Le New York Times lâche Apple News

Mickaël Bazoge |

Coup dur pour Apple News. Le New York Times s'est retiré sans crier gare du kiosque de presse d'Apple à compter de ce lundi. L'entreprise déplore que la Pomme ne puisse lui donner les moyens d'avoir une relation directe avec les lecteurs, et peu de contrôle sur l'activité économique générée par le service. Ces reproches reviennent régulièrement chez les éditeurs de presse, il est vrai qu'en tant qu'intermédiaire, Apple laisse peu de place à l'éditeur de presse, y compris pour ceux qui participent à l'abonnement Apple News+ (lire : Apple News+ : des éditeurs de presse exaspérés par l'attitude d'Apple).

La vénérable institution new-yorkaise espère attirer les lecteurs — et potentiels abonnés — sur son propre site web et son application mobile. Un porte-parole d'Apple explique que le Times ne proposait qu'une poignée d'articles par jour à Apple News. « Notre engagement est de soutenir le journalisme de qualité à travers un modèle économique mêlant publicité, abonnements et commerce ».

Toujours est-il qu'Apple perd ici un grand nom de la presse US. Le poids des produits du constructeur (en particulier aux États-Unis) permet à Apple News de cumuler une audience de 125 millions de lecteurs par mois. Mais les revenus publicitaires ne suivent pas, et il y a toujours cette histoire de commission : sur chaque abonnement souscrit via l'application, Apple s'en garde 30% (15% la deuxième année).

Apple News+ n'a pas non plus permis de s'y retrouver pour plusieurs éditeurs. Apple s'accapare la moitié de l'abonnement au kiosque (9,99 $ par mois). Au contraire du Wall Street Journal ou du groupe Condé Nast, le New York Times n'a pas voulu participer au service, malgré la drague lourdaude d'Eddy Cue. Le titre s'y est même opposé vertement.

Il faut dire que le NYT n'a pas besoin d'Apple pour prospérer. Le journal a atteint 6 millions d'abonnés le mois dernier, le chiffre d'affaires progresse malgré les difficultés liées à la baisse des budgets publicitaires. Quitter purement et simplement Apple News n'aura pas d'impact matériel sur l'activité du Times, a assuré la direction, qui va continuer à travailler avec Apple sur des podcasts, des apps et « du matériel » (?).

Tags
avatar fxfxfx | 

Vu le succès du New York Times en numérique ils ont vraiment pas besoin d’Apple Ils ont suffisamment d’abonnés numérique C’est d’ailleurs un de seul journal à avoir su passer au numérique ! En France pour l’instant aucun journal ne s’en sort en numérique

avatar thenad | 

@fxfxfx
D’ailleurs promo en ce moment sur leur site pour l’abo numérique : -75%.
J’ai sauté dessus.

avatar nespresso92 | 

@fxfxfx

Idem pour FT

avatar jcp25 | 

Cafeyn avait déjà perdu le NYT il y a une quinzaine.

avatar pagaupa | 

Aie! Ça fait mal!

avatar marenostrum | 

les gens n'aiment plus lire. juste commenter ils veulent. s'exprimer, leur colère ou misère.

avatar nespresso92 | 

@marenostrum

Absolument. Hier il n’y avait pas de section commentaires et on s’en passait très bien. Surtout que nombreux sont ceux qui commentent en ayant lu que le chapeau.

avatar marenostrum | 

Les titres sont suffisants parce que tu comprends tout sur la dépêche. En lisant le reste tu ne comprends pas plus ce que tu pourrais imaginer tout seul. Prends exemple l’article plus haut, son titre dit tout.

avatar nespresso92 | 

@marenostrum

Peut être pour un article dans Macgen, mais cela plus compliqué pour un papier qui économique, scientiste ou politique.

avatar Crkm | 

Hé hé, en voilà une excellente nouvelle qui me réjouit.
Ça va dans la bonne direction. Bientôt ça sera la fin de PommePourrie News, puis ensuite celle de PommePourrie TV-. Et là, Tim Crook est éjecté !😂

avatar guillaumegete | 

C'est assez rigolo ces commentaires sur la taille des podcasts "trop longs". Mais… vous savez qu'il y a un bouton pause, que vous pouvez ne pas tout écouter d'un coup ? :-)

Après, on peut voir plein de raisons cognitives (baisse de l'attention après 40 mn, entre autres) pour vouloir faire des formats plus courts, mais je trouve justement intéressant de ne pas se limiter dans le temps, afin de laisser à chacun le temps de dire ce qu'on a à dire. Parfois, il faut le temps de pouvoir développer ses arguments.

Bon, je dis ça, moi je participe à des podcasts qui font trois heures alors… :-)

avatar kitetrip | 

Apple vit encore en 2010 où elle pouvait encore tout imposer à un secteur (mort d'Adobe Flash par exemple).
Mais ça c'était avant...

avatar offtheroadagain | 

« Apple nous exaspère » à plus d’un titre « Apple utilise des enfants pour extraire le cobalt dans les mines de République démocratique du Congo. » Une remarque pour arrêter d’avoir toujours trop de commisération pour notre marque favorite.

avatar Dziga_Vertox | 

DOA

avatar Paquito06 | 

Tant qu’Apple ne remplace pas The New York Times avec The Daily Wire, on est bon les cochons 🤓

Pages

CONNEXION UTILISATEUR