Cellebrite peut extraire le contenu d'iPhone 5s, 6 et 6 Plus

Florian Innocente | | 13:00 |  45

L'entreprise israélienne Cellebrite sait désormais fouiner dans des iPhone 5s, 6 et 6 Plus verrouillés. Shahar Tal, directeur de recherche sur les techniques d'extraction de données l'a révélé dans un tweet.

Cette intrusion se fait de manière physique, sans jailbreak et uniquement chez Cellebrite. La documentation qui décrit ce service n'en rend pas encore compte. Elle mentionne toujours une compatibilité qui s'arrête aux iPhone 5c (ainsi que les Galaxy S6, Note 5 et certains S7 chez Samsung). Restent donc épargnés les téléphones avec des puces A9 (iPhone 6s) et A10 (iPhone 7).

Lorsqu'a éclaté l'affaire de l'iPhone 5c de San Bernardino, le nom de Cellebrite est souvent revenu comme étant l'auteur du déplombage. L'entreprise n'a jamais commenté — elle profitait d'une publicité abondante et gratuite — mais il a ensuite été dit qu'elle n'aurait joué aucun rôle. Quant au FBI, qui tait l'identité de son prestataire, il fait depuis quelques mois l'objet d'actions en justice pour en dire plus.

Cellebrite a des clients au niveau des gouvernements et des forces de l'ordre mais également auprès d'entreprises. Apple a utilisé ses appareils en Apple Store pour réaliser des transferts de données entre un ancien téléphone et un nouveau. Ils servent un peu moins, maintenant que les gens se reposent de plus en plus sur des services dans le nuage pour synchroniser leurs informations.

En début de semaine, Cellebrite a annoncé la commercialisation de nouveaux appareils pour transférer le contenu d'un iPhone vers un autre à grande vitesse (10 Go en 10 minutes). Il se destine par exemple aux boutiques des opérateurs téléphoniques.

Le Touch2 l'un des appareils de transfert de données pour les opérateurs et vendeurs de téléphones

Source : AppleInsider

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


45 Commentaires

avatar IRONMAN65 24/02/2017 - 13:13 via iGeneration pour iOS

Et d'autres comme Disc drill et wondeshare ?

avatar EBLIS 24/02/2017 - 13:13 (edité)

Ça doit gêner Apple cette histoire non?

avatar Superlussa 24/02/2017 - 13:22 via iGeneration pour iOS (edité)

Ils sont bons ces israéliens....
Je suis 100% pour que la police ait accès à toutes les données de Tous les téléphones si ca peu sauver des vies, déjouer des attentats ou encore permettre de bloquer ces .... de terroristes avant qu'ils n'agissent

avatar Billytyper2 24/02/2017 - 13:35 via iGeneration pour iOS

@Superlussa

Et pour pleins d'autres choses aussi j'imagine…☝️☀
Comme dirait l'autre, plus haut c'est le soleil

avatar HellTiger 24/02/2017 - 13:40

Tout a fait.
Comme ca, lorsque toute personne qui désire fouiller un peu votre vie privée pour vous faire du chantage, ou vous emprisonner sur motif que vous allez sur des sites subversifs et ultra gauchiste bobotisants comme macG (humour, hein), vous pourriez vous retrouver en prison.
Vous etes blanc comme neige jusqu'au moment où quelqu'un décide que vos aspirations sont des aspirations "terroristes".
Ce ne sont pas les exemples qui manquent au cours de l'histoire, dans tous les pays du monde.

avatar Antho60 25/02/2017 - 12:34 via iGeneration pour iOS

@HellTiger

Comme le youtubeur MrleV12 il c'est hack. Plein de photo et de sextape avec sa copine dedans

avatar YAZombie 24/02/2017 - 13:41

Donc tu es aussi à 100% pour que les terroristes et autres malandrins aient accès à toutes les données de tous les téléphones? Parce qu'apparemment tu ne comprends pas que l'un ne peut pas aller sans l'autre.

avatar Billytyper2 24/02/2017 - 13:41 via iGeneration pour iOS

@Superlussa

Quand tu te feras taper ton identité parce que ton smartphone ne te protège pas assez, peut-être changeras-tu d'avis 😜

avatar frankm 24/02/2017 - 20:07 via iGeneration pour iOS (edité)

@Superlussa

Quand on ne pourra plus rire de tout, on sera en dictature. Et de même quand il sera possible de lire le contenu de n'importe quel téléphone.
Si un iPhone empêche de dissoudre un réseau terroriste et ben au secours c'est tombé bien bas

avatar en ballade 26/02/2017 - 11:39 via iGeneration pour iOS

@Superlussa

Ton commentaire est navrant et dénué de toute histoire politique

avatar Billytyper2 24/02/2017 - 13:36 via iGeneration pour iOS (edité)

Superlussa, ça se prononce …superloose

avatar Billytyper2 24/02/2017 - 13:43 via iGeneration pour iOS

Sans dire que ce que tu fais légalement aujourd'hui, pourras être criminel demain et voir rétro-actif 😎

avatar Billytyper2 24/02/2017 - 13:47 via iGeneration pour iOS

Il n'y a pas à dire…les lois ne font plus les hommes, mais, quelques hommes font la loi 🤔

avatar Olivier S 24/02/2017 - 17:15 via iGeneration pour iOS

@Billytyper2

Daniel Balavoine !

avatar EBLIS 24/02/2017 - 17:36

Stéphanie de Monaco!

avatar Billytyper2 24/02/2017 - 17:41 via iGeneration pour iOS

@Olivier S

Même si je ne suis pas fan, c'est liane foly 😉

avatar Moumou92 24/02/2017 - 21:29 via iGeneration pour iOS

@Billytyper2

Euh, desolé mais c'est bien Daniel Balavoine.. liane foly n'a fait que reprendre ce tube de Balavoine... vous devez être tres jeune pour croire ca...

avatar bugman 26/02/2017 - 13:41 via iGeneration pour iOS (edité)

@Billytyper2

Et tout écrits, les SMS, partent dans les airs, dans l'OS laissent une trace...

avatar LaurentR 24/02/2017 - 13:58

@HellTiger : ce type d'argument est également utilisé par ceux qui se plaignent de l'existence des clés GPG trop fortes,... qui permettent de protéger le contenu des communications entre individus en disant que ces outils peuvent être détournés par des terroristes,.... et que pour cette raison il faudrait les interdire. J'ai l'impression que ce genre de débat n'ont pas de fin parce que quelque soit l'outil, il pourra être utilisé pour de bonnes raisons par certain ou de mauvaises par d'autres.

avatar Billytyper2 24/02/2017 - 14:18 via iGeneration pour iOS

@LaurentR

Effectivement, alors autant que ce soit toujours les mêmes qui soient désavantagés…les petites gens quoi, pour le bien des plus grands 🍾

avatar ovea 25/02/2017 - 12:47 via iGeneration pour iOS

@LaurentR

«L'impression 🖨 d'un débat sans fin »

Pas très écolo

avatar Lightman 05/03/2017 - 10:15 via iGeneration pour iOS

@ovea

Bien vu 😄

avatar 421 24/02/2017 - 14:01 via iGeneration pour iOS

Bel arrêt d'annonce mais sous quel OS le piratage ?

avatar Superlussa 24/02/2017 - 15:50 via iGeneration pour iOS (edité)

Malheureusement nous avons vécu en France des événements traumatisants au plus près de nous
Des centaines de jeunes Français innocents sont morts.
Ils n'avaient rien demandé et ca aurait pu être vos enfants ou vos frères....
C'est un fléau qui n'épargne personnes
L'accès aux SMS ou autres communications est devenue indispensable pour stopper ces dangers
je ne penses pas que les enquêteurs de la DGSI en aient quelques choses à faire de savoir qui a une maîtresse (ou un amant ou les 2 en même temps)
Il est nécessaire et vitale qu'ils disposent de tous les moyens possibles pour que plus jamais le Bataclan, plus jamais la tuerie de Nice etc...(malheureusement...)
La liberté a un prix, laisser nos gamins sortir le soir en toutes tranquillité ça a un prix et si ce prix c'est que certaines autorités ait accès à des données privées et bien moi je suis prêt à le payer

avatar Billytyper2 24/02/2017 - 15:57 via iGeneration pour iOS

@Superlussa

Hélas ce que tu proposes n'est pas la liberté…ou alors liberté surveillée 😵

avatar une fleur 24/02/2017 - 16:07 via iGeneration pour iOS (edité)

@Superlussa

Malheureusement nous avons vécu en France des événements traumatisants au plus près de nous.
Des centaines de jeunes Français innocents sont morts.
Ils n'avaient rien demandé et ça aurait pu être vos enfants ou vos frères....
C'est un fléau qui n'épargne personne.
L'interdiction des cadres et autres structures de lit est devenue indispensable pour stopper ces dangers.
Je ne penses pas qu'IKEA en ait quelque chose à faire de vendre des futons à la place des lits superposés.
Il est nécessaire et vital qu'ils disposent de tous les moyens possibles pour que plus jamais personne ne meurt en tombant d'un lit...
La liberté a un prix, laisser nos gamins dormir en toute tranquillité ça a un prix et si ce prix c'est que les magasins de meubles ne vendent plus que des matelas à ras le sol et bien moi je suis prêt à le payer.

avatar une fleur 24/02/2017 - 16:16 via iGeneration pour iOS (edité)

@Superlussa

Il y a quelques différences notables entre nos propos, à vrai dire.
D'une part, bien peu de gens se soucient de la dangerosité des lits ou de la liberté de choisir de dormir en hauteur. D'autre part, plus de personnes sont mortes en tombant d'un lit qu'en victimes d'un attentat terroriste.

avatar gwen 24/02/2017 - 16:42 via iGeneration pour iOS

@Superlussa

Parce que tu penses réellement que les derniers attentas auraient pu être arrêtés à temps si les iPhone n'avaient pas de sécurité. Tu es bien naïf alors.

avatar deltiox 24/02/2017 - 17:38 via iGeneration pour iOS

@Superlussa

Un peuple qui renonce à sa vie Privee pour plus de Securite n'a plus de liberté

Les terroristes terrorisaient déjà sans avoir de téléphones ou d'ordinateurs et on peut très bien enquêter et infiltrer et se renseigner sans pour autant espionner à grande échelle toute la population

Il y a des gens méchants c'est pas bien
Ne privez pas la liberté et la vie privée de tous pour arrêter qques méchants de plus (ultra minoritaires) qui finiront par changer de moyen d'action alors que nous resterons par la suite espionnés

avatar en ballade 26/02/2017 - 11:43 via iGeneration pour iOS

@Superlussa

L'histoire te donne tord. Mais si tu t intéressais aux raisons du terrorisme ça pourrait aidē. Irak, Libye nos gouvernants sont des anges, ç est vrai....

avatar Billytyper2 24/02/2017 - 16:05 via iGeneration pour iOS

A une autre époque, il y a eu des attentats tout aussi meurtrier, pour autant les politiques d'alors n'ont jamais autant surveillés et bridés la liberté du peuple

avatar JONYBLAZ 24/02/2017 - 16:50 via iGeneration pour iOS

Arrêtez un peu ce sont juste dès logiciels intrusif , nous vendons nos liberté pour la dictature !!!

avatar Pas-un-philosophe 24/02/2017 - 18:14

Nokia 3310, pas de données, pas de piratages, pas de problèmes, un système "incassable"

avatar victoireviclaux 24/02/2017 - 18:40 via iGeneration pour iOS

iPhone 6s Plus ? Yes ! Hahahaha (temporairement) !

avatar battboss 24/02/2017 - 23:38 via iGeneration pour iOS

@Superlussa

C'est fou mais je ne suis pas près à payer ce prix. Et puis comme la grippe tue plus de personne en France arrêtons là, arrêtons la voiture trop de mort sur nos route, arrêtons la cigarette trop de cancer, arrêtons l'alcool trop de cirrhose, arrêtons les baignades trop de noyé, arrêtons les armes à feux comme ça plus de guerre plus de terrorisme, arrêtons de sortir de chez nous trop de gens dehors. Mieux enfermons nous tous dans les prisons comme ça tout les méchants seront emprisonnés ce n est pas grand chose pour être sûr d'être en sécurité.

avatar Superlussa 25/02/2017 - 23:07 via iGeneration pour iOS (edité)

Arrêtons de la psychose
Le fait que les autorités aient accès aux données des smartphones de terroristes (ou de tueur comme celui de San Bernardo) ne remet pas en cause la liberté des personnes qui n'ont rien à se reprocher . (Comprendre par la qui ne compte pas commettre des actes de terroristes ou assimilés)
Faut vraiment être un sacré pervers et égoïste de surcroît pour refuser qu'il puisse y avoir un accès dans des situations d'urgence qui pourraient sauver des vies
Quant au délire des lits superposés IKEA... si tu te comprends c'est l'essentiel

avatar une fleur 25/02/2017 - 23:21 via iGeneration pour iOS (edité)

@Superlussa

Les objections contenues dans mon pastiche sont les suivantes :
- votre discours est rhétorique avant d'être rationnel et en seconde lecture moral ;
- sous prétexte de sécurité toute liberté est bonne à perdre (souvenez-vous de la lettre de Rousseau) ;
- de fait, la vie privée est une liberté à laquelle une masse critique d'individus tient ;
- le problème du terrorisme pour la société institutionnelle n'est pas sa mortalité ;
- le terrorisme a des tenants médiatiques extrêmement forts.

avatar Bigdidou 26/02/2017 - 12:56 via iGeneration pour iOS

@une fleur

Liberté n'est pas synonyme de confidentialité.
Au contraire, je ne me sens libre que dans une société où je peux exposer sans crainte ce que je pense et ce que je suis.
Certes, je dois rester libre d'exposer ou pas des facettes de ce que je suis ou de ce que je pense, mais les exposer est à la fois une forme de liberté, et pouvoir le faire un signal fort que je suis libre.
Alors, je dois pouvoir avoir la liberté de masquer ce que je veux à certains, si je pense que leur jugement pourra me porter tort, par exemple. Mais ne pas pouvoir se cacher de l'autre s'il est désincarné (une administration...) et qui n'a par définition pas de jugement moral, est-il intrinsèquement une atteinte à ma liberté ?
Je pense que ce n'en est que le symptôme. Si je crains que quelque chose de moi soit connu d'une administration, ou de n'importe quel organe de l'Etat pu de la société civile, c'est soit que ce quelque chose n'est pas légitime (je suis pédophile, terroriste, ou simple malfaiteur), soit, de toute façon, que ce quelque chose soit connu ou pas, mes libertés sont en péril (le droit de réserve de ne pas servir les homosexuels dans certains états des EU par exemple).
Ce qu'on résume tous par la formule maladroite "quand on n'a rien à se reprocher etc..."
Prenons ce dernier cas de figure. Qu'est-ce qui pose problème à ton avis : le fait qu'au nom d'une loi antiterroriste je ne puisse pas cacher que je suis gay ou que ça risque de se savoir, ou le fait que je craigne que ça risque de se savoir, ou pire, qu'objectivement, si ça se sait, ça me porte tort ?

Quant à Rousseau, certes, mais à replacer dans le contexte du 18e siècle. N'oublions pas que son postulat fondateur est faux (l'homme est naturellement bon : au mieux, il est naturellement neutre), même si, on est d'accord, l'influence du milieu sur son devenir est déterminant. Mais pas que.

Enfin, on voit souvent des citations ici, qui ne veulent pas dire grand chose sorties de leur contexte : je pense à celle de Benjamin Franklin sur la liberté et la sécurité.
Que penses-tu de celle-ci, dont j'ignore l'auteur : il n'y a pas de liberté sans sécurité ?

avatar une fleur 26/02/2017 - 15:16 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Votre intervention est sur de nombreux points tout à fait pertinente.
Et il est probable que vous entendiez mes deux arguments qui étaient les suivants :
- le prétexte de sécurité n'est pas suffisant à la restriction du droit ;
- le droit à la confidentialité, qui est sociologiquement institué comme une liberté, est de fait le sujet de vives revendications.

avatar Bigdidou 26/02/2017 - 16:58 via iGeneration pour iOS (edité)

@une fleur

"Pas de restriction du droit au nom de la sécurité."
Le droit est une science dont j'ignore tout, difficile pour moi de dire quelque chose d'intelligent à ce propos.
Par contre, je ne comprends pas bien cette proposition.
Si c'est qu'au prétexte d'évènements un peu exceptionnels, la situation du pays restant "habituelle" par ailleurs, on ne doit pas créer de lois d'exception et surtout pas céder à la tentation de remplacer, comme actuellement, les lois par des dispositions administratives, le juge judiciaire par l'administratif ou rien du tout, je suis bien d'accord.
Après les lois, elles sont faites pour être changées, non ?
Mais avec de la lenteur et du recul par rapport aux évènements, ça c'est surement vrai.

"le droit à la confidentialité, qui est sociologiquement institué comme une liberté, est de fait le sujet de vives revendications."
Oui, revendication paradoxale s'il en est, à l'époque ou on ne s'est jamais tant affiché, et où on n'a jamais autant attendu de transparence de l'autre.
Je pense qu'il s'agit de plus en plus d'une revendication de surface, d'une posture.
Consciemment, nous renonçons de plus en plus à notre confidentialité : facebook, google, et j'en passe.
D'autre part, nous avons une demi conscience (ou demi inconscience) que cette confidentialité n'existe plus, et nous l'acceptons bon gré mal gré : vidéo surveillance généralisée dans l'espace publique (combinée à la reconnaissance faciale, c'est totalement flippant), fichage et big data du moindre de nos achats via notre cb, nos cartes de fidélité, les bots sur le net, etc... Nos téléphones, en accrochant les relais, nous rendent traçables à tout moment si besoin.
L'autre jour, je voyais un reportage sur des quartiers entiers de petites villes américaines où la vidéosurveillance dans l'espace publique est généralisée (banal), et où chacun y a accès sur sa télé. Les mêmes revendiqueraient la confidentialité dans le pacte social ?
Pire, l'explosion des biotechnologies rend possible quelque chose d'inimaginable il y a encore quelques années et passé dans la pratique courante : on peut détecter la moindre petite trace de notre adn partout où nous sommes passés, et nous identifier, quasiment à coup sûr avec.
Allons plus loin, avec la génétique. Avec les robots, on peut séquencer la totalité du génome d'un individu en quelques heures, y trouver des choses plus qu'intimes dont nous ne sommes nous-mêmes pas au courant : un facteur de risque très fort de développer une maladie d'Alzheimer, des facteurs de vulnérabilité à la dépendance aux produits, aux conduites antisociales...
Cette confidentialité que nous revendiquons, elle n'existe techniquement plus, mais nous ne voulons pas le voir. C'est assez frappant de voir à quel point nous nous inquiétons de choses très secondaires, comme l'accès à nos téléphones (franchement...), alors que personne ne semble vraiment s'inquiéter de l'accès à notre génome.
Non, décidément, la confidentialité ne peut plus être une valeur du pacte social. Elle a techniquement explosé.
Il faudrait que nous en prenions tous conscience pour y réfléchir, donner un cadre beaucoup plus général à tout ça.

Mais, heu, quand avez vous entendu pour la dernière fois parler de pacte social dans le débat politique ?
De liberté, confidentialité, éthique ?

avatar une fleur 26/02/2017 - 18:05 via iGeneration pour iOS (edité)

@Bigdidou

« "Pas de restriction du droit au nom de la sécurité."
[…] Par contre, je ne comprends pas bien cette proposition. »

La proposition est déformée. Il s’agit d’une objection d’ordre logique.
Supposons que si un droit donné nuit à la sécurité alors ce droit est supprimé. Alors si un droit existe, il ne nuit pas à la sécurité. Or il est des droits qui existent et qui nuisent à la sécurité. Donc l’hypothèse est fausse et le prétexte de sécurité n’est pas suffisant à la restriction du droit.

Je ne sais pas si la liberté ou la confidentialité existent. Mais elles sont des objets de représentation considérables car de fait considérés.

avatar Bigdidou 26/02/2017 - 18:52 via iGeneration pour iOS

@une fleur

Sur le plan de la logique formelle pure, mettons nous dans la peau d'un élève de Zénon.
Il pourrait lui répondre : Maître, j'ai bien écouté ton raisonnement, je n'y voyais pas de défaut, mais il me dérangeait, alors je suis allé demandé aux Jésuites. Ils m'ont répondu que, oui, le raisonnement est certainement sans défaut, mais que la proposition "Or il est des droits qui existent et qui nuisent à la sécurité" pose problème. Elle est vraie, mais ne devrait pas l'être. Ou parfois oui, parfois non.
Dès lors, que penser de la conclusion ? ;)

avatar une fleur 26/02/2017 - 19:08 via iGeneration pour iOS (edité)

@Bigdidou

Il suffit pour valider la seconde hypothèse de donner deux exemples, quand bien même un seul suffirait à vérifier la démonstration.
Le droit de conduire une voiture nuit à la sécurité ; le droit de dormir dans un lit à cadre ouvert nuit à la sécurité.

avatar Bigdidou 26/02/2017 - 19:16 via iGeneration pour iOS (edité)

@une fleur

Là, tu dépasses mes compétences en logique formelle, je suis obligé de te croire sur parole.
En l'occurence, c'est une obligation plutôt agréable ;)
D'autant que la conclusion me convient, comme quoi, la logique... J'ai l'impression qu'on l'enseigne plus aux enfants, en tout cas, les miens sont passés à côté (il me semble qu'à mon époque, il y avait des cours d'initiation en 4e ou 3e, peut-être même avant, c'est dommage).

avatar battboss 26/02/2017 - 15:09 via iGeneration pour iOS

@Superlussa

Attend on répond à ton commentaire qui dit que tu es pour que les autorités aient accès aux données de tout le monde. Ce qui est totalement différent d'avoir accès aux données d'un terroriste (qui est un autre débat).
Et puis il ne faut pas oublier la présomption d'innocence qui protège tout français mais aussi et malheureusement un terroriste.
Je n'ai rien à me reproché mais je ne veux pas que l'état puis avoir accès à mes données juste pour une question de sécurité.
Au sinon vivons dans un monde à la minority report ou nous somme plus libre (ce qui ne veut pas dire le droit de tout faire en toute impunité).