Allemagne : des journalistes et des politiques inquiets du système d'analyse de photos d'Apple 🆕

Florian Innocente |

Mise à jour 17/08 — Le parlement allemand s'est saisi de l'affaire. Le président du comité à l'agenda numérique, Manuel Hoferlin, a envoyé un courrier à Tim Cook pour lui demander de reconsidérer le système de détection des photos pédopornographiques. Apple est sur une « pente dangereuse », tout en compromettant la confidentialité des communications, selon lui. Hoferlin estime que la technologie d'Apple sera « le plus grand instrument de surveillance de l'histoire ». Elle sera lancée d'abord aux États-Unis cet automne.


Article original, 16/08 — La décision d'Apple de mettre en place un mécanisme de détection et de signalement d'images pédophiles commence à provoquer des réactions en Europe. Initialement ce système sera lancé aux États-Unis, Apple ayant indiqué qu'elle ne s'interdirait pas de le lancer dans d'autres pays en fonction des législations locales.

Des associations de journalistes germanophones en Allemagne, en Suisse et en Autriche, s'alarment à l'idée que ce système d'analyse de la base de photos en local sur l'iPhone, avant sa synchronisation en ligne via la fonction Photos iCloud, puisse à terme déborder vers d'autres contenus.

Le système d'Apple schématisé (détails)

C'est un leitmotiv dans les critiques émises à l'encontre de ce système. On commence avec les photos de pédopornographie et demain, peut-être, Apple se verra sommée par un gouvernement d'étendre ses filets vers les photos de dissidents, de minorités persécutées, etc.

Ces associations s'inquiètent que des informations confidentielles et leur sources, stockées sur les appareils des journalistes, puissent faire un jour l'objet de telles recherches automatisées. Et ce alors que ces médias ont des correspondants basés aux États-Unis. Dans les risques possibles il est aussi évoqué le cas de la Hongrie et du gouvernement Orban dont la politique va ouvertement à l'encontre de la communauté LGBT.

Là encore il y a cette crainte de voir ces gouvernements exiger d'Apple qu'elle ouvre son système plus largement. La Pomme a expliqué que son mécanisme est précisément conçu pour n'être exploitable que dans ce contexte de la lutte contre la pornographie infantile, en liaison exclusive avec une base de donnée spécialisée dans ce domaine.

Craig Federighi reconnait qu

Craig Federighi reconnait qu'Apple a très mal communiqué sur les mesures de lutte contre la pédopornographie

Apple l

Apple l'assure, les gouvernements ne pourront pas abuser du nouveau mécanisme de lutte contre la pédopornographie

De même, Apple a assuré qu'elle s'opposerait à toute demande allant dans un sens contraire. Mais elle n'a pas évoqué le cas où un gouvernement irait au-delà d'une requête insistante — comme ce fut le cas avec le FBI pour l'affaire de San Bernardino — et qu'il inscrirait sa demande dans une nouvelle loi.

Ces associations de journalistes demandent à la Commission européenne, aux ministères de l'Intérieur de leurs pays respectifs ainsi qu'aux bureaux en charge du respect du RGPD de s'emparer de ce dossier.

avatar r e m y | 

Ben non.... ce système n'existe chez personne d'autre. Apple innove avec ce système de surveillance generalisee directement intégré à l'OS sur le smartphone lui-même.

(La vérification sur les serveurs, que pratique Google, Microsoft, ou Amazon, Apple y est également soumis de part la législation US, et le fait, comme ils l'ont plusieurs fois expliqué. Les photothèques iCloud sur les serveurs Apple, sont déjà passées au crible de la base de données d'images pedophiles, tout comme les images envoyées en pièces jointes d'email.)

avatar marenostrum | 

j'ai fait un essai aujourd'hui sur la reconnaissance de l'écriture avec la beta iOS 15. je l'avais oublié, mais il montre une icône maintenant sur les photos où il reconnait un texte.
ça marche très bien leur truc et peut être vraiment utile, surtout avec les langues exotiques.

https://www.dropbox.com/s/ysniztxlsf4r7zd/rec-texte.jpg?dl=0

il reconnait aussi les gares (si dans la photo y en a un panneau de gare), et il peut activer l'app Plans pour détailler le trajet. par contre ici y a un bug entre Photos et Plans. ça marchait pas.

avatar Levrai | 

Uniquement ce qui transite sur leurs serveurs mais ils ne font pas de scan local sur le smartphone, ce qui est bien différent.

avatar marenostrum | 

c'est un peuple de nudistes les allemands, normal d'avoir peur. faut qu'ils fabriquent leur appareils deutsch.

avatar YetOneOtherGit | 

Question peut-être provoquante, mais pragmatique, dans le pire de scénario où un état métrait la main sur cette outil, que cela changerait-il réellement à la capacité des états peu respectueux de la vie privée sur leur moyen de contrôle?

Ne faisons nous pas une fixation sur un détail qui même dans le pire des cas ne changerait pas grand chose à l’arsenal très conséquent de moyens à la disposition des régimes ?

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Cela change au niveau de la systématique.
Si aujourd'hui un état peu scrupuleux veut des données sensibles, il est obligé d'aller les chercher, de fouiller, d'engager des moyens...
Si debione est un dangereux possesseur de photos de chaton Rho mignon, et que le gouvernement voudrait que cela cesse, ils peuvent obliger Apple à ouvrir iCloud de debione et le gouvernement pourra allez regarder parmi les 50k de photos si il n'y a pas de photo de chaton Rho mignon. Mais pour faire cela, il faut déjà que l'état pense que debione possède ces photos, et qu'ils fassent la demande. Si on multiplie cela par des millions de possesseur d'appareil Apple, on remarque que c'est bien l'état qui n'aura pas les moyens de suivre. La ou ce système peut permettre à l'état qui décide que c'est fini les photos de chatons Rho mignon, de juste imposer par la loi: toute personnes possédant ce genre photos est automatiquement détecté et accusée d'être à la solde de l'Empire des chats.

Toute la problématique se situe au niveau de la présomption d'innocence, ou de la présomption de culpabilité. E c'est un changement fondamental qui a des implications bien plus grande sur la société de demain que malheureusement les pauvres gamins qui se font abuser (sans oublier que la problématique ne sont pas les photos des abus, mais les abus en eux-même, qui pour le coup n'auront pas moins de chance d'arriver, donc au niveau de la protection de l'enfance cela change que dalle, par contre niveau protection de la vie privée et de la notion de présomption d'innocence cela change tout)

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Cela change au niveau de la systématique. "

Au niveau symbolique en fait, j’ai quand même la sensation que nous sommes plus sur de compréhensibles positions de principe que sur une analyse objective du risque potentiel.

Je doute fort que les diverses structures étatique en charge de la surveillance sabrent le champagne dans la perspective d’un éventuel accès à un système de détection en local de fichiers basé sur une signature.

Nous sommes sur des outils avant tout de communication, de consultation et d’échange et le système évoqué n’est en rien une back-door donnant un accès facile à un terminal.

L’arsenal à la disposition des états et des entreprises pour surveiller la vie numérique est largement plus sophistiqués de ce qu’offre un système sommes toute très primaire et limité de détection de fichiers en local basé sur une signature.

Nous sommes sur un point de fixation symbolique sur des enjeux qui inquiètent légitimement, mais il ne me semble n’y avoir ici strictement rien qui puisse changer radicalement l’efficacité d’un contrôle des citoyens au regard de ce qui existe déjà.

Rechercher des fichiers spécifiques pour détecter les “deviances” par rapport aux normes établies par un état au niveau de l’activité politique me semble vraiment d’une efficacité douteuse au regard de ce que sont déjà capable de faire les états et plus encore les entreprises privées.

C’est bien plus l’activité numérique qui permet de tracer et catégoriser les individus que la recherche de quelques fichiers spécifiques en local.

avatar debione | 

@YetOneOtherGit
"Je doute fort que les diverses structures étatique en charge de la surveillance sabrent le champagne dans la perspective d’un éventuel accès à un système de détection en local de fichiers basé sur une signature."
Non, vous infantiliser le sujet. Ils ne sabrent pas le champagne, par contre quand ils se poseront la question des outils déjà à disposition, ils utiliseront cet outil, car il existe déjà. Outils fournit clef en main par Apple, sans aucune possibilité pour les possesseurs d'appareil Apple de s'y opposer.

"Nous sommes sur des outils avant tout de communication, de consultation et d’échange et le système évoqué n’est en rien une back-door donnant un accès facile à un terminal."
Non, pas seulement, vous ne prenez qu'une petite partie de ce qui est. C'est aussi, notre album personnel de photo, de vidéo. Beaucoup de gens ont leurs vie dans leurs smartphone, de leurs carte de crédits à leurs fréquence cardiaque, à l'historique de leurs achats, à leurs vitesse de déplacement et des endroit que l'on visite; c'est bien plus vaste que ce que vous dites. Et en effet ce n'est pas une backdoor mais bien une frontdoor. Puisqu'il suffira d'une loi pour obliger à aller plus loin.

"L’arsenal à la disposition des états et des entreprises pour surveiller la vie numérique est largement plus sophistiqués de ce qu’offre un système sommes toute très primaire et limité de détection de fichiers en local basé sur une signature."
Vous faites l'économie de ce que j'ai dit. Il existe une grosse différence entre devoir déployer des moyens pour chercher la culpabilité, et obtenir mensuellement un fichier sans aucun effort, car c'est apple elle-même qui le livrerait automatiquement, car imposée par la loi.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"ils utiliseront cet outil, car il existe déjà"

Pour gagner quoi ?

Quel bénéfice par rapport à l’excitant ?

J’ai de gros doutes sur la valeur pour eux d’une détection en local d’u. corpus de fichiers basé sur une signature.

Une tapette à mouche au regard des outils qu’ils ont déjà à leur service, pour moi 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Non, pas seulement, vous ne prenez qu'une petite partie de ce qui est"

Je prends au contraire les choses pour ce qu’elles sont: ce n’est pas un accès aux données en local direct, mais une détection d’éventuels fichiers appartenant à un corpus ciblé via une signature.

Bref : un pet de lapin au delà de l’aspect symbolique 😎

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« mais une détection d’éventuels fichiers appartenant à un corpus ciblé via une signature. »

Tu joue sur les mots.
Détecter suppose accéder.
Et oui, le caractère symbolique est très fort.
Et des symboles peuvent devenir des valeurs, très fortes, même.
Ça n’est pas accessoire, et je n’ai aucune raison de voir un gras californiens venir piétiner les symboles et les valeurs.
Je ne veux pas qu’on sonde mon appareil sans même que je sache quand, quelque soit l’outil, quelle que soit la raison.

Surtout pour quelque chose qui, comme je le crois aussi, aura très peu d’impact positif.
On va piéger quoi, avec ça ?
Quelques séniles ?
Des naïfs chez qui on aura injecté des photos de la base dans leur photothèque ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Tu joue sur les mots.
Détecter suppose accéder."

Nullement.

Et il y a une immense différence entre un accès distant au contenu local d’un dispositif et un processus local détectant la concordance entre la signature d’un fichier et son appartenance à un corpus ciblé.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"On va piéger quoi, avec ça ?"

Contrairement aux criminels organisés, aux activistes politiques, aux terroristes … une part non négligeable des personnes ciblées ont un comportement loin d’être organisé rationnellement par rapport à leur activité délictueuse. 😎

Les systèmes de ce type mis en place sur le Cloud ont déjà eu des effets assez positif sur l’aide apportée aux forces de l’ordre.

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« une part non négligeable des personnes ciblées ont un comportement loin d’être organisé rationnellement par rapport à leur activité délictueuse. 😎 »

Tu connais le milieu ?
Qu’en sais-tu ?

En fait, les photos dont on parle, celle de la base, concerne précisément des gens très organisé.
Encore une fois, les mondes de la pedopornographie, celui de la pédocriminalité et des prédateurs sexuels sont très loin de celui de l’immense majorité des pédophiles.

« Contrairement aux criminels organisés, aux activistes politiques, aux terroristes … »
Comme s’ils étaient tous organisés.. ;)

C’est rigolo ta représentation dichotomique entre une criminalité sexuelle qui serait faite d’épaves cognitives aux réflexes de protection absents et celui du droit commun ou du terrorisme qui serait fait d’amateurs éclairés ou de professionnels ;)

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Tu connais le milieu ?
Qu’en sais-tu ?"

j’ai travaillé avec les équipes de lutes contre la pedocriminalité sur une opération basé sur l’usage d’un avatar virtuel et collaboré sur ce projets avec nb de spécialistes internationaux de la question.

Il y a une forme de « naïveté » portée par la force du désir qui conduit à des comportements fort peu précautionneux.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"C’est rigolo ta représentation dichotomique entre une criminalité sexuelle qui serait faite d’épaves cognitives aux réflexes de protection absents et celui du droit commun ou du terrorisme qui serait fait d’amateurs éclairés ou de professionnels ;)"

Tu trouves peut-être ça « rigolo » mais c’est pourtant un état de fait.

La transformation numérique des malfrats de tout bord est remarquable est rend le travail des forces de police fort complexe dans bien des cas.

Et la relative naïveté d’une part des pedocriminels est elle aussi avérée.

Après tu crois ce que tu veux ou ce qui t’arrange au regard de tes visions dogmatiques 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@YetOneOtherGit

"Après tu crois ce que tu veux ou ce qui t’arrange au regard de tes visions dogmatiques 😎"

Propos à relativiser, je croyais répondre à un autre interlocuteur 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Et oui, le caractère symbolique est très fort."

Dans les deux sens, quelle part des cibles est elle sensible à une action forte d’Apple contre une des grandes peurs actuelles de nos sociétés ?

L’équilibre symbolique en terme d’image ne pèse peut-être pas du côté de la balance que tu imagines.

L’opinion publique occidentale a accepté assez largement bien des atteintes lourdes à la vie privée et à certains principes de l’état de droit, sacrifiés sur l’hôtel de la lutte contre les grandes peurs collectives.

Quand on voit le finalement faible niveau de réaction contre le Patriot Act et le quasi silence sur le Cloud Act, il est permis de douter des effets d’un truc au final extrêmement marginal quant à sa portée.

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« L’équilibre symbolique en terme d’image ne pèse peut-être pas du côté de la balance que tu imagines. »

C’est pas vraiment le sujet, mais bon..

Et puis, on ne peut pas réagir au monde uniquement aux travers des pages financières.
Mais, chacun son truc.. ;)

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"C’est pas vraiment le sujet, mais bon.. "

C’est le seul sujet : quel impact sur l’image de marque et le business des acteurs du secteur.

Le reste n’est que discussion sur le sexe des anges.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Et puis, on ne peut pas réagir au monde uniquement aux travers des pages financières."

Uniquement ? Non 😎

Mais en oubliant que c’est la clé de voûte de la plus grande part des arbitrages : Certainement pas 🤑

Les enjeux de business qui ne sont au final que des enjeux de pouvoir sont une clé de lecture fondamentale de compréhension du monde et les visions sommaires qu’en ont beaucoup ici explique leur capacité à se tromper régulièrement quand à l’évaluation de l’impact des choix des acteurs de l’industrie.

avatar Kainam | 

@YetOneOtherGit

D’accord avec toi sur le fond, bien que en Europe Apple à peux être mal évalué les retomber. En suisse par ex cela à paru dans la plupart des media non techno et plus ou moins bien expliqué et surtout compris. Les gents vois cela plutôt mal. Ici moins ‘l’état’ s’occupe de nous mieux c’est.
Le seule soucis qui me (nous) dérange, pourquoi mettre au point ce système en local sur nos devices alors que c’est déjà le cas sur iCloud et le système est fait pour qu’il ne scan (soit disant) que lorsque la photothèque est activée.
Aucun intérêt si ce n’est de pouvoir détourner ce système.

avatar YetOneOtherGit | 

@Kainam

"D’accord avec toi sur le fond, bien que en Europe Apple à peux être mal évalué les retomber. En suisse par ex cela à paru dans la plupart des media non techno et plus ou moins bien expliqué et surtout compris. Les gents vois cela plutôt mal. Ici moins ‘l’état’ s’occupe de nous mieux c’est."

Et encore quel impact réel de cette agitation médiatique qui va vite être chassée par un autre sujet sur le business ?

A mon avis c’est absolument insignifiant🤑

avatar Kainam | 

@YetOneOtherGit

Sur le business je suis d’accord, sur l’image et le long terme il faudra voire. Mais ce n’est pas la dessus que je voulais te faire réagir.
Sur ce système local qui est un doublon de ce qui ce fait déjà sur iCloud, quel est la raison si cela est déjà effectué sur le cloud de le faire en local ?
C’est là que Apple déçoit beaucoup de monde. Et ils ne vont pas changer de matos pour autant et cela ne changera pas les résultats financiers nous sommes d’accords.

avatar YetOneOtherGit | 

@Kainam

"C’est là que Apple déçoit beaucoup de monde. Et ils ne vont pas changer de matos pour autant et cela ne changera pas les résultats financiers nous sommes d’accords."

Donc : aucune importance 😂😉🤑

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Vous faites l'économie de ce que j'ai dit. Il existe une grosse différence entre devoir déployer des moyens pour chercher la culpabilité, et obtenir mensuellement un fichier sans aucun effort, car c'est apple elle-même qui le livrerait automatiquement, car imposée par la loi.
"

Encore une fois pour quel bénéfice?

Qu’apporte réellement la détection d’un corpus de fichiers ciblés?

Pas grand chose 😎

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Vous vous posez sérieusement la question de savoir la différence entre devoir engager des procédures de vérification sur des millions de smartphones (chose impossible, il faut cibler) et avoir un rapport quotidien qui tombe tout seul sans rien engager?

Vous me surprenez là...

Et vous évitez toujours la principale affaire: celle de passez d'un système de présomption d'innocence à celui de présomption de culpabilité. Vous m'avez habitué à largement mieux ;)

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"avoir un rapport quotidien qui tombe tout seul sans rien engager?"

Un rapport sur quoi ?

Sur la présence de quelques fichiers ciblés dans un corpus identifié via une signature ?

Valeur ajoutée ridicule.

Et c’est là où nous divergeons, entre autre.

Ce n’est pas une back-door mais juste un moyen détecter la présence en local de fichiers ciblés parmi un corpus ciblé.

L’efficacité de la démarche pour identifier les « déviants » au regard d’un système plus ou moins totalitaire est ridicule au regard de l’arsenal déjà disponible.

Nous sommes sur le point de fixation symbolique, nullement sur un réel changement de paradigme qui changerait profondément la donne comme certains veulent le fantasmer.

Google ou un fournisseur d’accès internet en sait bien plus sur le profil des individus que ne le permettrait cette outil s’il était mis à profit par un état ce qui est loin d’être fait 😎

Bref la typique tempête dans un verre d’eau symbolique qu’aime tant notre époque et qui permet à moindre frais de s’offrir une panoplie de défenseur intransigeant des libertés individuelles.

avatar debione | 

@YetOneOtherGit:

Disons que je vais plutôt être du côté des Snowden et autres journalistes 8qui se sont adressé à la commission EU pour interdire à Apple de faire cela sur le territoire EU), qui estiment justement que le risque est bien plus important qu'une tempête dans un verre d'eau, mais un précédent très dangereux qui amènera inévitablement à des abus.

Ce n'est pas en rajoutant du sel dans une soupe déjà trop salée que l'on va rendre la dite soupe mangeable.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Disons que je vais plutôt être du côté des Snowden et autres journalistes 8qui se sont adressé à la commission EU pour interdire à Apple de faire cela sur le territoire EU), qui estiment justement que le risque est bien plus important qu'une tempête dans un verre d'eau, mais un précédent très dangereux qui amènera inévitablement à des abus."

Je le comprends fort bien et le respecte, mais cela me semble être un combat d’arrière-garde ce focalisant sur pas grand chose de sérieux et d’efficace.

Snowden est ces journalistes sont dans leur rôle et défendent leur business 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"qui estiment justement que le risque est bien plus important qu'une tempête dans un verre d'eau, mais un précédent très dangereux qui amènera inévitablement à des abus"

C’est leur cœur de business de défendre ces positions maximaliste. 🤗😉

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:
"Rechercher des fichiers spécifiques pour détecter les “deviances” par rapport aux normes établies par un état au niveau de l’activité politique me semble vraiment d’une efficacité douteuse au regard de ce que sont déjà capable de faire les états et plus encore les entreprises privées."
C'est un outil gratuit, d'une efficacité redoutable, au contraire, qui permettra justement aux état de faire l'économie de nombreuse ressources.

Et vous ne vous vous penchez absolument pas sur ce que j'ai soulevé et qui est le plus important et le plus dramatique: passer de la présomption d'innocence, ce sur quoi sont fondés tous les systèmes judiciaires sains, à la présomption de culpabilité.

avatar webHAL1 | 

@debione :

Tout à fait d'accord avec toi.

avatar pagaupa | 

@YetOneOtherGit

« Ne faisons nous pas une fixation sur un détail »
Et pourtant c’est bien connu, l’enfer se cache dans les détails...

avatar headoverheel | 

@pagaupa

Lorsque le le sujet est sensible, le concept de « détail de l’histoire » ça peut vite devenir glissant

avatar pagaupa | 

@headoverheel

C’est Yetoneothershit qui parle de détail, pas moi...

avatar headoverheel | 

@pagaupa

Tout à fait, j’appuyais vos propos. D’ailleurs, la mise à jour de l’article ne semble pas accréditer le fameux concept de tempête dans un verre d’eau absolument insignifiante qui glisse comme un pet de mouche sur une toile cirée.

avatar mapiolca | 

De toute façon, maintenant qu’on sait que c’est possible, le mal est fait. Même si Apple supprime ce système, rien empêche un gouvernement d’inscrire dans la loi qu’il faut le remettre…

avatar YetOneOtherGit | 

@mapiolca

"maintenant qu’on sait que c’est possible"

Tu crois une seconde que c’est là une innovation qui semblait impossible il y a peu ? 😳

Vous êtes nombreux à surestimer l’intérêt pour les états de ce gadget au regard de l’arsenal déjà à leur disposition 😎

Un point de fixation symbolique qui est un arbre cachant la forêt.

Nous sommes là sur un gadgets sans intérêt au regard de ce que permet déjà l’activité en ligne des citoyens qui est incomparablement plus efficace qu’une détection ciblée d’un corpus de fichiers.

Curieux de voir comment finira cette tempête dans un verre d’eau 🤩

avatar dodomu | 

Ce n’est pas étonnant que le parlement allemand se soit saisi du sujet, j’ai cru comprendre que les lois sur la protection de la vie privée (et la sensibilité de la population à ce sujet) sont assez importantes en Allemagne (Google street view n’est presque pas disponible par exemple), suite à l’histoire du pays lors de la seconde guerre mondiale…

avatar Krysten2001 | 

@dodomu

Street view a quelque chose là-dedans ?

avatar dodomu | 

@Krysten2001

Non, mais c’est un exemple pour montrer l’importance de la vie privé côté outre-Rhin, où la prise de photos généralisée dans la rue des domiciles de la population est mal vue.
Alors si déjà cela est considéré comme un problème, une surveillance ayant lieux sur les téléphones directement…

avatar YetOneOtherGit | 

@dodomu

« que le parlement allemand »

Nope : qu’un parlementaire élu d’un parti minoritaire, nuance 😎

avatar Paquito06 | 

“Das geplante CSAM-Scanning sei der "größte Dammbruch für die Vertraulichkeit der Kommunikation, den wir seit der Erfindung des Internets erleben", schreibt der Vorsitzende des Ausschusses Manuel Höferlin (FDP) in einem Brief, der am Dienstag an Apple-Chef Tim Cook übermittelt wurde.”

Mdr. Il n’a pas du utiliser beaucoup internet alors. Il etait où quand Trump et ses acolytes au Senat etaient contre la neutralite du net en 2019? 🤣

avatar YetOneOtherGit | 

@Paquito06

TV devrait lui envoyer une biographie de Erich Mielke en réponse à son ridicule de connerie «le plus grand instrument de surveillance de l'histoire » 🙄🙄🙄🙄

avatar YetOneOtherGit | 

« Hoferlin estime que la technologie d'Apple sera « le plus grand instrument de surveillance de l'histoire » »

🤣🤣🤣🤣🤣

Passer les bornes y a plus de limites 🙄🙄🙄

Quelle connerie, ce garçon devrait prendre quelques cours d’histoire et entre autre de celle du pays dont il est élu 🤯

Un élu d’un parti ultra minoritaire Bundestag en mal de visibilité médiatique 🙄🙄🙄

avatar YetOneOtherGit | 

Les conseilles juridique de la NSA réfléchissent à une action en diffamation pour ce « le plus grand instrument de surveillance de l'histoire » qui est une inacceptable atteinte au professionnalisme de cette agence 😄😀🥳

L’s cons ça ose tout et il fait vraiment fort 🤯

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« L’s cons ça ose tout et il fait vraiment fort 🤯 »

Je serais plus prudent.
L’emphase est une technique comme une autre, ça ne veut pas dire qu’on n’a rien compris… ;)
Il exagère juste un peu pour faire passer le message.. et toi aussi ;)

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

« Il exagère juste un peu »

là tu fais dans la litote 😀😉

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« là tu fais dans la litote 😀😉 »

Un euphémisme, plutôt ;)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR