L'iPad et les accords avec IBM, Cisco et SAP séduisent les entreprises

Mickaël Bazoge |

Si les consommateurs lambda sont moins friands des produits Apple (notamment l’iPhone dont les ventes ont réalisé un plongeon spectaculaire durant ces deux derniers trimestres), Apple peut s’appuyer sur ses clients professionnels. Ceux-là n’ont pas les mêmes besoins que le grand public : les entreprises veulent de la fiabilité, de la sécurité et de la facilité de déploiement et d’utilisation. Et visiblement, les produits et services d’Apple ont la cote chez ces clients, comme l’écrit le New York Times.

Certes, les accords noués ces derniers mois par Apple avec IBM, Cisco ou encore SAP ne sont pas spécialement sexy. Mais ils aident à imposer l’idée que les solutions de la Pomme sont bonnes aussi pour l’entreprise, en particulier pour l’iPad. Les ventes de la tablette – notamment le haut de gamme – pour ce marché est particulièrement solide ; pratiquement la moitié des iPad vendus le sont à des entreprises et à des organismes publics et gouvernementaux, rapporte Forrester.

Une des applications développées par British Airways pour l’iPad – Cliquer pour agrandir

Le chiffre d’affaires de l’activité iPad a d’ailleurs augmenté au dernier trimestre, de 7,45%. Durant ce même trimestre, Apple a vendu pour 25 milliards de dollars de produits et de services pour les entreprises, soit plus de la moitié des revenus générés par l’ensemble des activités de l’entreprise (42,3 milliards). Autant dire qu’Apple ne va pas lâcher l’affaire et amplifier ses efforts envers ce secteur.

« Nous construisons des produits qui facilitent la vie des gens, souvent de manière inattendue que nous n’aurions pas imaginée, leur permettant de réaliser des choses qu’ils ne pouvaient pas faire auparavant », récite Susan Prescott, vice-présidente d’Apple en charge du marketing mondial d’Apple. « Notre but, avec les clients professionnels, est le même : leur permettre de faire des choses formidables avec leurs appareils mobiles, moderniser et transformer leur activité ». Pas un mot au passage pour les Mac.

Si Apple organise des sessions de travail de trois jours pour les entreprises sur son campus de Cupertino, ces ateliers sont limités et ils ne peuvent servir à répondre aux besoins de toutes les sociétés. D’où les accords avec IBM et consorts, qui permettent aux clients de ces grands groupes de services de mettre au point des applications métier et de les exploiter sur iPad ou iPhone.


avatar Karamazow | 

Moi l'écran me fait plutôt penser aux chevaliers du zodiaque !

avatar iPop | 

@Karamazow :
Oui niveau design c'est d'un autre âge.

avatar RedMak | 

Je fais parti de l'équipe qui développe les app iPad d'airFrance, au debut quand j'ai intégré l'equipe j'ai dis la mm chose (le design est pas top..) mais quand j'ai compris le besoin j'ai vite compris "le pourquoi" ;)
Par example le rouge n'est pas accepté dans le cockpit ! Car ajoute du stress aux pilotes ;) (il y a un doc qui décrit tt ça fait par je sais quel organisme vous pouvez le chercher sur le net)

avatar iPop | 

@RedMak :
Le chois d'une couleur c'est une chose...mais regardez l'image de l'article, c'est un vrai retour en 1920. Il y a certainement moyen de faire vieillot et élégant.

avatar RedMak | 

@iPop :
Oui c'est vrai qu'on peut faire mieux >_<

avatar SMDL | 

@iPop :

C'est essentiellement le logo de BA derrière le dossier d'applications qui donne cette impression. Et c'est peut-être une exigence du client.

avatar iPop | 

@SMDL :
Encore le fond je passe. Les icônes sont mal équilibrés. Regardez, vous avez un éclair près de la coupe de l'icône. Et je ne parle même pas de la structure.

avatar diegue | 

OK, les iPad Pro sont conçus pour les entreprises, et c'est bien pour elles.
Pour moi, avec mon iPad Pro, je ne vois qu'un plus : avoir une TV de 12" quand je suis en déplacement !

CONNEXION UTILISATEUR