iTunes Festival : Apple censure Muse

Anthony Nelzin-Santos |

Comme le note le MuseWiki, Apple a joué des ciseaux avec la vidéo du concert de Muse lors de l'iTunes Festival. Alors que ce concert qui se tenait le 30 septembre dernier a duré 1h 30m, la version disponible dans iTunes ne dure que 1h 09m.

Les 21 minutes manquantes correspondent à quatre morceaux qui ont été supprimés sans doute parce que Matt Bellamy y proférait des jurons somme toute mineurs, comme il le fait parfois. Le concert a été diffusé en direct dans son intégralité, mais n'a pas été immédiatement publié pour lecture ultérieure dans iTunes, le temps d'être expurgé.

La version intégrale du concert.

La version mise à disposition par Apple porte tout de même la mention « Explicit », sans doute à cause du « do what the fuck you want to » du morceau Panic Station, qu'il aurait été difficile de censurer sans provoquer l'ire des fans, puisqu'il est tiré du nouvel album du groupe, The 2nd Law.

Merci @EugeneLampion


avatar drkiriko | 
@dway : D'un autre côté tu as Google et son market : tu cherches météo et 30% des app proposées sont à caractère sexuel. A chacun de choisir, il y a les sites xxx pour ceux qui en veulent, et l'Appstore pour toute la famille.
avatar napuconcture | 
Il suffit d'activer le filtre parental, c'est fait pour ça.
avatar lgda | 
@nogui : 'Sinon j'aimerai bien un peu plus de Big Brother au journal de TF1 ...' Il existe sûrement un journal télévisé sur Tiji ou autre correspondant mieux à tes attentes.
avatar onze | 
Pirouette, cacahuète ! Elle passe celle-là ?
avatar jmquidet | 
Ils passeront jamais un seul concert de Tenacious D alors...
avatar kenasu | 
C'est un syndrome de la société américaine et des procès que risqueraient Apple en laissant des "gros mots" sur du contenu plus ou moins destiné aux "jeunes". C'est la société américaine qui est malade, pas spécialement Apple.
avatar Wanya | 
C'est pas la société américaine qui est malade. N'inversons pas les rôles. C'est la société toute entière qui est a côté de ses pompes et perd ses repères. Un autre mot pour cela : décadence.
avatar napuconcture | 
Ouai c'était mieux avant, à la bonne époque où l'on s’entre-tuait à tour de bras. Tout se perds ma brave dame.
avatar pgo | 
Ha bon ? Quel loi ? Depuis quand il est interdit de créer des œuvres vulgaires, pornographiques ou d'une autre forme "incorrecte" ? Ne vous faîtes pas berner. Il ne faut pas confondre des créateurs avec des diffuseurs garants éhontés de la morale publique (Apple en tête).
avatar alexandre.rs | 
Cet article me fait me poser une question : certains passages de films vendus/loués sur iTunes ont-ils aussi des coupures? Quand j'habitais aux US, sur certaines chaînes, j'étais surpris de voir certains films programmeés. En les regardant, je me rendais compte qu'ils avaient été rendus "inoffensifs".
avatar kitetrip | 
G. Brassens, Jacques Brel, Léo Ferré, Pierre Perret, etc... doivent bien se fendre la poire. Enfin je m'en fous j'aime pas Muse mais c'est pas une raison.
avatar fixb | 
J'ai tenté de regarder 2 ou 3 concerts : le son est une catastrophe pour tous les artistes, on dirait qu'ils jouent dans un hangar métallique beaucoup trop grand pour la sono ! Est-ce pour éviter le piratage ?
avatar fornorst | 
Vu de France ça parait démesuré mais Apple vit aux USA, pays puritain que seul l'Iran pourrait concurrencer sur ce point.

CONNEXION UTILISATEUR