Apple a vu des films avant de créer le mode cinématique des iPhone 13

Nicolas Furno |

Quand Apple a créé les éclairages de portrait pour les iPhone 8, Phil Schiller expliquait en interview que les ingénieurs de Cupertino avaient analysé non seulement des photos, mais aussi des portraits peints pour créer la nouvelle fonction. Quatre ans plus tard, rebelote, mais cette fois pour le mode cinématique des iPhone 13 et avec le cinéma.

Édition d’une vidéo en mode cinématique (image TechCrunch).

Matthew Panzarino de TechCrunch a papoté avec Kaiann Drance, vice-présidente en charge du marketing iPhone, et avec Johnnie Manzari, l’un des designers en charge de l’interface chez Apple. Son interview revient sur la fonction, ses limites et aussi la création de ce mode. Comme toujours, l’entreprise tient à rappeler qu’elle n’a pas essayé de créer une fonction, elle a cherché une réponse à une question.

La question en l’occurrence concernait les films, les vrais, ceux que l’on peut voir au fond de son canapé ou au cinéma. Qu’est-ce qui les rend intemporels ? Qu’est-ce qui les distingue d’une vidéo tournée à l’iPhone ? Pour commencer, Apple a donc… vu beaucoup de films, et parlé avec des réalisateurs et techniciens dans le monde du cinéma. Une constante s’est dévoilée à travers les âges : la mise au point est un élément clé de la mise en scène.

L’élément net à l’image est un outil essentiel pour raconter une histoire, tandis que le flou autour de cet élément facilite la compréhension du film en guidant le spectateur. Fort de ce constat, les créateurs de la fonction se sont rendus sur des tournages pour comprendre à la fois les choix du directeur de la photographie — qui est responsable de l’image au sens large — et les gestes des opérateurs. Ils ont analysé comment le « pointeur », la personne chargée de tourner la bague de mise au point sur les caméras, travaille.

La caméra peut être gérée par deux personnes : l’une pour contrôler le cadre, l’autre pour manipuler la bague de mise au point (photo Wikimedia Commons).

Tout ce savoir a permis de collecter des informations sur les techniques de tournage, pour ensuite les convertir en fonctions accessibles pour le grand public. Sur un tournage, c’est un travail minutieux et complexe qui nécessite de coordonner plusieurs opérateurs et les acteurs, mais aussi de contrôler entièrement l’environnement. Sur un iPhone, cela doit être une fonction utilisable par n’importe qui, en tenant le smartphone et en le laissant travailler au maximum.

C’est pour cette raison que la mise au point évolue selon les regards des personnes filmées. La personne au premier plan est nette par défaut et l’arrière-plan est flou, mais si elle tourne la tête, le mode cinématique va tenter de deviner ce qu’elle va regarder, que ce soit une personne ou un objet, et faire la mise au point sur cet élément. C’est un classique au cinéma pour guider le regard du spectateur sur l’élément le plus important et tout est fait automatiquement par l’iPhone.

Autre idée, il faut anticiper l’entrée d’un personnage dans le cadre, pour coordonner le changement de mise au point au bon moment. Pour cela, les développeurs d’Apple ont eu une idée astucieuse : en mode vidéo, la stabilisation réduit le cadre pour garder de la marge, mais les capteurs sous les objectifs enregistrent davantage d’informations. Ces données sont utilisées par le mode cinématique pour anticiper la transition d’une mise au point à l’autre : l’iPhone « sait » qu’une personne va entrer dans le cadre avant qu’elle n’apparaisse à l’écran.

Ce savoir, combiné à la puce Apple A15 qui travaille dur pour afficher l’effet de flou en temps réel à l’écran tout en traitant les 30 images par seconde qui forment la vidéo finale, donne le mode cinématique. Qui est loin d’être parfait dans sa première version, comme Matthew Panzarino le relève et le prouve avec cet exemple tourné sans aucun accessoire lors d’un séjour à Disneyland.

La mise au point a plus de mal dans les environnements sombres et surtout l’édition a posteriori est vite indispensable pour corriger les erreurs en temps réel. Et puis l’effet de flou se trompe parfois, comme avec le mode portrait, en détourant n’importe comment les gens et objets.

Même sans aucun matériel supplémentaire, on peut aussi obtenir un résultat assez convaincant à condition de faire simple. Jonathan Morrison l’a prouvé avec ce clip réalisé entièrement en mode cinématique. La chanteuse se contente de marcher dans la rue et elle est la seule dans le cadre en permanence, ce qui simplifie le travail. Mais comme on peut le voir par intermittence, le youtubeur est seul devant elle et il tient l’iPhone à bout de bras, il n’a même pas de stabilisateur pour s’aider.


avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

"Interlaced video (also known as interlaced scan) is a technique for doubling the perceived frame rate of a video display without consuming extra bandwidth. The interlaced signal contains two fields of a video frame captured consecutively. This enhances motion perception to the viewer, and reduces flicker by taking advantage of the phi phenomenon."

Première phrase de l'article wikipedia: la vidéo entrelacée est une technique pour doubler la perception du frame rate, en résumé une tramission en 25i est perçue comme ayant une cadence d'image de 50 i/s.

La première trame contient les ligne paires à un instant T, mais cela reste une image mais à une resolution verticale divisée par deux.
La seconde trame contient les lignes impaires et ainsi se suite.
Sur les anciennes télé à balayage, le cerveau conbinait les deux images avec pour résultat une perception de la cadence d'images de 50i/s, sur des écrans actuels differentes méthodes de de entrelacement sont utilisées avec des résultats divers. La perception de la résolution verticale n'est pas beaucoup diminuée avec l'entrelament.

Deux demi-trames ne donneront jamais une image complète, puisqu'elles sont prises à des moments différents.
Le 25i doit donner du 50p.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

C’est merveilleux tu cites un texte juste pour rn tirer des conclusions fausses 👏👏

Ça parle de toi 😄

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Deux demi-trames ne donneront jamais une image complète, puisqu'elles sont prises à des moments différents."

C’est là où le principe même et la raison d’être de l’entrelacement continuent à t’échapper 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"A l' "aveugle" je te fais la différence entre du 25p et du 50p en 5 secondes top chrono ! Enfin tout le monde fait la différence, je ne suis pas suhumain !"

C’est cela oui 🥳

Sur des contenus d’action rapide : c’est vaguement envisageable.

Sur la plus part des contenus la réponse est : non

Et c’est démontré par de nombreuses etudes qualificatives.

Croire que les cadences d’images élevées sont l’alpha et l’oméga de la qualité visuelle sur tout les contenus est un fantasme. 😎

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

C'est cela oui ! Moi et n'importe qui un peu éclairé !

Après si c'est l'alpha et l'oméga, c'est pas la question, l'important c'est de savoir que ça existe, différentes cadences d'images existent pour des diffusions différentes.
Le 24p pour le cinéma car il se conçoit ainsi et on est habitués à cela, un film à 50 ou 60 images par secondes aurait un aspect télévision, trop fluide, le fameux effet soap opéra.
La télévision à été conçue depuis le début à 50 ou 60 images/s, et c'est l'idéal pour tous les types de contenus, même pour le sport.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Après si c'est l'alpha et l'oméga, c'est pas la question, l'important c'est de savoir que ça existe, différentes cadences d'images existent pour des diffusions différentes."

ça c’est l’argument le plus ridicule depuis longtemps 😳😂😂😂😂

Où diable aurais-je contesté l’existence de différents formats ?

Je peux t’en faire l’histoire complète en en oubliant fort peu même parmi les plus marginaux.

Ce que j’essaye de t’enseigner c’est :

- le concept même de cadence d’image que tu comprends fort mal

- le champ de bénéfices des cadences d’image élevées qui n’est absolument pas ce que tu fantasmes.

- Les usages de la 3D Temps Réel demandent idéalement des cadences d’images elevy

- La plus grande part des contenus produits reste aujourd’hui sur des cadences d’images de 24 im/s 25 im/s et proche du 30 im/s.

- le 60 im/s reste marginal

- le 60 im/s n’apporte de bénéfice que sur certaines typologies de contenus

- la détection de gain en perception sur du 60 im/s en « aveugle» n’existe que sur certains type de contenus

Mais bon crois tes « connaissances » bricolées pour préserver ton petit égo et croire savoir de quoi tu parles.

J’insiste inutilement mais j’ai toujours espoir en une lueur d’intelligence.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"La télévision à été conçue depuis le début à 50 ou 60 images/s, et c'est l'idéal pour tous les types de contenus, même pour le sport. "

Nope 😎

50hz entrelacé et 59,94 Hz entrelacés en NTSC

Ce qui fait 25 im/s et 29,97 im/s

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Non ! 50 demi-trames prises à 50 moments différents donnent effectivement 50 images par seconde.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Non ! 50 demi-trames prises à 50 moments différents donnent effectivement 50 images par seconde. "

C’est bien de s’accrocher à des conneries issue d’une compréhension approximative.

Une nouvelle fois : pourquoi le 25 im/s entrelacés se transforme en 25 im/s progressive et non 50 ?

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Non le 25i doit se transformer en 50p afin de maintenir la même cadence d'images.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Non le 25i doit se transformer en 50p afin de maintenir la même cadence d'images."

Explique donc comment on crée 50 image complète à partir de 50 image en demi définition spatiale ? 😂😂

Tu n’as toujours rien compris à ce que tu as lu sur wikipedia 🤪

Je t’ai déjà posé la question mais elle t’échappe vue que tu ne comprends pas réellement le concept d’entrelacements.

C’est assez amusant de voir quelqu’un défendre à se point ses limites 👍

Mais je garde espoir bêtement d’un déclic une fois que tu auras mis de côté le boulet de ton ego 😎

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Rajoute encore des smileys pour te donner raison.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Rajoute encore des smileys pour te donner raison. "

Je ne cherche nullement à avoir raison je cherche juste sincèrement à te sortir de l’erreur, par ce que je n’aime pas laisser quelqu’un dans l’erreur 😎

Je t’ai sélectionné une part d’article wikipedia qui te permettra peut-être de comprendre la source de ton erreur :

The fields are captured in succession at a rate twice that of the nominal frame rate. For instance, PAL and SECAM systems have a rate of 25 frames/sec or 50 fields/sec, while the NTSC system delivers 29.97 frames/sec or 59.94 fields/sec. This process of dividing frames into half-resolution fields at double the frame rate is known as interlacing.

Tu t’acharnes à confondre fields/s et frame/s à ta décharge c’est une erreur qui est souvent commise.

Mais en général en raccourci par des personnes sachant que c’est une erreur.

Là c’est mon dernier effort 🖖

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Tu as la croyance que personne ne fait la différence entre le 30 i/s et le 60 i/s donc à partir de là, ça va être difficile pour toi d'admettre que la télé est effectivement à 50 im/s ou 60.

Je t'ai pourtant poster le tout début de l'article Wikipedia " Interlaced video (also known as interlaced scan) is a technique for doubling the perceived frame rate of a video display without consuming extra bandwidth."

C'est pourtant marqué noir sur blanc ! L'entrelacement double le frame rate de la vidéo !

Double !
Double !
Double !

Qu'est ce que tu comprends pas dans le mot DOUBLE !!!!!

T'as un problème de compréhension ? C'est parce que c'est en anglais ?

Double !
Double !
Double !

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"C'est pourtant marqué noir sur blanc ! L'entrelacement double le frame rate de la vidéo !"

Nope 😎

The fields are captured in succession at a rate twice that of the nominal frame rate. For instance, PAL and SECAM systems have a rate of 25 frames/sec or 50 fields/sec, while the NTSC system delivers 29.97 frames/sec or 59.94 fields/sec. This process of dividing frames into half-resolution fields at double the frame rate is known as interlacing.

Il faut peut-être apprendre à comprendre l’anglais justement

La dernière phrase ne contredit fort heureusement pas les précédentes ce qui serait incohérent.

This process of dividing frames into half-resolution fields at double the frame rate is known as interlacing

Elle ne dit nullement que le frame rate est doublé mais que la division en demi-trame est effectuée à deux fois la fréquence de la cadence d’images comme expliqué dans les phrase qui précèdent.

Effectivement tu dois apprendre à lire 😎

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Interlaced video (also known as interlaced scan) is a technique for doubling the perceived frame rate of a video display without consuming extra bandwidth

Double le frame rate !
Double le frame rate !
Double le frame rate !

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Interlaced video (also known as interlaced scan) is a technique for doubling the perceived frame rate of a video display without consuming extra bandwidth
Double le frame rate !"

Nope la tunes au cœur du concept d’entrelacements et c’est fondamental: ce que tu site parle de perception nullement de cadences d’image perçue.

On donne l’illusion d’une cadence d’image doublée mais ce n’est pas réellement une cadence d’image doublée puisque chaque demi-frame ne comporte qu’une moitié des informations.

Je sais c’est subtil mais c’est fondamental.

The fields are captured in succession at a rate twice that of the nominal frame rate. For instance, PAL and SECAM systems have a rate of 25 frames/sec or 50 fields/sec, while the NTSC system delivers 29.97 frames/sec or 59.94 fields/sec. This process of dividing frames into half-resolution fields at double the frame rate is known as interlacing.

Nous sommes indubitablement sur des cadences d’images de 25 im/s et 29,97 im/s

Le pb maintenant c’est que je ne sais pas si j’ai finalement fait passer le message de cette notion de base et que tu ne fais que jouer au malin par ego, ou si tu continue à te butter sur ta position initiale fausse et à la défendre 🥴

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"C'est pourtant marqué noir sur blanc ! L'entrelacement double le frame rate de la vidéo !
Double !
Double !
Double !
Qu'est ce que tu comprends pas dans le mot DOUBLE !!!!!
T'as un problème de compréhension ? C'est parce que c'est en anglais ?
Double !
Double !
Double ! "

Effectivement tu as un pb de compréhension:

This process of dividing frames into half-resolution fields at double the frame rate is known as interlacing

Ne dis nullement que l’entrelacement double la cadences d’image mais que l’entrelacement entre demi-frame s’effectue à une fréquence double de la cadences d’images.

25 frames/s donne 50 fields/s 🤓

Sort de ton erreur initiale de croire que la télévision est depuis toujours sur des cadences d’images élevées ce qui est faux et n’aide pas à comprendre les subtilités liées au question de cadence d’image élevées 🤓😉

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Interlaced video (also known as interlaced scan) is a technique for doubling the perceived frame rate of a video display without consuming extra bandwidth

Double le frame rate !
Double le frame rate !
Double le frame rate !

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Interlaced video (also known as interlaced scan) is a technique for doubling the perceived frame rate of a video display without consuming extra bandwidth
Double le frame rate !
Double le frame rate !
Double le frame rate ! "

Cf précédemment: une cadence d’image perçue n’est pas une cadence d’image réelle, c’est là toute l’élégance de la solution de l’entrelacement introduite à l’époque de l’hertzien.

Qui évidemment à de nombreux défauts.

Fais un arrêt sur image pour sur un flux entrelacé et tu comprendras en quoi c’est une illusion issue d’un compromis astucieux:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Entrelacement_(vid%C3%A9o)

On accepte de dégradé la qualité des images pour donner une illusion de fluidité en jouant sur la perception humaine avec laquelle on triche.

Tu commence à comprendre?

50 fields/s -> 25 frame/s 🤓😉

The fields are captured in succession at a rate twice that of the nominal frame rate. For instance, PAL and SECAM systems have a rate of 25 frames/sec or 50 fields/sec, while the NTSC system delivers 29.97 frames/sec or 59.94 fields/sec. This process of dividing frames into half-resolution fields at double the frame rate is known as interlacing.

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Interlaced video (also known as interlaced scan) is a technique for doubling the perceived frame rate of a video display without consuming extra bandwidth

Double le frame rate !
Double le frame rate !
Double le frame rate !

C'est pour ça que le 25i devient du 50p !
Pour garder le frame rate de 50 !!!!

Mais t'as jamais regarder la télé ou quoi ? Un match de foot ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Interlaced video (also known as interlaced scan) is a technique for doubling the perceived frame rate of a video display without consuming extra bandwidth
Double le frame rate !
Double le frame rate !
Double le frame rate !”

Ok j’abandonne je ne peux plus rien pour toi reste dans l’incapacité à comprendre la différence entre une perception et une réalité, tout comme l’incapacité à comprendre les sacrifices effectués pour donner cette illusion 🙄🙄🙄

J’ose espérer que c’est juste des enjeux d’égo nourrissant une mauvaise foi plutôt qu’une incapacité à comprendre les subtilités.

Grand bien te fasses 😣

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"C'est pour ça que le 25i devient du 50p !
Pour garder le frame rate de 50 !!!!"

Nope 😎

C’est du 50i qui devient du 25p 🤓

Si non tu as la possibilité de faire du 50p à partir d’une source entrelacé en divisant la résolution spatiale.

Tu as une classique dualité entre résolution spatiale et résolution temporelle dans les processus de dé-entrelacement 🤓

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Oui on divise la résolution vertical par deux théoriquement mais au niveau perception (les algorithmes fessant leur boulot) c'est équivalent pour les scènes lentes, pour les scènes rapides ça va telement vite de toute façon...

Si on veut garder la fluidité initiale de 50 trames , on doit passer en 50p.

T'as jamais regarder un match de foot à 25 images seconde toi... C'est dégueulasse !

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"T'as jamais regarder un match de foot à 25 images seconde toi... C'est dégueulasse ! "

Bien évidement la limite des cadences d’images standards qui sont 25, 29.97, 30 im/s je le rappel, est la rapidité du mouvement.

Plus encore avec l’abandon des tubes cathodiques qui par leur rémanence et l’entrelacement créé une forme de motion blur.

Contrairement à ce que tu fantasmes mon propos n’est nullement de prétendre que les cadences d’image élevées sont inutiles mais simplement de relativiser leur portée, leur apport et l’obsolescence des cadences d’images standards 24, 25, 29.97 et 30 im/s.

Hors 3D Temps Réel qui est un cas particulier où les cadences élevées sont absolument incontournables.

- Il y a un évident bénéfice au cadences d’images élevées pour toute une typologie de contenus : Sport, action … tout ce qui implique des mouvements rapides.
- Sur des contenus plus standards tel par exemple un talk show, le bénéfice de qualité perçue est inexistant sur des tests (Je te chercherais les travaux publiés à l’IEEE sur ces questions d’amélioration de la qualité perçue en fonction des typologies de contenus.
- Les cadences,d’image élevées sont très loin d’être aujourd’hui dominantes sur les contenus diffusés même si la proportion de cesse de progresser
- Les cadence d’image standards sur ces cadences d’images standard 24, 25, 29.97 et 30 im/s et encore ultra dominante sont très loin d’être obsolètes et totalement ringardisées : elles sont juste dépassées sur certaines typologies de contenus
- La part de production sur ces cadences d’images standard 24, 25, 29.97 et 30 im/s et encore ultra dominante
- La part de diffusion sur ces cadences d’images standard 24, 25, 29.97 et 30 im/s et encore ultra dominante

Ce que je conteste depuis le départ avec ton propos initial stigmatisant la limite à 30 im/s de la proposition d’Apple c’est :
- D’avoir une vision manichéennes et radicales de l’apport des cadences d’images élevées
- D’avoir une vision caricaturale de leur adoption et de l’étendue de cette adoption
- D’avoir une vision radicale et caricaturale des bénéfices des cadences d’images élevées qui ne valent que pour certains types de contenus cadences double qui n’est qu’un artifice de perception sur des format entrelacés : non les cadences élevées ne sont nullement une norme de diffusion en télévision depuis toujours 🤨

En résumé :
- Les cadence d’image standards 24, 25, 29.97 et 30 im/s
- L’entrelacement ne double pas la cadence d’image mais la sensation de perception de cette cadence.
- Les cadence élevées sont un réel bénéfice mais nullement pour toutes les typologies de contenus
- Les cadences standards ont encore un bel avenir et ne seront pas totalement remplacées avant longtemps par des cadences élevées

Plus pédagogique j’aurais du mal et je le répète mon enjeu n’est nullement d’essayer de te prouver que j’ai raison, strictement aucun intérêt, mais de t’aider sincèrement à sortir de compréhensions approximatives.

Je n’aime pas laisser les gens dans l’erreur 😉🖖

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Un match de foot à 25 images/s est saccadé on est d'accord, mais il ne l'est pas sur la tnt sur une télé ou en analogique en 1983, pourquoi ?

Apple a limite à 30 im/s sa feature pour une raison technique, ça demande de la puissance processeur entre autre. L'année prochaine, ou dans deux ans ce sera à 60 i/s.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Apple a limite à 30 im/s sa feature pour une raison technique, ça demande de la puissance processeur entre autre. L'année prochaine, ou dans deux ans ce sera à 60 i/s. "

Quelle rapport avec ton propos et nos échanges que cette évidence?

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Si on transforme les 50 fields par seconde en 50p, on obtient combien d'images par seconde au final (peu importe la résolution verticale)?

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"peu importe la résolution verticale"

Nope ce n’est certainement pas peu importe 😎🙄🤯

C’est un artifice de préserver la perception de fluidité en sacrifiant la résolution spatiale du flux entrelacé.

Le concept de dualité t’est visiblement étranger 🤓

Tu peux sautiller sur ta chaise comme un cabri cela ne changera rien au fait que les cadences standards de diffusion TV sont : 25 et 29.97 im/s

Absolument toute la literature de définition des standards par exemple de l’ITU te confirmeront cela.

Rarement vue quelqu’un d’aussi obtus, j’espère vraiment pour toi que tu t’amuses à jouer au con 🥸

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Mais t'as jamais regarder la télé ou quoi ? Un match de foot ? "

🙄🙄🙄🙄🙄🙄

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Mais t'as jamais regarder la télé ou quoi ?"

Pour la télévision :

https://en.wikipedia.org/wiki/Standard-definition_television

Common SDTV refresh rates are 25, 29.97 and 30 frames per second

Tu peux prendre tous les doc de la CICR, de l’EBU, de l’ITU-R… tu tomberas sur les cadences d’image standard pour la télévision de 25, 29.97 et 30 im/s

Et non les cadences d’image doublée que tu fantasmes en comprenant mal les concepts d’entrelacements et de perception.

Une cadence d’image perçue n’est pas une cadence d’image réelle mais une illusion obtenue au prix d’une dégradation de la qualité des images prises individuellement.

La vidéo n’a eu de cesse que de trouver des astuces pour limiter la bande passante en s’appuyant sur la connaissance de la perception humaine, l’entrelacement en est un superbe exemple, le sous-échantillonnage de la chrominance en est un autre… et bien évidemment les fantastiques algorithmes de compression avec perte mis en œuvre sur le numérique en sont un olympe 👏👏👏

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

A la télé, tu as 50 trames par seconde !

50 trames par seconde toutes différentes les unes des autres ! Toutes différents car elles sont prises à des moments différents par la caméra !
Si on combine deux trames succecives , on n'aura pas une image complète à proprement parler, puisque les trames ne sont pas les mêmes, étant espacées dans le temps.

Si on converti du 25i ( que certains notent 50i) en 25p on perd l'information de fluidité de ces 50 trames toutes différents les unes des autres. Donc aucun intérêt pratique.
En convertissant en 50p on garde la fluidité des 50 trames et on peut regarder un match de foot avec fluidité sur tf1.

50 trames par seconde, toutes différentes les unes des autres, c'est ce qu'il faut retenir !

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

« 50 trames par seconde, toutes différentes les unes des autres, c'est ce qu'il faut retenir !  »

Tu retiens ce que tu peux mais cela ne change strictement rien au fait que les cadences d’images standards sont 25, 29.97, 30 im/s 😎

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Si on considère qu'une trame est aussi une image (puisque toutes différentes les unes des autres) avec la moitié de la résolution verticale, on a 50 images par secondes donc un match de foot fluide.

Si on considère qu'une image doit avoir la résolution verticale complète, donc une trame n'est pas une image.

Comme un match de foot est fluide sur tf1, on a bien 50 images par seconde contrairement au même match transmis à 25 i/s qui ne sera pas fluide, donc on peut considérer chaque frame comme une image de définition divisée par deux.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Si on considère qu'une trame est aussi une image"

Nope c’est une demi-image 😎

Mais bon reste dans tes visions personnelles allant à l’encontre de toutes la literature des organisations professionnelles de l’audiovisuel 😣

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

50 demi images par seconde toutes différentes les unes des autres.

50 ! Le double des images !

50!

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"50 demi images par seconde toutes différentes les unes des autres.
50 ! Le double des images !
50!"

Si tu as envie de jouer au con en jouant les cabris Gaulien 🤩

The fields are captured in succession at a rate twice that of the nominal frame rate. For instance, PAL and SECAM systems have a rate of 25 frames/sec or 50 fields/sec, while the NTSC system delivers 29.97 frames/sec or 59.94 fields/sec. This process of dividing frames into half-resolution fields at double the frame rate is known as interlacing.

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Un match de foot n'est pas fluide pour toi sur tf1 via la tnt ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

« Si on converti du 25i ( que certains notent 50i) en 25p on perd l'information de fluidité de ces 50 trames toutes différents les unes des autres. Donc aucun intérêt pratique »

Sur une source entrelacé en 25 im/s il n’y a que 50 demi-image par seconde.

Tu n’as que deux choix :
- Garder la cadences d’image en préservant la résolution spatiale en combinant les demies trames
- Doubler la cadence d’image en transformant chaque demi-trame en image à part entière et en divisant la résolution spatiale verticale réelle par deux (Pour ne pas changer le ratio d’image chaque ligne est simplement doublée, les « pixels » si on est en numérique ne sont plus carrés mais rectangulaires avec une hauteur double par rapport à la largeur)

La source entrelacé est bien à 25 frames/s pour 50 fields/s

Tu peux prendre la question dans tous les sens ces se que tu trouveras dans tous les documents des organismes de normalisation de l’audio-visuel.

Et le fait que l’entrelacement est pour objectif de donner une amélioration perceptive de la fluidité équivalente à une fréquence d’image double en sacrifiant la qualité des images prisent individuellement ne change rien à l’affaire.

Il n’y a que 25 im complète par seconde et chacune de ces images est d’une qualité douteuse si on l’observe en arrêt sur image, c’est le prix à payer pour donner une perception de fluidité.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Entrelacement_(vid%C3%A9o)

Et évidemment l’entrelacement a été pensée pour des dispositifs à tubes cathodiques ayant une rémanence conséquente.

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

La bonne méthode c'est de garder la cadence des fields pour préserver la fluidité d'origine à 50.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"La bonne méthode c'est de garder la cadence des fields pour préserver la fluidité d'origine à 50."

La perception subjective de cadences et il n’y a pas de « bonne méthode » il n’y a que deux pis-aller : un faisant un compromis sur l’échantillonnage temporel, l’autre sur l’échantillonnage spatial.

La source contient 25 im/s pas 50 😎

Les normes de cadences d’images sont : 25, 29.97, 30 im/s

Nullement le double, tu peux prendre ça dans ta logique personnelle cela ne changera strictement rien aux documents de normalisation. 🤓

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

La source d'origine contient 50 fields par seconde, la télé affiche 50 fields par seconde.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"La source d'origine contient 50 fields par seconde, la télé affiche 50 fields par seconde. "

C’ qui ne fait pas 50 im/s

The fields are captured in succession at a rate twice that of the nominal frame rate. For instance, PAL and SECAM systems have a rate of 25 frames/sec or 50 fields/sec, while the NTSC system delivers 29.97 frames/sec or 59.94 fields/sec. This process of dividing frames into half-resolution fields at double the frame rate is known as interlacing.

Je peux aussi jouer au con 🤩

fields et frame c’est différent 😎

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Non ça fait 50 fields par seconde que la télé restitue.

avatar oomu | 

@YetOneOtherGit

va t'on refaire éternellement le débat entre le 44khz et le 96Khz 24b multipliste spatialisé sur 320kbps en chais pasquoi ?

Oui, la différence entre 30ips et 60ips se voit.

A un tel point que le futuroscope a plusieurs attractions sur le sujet depuis des décennies

que les gens sortent dans la rue quand on leur fout un Hobbit à seulement 48ips

que cela change la perception et sensation que l'on a des plans "traveling" dans des films d'action à la Die Hard (sans besoin d'être particulièrement rapide)

et sans parler qu'on peut le tester sur le moindre épisode de derrick avec l'interpolation des télés modernes (sans considération d'artefact dû aux algos)

-
le Jeux vidéo, sur des titres calmes, suffisent pour ressentir la différence.

Bref, malgré votre incommensurable pseudonyme, c'est NAON.

ne venez pas déballer des propos sur l'interpolation, le ressentit, la cadence des écrans, le taux de rafraîchissement du mouvement et autre fadaises que tout spectateur d'animation sait déjà

vous parlez explicitement qu'on ne fait pas de différence entre 30 et 60 ips.

Et laissez les insultes d'égo aux professionnels de l'ego, c'est à dire MOI.

Il n'y a sur ce forum qu'une seule personne a l'égo surdimensionné que vous ne pourrez jamais convaincre avec tous les bottins (encore non recyclés) de la planète: MOI.

Ma psycho-physiologie va très bien.

avatar Adodane | 

@oomu

Je trouve ça intéressant comme sujet d'étude une personne butée au point d'affirmer qu'il n'y a aucune différence entre le 30 et 60i/s à part marketing.

Affirmer que les contents produis au dessus de 30 i/s sont marginaux alors qu'il suffit de regarder un match de foot à la télé, les infos, de regarder youtube pour se convaincre du contraire.

Même face à la réalité, une tel personne sera toujours dans le déni préférant rabaisser l'autre, noyer ses commentaires de termes techniques hors sujet et de smileys pour se donner un style.

Internet est beau dans sa diversité.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Je trouve ça intéressant comme sujet d'étude une personne butée au point d'affirmer qu'il n'y a aucune différence entre le 30 et 60i/s à part marketing."

Nope que la dimensions incontournable des cadences d’image élevées est incontournable pour tous les contenus et rend les cadences d’image classique que sont le 24 im/s, le 25 im/s et le 29,97 im/s obsolete.

Et bien évidemment que ta croyance dans le fait que la télévision est depuis toujours sur des,cadences d’images élevées est une erreur lourde de conséquences sur ta réflexion issue d’une incompréhension du concept d’entrelacements.

Les cadences d’image élevées sont absolument nécessaires sur la 3D Temps Réel et très intéressante pour des contenus impliquant des mouvements rapides tel le sport.

Ce n’est nullement une supériorité absolue et l’on ne détecte nullement la différence sans erreur sur tous les types de contenus.

Le marketing commercial souvent sur-vend le champ d’application d’une amélioration pour essayer de donner l’illusion que tout ce qui précède est devenu obsolète, c’est d’ailleurs et de loin le premier moteur du sentiment d’obsolescence bien plus puissant que la programmation de l’obsolescence.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Affirmer que les contents produis au dessus de 30 i/s sont marginaux alors qu'il suffit de regarder un match de foot à la télé, les infos, de regarder youtube pour se convaincre du contraire."

Là c’est absolument indiscutable et oomu te le confirmera s’il va plus loin qu’une lecture superficielle de nos échange.

Déjà contrairement à ce que tu défends corps est âmes les standards de la télévision et de la diffusion depuis des décennies sont 24, 25, 29.9è im/s et non des cadences doublées comme tu le fantasmes et le défendent par mécomprehension du concept d’entrelacements.

Tu as aujourd’hui une part assez marginale de contenus produits et diffusés à des cadences d’images élevées, la norme restant de très loin les,cadences d’image classique 24, 25, 29.97 im/s

Tu fantasmes ce que tu veux mais tu es dans l’erreur et je n’aime pas laisser les gens dans l’erreur 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Même face à la réalité, une tel personne sera toujours dans le déni préférant rabaisser l'autre, noyer ses commentaires de termes techniques hors sujet et de smileys pour se donner un style."

Quelle réalité 😳😳😳

Ton incapacité à comprendre un article wikipedia ?

Ton incapacité à traduire correctement?

The fields are captured in succession at a rate twice that of the nominal frame rate. For instance, PAL and SECAM systems have a rate of 25 frames/sec or 50 fields/sec, while the NTSC system delivers 29.97 frames/sec or 59.94 fields/sec. This process of dividing frames into half-resolution fields at double the frame rate is known as interlacing.

avatar YetOneOtherGit | 

@oomu

"Oui, la différence entre 30ips et 60ips se voit."

Je n’ai nullement dit qu’elle ne se voit pas mais qu’elle n’est perceptible que sur des mvt rapide en video

le cas du CGI est évidemment à part pour les raisons que tu connais.

C’est un aspect dont nous aurions pût débattre en explorant tranquillement les divers cas.

Mais mon interlocuteur est d’un manichéisme absolu.

Cela dit nos échanges portent surtout sur son incapacité à faire la différence entre fields/s et frame/s

Tu parles toi de 30 im/s et de 60 im/s

Il ne cesse de défendre le fait que la télévision est depuis toujours en 50 im/s ou 60 im/s.

De même il affirme que le 60 im/s est largement utilisé.

Bref si tu regardes bien ses propos tu feras qu’il est sur des bases de compréhension fausse qu’il eu été bon pour lui de corriger avant de partir sur une analyse des gains potentiels des cadences d’image élevées et du fait que les cadences d’images standards sont loin,d’être obsolètes 😉

Pages

CONNEXION UTILISATEUR