L’iPad, un PC comme les autres ?

Anthony Nelzin-Santos |

Le tassement de la croissance de l’iPad se confirme. Le marché des tablettes est loin d’être saturé, d’autant qu’Apple continue à l’élargir au milieu de gamme premium, comme elle l’avait fait avec l’iPod mini ou, dans un autre, avec l’iPhone 5c. Il semble que l’explication soit à trouver dans le cycle de vie de l’iPad : entre l’iPhone et le Mac, la tablette d’Apple est plus proche du second que du premier.

Le marché de l’occasion, ou du moins la transmission à l’intérieur d’un cercle familial, sont incontestablement dynamiques. Ces phénomènes ne permettent cependant pas à eux seuls d’expliquer ce tassement, puisqu’ils touchent aussi le smartphone.

Il faut plutôt chercher du côté des usages : selon l’analyste Ben Bajarin, plus de la moitié des utilisateurs de tablettes partagent leur appareil avec une autre personne, un tiers avec plus de trois autres personnes. Voilà qui restreint la taille du public potentiel, alors que le smartphone est un appareil éminemment personnel.

Même s’il est encore un peu tôt pour pleinement l’affirmer, il semble aussi que les utilisateurs soient plus enclins à garder longtemps leur iPad, aussi longtemps qu’un Mac. Alors que le renouvellement des smartphones suit celui des contrats opérateur qui subventionnent l’acquisition d’un nouvel appareil, le cycle de vie d’une tablette est sans doute plus long.

Apple elle-même suggère qu’un iPad peut être conservé trois bonnes années, elle qui vendait encore l’iPad 2 il y a quelques semaines. Un iPad 2 qui bénéficie des dernières nouveautés logicielles (à quelques restrictions mineures près) et qui suffit amplement pour regarder des vidéos YouTube, relever des mails et consulter Facebook.

Enfin et là encore comme le Mac, l’iPad est clairement affecté par une forte saisonnalité : aux périodes de préparations de la rentrée scolaire et des fêtes correspondent les deux plus gros pics de ventes. L’iPad n’a donc plus la croissance explosive de ses débuts, mais il n’en reste pas moins le troisième pilier de l’édifice d’Apple, un pilier d’ailleurs peut-être plus solide maintenant qu’il tremble moins.


avatar lion.mar | 
Non relis l'article : la comparaison tient dans l'utilisation qui est faite des produit pour expliquer le fléchissement des ventes. Concrètement il est expliqué que l'ipad est utilisé au sein d'une famille comme un PC : on le fait tourner, on le partage, il contient les données de la famille, chacun l'utilise quand il en a besoin. L'iphone est un produit personnel qui n'est pas partagé, il contient les données de son seul utilisateur. Donc oui la manière d'utiliser un ipad se rapproche plus de la manière d'utiliser un pc. On ne parle pas des possibilités qu'ils offrent.
avatar tigre2010 | 
@nova313 Pourquoi acheter une tablette à 500€ alors que celle à 200€ faut la même chose'' Le prix est une chose, l'usage une autre. On s'est posé la même question et parti pour acheter un Android. Mais : La plupart des applications sont souvent incompréhensible et illisible pour une personne âgée. Souvent , les interfaces sont mal adapté, peu ergonomique. Les applications sont plus souvent disponibles sur iOS que Android. Conclusion : on a du se rabattre sur un Ipad. C'est encore le même souci de ''que pouvez vous en faire'' contre ''que compter seulement vous en faire". Avec un Pc on peut faire la même chose qu'un Mac , mais plus difficilement.
avatar iceteax | 
Je confirme : mon iPad 2 a 3 ans et il se comporte très bien. Honnêtement, il patine un peu avec iOS 7, mais rien de dramatique. Et la batterie est surprenante, je tiens en hiver plus de 11h, soit plus que l'autonomie pour laquelle il est vendu neuf (si j'en crois le chiffre donné dans l'app réglages). Evidemment en été, avec la luminosité plus forte, c'est moins. Quand je l'ai acheté je ne pensais pas le garder plus de 3 ans, or il est bon pour encore 2 bonnes années. Du coup, c'est assez économique finalement.
avatar jmquidet | 
J'ai un iPad 1 qui tourne encore très bien au quotidien. Musique (deezer), internet, mail... Faut vraiment aller chercher des appli récentes (genre des jeux ou des app lourdes comme garageband) pour le rendre obsolète (encore que pour garageband il se défend quand on lui en demande pas trop). Et surtout : il tient encore la charge !
avatar dragonrave | 
On peut comprendre cet article en parlant de la qualité intrinsèque de l'iPad. Si les ventes s'effondrent, c'est aussi parce que le modèle est fiable et peut être utilisé sur le long terme. Quelque chose de très positif donc. À Apple de rendre cet outil formidable encore plus fabuleux...
avatar janonimousse | 
Mon ipad1 sous ios 5 fonctionne encore tres bien...
avatar Spirit34 | 
Même chose pour mon iPad 3. Autant mon iPhone je le change régulièrement tout les 2 ans, autant je garderais mon iPad jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus, tout comme je le fait pour mon ordinateur. Ps : pour info, jusqu'à présent, il ne montre absolument aucun signe d'un quelconque essoufflement donc pas près de changer ^^
avatar tigre2010 | 
Et dire que l'on parle toujours d'obsolescence programmée ...un concept à revoir donc. Mes avis qu'un iPad puisse tenir 6 années, un temps largement rentabilisé et standard pour un système.
avatar tigre2010 | 
@showbiz787 Oui, Il pourrait durer 10 ans mais la pression sur le connecteur en que non. C'est comme les casques audios qui s'abîme au biveau de la prise jack. Idem pour les MacBook pour le chargeur. Seule la recharge sans fil pourrait changer l'affaire.
avatar max68lola22 | 
RBC24/04/14 18:58 Apple arrive à vendre 16 millions d'iPads dans un trimestre "creux" et en plus vous râlez ? Pour une fois le marché n'est pas du même avis et AAPL est à + 44 $, ça va faire mal à l'ouverture... On râle pas on en a surtout rien à battre ....

CONNEXION UTILISATEUR