement différentes. En quoi le fait de ne pas lancer Apple Pay dans le pays aidera de quelques façon que ce soit à changer le régime politique de ce dernier ?

avatar PierreBondurant | 

@Nico_Belgium

Sur l’utilité ou pas d’un boycott, j’ai pas de conviction forte: la plupart des analystes disent que ça ne sert souvent à rien, d’autres disent que c’est ça qui a permis la fin de l’apartheid en Afrique du Sud... chacun sa manière de voir.
Étonnant d’ailleurs à ce sujet de voir la différence de traitement entre l’Arabie Saoudite et l’Iran!

Mon point c’était plutôt sur la communication “high moral ground” d’Apple quand ça coûte pas cher vs la réalité du business qui pousse Apple à composer avec les pires régimes quand on parle de beaucoup de dollars (comme d’autres boites d’ailleurs mais c’est dernières ne passe pas leur temps à faire la morale)

avatar Nico_Belgium | 

@PierreBondurant

De nouveau, je ne vois pas le rapport.

Dans les commentaires ici j’en vois beaucoup s’indigner et mélanger politique et business.

Ce sont deux choses totalement différentes. Ce n’est pas avec le gouvernement d’Arabie saoudite qu’Apple a négocié pour lancer le service, mais bien avec les banques...

Apple n’est pas une société à but non lucratif, c’est une société d’informatique et de service. Leur but est de fournir leurs services à un maximum d’utilisateurs et d’en tirer le profil. C’est donc normal qu’ils le fassent..

Et de toute façon qu’ils le fassent ou non n’aura potentiellement aucun impact sur la politique du pays...tu penses vraiment que les saoudiens vont manifester pour changer les lois du pays parce qu’Apple refuse d’y lancer Apple Pay ? C’est ridicule.

Ils ont le droit de prendre position sur les lois liberticides tout en lançant des produits dans les pays qui ont ces mêmes lois. A mon sens c’est pas du tout une contradiction...ce sont juste deux choses différentes.

avatar Mac_Gay | 

@Nico_Belgium

"Ce sont deux choses totalement différentes. Ce n’est pas avec le gouvernement d’Arabie saoudite qu’Apple a négocié pour lancer le service, mais bien avec les banques..."

Avec MaDA, qui centralise tous les paiements et retraits faits avec une carte bancaire saoudienne, et bien sûr contrôlé par les autorités du pays.

avatar lepoulpebaleine | 

@PierreBondurant

« Étonnant d’ailleurs à ce sujet de voir la différence de traitement entre l’Arabie Saoudite et l’Iran! »

————————————

Là on est complètement hors sujet, mais c’est mon dada la géopolitique du moyen orient (attention je ne suis pas un vrai spécialiste).

————————————

En « résumé », sans donner de détails (que souvent j’ignore).

1. Peuple et religion

Iran : peuple d’origine perse avec comme religion l’islam chiite. Alors que l’Arabie Saoudite : peuple arabe avec comme religion l’islam sunnite (et par ailleurs une forme particulière, le wahhabisme, qui prône un retour à « l’islam des origines »).

Évidemment, sunnites et chiites ont parfois « un peu de mal à s’entendre ». Un peu comme catholique et protestants au moment de la Saint Barthélemy (!).

2. Du côté de l’Arabie Saoudite

Depuis la chute de l’empire ottoman et au moins jusqu’à la seconde guerre mondiale, le moyen orient est un « terrain de jeu » pour les puissances occidentales qui s’y disputent le pouvoir et... le pétrole (tout ça est assez long à détailler).
Toujours est-il qu’en février 1945, les USA et l’Arabie Saoudite font un pacte fort qui, en gros, garantie à l’Arabie Saoudite un soutien militaire inconditionnel et une non ingérence dans ses affaires intérieures en échange de... l’accès aux énormes gisement pétroliers de la péninsule.

Remarque - Les historiens ne sont pas unanimes sur le fait qu’un pacte officiel ait été signé. Il se pourrait que tout cela ce soit fait de manière plus informelle et plus progressive.

3. Du côté de l’Iran (Perse)

L’histoire de la Perse, devenue Iran est extrêmement riche, et le moins que l’on puisse dire est que le pouvoir a de très nombreuses fois changé de main (de guerre en révolution et en coup d’état).

Un truc « marrant » : dans les années 1930 le port du voile était interdit en Iran et les hommes avait l’obligation de s’habiller comme des occidentaux. (!)

De 1945 à 1979 l’Iran est gouverné par le « Chah » Mohammad Reza Pahlavi, avec le soutien des occidentaux (disons au moins américains et britanniques). Cette longue période demanderait à être beaucoup détaillée. Mais retenons quand même que c’est à ce moment là que le pays s’est fortement modernisé. Avec un autre point important : un pouvoir très fort considéré même par certains comme dictatorial.

Et en 1979 (après plusieurs années de flottement) : révolution islamique et prise du pouvoir par l’ayatollah Rouhollah Khomeini qui en devient le « guide suprême » (de retour d’un exil d’une dizaine d’années... en France !).

Remarque - L’issue de la révolution et l’instauration d’une république islamique était loin d’être acquise car les révolutionnaires étaient très divers (des communistes, des laïques, etc.).

Le point fort qui, à mon humble avis, explique encore aujourd’hui la détestation de l’Iran par les USA et la fameuse « crise des otages américains ». L’occupation de l’ambassade américaine et la prise en orage des américains qui s’y trouvaient de 1979 à 1981 a totalement traumatisé l’Amérique.

4. Israël et Palestine

Sujet brûlant, dont je ne retiens que quelques points (ce qui est évidemment réducteur) :
- L’Iran (ou plutôt ses dirigeants actuels) souhaite officiellement la disparition d’Israël.
- L’Arabie Saoudite, même si elle essaye de vaguement le cacher est pratiquement voire carrément un allier d’Israël. En tout cas le ciel de l’Arabie Saoudite est ouvert à l’aviation israélienne et ils font même des exercices militaires communs. Étonnant ? Oui et non. Disons que le fait d’avoir l’Iran comme ennemis commun peut l’expliquer (les ennemis de mes ennemis peuvent, au moins momentanément être mes amis).
- Évidemment, les USA sont les défenseurs numéro un d’Israël.
- Désole d’être aussi abrupt, mais il semble bien que tout le monde se foute complètement des palestiniens : en général leur sort est surtout utilisé comme prétexte (à géométrie variable) par les puissances régionales. L’Égypte est sans doute le pays qui a le plus œuvré pour trouver des solutions. Mais ils sont quand même plutôt du côté israélien et américain (sauf pendant la parenthèse Mohamed Morsi). On pourrait aussi évoquer la Jordanie (mais c’est là encore une autre histoire).

5. Une « petite » conclusion

J’ai volontairement passé sous silence les actions et positions de la Russie et de le Turquie.
Et je n’ai pas parlé non plus de l’atroce guerre civile en Syrie qui a, bien entendu, d’énormes répercussions internationales.

Difficile d’y voir clair dans ce gigantesque « bazar ». Il n’y a (évidemment) pas d’un côté les méchants et de l’autre les gentils.
Sauf que les américains (même si j’aime beaucoup ce pays) a plutôt tendance :
- à défendre ses intérêts (ça c’est normal) ;
- à faire preuve d’un manichéisme absolument invraisemblable (ça c’est débile).

Et c’est ainsi qu’ils ont fait le choix de l’Arabie Saoudite (et des autres pays autour) et qu’ils considèrent l’Iran comme un danger mortel.

Et cela est en effet totalement incompréhensible quand on « ajoute dans l’équation » la question du terrorisme islamique et en particulier les attaques du 11 septembre 2001.

D’où sont originaires les terroristes ? Qui les finance ? De quel Islam se réclamant-ils ?

Je vous laisse trouver les réponses (indication : l’Iran n’a strictement aucun rapport avec tout ça).

Ayant du mal à terminer, je vais conclure par une question : comment évolueront les relations internationales, en particulier au moyen orient, le jour où il n’y aura plus de pétrole ? (Et on sait que cela arrivera fatalement.)

avatar Mac_Gay | 

@lepoulpebaleine

Tu n’as pas mentionné le Yemen...

CONNEXION UTILISATEUR