Le respect de la vie privée, un argument qui porte chez les switcheurs Android

Mickaël Bazoge |

S'il y a une chose qui n'a guère évolué avec le temps, c'est la fidélité des utilisateurs Apple envers la marque. La dernière étude SellCell portant sur 5 000 utilisateurs américains de smartphones montre que 91,9% des propriétaires d'iPhone ont l'intention d'acheter un autre iPhone quand sera venu le temps du renouvellement. Le chiffre n'a jamais été aussi élevé (il était de 90,5% en 2019).

Les raisons pour lesquelles les possesseurs d'iPhone achèteront un nouvel iPhone.
Les raisons pour lesquelles les possesseurs d'iPhone achèteront une autre marque.

61% des répondants ne voient aucune raison de changer de crémerie, ils n'ont jamais eu de problème avec leur iPhone. 21% d'entre eux estiment être trop dépendants de l'écosystème Apple. 10% pensent qu'il est trop compliqué de switcher vers Android et 8% ne veulent pas s'embêter à changer pour changer.

46% des rares qui achèteront un smartphone d'une autre marque iront vers un appareil Samsung, 35% vers un Pixel. 38% des futurs transfuges sont attirés par une technologie qu'Apple ne propose pas (batterie, appareil photo, écran…). 26,4% préfèrent un autre design, et 12,9% pensent que l'appareil d'une autre marque aura davantage de fonctions.

En face, chez Samsung, la fidélité à la marque s'établit à 74%, une chute de près de 12 points par rapport à l'an dernier (85,7%). Ce qui revient à dire que 26% des possesseurs d'appareils Samsung se disent prêts à switcher ; en revanche, 64% d'entre eux ne voient pas de raison de changer de marque, ils n'ont jamais connu de souci avec leur smartphone (c'est 3 points de plus que pour Apple).

Les raisons pour lesquelles les utilisateurs d'appareils Samsung resteront avec la marque pour leur futur smartphone.
Les raisons pour lesquelles les utilisateurs d'appareils Samsung changeront de marque pour leur futur smartphone.

En revanche, 5% seulement d'entre eux resteront chez Samsung en raison de l'écosystème du constructeur (21% chez Apple). Comme chacun sait, Samsung s'appuie sur Android et malgré une surcouche maison, au bout d'un moment Android reste Android, et c'est pour tout le monde pareil.

Plus intéressant encore, la communication d'Apple autour de la confidentialité porte ses fruits auprès des utilisateurs d'autres marques. Quasiment un tiers (31,5%) de ceux qui ont l'intention de changer de marque le feront pour des questions de protection de la vie privée, c'est la première raison invoquée. Auquel cas, ces utilisateurs iront certainement vers Apple. En fait, 53% des switcheurs choisiront l'iPhone, 24% vers un Pixel.

Toujours au crédit d'Apple, le sondage met en évidence l'attrait de l'iPhone auprès de l'ensemble des personnes interrogées. 17% d'entre eux placent l'iPhone 12 comme leur smartphone préféré, 12,7% l'iPhone 12 Pro Max, très populaire aux États-Unis. L'iPhone 12 Pro est quatrième avec 10,6%, juste derrière le Galaxy S21 (11,4%).


avatar Spinaker | 

Lorsqu’Apple a décidé d’engager leur support publicitaire sur ce slogan ce n’était pas au hasard.

avatar YetOneOtherGit | 

@Spinaker

Il faut bien pouvoir tirer bénéfice du fait d’être sur un modèle économique d’un autre âge en tirant profit de la vente de produits et de service quand les nouveaux géants font reposer leurs business sur la génialissime valorisation pour des r-tiers de l’activité de leurs utilisateurs.

Le privacy by design est clairement un avantage compétitif facilement exploitable pour Apple et compréhensible par nombre de leurs cibles.

J’avais salué cette stratégie à son introduction avec les habituelles réactions de certains qui ne peuvent voir plus loin que leurs détestations😄

avatar victoireviclaux | 

@YetOneOtherGit

+1
Il en faut de tout pour satisfaire tout le monde, mais quand c'est Apple, il y a forcément des gens qui leur tapent dessus (parfois sans raison évidente ou en trouvant des excuses)

avatar headoverheel | 

Le meilleur allié d’Apple est Mark Zuckerberg. Plus il tape sur la pomme, plus l’image de la marque est renforcée.

avatar pagaupa | 

C’est surtout la flegme de quitter l’éco systeme d’Apple qui passe pour de la fidélité !

avatar marenostrum | 

moi c'est juste un app qui n'existe pas pour Android.

avatar Godverdomme | 

J'ai un Pixel et un Mac Mini et l'écosystème de Google est génial, avec un plus compatibilité avec mon Portable Ubuntu.

A part l'intégration de iMessage sur le Mac, je ne vois pas ce qui me manque par rapport à un écosystème full Apple quand j'utilisais encore mon iPhone l'année passée.

avatar Yves SG | 

@Godverdomme

Un paquet a mon avis, comme par exemple AirDrop, le partage des mots de passe, copier-coller... rien qu’à ça je l’utilise plusieurs fois par jours...

avatar Godverdomme | 

Comme quoi chacun a ses propres utilisations
Jamais eu besoin d'un copier coller du téléphone sur le Mac, ou inversement...
Sauvegarde des mots passe au top avec Chrome qui fonctionne sur Windows et Ubuntu
Airdrop manque un peu mais au final samedi toute la synchro cloud des musiques et photos, il y a peu d'autres fichiers utiles a transférer.

Comme je dit chacun son utilisation et chacun y trouve son compte mais le mot écosystème est encore plus puissant quand il fonctionne sur plusieurs marques/OS

avatar Krysten2001 | 

@Godverdomme

Mais rien ne se fait avec autant de transparence. Chez Apple, tout est intégré, pas besoin d’installer autre chose 😉

avatar Godverdomme | 

Ha bon? Comme pour les musiques ou on a du se trimballer iTunes des années quand Android fonctionnait comme une clef USB.

Mais bon, ....

avatar Yves SG | 

@Godverdomme

ITune est infiniment supérieur en matière d’usage.
C’est pas pour rien que plus personne n’écoute de musique sur une clef usb et que toutes les plateformes de streaming sont en fait une variante améliorée d’iTune 😉

avatar pagaupa | 

@v_kowal

C’est justement le piège ! 😏🤯

avatar pagaupa | 

@v_kowal

De l’écosystème... une fois que tu es bien englué dedans, ça te saoule d’en sortir.... il y a déjà assez de prises de tête avec l’informatique pour ne pas s’imposer de changer d’Os...
On peut d’ailleurs faire ce même parallèle avec windows et mac Os

avatar byte_order | 

@pagaupa
> C’est surtout la flegme de quitter l’éco systeme d’Apple qui passe pour de la fidélité !

Pas "surtout", non, quand même pas.
Au mieux, on peut consider que les 21% trop liés à l'écosystème + 10% trop chiant de passer de iOS à autre chose + 8% trop flemmard pour accepter de tenter l'expérience.
Soit 39%.

Donc pas une majorité. Mais 2 personnes sur 5, quand même.
Le conservatisme du cliente c'est très efficace commercialement. Si du lock-in peut "aider" à rendre plus conservateur encore le client pourquoi se géner ?

avatar pagaupa | 

@byte_order

Et on peut savoir où tout a été cherché tes pourcentages ? 🙀

avatar byte_order | 

@pagaupa
Ben dans l'étude.

Aux propriétaires actuellement d'un iPhone, à la question "pour quelle raison resterez-vous sur le même modèle de smartphone finalement ?", 21% ont répondu "parce qu'ils s'estiment trop lié à l'écosystème actuel", 10% parce qu'ils estiment que changer d'OS posent trop de problèmes et 8% parce qu'ils n'ont pas envie d'apprendre un truc nouveau. Ils ont choisi ces réponses, alors qu'ils auraient pu choisir la réponse "j'adore ma marque - iPhone - et je n'ai aucune raison d'en changer".

Premier graphique dans l'article : raisons des propriétaires actuels d'iPhones pour ne pas changer de marque de smartphones.

avatar pagaupa | 

@byte_order

Moi le lock-in comme tu dis, ça me fait l’effet inverse...
J’ai quitté un constructeur automobile pour exactement cette raison.

avatar byte_order | 

@pagaupa

Oui, mais cela ne marche que lors que le consommateur a pris conscience du lock-in *avant* de trop s'y investir. Le fait est que l'iPhone a bénéficié durant facilement 2-3 ans (2008-2011 je dirais) d'aucun réelle concurrence, permettant à Apple de convertir des nouveaux clients ravis de leurs iPhone en client ravis également de leur mac, sans oublier de l'investissement consenti en adaptateur divers et variés compatibles uniquement avec les ports ou technos proprio d'Apple.

avatar baklawa | 

Je comprends bien l'attrait d'Apple pour cette histoire de vie privée, mais je serais vraiment curieux de savoir quel pourcentage d'utilisateurs Apple sensibles à leur vie privée ayant fait le choix d'un iPhone se refusent d'utiliser WhatsApp, Facebook, Instagram et autre réseau social, changent le moteur de recherche Google par défaut et ainsi de suite afin d'être cohérents.

Sans vouloir être pessimiste, je pense que ce pourcentage est inférieur à 50% par manque d'éducation sur la façon dont les apps et services web traquent leurs utilisateurs indépendamment des capacités de traçage de l'OS lui-même. Peut-être qu'iOS 14.5 changera la donne avec tous les avertissements sur ce qui se passe en soute.

avatar pagaupa | 

@baklawa

👍👍👍 bien vu!

avatar jjrikly | 

Je ne vois pas de différence entre offrir ses données personnelles aux américains ou aux chinois.
Et même à MacGen qui oblige une connexion pour lire certains articles et qui sait de fait ce qui nous intéresse ou pas et ce que nous lisons !

avatar airmax95 | 

Évidemment que les ricains ont l iPhone en tête. C est pas eux qui vont acheter chinois et en plus ils peuvent pas :) et avec biden ça risque pas de changer.

avatar byte_order | 

> chez les switcheurs Android

Américains. Je ne pense pas qu'un mot de plus dans le titre serait si douloureux que ça...

Cela met en perspective le 31% justifiant le switch pour une "marque", dont on comprend, du coup, laquelle, proposant une meilleure protection des données privées.
Les 18% de gens qui restent sur Samsung parce que c'est trop chiant de changer d'OS est assez parlant là aussi, comme si c'était le même coût pour quelqu'un qui passerait d'un Samsung à un Sony ou un Google Pixel que pour quelqu'un qui passerait de n'importe quel smartphone Android à un iPhone...

J'aime bien sinon les 21% qui restent sur iPhone parce qu'ils sont déjà trop dépendant de l'écosystème vs 5% en face. Comme quoi, quand on entend dire que les gens restent sur iPhone totalement par pure volonté et en aucun cas par des entraves au changement, c'est pas tout à fait exact, 1 personne sur 5 qui reste parce qu'elle estime non pas que c'est parfait ainsi mais parce qu'elle craint que cela soit trop compliqué de s'échapper de la prison dorée...

Le premier graphique présente une population assez conservatrice finalement, soit par volonté (60%) soit par contrainte (30%, lock-in de l'ecosystème + changement d'OS trop chiant) soit par flemme du changement (10%).

Tout bénef pour une marque, ça, une clientèle conservatrice.
Bravo à Apple pour avoir su la capter et la maintenir dans cet état d'esprit.

Même si certains moyens employés pour maintenir artificiellement une partie de cette clientèle dans cet état d'esprit peuvent - et doivent, selon moi - faire débat autour de la définition de l'abus, de l'entrave et du droit du consommateur à ne pas devoir choisir entre tout changer et rien changer du tout.

avatar beber666 | 

Note: The survey included more than 5000 US-based smartphone users

Du coup ça ne représente en rien le marché mondial, étude pas très utile en fait.

avatar byte_order | 

@beber666
L'étude ne prétend pas qu'elle est représentative au niveau mondial.
Par contre le titre de l'article ci-dessus peut le laisser penser pour tout lecteur TL;DR, qui ne lit pas attentivement le reste de l'article, voir pas du tout.

Un simple "US : le respect de la vie privée argument qui porte chez les switchers" serait déjà plus factuel.

avatar Yves SG | 

C’est assez édifiants de voir certains interpréter une satisfaction client et une volonté de se simplifier la vie comme une dépendance 😂
Comme si décider de changer quelque chose qui marche très bien en y consacrant de précieuses heures était un signe de liberté ou d’intelligence supérieure 🤨

avatar Patrick_C | 

J’utilise de l’Apple (iOS et macOS), de l’androïd et un peu de PC. Qu’est-ce que je trouve chez chacun et pas ailleurs ?
- sur iOS (iPad), une application comme document n’existe pas sur Android. De plus, de tout ce que j’ai testé, l’iPad reste supérieur aux tablettes Android
- sur Android, la double SIM et la gestion des applications en double SIM (WhatsApp par exemple, bouh le méchant Facebook)
- sur macOS, l’intégration avec iOS est un vrai plus et je n’ai rien trouvé (même si j’ai plein de reproches à lui faire, venant d’Aperture) d’équivalent à iCloud pour ma synchronisation de photo. Même la gestions simple des contacts jusqu’à Windows 10 était mieux faite sur MacOS

J’utilise du signal depuis longtemps, donc les histoires de vie privée ne sont pas nouvelles, mais il faut que les outils fassent le boulot quand même et jusqu’il y a peu signal c’était pour communiquer avec moi même.

CONNEXION UTILISATEUR