iOS 6 : un aperçu de Passbook

Anthony Nelzin-Santos |

Présenté lors de la WWDC, Passbook est une fonction un peu mystérieuse d'iOS 6 : on sait à quoi elle sert, mais elle n'est pas active. On sait que c'est un premier pas vers une forme de porte-carte électronique, où l'on peut stocker des cartes de réduction et des coupons, des cartes cadeau, des places de cinéma et d'avion. Pour le moment néanmoins, dans iOS 6, Passbook est désespérement vide.

Il suffit pourtant… d'un pass pour l'activer, il fallait y penser. Plusieurs bidouilleurs se sont attelés à la tâche depuis une quinzaine de jours, Apple leur ayant entretemps facilité les choses en publiant les sessions WWDC sur le sujet. On remarque ainsi une classe PHP pour créer des passes compatibles, qui ne sont rien d'autre que des fichiers JSON contenant les informations, signés et packagés en .pkpass. Il existe même un site qui permet de créer des passes, qu'il s'agisse de coupons, de cartes cadeau, ou même d'invitations à des événements. Plusieurs sites proposent enfin des passes tout prêts, par exemple celui-ci.


Les passes Passbook sont des fichiers JSON améliorés.

Tout le principe de Passbook est que l'on puisse facilement vous envoyer un pass qui sera reconnu par l'application. Ainsi, si l'on vous envoie un pass par mail lors d'une confirmation de commande par exemple, Mail.app est parfaitement capable de reconnaître le type de pass.

On l'ouvre comme une pièce jointe, et il propose alors d'être enregistré dans votre porte-carte numérique.

Une fois qu'il contient quelques passes, Passbook commence à ressembler à quelque chose. Il contient ici, de haut de bas : une carte prépayée pour un café contenant 25 $ de crédit, un billet d'avion, un coupon de réduction pour un magasin de jouets, et une carte de fidélité dans un magasin.

Certains passes sont plus intelligents que d'autres : la carte prépayée peut vous envoyer des notifications en cas de mises à jour, et vous avertir sur l'écran d'accueil en fonction du lieu et de l'heure.

Ainsi, si vous passez vers 9h à proximité de votre café favori, votre iPhone affichera la carte sur l'écran d'accueil pour que vous n'ayez plus qu'à la présenter pour payer. Le commerçant, lui, connaît votre profil et votre boisson préférée — Square doit apprécier d'avoir servi de test géant pour ce concept. Pour le moment, le commerçant devra flasher un QR Code — c'est cette fois-ci Skimm qui doit sentir le vent glacial de la concurrence par le fournisseur de la plateforme lui glisser sur la nuque.

On imagine néanmoins aisément que ce système soit étendu pour prendre en charge les mécanismes de paiement sans contact : Passbook ne sait pour le moment pas gérer les cartes bancaires, mais touche déjà au paiement par le biais des cartes cadeau, prépayées et des coupons.

Les cartes de membre ou les coupons sont moins intelligents, mais le billet d'avion, par exemple, dispose de nombreuses données supplémentaires. Lorsqu'on le retourne, il porte les informations sur le passeport, l'adresse du voyageur, tandis que côté pile, il porte toutes les informations nécessaires pour trouver la porte, puis sa place.

Pour le moment, Passbook reste inutile : il manque évidemment la prise en charge par les commerçants. Apple assure avoir signé des accords avec quelques partenaires, mais cela ne garantit en rien que ce système sera effectif dès la fin de l'année : Google a signé avec Wallet des accords avec des banques, mais tant qu'il manque le matériel nécessaire pour son utilisation chez la plupart des commerçants, il restera très limité.

L'interface de Passbook est agréable et certaines de ses fonctions sont bien pensées, mais le principal défi d'Apple sera de faire en sorte que l'on puisse, tout simplement, s'en servir. On devrait y voir plus clair de ce côté d'ici une bonne année.

Tags
avatar ArchiArchibald | 
Ça peut devenir un standard de facto a priori.
avatar iguan | 
Vu qu'avec PassKit, n'importe quel app ou site web peut générer des Pass, je doute que des entreprises comme la SNCF ou les compagnies aérienne, et un certain nombre de commerçants s'en prive. D'autant que certaines, comme la SNCF ou les compagnies aériennes, utilisent déjà des QR Codes pour leurs billets (e-billet à la SNCF par exemple), et donc ont déjà des scanners compatibles (la SNCF proposait déjà sur son application d'avoir son QR Code directement dans son smartphone en expérimentation sur certains trajets). Bref, Apple à peut être signé quelques accords pour lancer la plateforme et la faire connaître, mais m'est avis que les commerçants et fournisseurs de services vont tout simplement se jeter sur l'occasion et adapter leurs apps et sites webs pour permettre d'ajouter des billets et coupons directement dans PassBook grâce aux possibilités offertes par le SDK PassKit.
avatar iguan | 
Euh non justement, il faut la sortir pour pouvoir "y voir plus claire dans un an". Car c'est parce que l'application (et son SDK) existe qu'il est possible pour les fournisseurs de services de créer des Pass, et donc il faut d'abord sortir l'application (et son SDK) pour savoir si elle va avoir du succès ou non.
avatar Gandalf | 
J'utilise le billet numérique pour aller au cinéma, pathé, via l'application iPhone dédiée. Ce serait bien que passbook permette de gérer ce genre de billets électroniques.
avatar iguan | 
PassBook gère tous les billets de la planète, le support de tel ou tel billet ne dépend pas de PassBook, mais de l'entreprise dont est issue le billet qui doit faire le nécessaire pour s'interfacer avec PassKit. Donc à Pathé de s'interfacer avec PassBook pour que ses billets y soient ajoutés. Il leur suffit d'utiliser le SDK PassKit pour ça.
avatar iguan | 
En fait le scan sur smartphone à la SNCF n'est proposé qu'en expérimentation sur un seul trajet je crois, c'est pourquoi le contrôleur que tu as rencontré t'a regardé avec des grands yeux, il n'est pas formé, et les scanners pour papier ne permettent pas de scanner d'aussi loin que les scanners pour smartphone utilisés en expérimentation. C'est donc le temps que tous le monde s'adapte. J'ai moi même vécue expérience similaire à l'aéroport, le guichet avait une panne d'imprimante et la dame du guichet m'a dit que cela ne posait pas de probleme de scanner directement sur le smartphone, ensuite au premier portique cela s'est passé s'en que la personne soit étonné, par contre à la porte d'embarquement la personne était septique, et dans l'avion, surpris ;) Donc cela dépend vraiment des gens, Et du fait s'ils ont déjà eu affaire à cela. Par exemple la dame du guichet et la personne du premier portique, dans mon exemple, ont déjà eu à faire à l'usage d'un Smarphone directement, et non donc, logiquement, pas été étonné de cela, contrairement aux deux autres suivantes. Cela n'a cependant pas posé de problème.
avatar iguan | 
Ils n'ont pas besoin de redeveloper leur solution, ils utilisent leur code barre généré tel quel. Car je doute qu'ils utilisent des formats propriétaires, tous les codes barres que j'ai vu jusqu'à maintenant sur des cartes et autres billets ou coupons sont tous dans un des divers standards existants.
avatar alancaro | 
J'imagine que dans quelques mois, Androïd va sortir un système similaire, ouvert, mais incompatible avec Passbook, et les utilisateurs seront bloqués, comme d'habitude…
avatar Lou117 | 
@eax : ça existe déjà, sur iOS, Android, Windows Phone, Nokia, Bada, BlackBerry... C'est FidMe : http://www.fidme.com/
avatar matb22 | 
Moi le plus gros problème que je vois ce que si ton iphone est à court de batterie ou tombe en rade, tu l'as dans l'os. Jamais je ne ferai confiance à ce système pour prendre un avion par exemple, c'est trop risqué. Louper un avion à cause d'un telephone, je l'aurais un peu mauvaise... Le papier reste plus sûr quitte à avoir pourquoi pas le passbook en complément.
avatar matb22 | 
*c'est et pas ce
avatar tonstef | 
J'ai fait la manipulation, il ne me propose pas d'ouvrir le fichier dans Passbook.
avatar tonstef | 
@LaurentR : 'J'ai fait la manipulation, il ne me propose pas d'ouvrir le fichier dans Passbook.' Je me répond. Je m'étais envoyé les liens via mon iPhone, voilà pourquoi ça ne marchait pas puisqu'il faut des pièces jointes.
avatar Cratès | 
Je pense que c'est une étape vers la NFC. Du moins j'attends impatiemment l'iPhone 5, et espère que la NFC fera son apparition. Il y a tellement de choses possibles avec la NFC.
avatar napuconcture | 
Ce qui serait pratique c'est que les systèmes de tickets électroniques puissent être alimentés par le smartphone où par une alimentation ponctuelle sans fil via le pistolet de vérification. Je n'ai pas envie de ne pouvoir embarquer car j'ai un peu trop joué, écouté de la musique ou autre.
avatar baaam04 | 
Franchement j'utilise déjà FidMe mais c'est pas toujours super simple pour le scan, mais j'attends beaucoup de ces flash code et code bar numérique c'est forcément l'avenir et tant mieux, je préfère largement avoir toutes mes cartes dans mon téléphone car la probabilité que je les ai avec moi sinon est très mince !
avatar Kratos58 | 
Le plus amusant dans cette application, c'est quand on supprime les pass (cf. keynote)
avatar Lou117 | 
@mioux : beaucoup d'entreprises ont développé leur propre format devant le manque d'uniformisation d'un standard. Je doute vraiment que la SNCF ou autres s'adaptent à iOS. Rappelons quand même qu'iOS, aussi populaire qu'il soit, ne représente plus la majorité des voyageurs !
avatar Sebasto | 
Les pubs fixes de macgé passaient sans problème. En revanche, les pubs dynamiques sont très désagréables sur l'iphone
avatar Helmer | 
Avec les passes Apple, Microsoft et Google, ça va être super simple :-)
avatar ziommm | 
C'est cool, grâce à ça "ils" sauront encore mieux ce qu'on fait dans nos vies et pourront encore mieux cibler la publicité ! It's a revolution ! /Troll
avatar Mollaret | 
Excellent, et je pense que ça va marcher ! Pourquoi ? : Le monde Apple concerne les fameuses "classes moyennes +", donc un peu friquées, un peu geek, prêts à utiliser au max leurs cher(s) iPhone, iPad. Les grandes banques ont d'abord développé leurs applis sur Apple, bien avant android. Les entreprises qui veulent faire preuve de modernité, d'être dans le siècle, vont en faire un argument marketing. Alors ça, du moins pour moi, c'est un gros plus !
avatar de luca | 
Avec iOS6 beta 2, les fichiers modèles ne fonctionnent plus…
avatar enzo1984 | 
Tous les commentaires, notamment ceux de Frodon sont bons...mais vous oubliez une chose, qui visiblement ne vient à l'idée de personne: le problème de l'Europe. On aura beau dire qu'il y'a 500M d'Européens contre 350M d'américains, eux ils ont un marché homogène, avec les mêmes boites, les mêmes codes barre. Or au niveau Européens, il n'y a aucune incitation à standardiser les choses. Le NFC? Chaque pays, chaque ville même y va de son test incompatible. Les billets électroniques? Pas moyen d'en utiliser un pour les voyages entres différentes companies. Thalys utilise un truc, AirFrance un autre. Ici en Allemagne, cela fait très longtemps que tous les contrôleurs ont des scanner 2D, j'achète même mes billets locaux sur mon iPhone.... mais si je veux aller de Stutgart à Paris, alors c'est le bout de papier, ou alors encore une n-ième app incompatible avec les autres. D'un côté, passbook (et son équivalent futur pour android) ont un avantage énorme: dans n'importe quel pays, je pourrais télécharger un billet de train ou de théâtre sur mon iPhone; sans me soucier si oui ou non mon compte iTunes est dans ce pays là. Mais de l'autre côté, je ne vois pas de popularité fulgurante chez les commerçants: nos marchés nationaux sont trop petits, et en plus de ça il n' a pas que des appareils iOS sur le marché... Bref, à voir....
avatar iFred-is-a-widget | 
La seule faiblesse de cette solution qui a tout pour devenir un standard (avec le pass de Google?) est la sécurité. Comment s'assurer qu'on ne peut générer des coupons ou encore mieux des tickets de train ou d'avion bidon ? (surtout de train, car pour l'avion il y a d'autres vérifications possibles)

CONNEXION UTILISATEUR