Pourquoi Cafeyn a repris SFR Presse

Anthony Nelzin-Santos |

Au moment de prendre les rênes de SFR Média, Alain Weill vantait « l’avenir radieux » des titres du groupe, notamment grâce à l’application SFR Presse. Quatre ans plus tard, parvenu à la direction du groupe Altice France, le même Alain Weill délaisse pourtant la presse écrite. La maison-mère de SFR se concentre désormais sur (le plan social de) sa filiale audiovisuelle NextRadioTV.

L’opérateur au carré rouge abandonne son application de presse, mais aussi miLibris, qui conçoit les interfaces de lecture des principaux journaux du pays. La petite entreprise Cafeyn, ex-LeKiosk, prend la relève. Une opération qui révèle les dysfonctionnements – mais aussi les promesses – du marché français de la presse numérique.

La suite est réservée aux membre du Club iGen.

Déjà abonné ? Se connecter
Abonnez-vous au Club iGen !