La plateforme iOS bientôt 100% 64 bits

Florian Innocente |

Encore une poignée de mises à jour matérielles et Apple aura uniquement en vente des appareils iOS sur une architecture 64 bits. Une transition qui aura été réalisée pied sur l'accélérateur puisque son premier produit mobile ainsi pourvu est arrivé il y a deux ans, c'était l'A7 dans l'iPhone 5s.

L'annonce de l'iPhone 5s et son processeur A7

Cette annonce d'un processeur 64 bits pour un smartphone avait pris tout le monde à contrepied, jusqu'aux concurrents d'Apple doublés sur leur propre terrain (lire Qualcomm et la « panique » après l'annonce de l'A7 64 bits & Processeurs 64 bits : Apple montre le chemin).

Ars Technica, qui tient la chronique de cette transition, a fait un point d'étape sur cette grande migration. Avec le retrait discret du premier iPad mini il y a 15 jours, il n'y a plus dans la gamme iOS d'Apple que l'iPhone 5c, l'iPod touch et l'Apple TV qui utilisent encore une architecture 32 bits (les iPod nano et shuffle sont hors jeu car basés sur un autre système qu'iOS). Trois produits qui commencent à dater et dont il se dit, à des degrés divers, qu'ils sont à l'aube d'un renouvellement.

Apple a peut-être sous le coude une nouvelle version de l'iPod touch au vu des quelques images remarquées cette semaine dans la dernière version d'iTunes. L'iPod touch et l'Apple TV utilisent encore un processeur A5 de 2011. Quant à l'iPhone 5c il est sur un A6 de 2012. Parachever la migration vers le 64 bits implique de passer ces retardataires sur un processeur A7 au minimum. C'est celui qui équipe les iPhone 5s, iPad Air et les deux iPad mini 2 et 3. Ce moteur tourne encore bien et il est largement rentabilisé aujourd'hui.

Bleu électrique, nouveau rose et un or identique comme l'aime Apple aujourd'hui… ce seraient là les nouvelles couleurs des iPod touch, nano et shuffle de 2015

Il y a ensuite le volet logiciel. Là, Apple a progressivement poussé les développeurs à compiler leurs apps iOS dans une version qui prenne aussi en compte le 64 bits. La première année, les éditeurs ont pu faire comme bon leur semblait. Puis à la fin 2014 Apple a commencé à envoyer quelques ultimatums. À compter de février 2015, les nouvelles apps soumises sur l'App Store devaient impérativement avoir un binaire pour le 64 bits en plus du 32 bits (pour les mises à jour d'apps existantes, la date fatidique était le 1er juin dernier).

Une invitation ferme qui a été suivie d'effets car difficile à ignorer, comme en témoigne cette liste de 31 apps de premier plan (Spotify, Twitter, Gmail, Instagram, Dropbox, Tweetbot…). En octobre 2014 elles n'étaient que 11 à contenir du code 64 bits, elles sont 30 aujourd'hui. Le seul vilain petit canard dans cette sélection est Gmail qui n'a pas bougé depuis mars alors que son nouveau cousin Inbox fait l'objet de plus d'attentions.

Au vu de cet alignement presque parfait du logiciel 64 bits avec le matériel 64 bits, on peut se poser la question de savoir quand Apple va abandonner la prise en charge du 32 bits dans iOS. Après tout, comparé à Microsoft ou Google et tous OS confondus, elle s'appuie sur un parc matériel installé qui est considérable par son volume mais bien plus étroit par la diversité de ses configurations.

OS X commencé son virage dans le tout 64 bits avec OS X 10.5 Leopard en 2007 puis Lion a parachevé la transition, mais pour iOS cela peut prendre encore une ou deux générations de systèmes. Le temps d'épuiser complètement les ressources des puces A5, A6 et leurs déclinaisons boostées, les A5X et A6X conçues pour des iPad.

iOS 9, qui va vivre jusqu'à l'automne 2016, veut faire mentir cette théorie de l'obsolescence programmée puisqu'il sera compatible avec le même matériel qu'iOS 8. C'est à dire qu'on pourra l'installer jusque sur les iPhone 4S, 5 et 5c, iPad mini et iPad 2. Ce sont tous des appareils 32 bits dont les plus âgés sont sortis en 2011.

Prévoir ce que décidera Apple pour 2016 et 2017 vis-à-vis du 32 bits tient de l'acrobatie. Il n'était déjà pas acquis qu'iOS 9 soit capable de fonctionner avec le vénérable iPhone 4S. Ce sont plutôt les développeurs qui auront droit de vie ou de mort sur ces appareils compatibles iOS 9 mais basés sur une architecture 32 bits. Ils pourront choisir de compiler une app qui sera uniquement destinée aux puces 64 bits. En fonction de la nature de l'app, de ses besoins en puissance processeur ou graphique cela sera de toute manière inévitable.

La manière dont Apple gère l'évolution de son parc matériel et de son logiciel est néanmoins intéressante. D'un côté elle fait évoluer à marche forcée des composants clefs de ses matériels. Le processeur A7 en a été un parfait exemple et on est en passe de découvrir rien de moins que la troisième génération de puce 64 bits Apple à l'automne prochain avec les iPhone. Pour comparaison, Samsung n'a pu se mettre vraiment au niveau que cette année avec son S6…

Pour peu que les iPhone 5c, Apple TV et iPod touch soient revus cette année, la transition de l'offre iOS vers le 64 bits ne lui aura pris que deux petites années. Et de l'autre côté, elle tend au maximum l'élastique de la compatibilité d'iOS avec d'anciens matériels qui sont toujours sur 32 bits.


Tags
avatar asheden | 

@sachouba :
Pourquoi un tarif serait justifier UNIQUEMENT par le hardware ? J'ai jamais compris ça chez les Fandroid. Quand on paye 700€ un smartphone ce n'est pas uniquement parce qu'il te propose un douze cœurs couplé à 6go de ram. Il y aussi le SAV, le suivi, la R&D, la partie software. Donc je ne vois pas en quoi le prix d'un S6 est plus justifié que le prix d'un iPhone 6 à partir du moment ou Samsung propose techniquement un excellent téléphone mais avec un SAV moisi, un suivi des mises à jours merdique comparé à Apple et un Touchwiz (qui n'est en plus qu'une pauvre surcouche) complètement foireuse (même si il y a du mieux). Les fandroid et leur obsession du hardware

avatar sachouba | 

@asheden:

Généralement, on n'a pas besoin du SAV quand les appareils vendus sont de bonne qualité. Je n'en ai absolument jamais eu besoin chez Samsung, en tout cas.

Au pire, il est possible de payer mensuellement une assurance valable à vie chez un opérateur, qui revient au même prix qu'AppleCare+, ne nécessite pas de payer une franchise en cas de problème, et assure casse, vol et oxydation sans plafond avec une réparation très rapide (Sans compter l'offre remplacement sous 24h d'Orange...).

avatar MacTHEgenius | 

@asheden :
+1000

avatar patrick86 | 

"Le problème c'est que pour 800€, on espère avoir les dernières technologies..."

J'attend un appareil qui fasse EFFICACEMENT ce que je lui demande.

avatar asheden | 

@patrick86 :
Voilà. Ca n'est QUE ça

avatar CNNN | 

@sachouba :
Combien de cœur ?
Sur du mono Apple est toujours devant.. Et comme rares sont les app utilisant tous les cœurs :/

avatar Salomoon | 

Tu peux retourner sur fandroid sachouba, tes tests geekbench etc ne reflètent en rien la monde réel, l'utilisation réelle que tu expérimentes avec ton appareil.

De plus, c'est bien beau d'avoir des pics de perfs impressionnant, mais aucun des appareils que tu cites n'est capable de tenir cette charge plus de qq minutes car surchauffe, et donc baisse de performances...
L'iPhone, même en scorant un peu plus bas reste stable dans ses perfs, jusqu'à extinction faute de batterie.
Et en simple coeur il est toujours devant en résolution native, merci d'avoir omis ce "détail" qui représente la plus grande partie de l'utilisation du tel...)

avatar sachouba | 

@CNNN et Salomoon:

"Sur du mono Apple est toujours devant.. Et comme rares sont les app utilisant tous les cœurs :/"

"Et en simple coeur il est toujours devant en résolution native, merci d'avoir omis ce "détail" qui représente la plus grande partie de l'utilisation du tel...)"
[la puissance du CPU n'a rien à voir avec la résolution de l'écran...]

C'est une idée reçue... Ayant mené mes propres tests sur les applications Android, je peux le démentir, tout comme le font ces articles d'Android Authority:

Fact or Fiction: Android apps only use one CPU core: (je vous spoile, c'est "Fiction")
http://www.androidauthority.com/fact-or-fiction-android-apps-only-use-on...

Et dans le cas précis du Galaxy S6:
http://www.androidauthority.com/galaxy-s6-octa-core-processor-usage-617585/

Ne pas connaître les avantages des processeurs multicores en 2015, c'est grave.

- meilleure autonomie: les processeurs utilisant la technologie big.LITTLE, comme le Galaxy S6, sont composés de 4 coeurs économes et peu puissants, et de 4 coeurs moins économes mais très puissants. En fonction des ressources nécessaires pour faire tourner les applications, les "gros" ou "petits" coeurs vont s'allumer et s'éteindre tour à tour, ce qui est impossible sur un iPhone dont seulement un coeur peut s'éteindre.

- multi-thread, qui accélère grandement la plupart des applications, puisque chaque coeurs se voit indépendemment allouer une tâche à accomplir.

- utilisation simultanée de nombreuses applications sans devoir les mettre en "pause" en arrière-plan, ce qu'iOS est incapable de faire.

"De plus, c'est bien beau d'avoir des pics de perfs impressionnant, mais aucun des appareils que tu cites n'est capable de tenir cette charge plus de qq minutes car surchauffe, et donc baisse de performances..."
Reste à savoir ce qui est mieux: une deux chevaux capable de rouler à 30km/h pendant 1h ou une Ferrari qui va à 250 pendant 10 minutes puis descend à 180 ensuite

avatar PINOCU | 

@sachouba :
Et le Père Noël, il passe quand ?

avatar XiliX | 

@sachouba :
Faux... le seul moment où le processeur de Samsung est plus performant est uniquement lorsque les 8 coeurs sont utilisés en même temps.
Or c'est rarement le cas. Sinon tu viderais la batterie en un rien de temps.
Déjà le A7 est battu uniquement sur le bench où tous les coeurs sont utilisés.

avatar sachouba | 

@XiliX:

Si le processeur de Samsung n'utilise pas ses 8 coeurs simultanément souvent (ce qui est discutable, puisque c'est le cas à l'ouverture de chaque application), c'est tout simplement parce qu'il n'en a pas besoin car il est plus puissant que ce que nécessitent la plupart des utilisations.

En revanche, en utilisation maximale, c'est bien le Galaxy S6 qui sera le plus rapide (si l'application est aussi bien codée sur les deux plateformes): conversion de fichiers, traitement de vidéos 4K, chargement de jeux gourmands...

avatar XiliX | 

@sachouba :
Donc quand on voit qu'avec la fréquence pratiquement le double et aussi performant qu'un Ax qui roule deux fois moins vite...

avatar Ghaleon111 | 

@sachouba
Tu a du mal a comprendre hein ?
Tu sais, mon ipad air 1 beaucoup moins puissant dans les benchs que mon note 4 lui fout la raclée de sa vie en utilisation réel avec une fluidité, une réactivité, rapidité bien au dessus
Le s5 est un veau comparer a l'iphone 6 et mon ipad air 1 mais j'oubliais que toi quant tu utilise un smartphone, c'est juste pour lancer des benchs, tu fais l'aveugle sur l'utilisation réel
Comment peut-on ne voir que des composants quant on utilise son smartphone ?

Tu sais que j'ai vu sur le net un comparatif en utilisation réel et seul le s6 était un peu plus rapide que l'iphone 6, tout les autres flagship 2015 android était plus lent que l'iphone avec pourtant des benchs moins bon pour l'iphone et l'iphone est aussi le plus performant en jeux similaire sur le framerate au s6 et bat a plate couture le s6 sur la durée car le A8 et son gpu ne perds pas ces perfs donc apple est bien en avance

Dans les speed test, le s5 est totalement a la ramasse face aux autres smartphone que ce soit en bench et utilisation réel ou il se fait complètement démonter par un one m8
Donc ce que tu dis n'a pas de sens, même un blackberry passeport avec son s800 est d'une vélocité extreme a l'usage, L'os joue aussi une part gigantesque dans les performances

Donc tu pourra sortir tous les gros chiffres kikoo que tu veux, ça ne vaut rien
Utilise les smartphone au lieu de lancer des benchs a tour de bras et peut être que un jour, tu comprendra

En plus metal (l'équivalent n'est pas au point sur android) va en plus des jeux être intégré dans l'interface pour la booster encore plus

avatar rmosca | 

bon allez, j'avoue..
je suis en vacances depuis ce matin et j'avais envie de troller pour voir ce que ça faisait :)
pardon pardon tout ça tout ça
mais bon, j'ai bien ri quand même ;)

avatar reborn | 

la caricature du geek qui en veut toujours une plus grosse.. sans l'utiliser correctement/pleinement.

Si vous saviez ce que l'on peut faire avec une petite qui se donne à fond..

avatar bbtom007 | 

@reborn :
+1 lol

avatar bbtom007 | 

@reborn :
Donc pas la taille qui compte mais le nombre de bits ?

avatar ovea | 

Haaa … la question pour gee'ksks :

Ça combien de pies vache 64bits ?

avatar Rez2a | 

Il ne faut pas oublier non plus que l'OS doit charger toutes ses extensions en 32 bits si il y a la moindre appli encore en 32 bits installée sur le téléphone afin de pouvoir la faire tourner. Le fait que Apple pousse la migration au 64 bits pour les développeurs est dûe à ce point-là. Techniquement on devrait voir une petite amélioration des performances (ou du moins une réduction de la mémoire bouffée) sur un téléphone qui ne contient que des applis 64 bits, mais je ne sais pas si certains se sont amusés à bencher ça.

Sinon comme dit plus haut le 64 bits est loin de ne servir qu'à adresser plus de 4GB de RAM. Il y avait un article à l'époque de la sortie de l'iPhone 5s qui expliquait comment Apple avait tiré partie du 64 bits pour faire un tas de petites optims. De mémoire, par exemple, ils se servaient du fait que les adresses mémoires étaient plus longues pour stocker directement le compteur de références d'un objet dans un champ du pointeur, plutôt que mettre ça dans une table à part, au final ça permet d'économiser pas mal d'opérations qui deviennent inutiles avec ce mécanisme.

avatar malcolmZ07 | 

Lol sachouba le gars capable de prouver que 2+2 = 0

avatar marc_os | 

@malcolmZ07 :
Et aussi que 1 + 1 font 11 !

avatar XiliX | 

@marc_os :
1+1=10

avatar marc_os | 

@ XiliX
T'es vraiment binaire !
:D

avatar XiliX | 

@marc_os :
Désolé... :D

avatar trackos | 

Sachouba le mec qui n'en aura jamais marre de se faire casser, un marathonien !

avatar domelie | 

Sachouba, un encore un petit frustré de chez Android...

avatar sachouba | 

@domelie:

Je suis plutôt grand; et pas trop frustré, merci. :)

avatar XiliX | 

@sachouba :
Non jackhall a raison c'est bien le fait qu'il n'existait pas d'Android 64 bits qui bloque le fonctionnement de l'Exynos à 32 bits. Il a fallu attendre la famille Android L pour pouvoir bénéficier du 64bits.

avatar CostaDelSol | 

Wow.

Bon alors déjà, le 64 bits ne sert pas spécifiquement à adresser plus de 4 Go de RAM, d'ailleurs c'est possible de le faire même en étant en 32 bits (pas pour tous les OS bien entendu)

Windows Serveur à l'époque pouvait déjà adresser 8 Go de RAM et c'était du 32 bits (il suffit de chercher un peu sur le net et vous trouverez plus d'infos à ce sujet). Il n'y a pas que les OS de type "client" dans la vie (et heureusement évidement).

Ensuite pour vos benchs de core, je pense que c'est un peu compliqué de déterminer "qui a la plus grosse" car on compare des CPU sur des OS différents. Pour moi cela a tout de même une incidence.

Sans compter que chacun en fonction de son firmware notamment, réagit de façon différente selon certains types de scénarios.

Pour le modèle Exynos du Note 4, celui-ci est bel et bien compatible 64 bits mais Samsung a décidé de désactiver sa prise en charge dans le firmware (ou alors nous n'avons pas lu les mêmes informations). Et je pense qu'ils le font tout simplement pour une raison : que les perfs entre le modèle avec SnapDragon et l'Exynos soient le plus similaire possible. Très logique à mon sens.

PS : Je tiens aussi à dire que sur l'iPhone 6 Plus, on sent qu'il y a un problème de performance, je trouvais le 5S parfaitement fluide tout le temps. Attention je n'ai pas dit que c'était lié à la RAM, d'ailleurs quand je l'avais, je n'avais pas pris le temps de faire de plus amples analyses pour en déterminer la cause.

avatar Elmediterraneo | 

Je ne comprend pas l'intérêt de renouveler les couleurs des iPod qui sont en voie de disparition.
Alors bon si elles sortent on peut penser qu'ils seront prolongés jusqu'au printemps 2016 puis retirés discrètement de la vente. (la suppression de l'iPod dans la barre du site d'Apple va dans ce sens).

Le support de l'A5 (iPhone 4s, iPod touch 5, iPad mini 1, iPad 2, iPad 3) par iOS 9 est une surprise, mais il a du sens compte tenu du grand nombre d'appareils A5 en circulation et par le fait qu'iOS 8 a été une vraie bouse sur ces appareils.

Le 64 bits n'est pas juste une histoire de +/- 4 Go de RAM mais il pose les bases de l'avenir.
Et le support du 32 bits continuera d'agir comme un frein à l'apparition de nouvelles fonctionnalités qui ne peuvent exister qu'en 64 bits.
Donc il sera intéressant de voir la direction que prendra Apple au sujet d'iOS 10 :
- soit il reste à cheval 32/64 bits et n'abandonne que les A5
- soit il abandonne les A6 (iPhone 5/5c, iPad 4) (en plus des A5) et toute rétrocompatbilité 32 bits pour se tourner définitivement vers l'avenir en 64 bits en nécessitant un A7 au minimum.

avatar XiliX | 

@mac_adam :
Encore faux et faux...
Calculer deux entiers 64 bits (c'est courant maintenant) peut être effectué sans utiliser la mémoire sur un processeur 64bits. Deux registres 64bits suffisent. Sur un processeur 32 bits, on est obligé de stocké les calculs intermédiaires en mémoire.
Donc dans le premier cas on n'utilise aucune mémoire, dans le deuxième cas obligatoirement passer par la mémoire.

Et il ne faut surtout pas utiliser le passage de Leopard en Snow Leopard comme exemple d'utilisation mémoire, car SL ajoute des fonctionnalités en plus par rapport à Leopard. Donc la consommation mémoire en plus s'explique par ses nouvelles fonctionnalités...

avatar bibi81 | 

Sur un processeur 32 bits, on est obligé de stocké les calculs intermédiaires en mémoire.

Il doit y avoir une bonne quinzaine au moins de registres dans le ARM... Pas besoin donc d'utiliser la mémoire (en plus dans les SoC il y a en général du cache, des TCM et de la mémoire, donc de là à avoir besoin de la RAM de l'iPhone...).

Donc dans le premier cas on n'utilise aucune mémoire, dans le deuxième cas obligatoirement passer par la mémoire.

Du coup non.

avatar pao2 | 

32 bits pour calculer mon salaire ou mon compte en banque me suffit amplement ;-) .
Le 64 bits + des processeurs toujours plus rapide + un écran rétina + toujours plus fin font que nos iPhones n'ont toujours pas plus d'autonomie. Ca serait bien qu'Apple se calme avec les performances (qui pour moi sont commerciales, mais ça reste mon avis) et qu'elle se soucie un peu plus de l'autonomie.

avatar rmosca | 

tant qu'ils resteront dans la moyenne de ce que font les autres, ils ne se bougeront pas...

avatar Stardustxxx | 

Wow.

Tout d'abord quand on parle de 64 bits, on parle de 2 choses différentes : le CPU et l'adressage mémoire. Les 2 sont indépendants.
Pour la memoire, en 32 bits, nous sommes limité a 4 GB. Mais, on peut tres bien avoir un processeur 32 bits et adresser la memoire sur 64 bits. D'ailleurs, il était courant d'adresser la memoire sur 36 bits pour avoir plus de 4GB sur les serveurs.

Adresser la memoire en 64 bits demande des pointeurs memoire 2 fois plus grand, ca utilise plus de memoire, et donc l'adressage est plus lent qu'en 32 bits. (il y a des astuces pour optimiser cela, car de toute facon on utilise pas completement le pointeur 64 bits mais uniquement 48 bits, qui utilise 16 exaoctes de ram!!!).

Pour ce qui est du CPU, une architecture 64 bits n'est fondamentalement pas plus rapide qu'une architecture 32 bits. Pour la tres grande majorite des calculs il n'y a pas de difference, sauf pour les calculs sur les int64, mais les int64 franchement ca sert juste dans certains cas particuliers.

On peut aussi noter que les CPU actuels sont aussi 128 ou 256 bits!!! Les instructions NEON, SSE ou AVX sont des instructions 128 ou 256 bits. Et l'AVX 512 arrive bientot je crois sur x64. Les processeurs melangent donc deja tout cela!!!

Les gains observés par le passage au 64 bits sont surtout du au fait d'une plus grande liberté des ingénieurs lors de la conception des architectures, il y a beaucoup moins de contraintes. Le meilleur exemple est le passage de x86 a x64 avec le doublement du nombre de registre qui a permis un gain de perf de 10 a 15%. Intel aurait pu faire un x86 aussi performant avec 2x plus de registre mais il aurait pas été compatible avec le x86, et qui aurait demander de tout recompiler et qui aurait été une étape de plus avant de passer en 64 bits natif.

avatar dtb06 | 

Pas lu les autres commentaires.

Mais je n'ai jamais compris en quoi avoir une application 32bits était un problème avec moins de 4Go de mémoire...

Ceux qui disent que ça accélère ce n'est pas vrai : au lieu de manipuler des nombres codés sur 32bits vous manipulez des nombres sur 64 bits. Il y a même un léger ralentissement en passant de 32bits à 64 bits (qui est peu perceptible car les processeurs sont optimisés dans ce sens).

Le seul gros avantage du 64 bits, c'est de pouvoir dépasser 4Go de mémoire (=2^32)

avatar marc_os | 

@ dtb06 qui écrit : « Pas lu les autres commentaires »

Tu crois que ça donne envie de lire le tien ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR