Le New York Times s'oppose au projet de « Netflix de la presse » d'Apple

Stéphane Moussie |

Le bouquet de presse sur abonnement qu’Apple se prépare à lancer ne comprendra pas le New York Times. Le dirigeant du journal n’a pas voulu commenter les discussions avec Apple, mais ses déclarations à Reuters sont on ne peut plus claires.

« Nous avons tendance à être assez réticents à l’idée de quasiment habituer les gens à trouver nos articles ailleurs [que sur notre site]. De manière générale, nous sommes inquiets que nos articles puissent être mélangés avec ceux de n’importe quelle autre publication dans une sorte de Magimix », a déclaré Mark Thompson.

Des images du futur Apple News Magazines aperçues dans la bêta d’iOS 12.2

À la question de savoir s’il y avait des pourparlers avec Cupertino, le dirigeant a dressé une comparaison sans équivoque avec Netflix :

Si j’étais un diffuseur américain, j’aurais réfléchi à deux fois avant de donner tout mon catalogue à Netflix. Même si Netflix vous offre beaucoup d’argent… Est-ce que ça a un sens d’aider Netflix à bâtir une gigantesque base d’abonnés au point qu’ils peuvent dépenser 9 milliards de dollars par an pour faire leur propre contenu et me payer de moins en moins pour mon catalogue ?

Le New York Times, qui est bénéficiaire, compte aujourd’hui 4,3 millions d’abonnés et vise plus de 10 millions d’abonnés en 2025. Une performance rendue possible notamment grâce au prestige de la marque. La situation est identique en France, où Le Monde se tient soigneusement à l’écart des bouquets par abonnement, comme SFR Presse et LeKiosk.

Les journaux et magazines plus petits voient quant à eux dans ce type de services une nouvelle source de revenus potentielle grâce à l’effet de masse qu’ils apportent.

Comme le New York Times, le Washington Post ne devrait pas faire partie de l’abonnement Apple News Magazines, qui pourrait coûter environ 10 $/mois. En revanche, Apple aurait réussi à enrôler le Wall Street Journal ainsi que le groupe Vox. Ce groupe, qui comprend les sites Vox, The Verge, SBNation et Eater, n’a pas d’offre payante actuellement, mais il prévoit d’en lancer une cette année.

Pour aller plus loin :
avatar Ios_What a joke | 

Logique. Bonne analyse du New York Times

avatar donotrevenge | 

Ils ont raison de ne pas vouloir se faire mixer leurs articles !

avatar cosmoboy34 | 

@donotrevenge

S’il y a bien un domaine où il est important de ne pas se contenter d’une seule marque c’est bien les médias. Donc non le New York Times n’as pas raison du tout à mon sens. Se cantonner à une seule publication c’est se cantonner à un seul point de vue. Et si celui ci est biaisé faussé ou de mauvaise foi alors on arrive vite à des absurdités ou les gens croient tout ce qu’ils lisent parce que c’est marqué dans leur journal préférer. Lutter contre les fake News qui sont aussi largement relayées par les médias tradi, c’est aussi diversifier ses lectures. Et en ce sens les projets comme Apple News ont un grand intérêt. Faut pas oublier non plus que les journaux s’ils se dépeignent souvent comme essentiel à la libre information objective sont loin de l’être et sont aujourd’hui des entreprises à clics.

avatar Bigdidou | 

@cosmoboy34

« Lutter contre les fake News qui sont aussi largement relayées par les médias tradi, »

En voilà une belle, de fake news.
Non, les médias avec de vrais morceaux de journalistes dedans ne relayent pas les fake news.
Elles les analysent en tant que telles, mais les propager, non.

avatar Ramlec | 

@Bigdidou

Il est bien connu que les médias traditionnels avec « de vrais morceaux de journalistes » ne font JAMAIS d’erreur et vérifie toujours leurs sources pour proposer la véritable information.
Et surtout il n’existe aucun biais de leur part quand il s’agit d’analyser des chiffres.
Bien sûr.

avatar Sokö | 

@Ramlec

"Et surtout il n’existe aucun biais de leur part quand il s’agit d’analyser des chiffres.
Bien sûr."

Tout à fait ! Les médias ne se contentent pas de rapporter des faits, ils en apportent une analyse orientée et souvent partiale, penchant du côté qui leur semble être fidèle à leur vision du monde.

avatar oomu | 

"Tout à fait ! Les médias ne se contentent pas de rapporter des faits, ils en apportent une analyse orientée et souvent partiale, penchant du côté qui leur semble être fidèle à leur vision du monde."

on dirait que l'opinion d'autrui et tout discours n'allant pas dans votre sens vous dérange.

-
un édito est TOUJOURS partisan, c'est le but. Sinon on appelle pas ça un édito

la neutralité absolue n'existe pas, cela serait inhumain et sans intérêt. Vous devez en être conscience, travailler avec et multiplier vos sources.

les journaux ont une histoire, intéressez vous à elle

c'est toujours l'autre le partial, le biaisé, le méchant, le Oomu est neutre, éclairé, juste et sage.

les articles d'opinion, écrits par des intellectuels, des politiciens, des gourous idéologues, des experts dans un domaine sont toujours des opinions, comme l'indique leur nom : article d'opinions. Normal, car exposer un travail, une réflexion personnelle, c'est s'exposer et oser présenter quelque chose au jugement d'autrui.

les conservateurs de droite disent toujours que les médias sont orientés et souvent partiale, penchant du côté qui leur semble être fidèle à leur vision du monde.

les autocrates de gauche disent toujours que les médias sont orientés et souvent partiale, penchant du côté qui leur semble être fidèle à leur vision du monde

les autosatisfaits centriste disent toujours que les médias sont orientés et souvent partiale, penchant du côté qui leur semble être fidèle à leur vision du monde

autrement dit et pour être clair: votre propos en dit d'avantage sur vous que sur les médias : vous n'y trouvez pas VOTRE vision du monde.

-
l'avantage d'un journal bien identifié, avec des journalistes connus, et une adresse, c'est que vous pouvez le juger, le connaître, lui faire assumer ses articles, et en fuir si son travail vous dérange.

Alors que le Grand Ordinateur Qui Dit Tout (aka : DisneyAppleBook.com ) vous enlèvera cette vision pour n'avoir qu'un chaos.

avatar cosmoboy34 | 

@oomu

Qu’un édito soit partisan et qu’un article soit orienté en fonction de la main qui l’écrit est tout à fait normal et je suis bien d’accord avec ça.

Le problème de l’idée partisane ne vient pas de la, mais plutôt du conformisme journalistique.

Pour adhérer à un monde et le couvrir médiatiquement il faut en accepter les règles, au détriment parfois de l’intégrité journalistique.

Par exemple sous sarkozy beaucoup de journalistes savaient depuis bien longtemps pour certaines de ses histoires mais ne sont sorties que bien après pour que les journalistes puissent garder leur place au sein de ce microcosme et ainsi continuer de vivre de cet engouement.

Il y a pléthore de d’histoire semblables dans notre histoire récente. Et celui la est juste un exemple parmi tant d’autres .

Je suis pas sûr par exemple qu’aujourd’hui une affaire comme le watergate sortirait comme à l’époque.

Parfois quand un microcosme n’a pas grand intérêt commercial alors là en effet les articles pleuvent.

Penser que les journalistes d’aujourd’hui ne sont pas influencés dans leurs choix d’article est une grave erreur à mon sens et aussi parce que je l’ai souvent vu malheureusement.

Libre à eux ensuite d’écrire évidemment des articles orientés puisqu’écris par des humains.

Mais le sujet lui ne devrait pas l’être

avatar oomu | 

"Le problème de l’idée partisane ne vient pas de la, mais plutôt du conformisme journalistique."

bof. vous n'avez qu'à lire des médias non-conformistes et vous y intéresser de près.

Par non-conformiste, vous voulez dire engagé ? anti-conformiste ? donc par définition non-neutre ? Donc lisez l'HuMA ! ou le Monde Diplomatique.

ou Le Canard Enchainé

etc

"Pour adhérer à un monde et le couvrir médiatiquement il faut en accepter les règles, au détriment parfois de l’intégrité journalistique."

fantasme et niaiserie à la fois. Je n'apprécie pas cette mentalité ni ce discours de "tous mes compatriotes sont de la merde de vendu"

Libre à vous de mettre tout dans le même sac et d'aller lire Valeurs Actuels, après tout c'est identique à Marianne et l'AFP et Corse Matin réunis.

-
"Il y a pléthore de d’histoire semblables dans notre histoire récente. Et celui la est juste un exemple parmi tant d’autres ."

Il y a pléthore de contre exemples dans notre histoire récente. L'enquête Médiapart (je prends au pif) sur les comptes cachés est juste un exemple parmi tant d’autres .

"Je suis pas sûr par exemple qu’aujourd’hui une affaire comme le watergate sortirait comme à l’époque."

je suis pas sûr par exemple qu'hier une affaire comme celle de Benala sortirait comme maintenant.

Je sais, le monde actuel est pourri, vous vivez une époque Exceptionnelle parce que VOUS êtes vivant, et bien entendu vous vivez ue époque de paranoia, tout se ligue contre VOUS, même le oomu en ce moment même.

Mais votre propos est le même qu'on a pu lire de tout temps. Les gens pensait pareil que vous en 70 ! Et de tout temps y a eu des magouilleurs et des héros, des révélations et des tromperies

Vous n'aurez jamais de réponse facile, ni vos parents en ont eu, ni vos enfants en auront. Vous ne pouvez pas savoir si vous traitez avec Oomu l'ange ou Oomu le démon (j'inverse constamment).

Vous devez parfois accorder votre confiance, c'est une prise de risque, oui.

avatar klouk1 | 

@oomu

"Par non-conformiste, vous voulez dire engagé ? anti-conformiste ? donc par définition non-neutre ? Donc lisez l'HuMA ! ou le Monde Diplomatique."

Ou valeurs actuelles...

avatar oomu | 

"Parfois quand un microcosme n’a pas grand intérêt commercial alors là en effet les articles pleuvent."

Parfois quand un microcosme a un grand intérêt commercial (apple et ses macintosheries) alors là en effet les articles pleuvent : si y aun public, une matière, un propos, un contenu à faire.

"Penser que les journalistes d’aujourd’hui ne sont pas influencés dans leurs choix d’article"

qui a jamais dit ça ? et qui voudrait ça ?

En terme poli, on parle d'Angle rédactionnel. En pratique, un journaliste va avoir de multiples pressions: annonceurs, éditeurs, rédacteur en chef, lecteurs etc.

et comme nous tous, il compose, et cela ne remet pas forcément son intégrité.

Ecrire pour le Oomu ne signifie pas être Vendu au Oomu. Pourtant je suis un client EXIGEANT et je TRIE : je fais une forme de PRESSION. C'est une réalité qui n'est pas nécessairement négative.

"parce que je l’ai souvent vu malheureusement."

Vous voyez les trains arriver en retard, ce qui est bien. Hélas vous n'avez pas la capacité de voir les trains qui arrivent à l'heure, ce qui est triste :(

"Libre à eux ensuite d’écrire évidemment des articles orientés puisqu’écris par des humains."

Prenons un exemple: un journaliste va parler de la hausse de prix de 500% d'un médicament à base d'insuline pour diabétique.

Doit il dire
"hausse du prix, le marché est content, + de sousous"
ou doit il faire une analyse
"diabétique eux en avoir gros. les experts tablent sur 14,3% de hausse de la mortalité à 5 ans"
ou doit il prendre position ?
"c'es tune honte ! exploiter les malades pour une quête inutile de profit. L'entreprise est déjà très rentable et nous avons 25% des malades en incapacité de payer"
ou
"vive le capitalisme, ça rapporte gros. Info Vérité: je suis actionnaire au fait".

Où vous placez vous ?

en quoi votre neutralité chérie AIDE LES GENS nécessairement ?

avatar cosmoboy34 | 

@oomu
Vous me faites rire sous couvent de vérité que vous semblez visiblement détenir bien plus que les autres avec des frasques à tour de bras vous ne vous rendez même pas compte, quand je vais dans votre sens, vous essayer de démonter un propos que vous avez vous même. Je commence en effet à voir que par 3 commentaire vous savez déjà visiblement plus que moi ce que je pense ou ce que je lis et ce que j’en déduis ça en dit bien plus long sur vous que sur moi... et c’est bien dommage parce qu’au lieu d’avoir un débat constructif et dans la mesure où je ne suis pas en désaccord avec tous vos points de vue, car oui vous ne détenez pas la vérité ça reste VOTRE point de vue, on assiste finalement à un combat de coq qui vous plait tant visiblement. Et si mon point de vue n’intéresse pas selon vos dire pensez vous vraiment que le votre est plus essentiel à la communauté ? Ça paraîtrait bien présomptueux de penser que le votre est plus essentiel que le miens ou plus éclairé. Je vous laisse vous mettre en avant et apprendre des leçons à des gens qui en ont l’âge et vous souhaite bien du plaisir avec vos pirouettes qui détournent l’attention du vrai sujet qui lui m’intéresse

avatar oomu | 

"Par exemple sous sarkozy beaucoup de journalistes savaient depuis bien longtemps pour certaines de ses histoires mais ne sont sorties que bien après pour que les journalistes puissent garder leur place au sein de ce microcosme et ainsi continuer de vivre de cet engouement.
"

vision d'esprit et amnésie d votre part. Certainement pour vous auto-convaincre que le monde est à l'image que vous vous en fait.

Je suivais de près les histoires de nommer son fils au sein de l'UMP ou des instances de gestion de financement. Les journaliste en ont parlé, tout dépend des "journaliste" que vous lisez.

Car "journaliste", tout comme "ingénieur en informatique corse chevelu" ce n'est pas un "club" de clones et de drones.

C'est un qualificatif d'un grand nombre de travailleurs et indépendants dans un tas de publications diverses et variés, certaines adossées à un annonceur pub, d'autres à des médias imprimés, d'autre pur acteur en ligne, d'autres communautaire, d'autres dans un grand groupe

ça dépend des publications ! Diversifiez les votre et oui, osez vous y engager. Et oui, parfois vous serez déçu. Un exemple tout con: j'ai banni Médiapart de ma vie (totalement). Fut un temps je les ai soutenu (en sous).

-
votre obsession sur "microscosme" et "leur place" sont des éléments de langage. ça doit être des choses qui vous angoissent ou vous touchent.

On dit aussi le "le milieu" si on est un vieux.

Sur Sarkozy, on est libre de voir le Monde que l'on souhaite:

- les partisans de ce pauvre politicien innovant et moderne transatlantique y ont vu un harcèlement de la presse, toujours à tout cracher.
- les convaincus d'un Candidat Social d'une gauche Ouvrière Progressiste et Internationale
y voyaient une presse vendu à ce crypto-capitaliste voué à l'impérialisme américain et qui cache tout.

Encore une fois : vous voyez ce que vous voulez y voire parce que c'est confortable pour vous (on a tous cette tendance, pour supporter)

Mais le monde est Terrifiant.

avatar manu666 | 

@oomu

Effectivement bonne explication et analyse

avatar oomu | 

@Ramlec
il parle explicitement des "fake news"

avatar IPICH | 

@Ramlec

Pffff nan mais Le journaliste et les News on peux pas en parler de manière large en généralisant tout. Puis honnêtement des News 100% objectives, où ça?

avatar cosmoboy34 | 

@Bigdidou

Absolument pas il est déjà arrivés à plusieurs reprises que de grands médias relaient des fake News sans même les avoir vérifiés. Et par effet boule de neige en devient pour le monde média une vérité. Et je parle même pas de la propensions de certains médias à favoriser certains thèmes sans vraiment les approfondir, ci ce n’est même ne dévoiler qu’une partie des histoire et ainsi influencer l’opinion publique. L’ère des grands médias éthiques qui ne travaillent que pour l’information de la société et créent des articles étayés au risque de se mettre à dos les puissants est révolue. Aujourd’hui quasi tous se brident volontairement parce qu’ils veulent garder leur places auprès de ces même puissants.

avatar Bigdidou | 

@cosmoboy34

Trop confus pour moi...

avatar cosmoboy34 | 

@Bigdidou

Et pour aller plus loin je dirais même (pour le constater de mes yeux) que bien souvent lors d’événements importants les médias ne notent sur leur petit papier que ce qui se vend et c’est rarement le plus important....

avatar donotrevenge | 

@cosmoboy34

On parle du New York Times pas de Fox News ! Le journal qui est la référence mondiale donc Ton argumentaire n’a pas de sens désolé !

avatar cosmoboy34 | 

@donotrevenge

Aucun rapport je remets pas en cause le bien fondé et la qualité des articles du NYT. Mais ils défendent avant tout leur beurre sans prendre en considération que toutes les publications ne sont pas aussi vertueuses que les siennes. Et en ce sens agréger des contenus de plusieurs publications à un sens. Faut pas oublier aussi que le NYT surfe beaucoup sur son passé où ils étaient très actifs en termes d’articles d’investigation et le sont beaucoup moins aujourd’hui. Ça ne leur enlève pas leur sérieux pour autant et ça n’en fait pas non plus une généralité pour toute l’industrie de la presse...

avatar YAZombie | 

@ cosmoboy34:

"Mais ils défendent avant tout leur beurre": ils défendent d'abord leur intégrité journalistique, qui est - c'est un choix de leur part - la condition de leur beurre et de leur survie.

"Et en ce sens agréger des contenus de plusieurs publications à un sens": oui. Ou non. Ça peut aussi ressembler à un grand gloubiboulga où les articles du NYT, et la "marque" NYT, seront mis à égalité avec des publications moins vertueuses, avec aussi le risque de dilution de la marque. Tu peux penser que cela ira dans un sens d'une encore plus grande image de sérieux pour le NYT (et pour le service d'Apple indéniablement), eux pensent au contraire que c'est à leur détriment. C'est vraiment une question d'opinion, mais il reste un fait: si on veut de la multiplicité de points de vue une des conditions peut aussi être des individualités qui restent fortes. Ton point de vue se défend sans doute (honnêtement tu ne le défends pas bien), mais celui du NYT aussi (et ils le font mieux).

"ils étaient très actifs en termes d’articles d’investigation et le sont beaucoup moins aujourd’hui": excuse-moi mais là je pense que tu ne lis pas le NYT. Sinon tu ne dirais pas une chose pareille.

"ça n’en fait pas non plus une généralité pour toute l’industrie de la presse": c'est pour ça que la discussion porte sur les fake news, un thème que tu as initié.

avatar cosmoboy34 | 

@YAZombie

Ah mais attention je ne dis pas qu’ils n’ont pas raison de défendre leur beurre je veux juste remettre en lumière que ce sont aussi des entreprises et pas seulement des journalistes.

Après est-ce que la solution c’est Apple ? Pas nécessairement non plus mais dans une époque de mondialisation où les médias, en tout cas pour la partie qui reste intègre même si minime à mon sens, subissent des pressions extérieures pouvant influencer leur choix d’investigations et ainsi le limiter, comme par exemple cette loi sur le secret des affaires qui limite fortement les investigations de ces journaux au risque d’être responsable juridiquement, je pense après ce n’est que mon avis mais honnêtement je suis pas sûr que dans une époque pareille le repli sur soi soit la meilleure solution pour continuer d’exister et garder son intégrité et sa mobilité d’action et d’investigation.

avatar YAZombie | 

@ cosmoboy34 :

"je veux juste remettre en lumière que ce sont aussi des entreprises et pas seulement des journalistes"
Dans ce cas, j'ai envie de dire que tu aurais dû préciser "aussi" dès le départ. Or, tu as dit "avant tout". Et ça c'est une manière de s'exprimer typique d'un troll - je ne dis pas que tu en es un, mais que tu devrais peut-être faire beaucoup plus attention à ce que tu écris.
Après, enfoncer une porte aussi grand ouverte - une entreprise est faite pour faire des profits - dans ce cas comme dans tout autre je ne vois pas ce que ça apporte. Oui, si le NYT veut continuer à faire du bon boulot, il doit s'assurer de sa survie et sa survie passe par des profits. C'est le cas aussi de Breitbart, sauf que l'un choisit autant que faire se peut l'honnêteté, l'autre la manipulation et le mensonge. Ce qui compte c'est bien la profession de foi et son respect, jamais parfait presque par définition. Le reste, ça s'appelle la vie 🤷‍♂️️

Le reste est une opinion fondée à mon avis sur un prémisse fallacieux et que tu ne sais d'ailleurs pas argumenter, à savoir que refuser d'être sur une plateforme qui risque de mélanger tout et n'importe quoi est égal à un "repli sur soi". À l'inverse le risque que le service d'Apple devienne au contraire ce gloubiboulga où les sources deviennent peu identifiables et où on risque de se dire qu'on l'a lu sur "Apple News" est réel et c'est une crainte légitime. Je ne serais pas surpris que la position du NYT change si des garanties - aussi bien financières qu'éditoriales - sont présentes. Mais je l'admets, c'est dans les mêmes proportions que la tienne, également une opinion 😉️

avatar Bigdidou | 

@cosmoboy34

« Aucun rapport je remets pas en cause le bien fondé et la qualité des articles du NYT. « 

Tu parles de fakes news...
Puis j’ai perdu le fil ensuite.

avatar YAZombie | 

@cosmoboy34, "Lutter contre les fake News qui sont aussi largement relayées par les médias tradi" puis "il est déjà arrivés à plusieurs reprises que de grands médias relaient des fake News sans même les avoir vérifiés".
Il faudrait savoir. Soit c'est "largement" soit c'est "à plusieurs reprises". Ton argument est fallacieux puisqu'il s'appuie sur un homme de paille. De plus tu as oublié de préciser que les soit-disants "médias traditionnels" (à quoi ça fait référence précisément reste assez flou pour moi mais bon…) publient dans ce cas des rectifications. Rien à voir avec Breitbart, pour donner un des exemples les plus connus.

avatar SyMich | 

Multiplier les sources d'information est effectivement primordial pour se faire sa propre opinion. Par contre, selon moi, il n'y a pas pire que de faire confiance aveuglément à un tiers pour sélectionner à notre place ces sources et les articles qu'il juge bon de nous faire lire...
Abonnez vous plutôt à plusieurs publications, au lieu de vous reposer sur un agrégateur dont vous ne saurez rien des algorithmes ni des raisons qui lui font privilégier telle ou telle source.

avatar cosmoboy34 | 

@SyMich

Oui c’est pas faux

avatar pagaupa | 

@SyMich

+1👍

avatar manu666 | 

@SyMich

+1

avatar pim | 

Magimix ? Il a vraiment dit ça, ou c’est une traduction ? Car c’est une marque française ! 🇫🇷

avatar tonstef | 

@pim

Il l’a vraiment dit 😉

“We tend to be quite leery about the idea of almost habituating people to find our journalism somewhere else,” he told Reuters in an interview on Thursday. “We’re also generically worried about our journalism being scrambled in a kind of Magimix (blender) with everyone else’s journalism.”

avatar reborn | 

Il n’y a pas deja d’abonnement presse qui existe aux US ?

avatar hellonearth | 

Voilà une société qui réfléchit et comprend bien que son intérêt à long terme n’est pas de scier la branche sur laquelle elle repose.
Simple et clair analyse des patrons du journal.
Toutes ces boites (gafa, uber, uber eat,...) dont la richesse dépend des autres, commencent petites et « attrayantes» / généreuses et avec leur essore elles deviennent quasi incontournables et monopolistiques au point de faire la pluie et le beau temps ( conditions qui changent , augmentation des prix ou baisse des pourcentages versés ) au final tu deviens « juste » de la chair à canon commercial.

avatar donatello | 

Certes, mais on oublie un peu vite à mon sens que ces Gafa ont pu devenir des gros méchants monopoles parce qu'à un moment ils ont rendu un service mieux que les autres.

Pour avoir récemment voulu réserver un logement de vacances sans passer par AirBnB, commander un taxi par téléphone ou acheter un truc sur fnac.com (2 mois d'attente, jamais arrivé), ça m'est revenu à l'esprit...

Cela étant dit, je ne crois absolument pas à Apple News. Ce truc semble anachronique.

avatar oomu | 

Pas convaincu.

avatar donatello | 

@oomu

Par quoi ? Mon propos comporte tellement d’arguments disruptifs, je m’y perds moi-même.

avatar broketschnok | 

Le New York Times ne s’adapte pas, c’est le début de son déclin. Il faut prendre le train du numérique en marche. Toutes les entreprises qui ne l’ont pas fait ont progressivement coulé ou disparu

avatar armandgz123 | 

@broketschnok

Ils ont un abonnement et une application mobile, ils se sont très bien adaptés...

avatar dlat | 

@broketschnok

D’après moi c’est le contraire : ils se sont déjà très bien adaptés au numérique (ils ont investi massivement il y a quelques années). Ils n’ont juste pas besoin d’Apple pour gagner de l’argent. Leur réaction est logique.
L’offre d’Apple ne pourra intéresser que les publications peu présentes sur le net.

avatar oomu | 

ils sont rentables et on pléthore de services en lignes.

Donc non.

C'est comme dire de chaque boite qui refuse Netflix :
"Disney ne s'adapte pas. c'est le début de son déclin. . Il faut prendre le train du numérique en marche. Toutes les entreprises qui ne l’ont pas fait ont progressivement coulé ou disparu"

-
Pour continuer dans le sarcasme du propos ressemblant plus à un slogan qu'à une réflexion sur l'industrie:

D'ailleurs, y a une boite qui a pris le train du numérique en retard (historiquement), c'était Microsoft. et ça s'est très bien passé.

(ils ont pris la Locomotive plus tard, en pleine marche, et hop ! )

avatar pagaupa | 

@broketschnok

Ne t’inquiète pas pour le New York Times! Tout comme Netflix, ils n’ont pas besoin d’Apple...😜

avatar 0MiguelAnge0 | 

@broketschnok

En quoi rester à l’ecart des parasites numériques va à l’encontre d’investir dans le numérique..??

avatar IPICH | 

@broketschnok

Bah dsl je trouve qu'ils ont raison. Ils n'ont pas dit qu'ils étaient réticents à proposer du numérique. Ils ont dit qu'ils étaient réticents à donner à apple la possibilité de mélanger leurs News Et leur travail dans une boite géante qui mélange des centaines de sites pour la surconsommation massives d'information sans logique ni ligne éditoriale.
M

avatar curly bear | 

Je les comprends mais à une époque où l’on pense que tout doit être gratuit (sauf son propre travail) un abonnement à un quotidien semble cher.
Il y a eu les mêmes discussions pour le modèle iTunes (vente dès morceaux a l’unité) et le modèle Spotify. Mais dans ces deux cas ils ont sauvé le domaine et permis de trouver un nouvel équilibre.
Nous verrons.

avatar oomu | 

non non, je pense que mon travail aussi devrait être gratuit

car tel le dernier des livreurs amazon, le dessinateur de bd et l'ingénieur logiciel, le journaliste et le créateur de contenu en ligne, le Oomu vit du pouvoir de l'Amitié et du soleil.

Par contre, le politicien et patron méritent leur traitement et salaires avec plafonnement d'impôt sur le revenu. Car eux ils vivent des ténèbres et c'est pas facile :(

avatar Malouin | 

Patience et longueur de temps valent plus que force et que rage...

avatar Bigdidou | 

D’autant que ce qui est proposé est très différent d’un Netflix de la presse...
Plutôt un Spotify, sans production de contenu mais de « playlists » qui ne mettent aucune liberté en danger quand il s’agit de musique (ou c’est marginal), ce qui n’est plus du tout le cas lorsqu’il s’agit d’information, d’analyse et d’opinion.

avatar fiatclement320@gmail.com | 

C’était prévisible. 50%, c’est trop en plus de la TVA. Dommage. J’espère qu’Apple va revoir sa répartition des revenus, car ne pas avoir accès à certains médias est un problème.

avatar Ast2001 | 

"Le Monde" est une marque de moins en moins prestigieuse. Personnellement, je me demande de plus en plus pour quelle raison je paye mon abonnement à un journal où la version numérique et sa politique éditoriale foireuse (merci le sensationnel à la BFM) prend le pas sur ce qu'à été la version papier.

Un journal se doit de rester indépendant et de s'assurer ses propres moyens de financement. Dans un package 'xyz Press', ils auront le droit de critiquer xyz si besoin ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR