Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

Tim Cook et les rumeurs sur les sous-traitants d’Apple

Christophe Laporte

Thursday 24 January 2013 à 12:40 • 69

iPhone

Les sous-traitants d’Apple ont beaucoup fait parler d’eux la semaine dernière. On a appris par diverses sources notamment que Sharp allait baisser de 40 % sa production d'écrans pour iPhone 5. Quelque jours plus tard, il se murmurait que la production d'écran pour iPad chez le même Sharp tournait au ralenti

Ces rumeurs n’ont pas été sans conséquence sur le cours de l’action. Elles ont été prises d’autant plus au sérieux que la plupart d’entre elles venaient de journaux financiers très crédibles comme le Wall Street Journal. On précisera que ce dernier n’avait pas donné d’estimations précises toutefois.

Lors de la conférence de présentation des résultats trimestriels d'Apple, Tim Cook n’a pas manqué de réagir sur le sujet, et ce de façon assez surprenante. Il a reconnu que certains chiffres parus dans la presse étaient exacts. Toutefois, il a ajouté que la chaine d’approvisionnement d’Apple était très complexe, et qu’il était très difficile selon lui de tirer des conclusions avec une seule donnée, même si celle-ci était exacte. Une seule statistique ne permet pas de tirer des conclusions sur le business d’Apple ou bien même d’un de ses produits.

Lors de la polémique intervenue la semaine dernière, c’est surtout les chiffres de l’iPhone qui avaient suscité la polémique. Évidemment, Tim Cook a raison sur certains points. On ne connait pas toute l’équation d’Apple.

La baisse de la production peut aussi bien être liée à une baisse de la demande qu’à un projet avorté (on pense à la commercialisation de l’iPhone 5 par China Mobile qui permettrait sans doute un coup de fouet important sur les ventes), à une volonté de travailler avec d’autres fournisseurs ou encore à préparer l’arrivée d’un nouveau modèle qui utiliserait une nouvelle technologie d’écran.

Tous les scénarios sont possibles et imaginables. Toutefois, les derniers signaux envoyés par Apple laissent à penser que tout ne se passe pas forcément comme prévu. Il est quand même surprenant de voir Apple appuyer sur la pédale de frein seulement trois mois après la commercialisation d’un nouveau modèle présenté comme majeur. D’autre part, quoi qu’on en dise, les ventes d’iPhone même si elles sont impressionnantes avec 47 millions d’unités vendues sur les trois derniers mois de l’année 2012, sont légèrement en dessous des attentes (lire : Résultats Apple T1 2013 : tout ce qu’il faut savoir).

Enfin, la volonté d'Apple de se protéger de Wall Street en divulguant moins d’informations dans ses documents adressés au marché financier montre bien qu’Apple a opté pour une stratégie défensive.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner