Comparatif : neuf hubs USB-C pour l’iPad Pro

Nicolas Furno |

Les iPad Pro de 2018 ont abandonné le Lightning au profit d’un port USB-C. Ce changement a plusieurs avantages, dont la possibilité de brancher n’importe quel hub USB à la tablette. De quoi compenser l’absence de sortie jack sur l’iPad et lui ajouter d’autres ports. USB, HDMI, lecteurs de cartes… ces hubs apportent beaucoup de fonctionnalités à un iPad Pro, mais comment fonctionnent-ils ?

Pendant les essais, avec une partie de la sélection.

J’ai testé pendant plusieurs semaines pas moins de neuf hubs USB-C différents, de 40 à 250 €. Le choix d’un modèle plutôt que d’un autre dépendra de vos besoins, mais pour vous aider à choisir, je vais détailler pourquoi j’avais besoin d’un hub et quels modèles je recommande ou déconseille.

Pourquoi utiliser un hub ?

Il y a à mon sens deux raisons légèrement différentes d’utiliser un hub USB-C avec un iPad Pro. Soit vous avez besoin d’un port ou d’une fonction spécifique, par exemple vous voulez un lecteur de cartes SD pour décharger des photos ou bien une sortie HDMI pour projeter un contenu depuis la tablette. Pour ce genre d’usage épisodique, où le hub sera branché de temps en temps sur une courte durée, n’importe quel modèle devrait faire l’affaire.

D’après mon expérience, les problèmes commencent à apparaître sur du long terme, si vous voulez brancher des périphériques en permanence à la tablette. Dans mon cas, je cherchais un hub USB-C pour transformer un iPad Pro 12,9 pouces en poste de travail (pourquoi ? Ce sera l’objet d’un futur article…). L’appareil est posé sur un support qui me permet de travailler debout et j’avais au besoin au minimum d’un clavier externe et d’une prise jack pour mon casque.

L’iPad Pro en place pour travailler, avec le clavier et le casque. Ici, c’est le hub USB-C Omars qui est utilisé.

Pour qu’un poste de travail debout soit ergonomique, il est préférable que le clavier soit plus bas que l’écran, si bien que l’iPad posé dans son Smart Keyboard ne convient pas. Naturellement, je pourrais utiliser un modèle Bluetooth, mais je préfère un modèle relié physiquement à l’iPad, pour pouvoir bénéficier du clavier virtuel d’iOS quand je prends la tablette et que je vais travailler quelques minutes assis dans le canapé. Quant au casque, je pourrais utiliser les AirPods que j’apprécie pour leur simplicité et leur taille, mais je préfère le confort et surtout le son produit par le gros casque que j’utilise pour travailler.

Vos besoins seront peut-être différents. Si vous voulez brancher l’iPad Pro à un écran externe, vous choisirez un modèle avec le bon connecteur, sachant que les hubs proposent quasiment tous du HDMI. Certains sont aussi équipés en Ethernet, en USB-C… c’est à vous de déterminer vos besoins précis.

Une autre condition est indispensable pour un usage prolongé : le hub doit être muni d’une prise USB-C chargée d’alimenter l’iPad. Sans cela, vous aurez du mal à tenir la journée, car ces hubs nécessitent d’être alimentés pour fonctionner correctement et l’autonomie descend alors rapidement.

Présentation des neuf hubs testés

Photo de famille presque complète, il manquait le hub de Belkin.

Voici les neuf solutions que j’ai testées ces dernières semaines, classées par prix croissants (au moment de la rédaction de l’article) :

Comme vous pouvez le constater, la gamme est large, des premiers prix sur Amazon jusqu’à un modèle très clairement destiné à un usage intensif avec un ordinateur. Ces produits ont tous la même finalité, mais ils sont tous différents. Pour vous donner une idée d’ensemble, ce tableau résume les caractéristiques de chaque modèle et les éventuels défauts constatés à l’usage.

Notes sur le tableau :

  • Alimentation supplémentaire : le chargeur USB fourni avec l’iPad Pro n’est pas assez puissant pour le hub, il faut un chargeur USB-C plus puissant ;
  • Redémarrages de l’iPad : l’iPad Pro redémarre inopinément, en général pendant une longue période d'inactivité, par exemple quand il reste branché au hub la nuit.

Un hub USB-C sur un iPad Pro au quotidien

Pour vous aider à choisir, voici quelques remarques sur l’utilisation d’un hub USB-C avec un iPad Pro en général, ainsi qu'avec certains modèles en particulier. Tout d’abord, comme je l’indiquais plus tôt, ils ne posent pas de problème en usage occasionnel. Je n’ai pas eu l’occasion de tester moi-même le lecteur de cartes souvent présent, mais les autres fonctions sont toutes parfaitement prises en charge par iOS.

Avec l’adaptateur Pro Hub Mobile de Type-C de Satechi (et un chat).

Faisons le tour de chaque fonction…

Sortie audio

Les hubs qui ont une prise jack sont reconnus directement par iOS et la musique joue via la sortie casque plutôt que sur les haut-parleurs de l’iPad. En revanche, n’espérez pas contrôler l’iPad avec la télécommande intégrée aux écouteurs. Seul le hub de Satechi propose une prise en charge de la télécommande, et encore, elle est incomplète : pause/lecture, morceau suivant/précédent, mais pas de gestion de volume et impossible de lancer Siri.

Le produit de Satechi est aussi meilleur que tous les autres en matière d’audio sur deux points. D’une part, il prend en charge le microphone et peut servir avec Siri ou FaceTime. D’autre part, il gère intelligemment la prise casque et il revient sur l’iPad Pro quand sa prise jack est vide. C’est un comportement logique, mais c’est le seul modèle à le faire : tous les autres hubs équipés d’une prise jack bloquent la tablette sur leur sortie audio, même si aucun casque n’est branché.

C’est un comportement que je trouve particulièrement pénible au quotidien, à tel point que je déconseille tous les hubs associés à une prise jack, sauf celui de Satechi. Vous ne pouvez pas utiliser les (excellentes) enceintes de l’iPad Pro si le hub est branché, ce qui veut dire que vous devez tout déconnecter pour regarder une vidéo sans casque ou répondre à un appel FaceTime.

iPad ou écouteurs : iOS ne permet pas de gérer les deux en même temps, et la majorité des hubs bloque les haut-parleurs de la tablette en permanence.

En effet, ce qui vaut pour les haut-parleurs vaut aussi pour les microphones : ceux de la tablette sont désactivés, et comme le hub ne peut pas relayer celui du casque ou des écouteurs filaires, vous n’aurez plus aucun son en entrée non plus. À noter que les AirPods, et par extension tous les écouteurs, casques et enceintes Bluetooth, fonctionnent en parallèle de la sortie jack.

Si vous avez besoin d’une sortie casque malgré tout, je vous conseille d’opter pour une carte son sur USB. J’ai acheté ce modèle Ugreen à 10 €, il est parfaitement reconnu par iOS via n’importe quel hub USB et la qualité est aussi bonne (ou mauvaise) que les prises jack intégrées. L’avantage, c’est que je peux débrancher la prise USB du hub et avoir le son sur l’iPad, sans avoir à débrancher tout le reste. Bonus supplémentaire, si un jour je veux investir dans un vrai DAC, je n’aurai pas une sortie jack inutile sur mon hub. Sans compter que sur la plupart des hubs que j’ai testé, la prise jack intégrée prend le dessus et empêche d’utiliser la carte audio via USB.

Pour terminer sur ce point, j’ai eu de gros problèmes de qualité sonore avec le hub d’ICZI : des bruits parasites si le câble n’est pas correctement inséré ou s’il bouge, et une qualité inférieure. Je le déconseille si cet aspect est important pour vous.

Le hub ICZI, avec sa sortie audio de qualité médiocre.

Prises USB

Brancher un clavier externe en USB ne pose aucun problème sur un iPad Pro. J’ai utilisé un ancien clavier étendu Apple, modèle désormais remplacé par le Magic Keyboard avec pavé numérique, et il a fonctionné parfaitement. Toutes les touches sont correctement reconnues, y compris les touches de fonction pour gérer la luminosité, le volume, la musique, etc.

N’importe quel clavier « standard » devrait fonctionner tout aussi bien. Paradoxalement, ce n’est pas le cas des derniers Magic Keyboard reliés en USB. Les touches de fonction ne sont fonctionnelles qu’en Bluetooth avec l’iPad Pro, mais on perd alors les avantages de la connexion physique évoqués plus tôt. À vous de voir ce qui est le plus important, j’apprécie encore l’ancien modèle suffisamment pour le préférer au Magic Keyboard sans ses touches de fonction.

Pour le reste, la règle est simple : vous pouvez brancher sur un port USB tout ce qui est déjà présent sur les hubs USB-C. Par exemple, une sortie audio sera normalement reconnue par iOS. Même chose pour un microphone USB, qui doit être pris en charge par les apps, mais cela peut fonctionner. Pareil pour un lecteur de cartes mémoire et en théorie pour un adaptateur Ethernet, même si le modèle que j’avais sous la main pour tester n’a jamais été reconnu.

En revanche, les volumes de stockage, que ce soit des clés USB ou des disques dur externes, ne sont pas pris en charge nativement. Les imprimantes ne sont pas reconnues en USB et la majorité des appareils spécifiques ne sont pas pris en charge non plus.

Dans ces conditions, il est inutile de prendre un hub avec un maximum de sorties USB au format standard, une ou deux devraient suffire. Le hub ICZI en propose quatre, mais seulement deux USB 3.0 et deux USB 2.0, ce qui n’est vraiment pas une configuration très utile. À l’autre bout du spectre, le hub multiport d’Apple et le hub de Satechi se contentent d’une seule sortie USB, ce qui impliquera éventuellement d’ajouter un hub derrière. Cela tombe bien, ils devraient tous fonctionner sans problème.

Prise Ethernet

Ce n’était pas une exigence au départ, mais en parcourant les différents modèles proposés, je me suis aperçu qu’il y avait beaucoup de hubs qui intégraient un port Ethernet. Bonne nouvelle, ils sont tous pris en charge nativement, et iOS affiche même une section dédiée dans les réglages quand le port Ethernet est utilisé.

Une section apparaît dans les réglages d’iOS quand un câble Ethernet est branché à l’iPad. Notez aussi dans la barre de statut, l’absence d’indicateur pour le Wi-Fi.

Quand l’Ethernet est branché, l’indicateur du Wi-Fi disparaît totalement dans la barre de statut d’iOS. Sur les iPad cellulaires, l’indicateur de 4G reste présent, sinon il n’y a plus rien à cet endroit. Ce n’est pas qu’un bug esthétique, c’est surtout le signe que le système mobile d’Apple ne gère qu’une interface à la fois. Si un hub USB-C a un port Ethernet, qu’un câble est branché et qu’il est relié à internet, le Wi-Fi ne servira plus du tout. La connexion reste disponible, notamment pour AirDrop et Handoff.

Sur les neuf solutions testées ici, cinq intégraient un port Ethernet et tous les hubs se sont comportés de la même manière. Il s’agit à chaque fois de ports gigabit et des mesures de performance m’ont permis de constater que je pouvais bénéficier des mêmes débits qu’avec un Mac relié en Ethernet, avec des vitesses mesurées en pointe à plus de 900 Mbit/s. Si votre réseau Wi-Fi est médiocre, c’est une bonne alternative, sans compter qu’elle n’a aucun impact négatif sur l’expérience.

Il y a un seul défaut à mentionner, mais il est majeur. En laissant le câble Ethernet branché au hub, mais ce dernier débranché de l’iPad Pro, il peut arriver que le réseau local tout entier soit bloqué. C’est un phénomène assez étrange, tous les autres appareils sur le réseau perdent leur adresse IP et ne peuvent plus accéder à internet. Il suffit de brancher le hub à l’iPad, ou bien de débrancher le câble d’accès au réseau pour que tout rentre dans l’ordre.

J’ai contacté le fournisseur de Vava, qui fait partie des hubs qui ont posé problème pendant mes essais, et c’est un bug connu. D’après eux, il faut redémarrer le routeur DHCP lorsque cela arrive, tout en laissant le hub branché, et cela devrait régler le problème. D’après mon expérience, ce n’est pas si simple, mais j’ai en effet réussi à éviter que cela se reproduise avec ce modèle. Malheureusement, j’ai aussi eu le souci avec un autre hub par la suite, et redémarrer le routeur n’a pas suffi.

Le hub de Vava est aussi le seul de ma sélection à intégrer une prise Ethernet à clapet. Cela permet de réduire l’épaisseur du hub, mais au prix d’une fragilité accentuée.

Ce bug ne survient pas systématiquement, mais il est suffisamment pénible pour que je déconseille globalement les modèles avec Ethernet. Sauf si vous avez vraiment besoin d’une connexion filaire, mieux vaut essayer d’améliorer votre réseau Wi-Fi que de passer par cette solution. Ou alors, il faut prévoir de débrancher le câble quand le hub n’est pas relié à l’iPad, mais honnêtement, c’est multiplier les occasions de mettre tout son réseau à plat à chaque fois…

Sorties vidéo et lecteurs de cartes

Je vais être nettement plus court sur cette partie, puisque je n’ai pas eu besoin de ces fonctions. J’ai testé tous les hubs, ils sont capables de dupliquer l’écran de l’iPad Pro sur un moniteur externe en HDMI. Ils sont tous limités à 30 images par seconde en 4K, mais ils proposent tous les 60 images avec une définition inférieure. Bref, cela fonctionne comme prévu.

N’ayant pas d’appareil photo dédié, je n’ai pas non plus besoin d’un lecteur de cartes sur le hub. Tous les modèles qui en proposent un sont équipés d’un lecteur de SD, certains proposent un lecteur micro-SD en plus. Ils devraient fonctionner normalement pour décharger photos et vidéo d’un appareil photo ou d’une caméra, mais n’espérez rien en faire de plus, iOS ne le permet pas encore.

La majorité des hubs équipés d’un lecteur de cartes mémoire intègre un lecteur de cartes SD et un autre pour les micro-SD.

Pratique : longueur du câble et alimentation

Au-delà des fonctions proposées par chaque hub, il y a des questions pratiques à prendre en compte pour bien choisir un modèle. Je n’y avais pas pensé avant de commencer, mais la longueur du câble est un facteur important au quotidien.

Apple propose le câble le plus court, avec 10 cm seulement entre la base du multiport et la fin du connecteur USB-C. Avec une telle longueur, le hub pendra systématiquement en l’air si l’iPad Pro est positionné à la verticale, que ce soit sur un support ou sur une coque qui permet cette position. Ce n’est pas forcément gênant, le modèle équipé d’une sortie VGA est aussi suffisamment petit et léger pour que cela ne pose pas trop de problème.

La plupart des hubs ont un câble trop court pour être posés à côté de l’iPad. Résultat, ils pendent dans le vide…

Les autres hubs sont nettement plus gros et lourds, et à une exception près, ils ont tous un câble trop court pour permettre de les poser au pied de l’iPad Pro. Les longueurs tournent souvent autour de 15 cm et tous les hubs que j’ai testés étaient maintenus en l’air, posés au mieux sur un coin. Ce n’est pas très agréable dans mon usage, mais cela ne pose aucun problème au quotidien et cela peut même être bénéfique pour améliorer le refroidissement des hubs. Et puis cette longueur prend son sens dans un usage mobile, où l’on n’a pas forcément envie de s’encombrer avec un long câble.

Il y a trois exceptions dans le lot que j’ai testé. Pour commencer, Anker a équipé son hub d’un câble de 21 cm, ce qui est suffisamment long pour le poser à plat, à côté de la tablette. C’est aussi le hub le mieux conçu, le plus lourd et celui qui semble le plus résistant, un bon point pour ce modèle.

À l’extrême opposée, le hub de Satechi n’a absolument aucun câble, il vient se brancher directement à l’iPad. Une bonne solution pour dégager l’espace à côté de la tablette, mais le hub ne tient pas très bien en place. Il bouge un petit peu et à chaque fois que je l’ai utilisé, j’ai eu peur de casser quelque chose en appuyant accidentellement dessus. Sachant que la finesse de l’iPad pourrait signifier que c’est lui qui casserait, je ne recommande pas cette solution en usage prolongé.

Enfin, l’Express Dock HD de Belkin est totalement différent, puisqu’il s’agit d’un gros dock que vous pouvez poser loin de la source. Il est fourni avec un câble d’un mètre de long, ce qui a permis dans mon cas de le poser sur le bureau et de dégager totalement le support sur lequel l’iPad était posé. C’est un confort indéniable, même si on perd aussi la possibilité de (dé)brancher rapidement un périphérique.

L’iPad Pro avec l’Express Dock HD de Belkin… absent sur la photo, puisqu’il est situé loin de la tablette. C’est une configuration plus « propre » à l’usage.

Le Belkin est aussi le seul hub du lot à exiger absolument une alimentation. Elle est fournie dans le paquet et elle est assez imposante, pour cause : l’Express Dock HD a été pensé pour fonctionner avec un ordinateur portable et il peut ainsi fournir 60 W à l’appareil connecté en source. Ce n’est pas nécessaire pour l’iPad Pro, même si c’est l’assurance d’une recharge rapide. Et de toute manière, étant donné le poids et la taille du produit, ce n’est pas une option à considérer pour un usage occasionnel et mobile.

Les sept autres hubs fonctionnent sans alimentation externe. Le port USB-C de l’iPad Pro fournit suffisamment d’énergie pour alimenter les hubs et tous les ports associés. Je les ai tous testés avec un clavier USB, la sortie audio branchée sur USB et un écran relié en HDMI, et ils ont tous fonctionné sans autre source d’énergie. C’est utile, mais uniquement pour un usage rapide et occasionnel, parce que la batterie de la tablette va descendre rapidement dans ce contexte.

Le bloc d’alimentation du hub de Belkin est nettement plus gros et bien plus épais que le hub de Satechi. Ces deux produits peuvent avoir la même finalité, mais ils ne sont clairement pas dans la même catégorie.

Dans mon cas, je voulais également maintenir l’iPad chargé. Pour cela, j’ai utilisé le chargeur USB fourni par Apple avec sa tablette, un modèle USB-C capable de fournir 18 W. À une exception près, cette configuration a suffi pour alimenter tous les accessoires connectés au hub et pour maintenir l’iPad chargé, voire le recharger quand il était vide. Ce n’est pas la charge la plus rapide qui soit, mais ce n’était pas un critère important dans ce cadre.

L’exception, c’est le hub d’Anker qui présente un comportement très étrange. Alors qu’il fonctionne très bien sans chargeur USB, uniquement alimenté par l’iPad Pro, il a besoin d’un chargeur plus puissant pour fonctionner avec une alimentation. Celui fourni par Apple ne suffit plus et les périphériques n’arrêtent pas de se déconnecter. J’ai essayé avec ce chargeur de la même marque qui est capable de fournir jusqu’à 60 W et tous les problèmes ont disparu.

Le manuel qui accompagne ce modèle explique pourquoi : le hub lui-même peut consommer jusqu’à 23 W. En branchant à l’alimentation fournie avec l’iPad Pro, il y a suffisamment d’énergie pour charger la tablette, mais plus assez pour alimenter le hub, ce qui explique ces déconnexions. Si vous avez un chargeur plus puissant sous la main, cela n’est pas un problème, mais dans mon cas, c’est rédhibitoire. Je veux un hub qui fonctionne avec le chargeur USB-C fourni avec l’iPad Pro et c’est le cas de tous les modèles, sauf celui-ci.

Dans son manuel, il est bien indiqué que le hub Anker peut consommer jusqu’à 23 W et qu’il faut prévoir une source électrique suffisamment puissante. Ce n’est pas le cas du chargeur fourni avec l’iPad Pro.

Quel modèle choisir ?

Sur les neuf hubs USB-C testés, je recommanderais l’un de ces deux modèles en fonction de vos besoins :

  • HooToo Hub USB-C 100 W (40 €) : si vous n’avez pas besoin d’une sortie audio ou d’Ethernet, ce modèle est simple, pas cher et sans problème majeur ;
  • Omars Adaptateur USB-C 9-en-1 (44 €) : cette option est la meilleure si vous voulez le maximum de ports, ou en tout cas, la moins pire parmi les différentes options testées.

En particulier, ces deux modèles sont les seuls à moins de 50 € qui n’ont pas provoqué de redémarrages inopinés de l’iPad. C’est un phénomène que j’ai constaté très vite en faisant mes tests, les hubs laissés branchés à la tablette alors que celle-ci est en veille peuvent parfois faire planter complètement iOS. On retrouve l’appareil redémarré, et il faut souvent reconnecter le hub pour que tout fonctionne à nouveau. J’espérais que ce souci soit réglé avec iOS 12.1.3, mais ce n'est pas le cas, même si le problème m’a semblé moins fréquent après avoir installé cette version1.

De manière générale, je dirais que plus le hub est plus simple, moins il posera de problème. C’est pourquoi je recommande par défaut le HooToo, non pas qu’il soit parfait — son câble est trop court et le logo allumé en permanence manque vraiment de discrétion, surtout la nuit —, mais c’est le plus agréable à utiliser avec un budget raisonnable.

Si le budget n’est pas important, l’adaptateur multiport VGA USB-C d’Apple est un bon choix pour un hub de petite taille, léger et qui fonctionne parfaitement avec l’iPad Pro. Il est toutefois nettement plus cher que la moyenne à 79 €, et il ne propose qu’un seul port USB-A, en plus de l’USB-C qui sert à charger l’iPad. Si la sortie vidéo ne vous sert pas, cela fait léger pour un produit à ce prix, mais il faut aussi reconnaître qu’il est bien conçu et plus petit que ses concurrents.

Outre l’adaptateur multiport VGA que j’ai testé (gauche), Apple commercialise une version avec HDMI (droite). Comme vous pouvez le constater, les deux modèles sont différents et comme je n’ai pas besoin de la sortie vidéo, j’ai privilégié le petit gabarit du VGA.

Le produit de Satechi est encore plus discret et taillé pour l’iPad Pro, mais je ne trouve pas que ce soit une bonne solution pour un usage prolongé. Je préfère les modèles avec un câble, qui mettent moins de pression sur le connecteur USB-C de l’iPad.

Quant à l’Express Dock HD de Belkin, il fonctionne bien, mais je ne vois pas comment le recommander à un utilisateur d’iPad Pro. Si vous avez aussi un ordinateur portable équipé de ce connecteur, peut-être que la conclusion sera différente, mais sinon, il n’y a pas vraiment de raison de payer si cher et de s’encombrer avec un produit aussi gros. Les autres hubs USB-C font aussi bien pour une fraction du prix, et ils peuvent être transportés facilement en même temps que la tablette.


  1. Cette mise à jour corrige en revanche un bug d’iOS 12, où la connexion internet sautait régulièrement en utilisant un hub USB-C. Ce bug touchait les neuf produits sans exception, mais il a totalement disparu avec cette version. ↩︎

Vous avez aimé cet article ? Produire du contenu original demande du temps, des compétences, et des connaissances.
Soutenez notre équipe de journalistes, rejoignez le Club iGen depuis notre nouvelle boutique.

avatar Poweruser75011 | 

Que c’est moche et tellement pratique

avatar Dazoudaz | 

C’est dans ces moments là que je kiffe encore plus mon MacBook. Tellement plus pratique et complet.

avatar misterbrown | 

@Dazoudaz

C’est dans ces moments là que je suis content d’avoir acheté le dernier MacBook Air avec MagSafe et USB A

avatar marenostrum | 

déjà on voit que ce n'est pas un ordinateur. c'est du bricolage pour avoir du confort minimal. l'iPad pro ne sert qu'à dessiner, pour tout autre chose mieux vaut un portable ou fixe.

avatar Nicolas Furno | 

@marenostrum

Ben c’est à dire que je viens d’écrire un livre avec cet iPad. 🤔

avatar ludmer67 | 

@nicolasf

Intégralement ? Recherche, écriture, mise en page ?

avatar Nicolas Furno | 

@ludmer67

Si ce n’est pas clair, il s’agit du livre sur Raccourcis. Donc c’est de l’EPUB, la mise en page ne se décide pas à l’écriture.

J’ai fait la majorité du travail sur l’iPad oui. Il y a quelques taches où le Mac était nécessaire, mais surtout plus confortable. Je connais mieux la plateforme, je sais facilement comment faire certaines tâches comme convertir des vidéos dans un format spécifique.

Je ne cherche pas à être absolutiste, l’idée n’est pas de supprimer le Mac et d’utiliser à 100 % un iPad même si ça n’a pas de sens. Je passe de l’un à l’autre au grès des besoins, mais je dirais que 90% du travail sur ce livre a été fait sur iOS. Et les 10 qui restent auraient sans doute pu l’être, si je n’avais pas eu de contrainte de temps.

avatar ludmer67 | 

@nicolasf

C’est intéressant, merci ! Je me ré-intéresse à l’iPad depuis l’excellent article de Benoit publié en décembre dernier et j’avais du mal à m’imaginer tout le processus d’écriture d’un livre sur un simple iPad. Ce qui compte, c’est de ne pas forcer l’usage.

avatar Nicolas Furno | 

@ludmer67

Je reviendrai sur le sujet dans de futurs articles, j’aurai l’occasion d’en reparler.

Pour faire simple, un livre numérique est basé sur les mêmes technologies que le web. Donc en gros, du HTML. Côté écriture, on utilise du Markdown, pour simplifier les choses. Donc j’ai écrit avec iA Writer principalement.

avatar huexley | 

Ce serait possible de les planter sur un Mac et de savoir lequels sont utilisables sans pilotes pour du netboot ?

avatar Nicolas Furno | 

@huexley

Je n’ai pas de Mac USB-C sous la main. Ce serait pour tester le NetBoot depuis l’Ethernet je suppose ?

avatar huexley | 

huuiiiii <3

avatar huexley | 

pour être franc de ce côté c'est la vrai jungle… Entre les marques qui font du rebranding Aliexpress c'est n'importe quoi.

avatar Nicolas Furno | 

@huexley

C’est vrai qu’il y a beaucoup d’options, pas forcément des bonnes.

Sans pouvoir tester explicitement, je recommanderais le modèle Omars. Je pense qu’il a le plus de chance de fonctionner dans la sélection que j’ai réunie ici.

Au pire, Amazon ne posera pas de problème pour un retour.

avatar huexley | 

Pas en Suisse :-(

avatar Nicolas Furno | 

@huexley

À défaut de pouvoir tester moi-même, je me suis renseigné et a priori je ne vois pas pourquoi il y aurait un problème sur le plan matériel. Sauf s’il s’agit d’un Mac équipé d’une puce T2, auquel cas le netboot n’est plus possible du tout.

avatar Sgt. Pepper | 

@ludmer67

Tu dis cela alors que parfois tu dois aussi forcer l’usage du Mac en le posant , par exemple, sur tes genoux dans le canapé pour lire un document ou lire une vidéo..🤗

avatar Chris K | 

« déjà on voit que ce n'est pas un ordinateur. c'est du bricolage pour avoir du confort minimal. Le Macintosh ne sert qu'à dessiner, pour tout autre chose mieux vaut un PC sous Windows. » Marenostrum - 1995. 🥳

avatar marenostrum | 

le Mac est un PC. l'iPad non, il est different. ce qu'il a produit avec il pouvait le faire avec n'importe quel PC ou Mac en mieux. sans se fatiguer, des yeux, des nerfs, etc.

par contre dessiner, avec un iPad on le fait mieux que avec un PC ou Mac classique, sans équipements spécifiques.
les photos ne sont pas vendeur, pour l'iPad. Apple ne les aurait jamais publié dans leur site, pour montrer les capacités productive de sa tablette.

avatar Chris K | 

Quand on disait que le Macintosh n’était pas un vrai ordinateur, on sous entendait que ce n’était pas un PC. Et puis l’iPad ne sert pas qu’à dessiner.

avatar marenostrum | 

je suis en train de dire que ce qui fait vraiment bien, mieux que les autres PC ou Mac, et dessiner. si c'est pour écouter la musique voir des films, lire des livres, etc, ça ne justifie pas son prix.
tous les autres opérations professionnelles (montage de films, traitements de photos, programmation, etc) on les fait mieux avec un PC ou Mac.

j'aurais rien dit, si le gars faisait son livre dans le train, en voyageant. tous les hubs ne touchent pas le bureau déjà. ils pendent. ça se voit le câble n'est pas prévu pour iPad mais pour un ordinateur portable ou la prise et 2 cm plus haut que la table. etc.

avatar Chris K | 

@marenostrum : j’ai un doute quand même. Je n’utilise plus qu’exclusivement un iPad Pro. Je fais du traitement photo assez lourd (et pas qu’un peu). En plus d’autres choses. Je le faisais avant sur Mac, je le fais tout aussi bien sur iPad (et mieux d’ailleurs). L’iPad Pro vaut largement son prix pour moi.

Ceci étant dit, je n’utilise aucun hub, je n’en ai pas l’utilité. À noter que les hubs vont aussi sur les portables classiques qui ne seraient pas de vrais PC ?

avatar GregH | 

@Chris K

Ça m’intéresse. Pourrais-tu expliquer ton workflow et les outils que tu utilises s’il te plaît ?

avatar Chris K | 

@GregH : J’importe mes photos via l’adapteur SD. Évidement cela va directement dans l’application Photo (je ne travaille qu’en RAW. Je lance un raccourcis qui renomme mes photos comme je le souhaite et les sauvegarde (j’ai un serveur dédié, un Mac mini) Ensuite j’importe tout ça dans Lightroom (toujours sur iPad bien sûr) et je supprime les photos de l’application Photo. Dans Lightroom je fais tout le taf de sélection et de développement (avec une tonne de presets créés par mes soins, c’est assez rapide). J’utilise Affinity (encore sur iPad et que je lance depuis Lightroom) pour les retouches et corrections précises de colorimétrie quand le sujet photo l’exige. Le rendu final est donc toujours dans Lightroom.

Je bosse sur un iPad Pro 12,9.

avatar NicoM | 

@Chris K

Comme GregH, peux tu développer y’a façon de bosser les photos (raw? JPG? Combien ?quels outils)? Ça m’intéresse beaucoup.
Merci.

avatar Chris K | 

@NicoM : Voir ma réponse plus haut. Toujours en RAW, des centaines de photos par shoot. Lightroom pour iPad et Affinity Photo pour iPad. Quelques Raccourcis pour automatiser des trucs (renommer les photos, sauvegardes etc..).

avatar NicoM | 

@Chris K

Merci pour ton retour.
Pas trop long l’import des photos?
De mon côté avec IPad Pro 12pouce de 64Go c’est trop limite pour l’import de mes grosses sessions.
Tu as un modèle avec plus de capacité ?

avatar Chris K | 

@NicoM : J’ai le modèle 1 To. Soit la même capacité de stockage interne de mon ancien Mac. Évidement mes archives sont stockées sur beaucoup plus d’espace. L’importation ne me parait pas trop longue, en tout cas pas plus qu’avec un Mac.

avatar iPop | 

@marenostrum
tous les autres opérations professionnelles (montage de films, traitements de photos, programmation, etc) on les fait mieux avec un PC ou Mac.

J’ai quelques doutes à ce sujet car plus je passe du temps, comprend cet appareil, plus il est difficile de revenir en arrière sur le Mac. Et j’adore pourtant le Mac.
Tant que l’on reste ancré au Mac, il est impossible de s’investir totalement pour exploiter vraiment la plateforme.
Il y a certes quelques limitations, pas insurmontables mais quand même...
Je rêve d’un iPad géant. J’ajoute que je suis graphiste de métier.

avatar Ghaleon111 | 

Pour toutes ces choses, une surface pro le fait beaucoup plus facilement, pas de contrainte, stylet plus complet et même surface dial et avec des logiciels beaucoup plus performant et complet que sur iOS, compatible avec tout, stockage extensible, peut même s’utiliser parfaitement sur un écran externe.
Finalement c’est Microsoft qui a tout compris, j’aurai jamais cru dire ça un jour.

avatar iPop | 

@Ghaleon111

Quand ça marche. Mais franchement quand je regarde des gens bosser sur PC, je me dis : c’est fou le temps qu’on y perd pour faire des choses simples.
Note : ma femme a un PC. 😢

avatar Ghaleon111 | 

Par rapport à mon iPad Pro des choses qui me prend quelques secondes sur pc, m’oblige à faire du jonglage sur iOS.
Je ne vois pas où je perdrai du temps à faire des choses simple sur pc puisque les choses simple se font simplement.
Afficher deux documents en même temps de la même app est déjà quelque chose de compliquer sur l’ipad ^^

avatar iPop | 

@Ghaleon111

Puisque c’est simple : importez d’UN coup une dizaine images dans un ordre DÉFINI dans Keynote.

avatar Ghaleon111 | 

Ah ouais comme avec power point dans w10 en fait.

avatar iPop | 

@Ghaleon111

J’ai dis DÉFINI, non par ordre croissant.

avatar Ghaleon111 | 

C’est super simple de changer l’ordre juste après le transfert et aussi tu ne parle pas de toutes les autres actions qui sont plus simple sur Windows et il y en a énormément sans parler des possibilités rien qu’au niveau présentations

avatar iPop | 

@Ghaleon111

Comme tu dis, on peut.

J’ai fais un (énorme)inventaire de CD pour une amie ce Noël. Je ne me vois vraiment pas le faire sur un Mac. En deux jours c’était plié.

avatar RolandJDXI | 

N'importe quoi !

J'utilise mon iPad Pro pour de la prod musicale et l'écriture de partitions musicales (mince c'est pas du dessin). iWork ou Microsoft Office 365 me permettent de travailler sur de la bureautique (c'est toujours pas du dessin).

J'utilise soit un stand Langria pour laptop (il peut pivoter) pour la maison, soit le stand Tiny Tower (ajustable en hauteur) pour le nomade sur lesquels je pose mon iPad soit avec la smart folio et un clavier externe soit avec le smart keyboard folio.

J'utilise un hub usb-c que vous n'avez pas cité : Kingston Nucleum qui n'a pas de port Ethernet ni de port Jack, par contre il a 2 ports USB-C dont un avec Power Delivery et sur l'autre je branche souvent l'adaptateur Jack Apple pour aller sur ma table de mixage. Le branchement audio (HP seulement) ne posent pas de problème pour utiliser le micro interne de l'iPad soit avec siri, soit pour de la prise de son ou pour FaceTime.

De plus Satechi et HyperDrive sortent des HUB usb-c spéciaux pour l'iPad Pro que j'ai hate de tester

avatar Malouin | 

@marenostrum

... Ben non ! Mon iPad Pro réalise 100 % de mes tâches quotidiennes :
- Bureautique avancée (Word & Excel),
- prise de notes,
- Présentation et réalisation de Keynote,
- Mail...
Et le tout avec un fort besoin de mobilité.
Mon MacBook n’a pas été allumé depuis plus d’un mois !

avatar Maître Scarabée | 

Vraiment super idée cet article et vraiment utile
Je pense opter pour Anker perso

avatar PierreBondurant | 

Vraiment utile comme comparatif surtout au vu des problèmes rencontrés.
Finalement les hub Apple ne sont pas si mal si on a juste besoin d’un clavier et d’une sortie vers une télé ou un projecteur.

avatar Olivier S | 

Superbe article Nicolas.👍

Je viens d’acheter un Hub UsbC Lenovo, ils sont aussi très bien il y a pas mal de références.

je suis intéressé par les alimentations qui peuvent se connecter à ces Hub pour ceux qui ont un port dédié. A part les alimentations d’Apple USB C (qui sont assez chères) , je n’en ai pas trouvé de bonnes qualités.
J’ai effectivement remarqué qu’il faut une alim plus puissante que celle recommandée par le materiel puisque le Hub en lui même en consomme pas mal ( comme le Anker). Si qqch a une idée d’achat, je suis preneur !

avatar Macbook31 | 

Si vous voulez un mini dock de recharge, vous branchez votre iPad a un boîtier e-gpu : vous le chargez en 1 h Max. Pareil sur une alim de MacBook Pro 15 usb c...

avatar en ballade | 

L’antithèse de l’ergonomie....et c’est sensé remplace un ordi 🤔🙄

avatar nicoplanet | 

A propos de hub !

J’ai un modèle Satechi Pro 2 pour mon MacBook Pro. Il s’agit d’un modèle avec HDMI. Je l’ai testé aujourd’hui lors d’un CM a l’université où je travaille. J’ai été très surpris de voir que l’audio ne transite pas par l’HDMI lors de la videoprojection. C’est vraiment un gros défaut... À mon avis, même critiqués, les adaptateurs Apple HDMI ou VGA ont se beaux jours devant eux : on branche et ça fonctionne, ce qui n’a pas été le cas de mon hub Satechi....

avatar toketapouet | 

J’utilise le hub hdmi Apple de mon MacBook Pro, ça fonctionne nickel

avatar corben | 

Étrangement les hubs Anker j’ai toujours eu des soucis pour charger des MB/MBP

Je me suis rendu compte que non seulement la charge était plus longue mais qu’au bout de quelques semaines, les Mac perdaient en capacité max de batterie, comme si le hub pompait une partie du courant et ne restituait pas tout au Mac pour le charger.

J’en avais pris 2 différents pour remplacer un Hootoo qui me gênait à cause du logo lumineux. Finalement j’ai retourné les hubs pour reprendre le Hootoo

avatar pat3 | 

@Nicolas Furno

Merci pour l’article, très instructif et bien documenté. Ça permet d’éviter quelques errances au moment de choisir un hub USB.

Outre l’adaptateur multiport VGA que j’ai testé (gauche), Apple commercialise une version avec HDMI (droite).

Les deux adaptateurs Apple sont vraiment utiles en mobilité. C’est la première chose que j’achète avec un iPad (faut dire que je passe une bonne partie de mon temps à faire cours ou à donner des conférences avec un vidéo-projecteur). Pour un usage plus fixe (au bureau), les hub testés font le job, mais j’aurais tendance à en avoir un à demeure à la maison, et un en permanence dans mon sac.

J’en viens de plus en plus à me demander si je ne passerais pas à un usage fixe à la maison (Mac mini) et mobile à l’extérieur (iPad), a force de lire là-dessus, mais il y a quelques freins qui me font hésiter à sauter le pas :
- la non gestion de l’écran étendu sur iOS (franchement, c’est péniblement de passer de l’écran de l’iPad au grand écran, et j’ai trop l’habitude d’un grand écran avec le Mac),
- l’usagé fréquent d’un écran 11 pouces (j’utilise déjà majoritairement mon MacBook en double écran, et je ne me vois pas trimballer un iPad 12,9 à longueur de journée, pour perdre le côté pratique de l’iPad - lire/écrire dans le métro, dans une salle d’attente, au café)
- le manque d’outil de gestion et de protection de sa connexion sur iOS (exit LittleSnitch, exit les bloqueurs efficaces de Firefox),
- les quelques situations d’utilisation intensive de clés usb (par exemple, exposés d’étudiants qui passent en pdf sur mon mac via clé usb), où il faudra que je m’organise autrement.

Je pense qu’il sera difficile d’effacer plus de 12 ans d’usages de MacBook, mais vu les prix et les désagréments actuels, j’hésite vraiment à recracher au bassinet.

avatar Nicolas Furno | 

@pat3

Pour ma part, l’iPad Pro a totalement remplacé le MacBook Pro que j’utilisais avant en complément de mon Mac principal. Mais en effet, ça dépend beaucoup des usages. Je n’ai jamais besoin de lire ou écrire une clé USB par exemple.

Sur la taille d’écran, j’étais de votre avis sur l’ancien 12,9. Il était vraiment trop gros je trouve, on perdait le côté mobile. Le nouveau est mieux sur ce plan, et même avec le Smart Keyboard, ça reste un ensemble très léger et portable je trouve.

avatar mssinkro | 

Salut @nicolasf

C’est possible d’avoir la référence de ton bureau ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR