Ventes d’iPhone : Ming-Chi Kuo n’est pas très optimiste non plus

Mickaël Bazoge |

Ming-Chi Kuo voit souvent juste quand il s’agit de prédire les futurs produits d’Apple, parfois avec un an d’avance (lire : iPhone XS et XR : des rumeurs assez justes un an avant les annonces). En ce qui concerne ses estimations de vente en revanche, l’analyste de TF International Securities est un peu moins assuré. Quoi qu’il en soit, il est toujours intéressant de s’intéresser à ses prévisions qui vont dans le même sens que la plupart de ses collègues.

Dans sa dernière note, Kuo abaisse donc ses estimations de vente d’iPhone entre janvier et fin mars prochain : Apple devrait écouler de 38 à 42 millions de smartphones durant ce trimestre, contre 50 millions d’unités au même trimestre calendaire 2018. La déception proviendrait de l’iPhone XR, qui ne se vendrait pas dans les volumes estimés auparavant par l’analyste (de 15 à 20 millions, contre 20 à 25 millions précédemment).

Apple pourrait enregistrer des performances moindres, malgré l’agressivité commerciale du constructeur notamment aux États-Unis avec une offre de reprise qui s’affiche partout. Sur l’ensemble de l’année, la Pomme passerait de 210 millions d’iPhone en 2018, à une fourchette comprise entre 188 et 194 millions d’appareils pour 2019. Soit un recul de 5 à 10% d’une année sur l’autre.

Si les volumes devraient être une déception, Apple se referait la cerise en valeur : les iPhone vendus plus cher rapportent toujours beaucoup d’argent malgré un nombre d’unités en baisse. C’est aussi une des raisons pour lesquelles le constructeur ne communiquera plus sur les volumes de ventes de ses appareils à compter du prochain trimestre.

Tags
avatar Bidoujam | 

Vendez tout !!!!

avatar Nesus | 

Je l’ai déjà écrit, je continue. C’est parfaitement maîtrisé de la part d’Apple. Baisser le coup de production et logistique tout en faisant plus d’argent.

avatar pagaupa | 

@Nesus

Tu oublies l’augmentation substancielle des prix...

avatar Nesus | 

@pagaupa

Elle n’est pas oubliée, au contraire. C’est même la base de la stratégie. Gagné assez sur un modèle, plutôt que devoir en vendre 2.

avatar byte_order | 

@Nesus

Reste le problème que en vendant 2 fois plus cher plutôt que 2 appareils mais moins chers, vous ne gagner/garder pas 2 utilisateurs mais qu'un seul.

Et ça, cela a une incidence sur les services lié non pas au prix d'achat d'un iPhone mais à la possession d'un iPhone. Les utilisateurs ne vont pas payer 2 abonnements Apple Music, ni acheter 2 fois chaque application ni acheter 2 fois plus de Go sur iCloud, ni achetez 2 Apple Watch ou Apple TV...

avatar macbook60 | 

@byte_order

Bien vue

avatar Nesus | 

@byte_order

Vous pensez comme si le marché était en croissance et que chaque achat était un nouvel utilisateur. Sauf que ce temps est terminé. Aujourd’hui Apple revend à ses utilisateurs. Ce n’est que du renouvellement de parc.
À part faire du recrutement chez les utilisateurs Android (d’où le Xʀ), le plus value se fera sur du HomePod, AirPod...
Et la moyenne du renouvellement de téléphone est minimum 2 ans. C’est pour cela qu’Apple fait tout pour qu’iOS fonctionne sur de vieilles machines. Maintenir le consommateur jusqu’à son renouvellement de mobile, où la ils vendent du haut de gamme. Il n’y a pas de perte de clients (pour le moment).

avatar charlie105 | 

@byte_order

Il suffit de doubler le prix de tous ces services 🤗

avatar PierreBondurant | 

@byte_order

Je pense aussi que les prix sont en train de devenir le facteur limitant de la base d’utilisateurs.
C’est un problème potentiel car les développeurs développent que si la base d’utilisateurs est suffisante. Et évidemment les utilisateurs n’achètent pas le téléphone si les apps qu’ils veulent ne sont pas dispo sur la plateforme (comme l’a expérimenté Microsoft avec les Lumia malgré un OS original et plutôt pas mal)
Donc Apple devrait faire gaffe car une fois que la boucle infernale perte de client/perte des devs s’enclenche c’est très dur d’inverser la tendance...

avatar romain_g | 

MDR, je sais pas si tu viens d'arriver dans le monde d'Apple mais c'est clairement pas maîtrisé, c'est la dèche ouais. L'iPhone est maintenant dispo sur tous les canaux de vente, sans parler d'Amazon ! Cet aveux de détresse de la part d'Apple pour accepter le canal de Jeff Bezos c'est flagrant.

Et puis faut arrêter d'être dans le déni maintenant, les ventes sont clairement pas bonnes et Apple ne l'a pas prévu, il a fait preuve du plus grand culot du monde lors de la Keynote en présentant ces nouveaux iPhone qui sont ultra trop chers par rapport à ce qu'ils font.

avatar Nesus | 

@romain_g

30 ans, mais je ne vois pas le rapport.
Vous trouvez ça subit ? Vous avez un manque de recule flagrant alors.
Apple récupère la production des soc afin de pouvoir maîtriser l’évolution des OS.
Apple met ses anciens téléphones petit à petit en obsolescence (justifiée).
Apple augmente fortement le coût de ses iPhone.
Apple perdure l’année qui suit.
Apple annonce qu’elle ne communiquera plus le volume de vente. Donc Apple avait anticipé la baisse. Et c’est subit !? Ok, donc Apple à une boule de cristal et elle savait que les vente serait moindre, mais ce n’est pas calculé et c’est la débâcle, Apple est mort. Si ça vous fait plaisir. Tant mieux.

Je veux bien que le Xʀ ne soit une moins bonnes ventes que prévues (peut-être), mais ce n’est pas le cœur des ventes, c’est un pari sur du switch, ou un renouvellement plus rapide au mieux. Ce sont les ventes du Xs et Xs Max qui intéressent Apple. Le reste, c’est du bonus.
Et augmenter les canaux de distribution, c’est réduire les coûts. Donc ça va parfaitement avec la logique que j’énumère. Même si vous y voyez autre chose, qui est illogique (sauf quand on ne maîtrise pas la vente).

avatar webHAL1 | 

@Nesus
« Ce sont les ventes du Xs et Xs Max qui intéressent Apple. Le reste, c’est du bonus. »

Ah ? Apple n'est intéressée que par les ventes des modèles XS et XS Max, mais ils sortent quand même un XR sur lequel en plus ils multiplient les promotions et les offres ces derniers temps ? Probablement parce qu'ils ne sont pas intéressés à le vendre, c'est ça ?

avatar romain_g | 

Je suis dans le Marketing de pointe depuis 12 ans, et tu peux parler avec n'importe quel spécialiste si t'en connais, tous te diront que t'es dans le déni le plus total en croyant qu'Apple fait tout ça exprès. Apple donne même des consignes de remise à Orange, SFR, et cie, c'est du jamais vu, surtout 2 mois après le lancement. Que tu l'acceptes ou non, Apple subit actuellement de grosses difficultés commerciales. Ce n'est pas pour rien que la stratégie de comm a été revue aux US et est déployée en ce moment en Europe.

avatar Nesus | 

@romain_g

Ouai, vous êtes évidemment dans le marketing. Aucune connaissance du terrain ni d’une stratégie commerciale.
Demandez à votre directeur commercial, il va vous expliquer.

avatar fte | 

@Nesus

Il se peut très bien que vous ayez tous les deux raison, au moins en partie.

Tu ne penses pas ?

avatar sebas_ | 

@Nesus

Marketing =/ Commercial. Lorsque Adidas a arrêté de vendre ses Stan Smith, je peux te promettre que nombre de commerciaux ont dut gueuler.... Depuis qu’ils les ont relancés, tous se frottent les mains (marketeux, commerciaux mais surtout comptables et actionnaires, les seuls qui importent vraiment..).
Donc oui, être présent sur le plus de canaux de distrib’ est une très bonne stratégie commerciale, c’est sans aucun débat. Par contre, est ce que c’est une bonne stratégie de Communication, j’en doute... comment vendre un objet ´premium’, un art de vie à la californienne et obliger tes clients à mettre 1000 boules dans un tel que tu trouve en bac chez Wallmart?
Avec la hausse des prix, je pensais qu’Apple allait se recentrer sur ses clients historiques, ceux qui ont le pouvoir d’achat et pour lesquels le prix n’est pas un problème (au contre, sentiment d’exclusivité tout ça). Mais en augmentant ses canaux de distrib’, c’est plutôt le contraire.
Qu’Apple anticipe les baisse de vente de téléphone, c’est évident, tu l’as très bien démontré. Mais c’est subi. Anticipe, mais contre son choix. Le terminal mobile tel qu’on le connaît actuellement sous forme de smartphone est mort. Le futur, c’est les wearable (Apple Watch, EarPods...) avec un assistant vocal (et une bonne dose d’IA), pas un device à écran tactile.

avatar Nesus | 

@sebas_

Ok. Juste deux choses. Oui, c’est subit dans un certains sens (nous sommes d’accord sur l’avenir), effectivement le marché du smartphone est en train de fortement se tasser et Apple sait qu’elle ne vendra plus jamais +10% de volume de tel. Donc acte, donc stratégie de baisse de volumes. Donc c’est partiellement subit.
Attention aussi, Apple refuse que les téléphones soient dans des bacs (en tout cas en Europe, je doute que ce soit différent dans le reste du monde, sauf Asie).
De plus, on voit parfaitement qu’aujourd’hui, tout le monde achète sur Amazon, même les très riches. Les boutiques de luxes ont beaucoup souffert de ne pas passer au numérique (longtemps ils ont cru que le client n’adhèrerait pas). La première à avoir redressé la barre ? Elle bosse aujourd’hui chez Apple. La logique d’Apple aujourd’hui est de vendre un tel pas cher pour que le client passe après au haut de gamme. Ce qui fonctionne très bien pour le moment. D’où le Xʀ. Après trouver le bon équilibre dans le moyen de gamme que monsieur tout le monde veuille l’acheter (je dis bien veut parce que ceux qui ne peuvent pas n’intéresse pas Apple) est très compliqué. Mais je ne doute pas qu’ils réussissent. Ils ont le temps et l’argent pour ça. La multiplication des canaux fait aussi parti de cette stratégie.

avatar JONYBLAZ | 

@Nesus

Jusque quand ? Apple va prendre chère quand la chute arrivera

avatar fte | 

@Nesus

"C’est parfaitement maîtrisé de la part d’Apple."

À voir les campagnes de promotion actuelles, on peut se poser la question à quel point c'est si parfaitement maîtrisé. À force que des analystes le disent, ça va finir par être vrai : la baisse est peut-être plus importante que prévu.

Le risque que la plateforme deviennent moins attractive pour les développeurs est réel, et on assistera peut-être un jour à la même situation que sur le Mac : un écosystème logiciel inerte, ne survivant que grâce à des logiciels vieillissants. Le business des apps natives iOS est déjà en recul très net dans ma région... sauf les apps type immobilières ou à destination de riches utilisateurs.

avatar Nesus | 

@fte

C’est possible, mais ça n’arrivera pas avant un long moment. Surtout tant qu’ils maintiennent les anciens iPhones à jour logiciellement. En attendant, ça marche et ça permet de dégager de quoi tester le compromis parfait (ce que ne semble pas être le Xʀ, si les estimations de ventes sont vraies).

avatar Nesus | 

@fte

C’est possible, mais ça n’arrivera pas avant un long moment. Surtout tant qu’ils maintiennent les anciens iPhones à jour logiciellement. En attendant, ça marche et ça permet de dégager de quoi tester le compromis parfait (ce que ne semble pas être le Xʀ, si les estimations de ventes sont vraies).

avatar fte | 

@Nesus

"C’est possible, mais ça n’arrivera pas avant un long moment."

Hum.

"Long moment" dans cette industrie et cette époque pourrait se mesurer en mois plutôt qu'années.

Quant aux développeurs tiers, ça fait belle lurette que le capital fidélité est consommé. Apple ne crée plus d'attachement, seulement de l'inertie.

On a déjà vu, dans cette même industrie, des retournements de situation brutaux. Très brutaux. Et totalement pas anticipés.

Bref. Je ne suis pas du tout certain que la situation soit vraiment maîtrisée.

avatar Nesus | 

@fte

Ils ont au moins deux ans devant eux. En deux ans, ils peuvent changer 3 fois de stratégie.

Oui il existe de gros retournement. Sauf qu’il ne faut pas omettre deux chose majeure. Apple domine l’informatique (brevets, technologies...), Apple est plus riche qu’aucune société ne l’a été.

N’oublions pas que la personne qui est à la tête d’Apple est celle qui a permis l’enrichissement de cette dernière. Parce que si Steve avait la vision, la gestion des ressources, c’est Tim depuis très très longtemps.

avatar fte | 

@Nesus

"Oui il existe de gros retournement. Sauf qu’il ne faut pas omettre deux chose majeure. Apple domine l’informatique (brevets, technologies...), Apple est plus riche qu’aucune société ne l’a été."

Des sociétés qui dominaient leur industrie, brevets et technologies, devenues extrêmement riches (la comparaison en valeurs compensées serait intéressante), et qui se sont faites bouffer très rapidement, il y en a eu plein. Y compris dans la téléphonie mobile.

Et Apple ne domine pas l'informatique. Même pas la téléphonie mobile. Elle domine le secteur des tablettes et probablement des smartwatches. Le premier est en déclin, le second n'atteindra probablement jamais le niveau des smartphones. Elle domine les bénéfices. Pour l'instant.

"N’oublions pas que la personne qui est à la tête d’Apple est celle qui a permis l’enrichissement de cette dernière. Parce que si Steve avait la vision, la gestion des ressources, c’est Tim depuis très très longtemps."

Je ne conteste nullement sa compétence. Il est sans aucun doute un très grand CEO. Par contre, côté vision et "think different", il en faudra plus pour me convaincre.

Pour revenir au sujet, je suis globalement de ton avis. Je pense aussi que Apple cherche la marge plus que les volumes. Ce n'est pas une stratégie nouvelle.

Malheureusement Apple s'est déjà planté en suivant cette stratégie, en échouant à trouver un équilibre et à rester pertinent. Il ne me semble pas évident que l'équilibre soit atteint pour l'iPhone.

avatar iPop | 

@Nesus

Oh oui mais les chinois, comme nos opérateur, ne vont pas rester les bras croisés sur leurs cœur de métier. Ils font des laboratoires et produisent, d’ailleurs c’est la politique actuelle.
APPLE séduit certes, comme une Ferrari mais tout le monde n’a pas les moyen de s’en acheter une.

avatar Nesus | 

@iPop

D’où le fait qu’Apple veut faire des Ferrari et non des Peugeot parce les chinois qui ont quelque peu tendance à financer via l’état la vente de leurs produits et pratiquer le dumping sauvage, gagneront sur les modèles pas cher. Ils ont déjà battu Samsung.

avatar iPop | 

@Nesus

Oui mais je doute qu’Apple veuille revivre l’histoire Windows mobile.

avatar Nesus | 

@iPop

C’est incomparable. Windows n’a jamais imposé Windows mobile. Et Windows mobile aurait réussi si l’interface avant été pensé pour le mobile et non un simili os d’ordinateur

avatar raf30 | 

@iPop

Ferrari construit en Chine, par millions...? La comparaison ne tient pas.

avatar fousfous | 

Pas étonnant, c'est l'iPhone bas de gamme mais au prix de l'iPhone haut de gamme d'il y a quelques années.
Et du coup on voit bien les résultats, de plus en plus de monde de détournent d'iOS (il suffit de voir la e-sim ou le temps que met Apple Pay à arriver dans le monde). Ça rappelle vraiment l'Apple des années 90, au final plus rien ne serais disponible et les appareils seront peu utilisable à cause du manque d'app.

avatar Michaël. | 

@fousfous

Wow.
Tu sais qu’il y avait plus rapide pour dire la même chose : « Apple is doomed! ».

avatar fousfous | 

@Michaël.

Non pas forcément, si ils réagissent il y a encore moyen d'inverser la tendance.
On voit bien que pour les mac Apple n'a jamais pu remonter.

avatar Crkm | 

L'ennui, c'est qu'il n'y a plus SJ pour revenir sauver la baraque 😉. Juste une bande de petits marketeux minables qui s'extasient sur les performances d'AAPL et de leur compte en banque. Ils sont bien incapables de donner une âme à Apple, puisqu'ils n'en ont pas: ce qui les motive, ce qui les fait se lever le matin, c'est leur amour pour l'argent.

avatar Chanteloux | 

@Crkm

Très bien dit. Je partage votre opinion. Apple ne survit que grâce à l'héritage de SJ, mais cet héritage s'effiloche au fil des ans.
Et pourtant malgré tout ça je reste un amoureux du Mac, je viens de recevoir mon nouveau MBP, et je me prépare à remplacer mon vieil iMac par le nouveau mini...
Je ne me comprends plus!

avatar pat3 | 

@Crkm

"Juste une bande de petits marketeux minables qui s'extasient sur les performances d'AAPL"

Euh, AAPL ça fait trois mois que c’est la dégringolade. Je ne vois pas où il y aurait à s’extasier. M$ est repassée devant Apple en termes de capitalisation boursière, et Amazon passe devant ou derrière selon les cours du jour.

avatar sebas_ | 

@Crkm

Marketeux et cours de l’action dans la même phrase? P’etre pour qq Directeurs Market, mais le cours de l’action c’est plutôt les financiers qui s’en occupent.
A part 1 intervenant plus haut qui a l’air d’effectivement s’y connaître, j’ai l’impression que « marketing » est plus une insulte qu’un métier à vous entendre..

avatar malcolmZ07 | 

@fousfous

L'iPhone Xr est beaucoup moins chère que l'iPhone 6+ a même capacité , avec un écran plus grand (okay mons définis). Et moins chère que le 6 aussi , donc bon ...

avatar fte | 

@malcolmZ07

"L'iPhone Xr est beaucoup moins chère que l'iPhone 6+ a même capacité"

Le 6+ était un flagship. Présenté comme un flagship. Le Xr est, pour reprendre les mots d'Apple, le téléphone pour tout le monde (qui n'a pas les moyens d'un flagship, sous-entendu).

Le problème n'est pas le prix. Le problème est la valeur (perçue). Apple a scié la branche sur laquelle le Xr était posé en le présentant comme le téléphone du pauvre. Qu'importe que ce soit un bon téléphone ou non.

avatar shaba | 

@fousfous

Tu en dis des bêtises toi... l’iPhone XR n’est absolument pas « bas de gamme » ni même entrée de gamme d’ailleurs. L’entrée de gamme, c’est le 7. Le XR est un compromis entre plusieurs appareils. Par ailleurs, il n’y a pas ou peu de détournement d’iOS. Les exemples donnés sont totalement hors sujet, la e-sim et Apple Pay se développent tous deux et n’ont été ralentis que par la volonté d’acteurs d’une autre époque (banque et opérateurs) de garder un minimum de contrôle sur leurs secteurs en plein bouleversement. Rien à voir avec Apple ici. Quant au manque d’apps... je ne sais même pas si je dois prendre la peine de répondre à ça. iOS reste LA plateforme de référence pour la grande majorité des développeurs. Watch OS souffre un peu des errances de positionnement d’Apple et nombre d’apps qui n’avaient rien à faire sur ce support sont partis.
L’Apple tv n’est pas suffisamment mise en avant et c’est dommage car elle pourrait faire office de console de jeu tout à fait capable à prix raisonnable.
La chute des Mac a été enrayée il y a un moment mais il faudrait tout de même dynamiser cette plateforme.
Le vrai sujet est au niveau du prix des appareils. J’ai l’impression qu’Apple a voulu tester l’élasticité prix mais le pari est audacieux. Nous verrons à travers les résultats et la gamme 2019 si tout cela était maîtrisé. C’est en tout cas extrêmement intéressant intellectuellement.

avatar pat3 | 

@shaba

"Le vrai sujet est au niveau du prix des appareils. J’ai l’impression qu’Apple a voulu tester l’élasticité prix mais le pari est audacieux. Nous verrons à travers les résultats et la gamme 2019 si tout cela était maîtrisé. C’est en tout cas extrêmement intéressant intellectuellement."

Je suis du même avis, et j’irai même un peu plus loin : la stratégie haussière d’Apple a atteint sa limite. La gamme 2019 devra montrer les prémisses d’une nouvelle stratégie, sous peine de gadin encore pire que cette année.
Les services sont loin de compenser les pertes matérielles, et Apple est avant tout un constructeur, qui fait l’essentiel de son beurre auprès du grand public. Impossible de penser pour eux à un changement à la IBM, le public n’est pas même, et le grand public est assez versatile.

avatar shaba | 

@pat3

Au final seule Apple a la réponse à nos questions ;) Les analystes ne sont bons qu’à changer d’avis comme de chemise. Peut-être qu’Apple suit la bonne direction, peut-être pas nous verrons cela prochainement.

avatar pat3 | 

@shaba

La série Apple is doomed continue 🙂. 17ème saison, depuis le retour de Steve Jobs, et toujours autant de suspense (même si les arcs dramatiques restent un peu toujours les mêmes) 😏. Un bon petit retournement de situation à la Steve Jobs serait bienvenu : An iPod, a phone, an internet device, you get it ?

avatar jazz678 | 

@pat3

« ... , sous peine de gadin encore pire que cette année. »

De quel gadin parles-tu exactement ?

avatar webHAL1 | 

@pat3
« La gamme 2019 devra montrer les prémisses d’une nouvelle stratégie, sous peine de gadin encore pire que cette année. »

Il est clair que le dernier trimestre de cette année calendaire aura été particulièrement délicat pour Apple. L'action de la Pomme a perdu 30% en moins de 3 mois, c'est la plus forte baisse de tous les GAFAM sur cette période.
Le problème que je vois pour Apple, c'est que sa stratégie se base sur l'augmentation de la partie "Services", mais qu'elle ne semble pas faire en sorte de vouloir accroître sa base d'utilisateurs. Elle s'attend d'ailleurs à une diminution du nombre d'appareils qu'elle vend, alors qu'iOS dispose déjà d'une part de marché faible (environ 15% au niveau mondial).
Un bon exemple est Apple Music. Ce service est disponible sur Android, mais quel pourcentage de clients cela représente-t-il ? Son principal intérêt repose sur l'intégration avec d'autres produits pommés (avoir toute sa musique au même endroit sur son iPhone, exclusivité sur le HomePod, ...) et non pas sur une qualité supérieure à Spotify. Donc, à l'heure actuelle, un client Android n'a aucune raison de préférer Apple Music par rapport à un de ses concurrents.

avatar joelpince | 

Le XR ne fait pas rêver. C’est l’iPhone Xs qui fait rêver. Mais comme il est hors de prix, le public est tenté d’acheter le XR, tout en n’assouvissant pas son désir, ou de garder son ancien iPhone, en se consolant d’avoir économisé des sous. Apple vendait du rêve à 800€, maintenant, il fait baver des gens qui, comme moi, ne peuvent (veulent) plus suivre... bref, Apple vend de la frustration.

avatar Michaël. | 

@joelpince

Bof. Ils font exactement comme avec l’Apple Watch et le modèle alu vs acier. Y a personne qui n’achète pas d’Apple Watch car il n’arrive pas à se décider entre l’alu et l’acier...

avatar Sorabji | 

@joelpince

Joliment dit, et très juste! Autant mettre 800€ pour acheter un iPhone nécessite un effort, mais peut se jouer (en tout cas pour moi, mais tout le monde ne peut pas), autant sortir plus de 1000€ me paraît déraisonnable. Jusque-là, acheter un iPhone correspondait à posséder le haut de gamme des smartphones. Désormais, ceux qui n’auront pas assez de moyens pour le Xs devront se contenter du Xr. Du moyen de gamme donc (selon les standards Apple).
L’iPhone sera-t-il à l’avenir réservé aux « happy few » ?

avatar geooooooooffrey | 

En 2020, on aura la convergence des gammes : Xr et Xs ne feront plus qu'un : désirable comme un Xs, mais pour 1000€. La générosité d'Apple sera louée aux quatre coins de la planète avec cette baisse de prix incroyable !
Mais comme il y aura eu convergence, ça veut dire que 1000€, ce sera le tarif d'entrée des nouveaux modèles.

Bref si ça intéresse quelqu'un, je revends ma boule de cristal, comme neuve, prix à débattre.

avatar Terragon | 

@joelpince

Je suis d’accord avec toi. Le XS est trop dispendieux et le XR ne m’intéresse pas vu qu’il y a trop de compromis. Donc; je garde mon iPhone actuel.

avatar 0MiguelAnge0 | 

@joelpince

Tu connais l’iPhone X vendu encore au même prix que le XR voire moins..?? Et entre un X et Xs, tu vois beaucoup de différence...?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR