Cafeyn remplace SFR Presse, qui disparait des offres SFR Red

Anthony Nelzin-Santos |

Cafeyn confirme avoir fait l’acquisition de la plateforme miLibris, qui édite le service SFR Presse, dans le courant du mois de mai. Dans la foulée, l’entreprise parisienne conclut un accord avec SFR, qui intègrera les bouquets de Cafeyn dans ses offres.

Image Cafeyn.

Avec cette acquisition, Cafeyn s’impose comme un acteur central de la distribution numérique de la presse en France, avec cent salariés et 1,5 million d’utilisateurs actifs1. La seule concurrence provient d’ePresse, qui propose « 1 000 titres de presse français » contre 1 600 titres français et étrangers pour Cafeyn, les acteurs américains se concentrant (pour le moment) sur les marchés anglophones.

À l’inverse, cette annonce signe la fin des ambitions du groupe Altice, qui s’était offert miLibris en 2017. La maison-mère de SFR a cédé la plupart de ses titres de presse écrite, et se concentre sur sa filiale audiovisuelle NextRadioTV… qui prépare un plan social. Son actionnaire Alain Weill a repris L’Express à titre personnel, et son propriétaire Patrick Drahi a confié Liberation aux bons soins d’une fondation.

Conséquence : SFR Presse, construit avec les technologies de miLibris, sera remplacé par Cafeyn. Les abonnés à l’option payante « SFR Presse Premium » bénéficieront du même catalogue réduit de 80 titres au même prix, et pourront passer au catalogue complet de 1 600 titres « avec une nouvelle offre ». Dans la transition, l’option « gratuite » disparait.

Facturée puis remboursée avec un tour de passepasse comptable, elle vaut un redressement fiscal de 245 millions d’euros à SFR. Les clients de forfaits SFR RED souscrits avant le 20 aout 2019 sont invités à passer au nouveau forfait unique, qui n’intègre plus cette option gratuite-mais-pas-vraiment subventionnée par les contribuables.

Mise à jour du 26 juin 2020. Modification de la comparaison entre Cafeyn et ePresse. Jean-Frédéric Lambert, dirigeant de la société Toutabo qui édite ePresse, explique en faisant valoir son droit de réponse, reproduit sans modification :

Notre catalogue comprend plus de 1000 titres de presse français. Le catalogue de Cafeyn qui indique distribuer 1600 titres, inclus les titres étrangers distribués an Angleterre et en Italie. Leur catalogue français est comparable au notre. Notre offre de titres comprend davantage de grand titres de presse accessibles à tous nos abonnés que Cafeyn. Notamment Les Echos, Le Figaro et L'Equipe (Le Figaro et L'Equipe ne sont pas accessible à l'ensemble des clients de Cafeyn et ils n'ont pas du tout les Echos). Nous avons le catalogue le plus large de PQR (plus important que celui de Cafeyn). Nous avons plus de 3 millions de personnes qui ont téléchargé nos applications et selon les chiffre officiels de l'ACPM en decembre 2019, nous avions plus d'abonnés payant que Cafeyn.


  1. Sans compter les futurs abonnés aux offres SFR.  ↩︎

avatar Remch42 | 

Je ne comprends pas trop la fin de l’article... pour les abonnés RED SFR cela va être intégré gratuitement ou pas... au moins l’accès au 80 titres comme en ce moment ?

avatar bidibout | 

@Remch42

J'ai pas trop compris non plus ☺️ Actuellement j'ai Premium gratuitement dans mon abonnement fibre.

avatar BLM | 

@Remch42
Je ne comprends pas trop non plus.
Ayant (entre autres) une Sim SFR, avec option presse facturée puis «remboursée» 19,99 euros,
–que m'en restera-t-il quand le changement sera effectif ?
–Avez-vous des informations sur (spécialité des opérateurs) des mises à niveau obligatoires et payante (à la formule Cafeyn complète, à laquelle je suis abonné par ailleurs) qui serait en cours.

avatar gwen | 

Du jour au lendemain j’ai perdu l’accès à la majorité des titres. Ce système est vraiment peu fiable. Je suis abonné Bouygues et je ne payerais pas pour ça du coup.

avatar Hugualliaz | 

@gwen

Oui pareil pour les abonnés Canal qui n’ont pas accès à tous les titres également... C’est néanmoins louable de la part de Canal même si j’utilise Europresse dans la mesure du possible !

avatar vincentn | 

@Hugualliaz

Europresse, Factiva, Lexis, etc. c’est autre chose, un agrégateur de presse et non un kiosque numérique comme Cafeyn, et surtout à un tout autre tarif. Et encore avec de plus en plus de trous au niveau de la raquette question titres.

avatar MKO | 

Rien compris aussi. Les abonnées gratuit à SFR presse deviennent quoi ?

avatar stwing | 

Idem je n ai rien compris à la seconde parti de l article. Il n est pas clair; cela me rassure car visiblement je ne suis pas le seul.
Quant est il pour ceux qui ont un ancien forfait mobile qui incluait cette option dans l abonnement ? Basculement vers l offre réduite à 80 titre ? Fin de l option incluse ?

avatar Paul Position | 

Il me semble me souvenir que la TVA étant différente pour la presse, les FAI en profitaient pour "économiser" , SFR étant le premier à avoir trouver l'astuce comptable. Apparement, et c'est tant mieux, l'astuce était illégale puisqu'un redressement fiscal a eu lieu (re tant mieux !).

avatar seb5454 | 

SFR presse vraiment pas une grosse perte tellement c’était devenu compliqué à utilisé....
J’ai Cafeyn avec Canal et c’est infiniment mieux!

avatar stwing | 

@seb5454

C est clair surtout depuis que beaucoup de magazines ont disparu de la premier mouture de SFR presse qui était beaucoup plus riche.
Idem beaucoup de quotidiens régionaux avaient vu de supprimer leur déclinaisons locales (ex : la dépêche du midi)
Moi l’appli ne me sert plus qu à lire le journal local (car j ai la chance que ma déclinaison locale soit revenue... au bout de plus d’ un an de disparition).

avatar Remch42 | 

L’avantage de SFR Presse c’est d’avoir l’équipe tout les jours.

avatar chimoult | 

Cela veut dire qu’on va se connecter avec les identifiants SFR sur Cafeyn pour avoir accès au catalogue ?

avatar bidibout | 

Ce qui me plaît avec SFR Presse c'est la possibilité d'avoir un flux d'actualité des sources sélectionnées.

Est-ce que Cafeyn permet cela ?

avatar vincentn | 

@bidibout

Non. Voir ma réponse plus bas.

avatar bidibout | 

@vincentn

Je viens de lire ton commentaire, dommage.

avatar vincentn | 

@bidibout

Oui, vraiment dommage, c’était un vrai plus et un avantage concurrentiel.

avatar cedoch | 

Cafeyn fonctionne très bien ! A essayer !

avatar meza | 

Cool, du coup le prix de l’abonnement va baisser mécaniquement. À moins que ce soit encore un moyen d’extorquer la clientèle :)

avatar vincentn | 

Au delà de ces histoires de tour de passe-passe fiscal — les autres FAI ont joué avec ça aussi —, Cafeyn s’offre surtout la pépite miLibris et ses technologies, avant le portefeuille d’abonnés de SFR Presse. Beau coup de la part de Cafeyn.

Pour l’usager, les choses sont moins intéressantes. Certes la refonte de SFR Presse fut accouchée dans la douleur, mais l’application et le service s’étaient grandement améliorés. Le choix s’était un peu plus restreint mais complémentaire de Cafeyn, avec un meilleur moteur de recherche et un énorme avantage, celui de proposer les flux web d’actu des abonnés numériques, là où Cafeyn ne propose que les fac-similés numériques des titres papiers. Plus de titres mais moins complets pour les abonnés de SFR Presse avec cette bascule.

Nous devrions d’ailleurs dire les Cafeyn. Le catalogue complet n’est accessible qu’aux abonnés en direct, les abonnés via une offre (Canal, Free, Bouygues etc.) ne disposant que d’une simple sélection de ce catalogue, avec des titres présents chez les uns et absents chez les autres par exemple.

Pour les éditeurs cela ne change pas grand chose de perdre cet acteur. C’est essayer de gratter à la marge de l’audience et des revenus, pour tenter de compenser les pertes papiers et l’absence de basculement des lecteurs vers leurs offres pur numérique. Et essayer, via ces kiosques numériques, de le faire alors qu’ils échouent en relation directe.
D’ailleurs, dans le paysage sinistré de la presse — et la faillite en plein COVID-19 n’a rien arrangé — ce sont ceux qui ne sont pas présents sur ces kiosques qui s’en tirent le mieux, ou disons, le moins pire.

avatar Oracle | 

ePresse, y presse de rétablir la vérité, mais y presse pas trop sur le bouton « correcteur d’orthographe » avant d’envoyer un mail. C’est pro, de la part d’un service spécialisé sur l’écrit...

avatar chris93 | 

Et oui "RED c'est vert, c'est clair " dis le slogan et bien non , le contrat signé "a vie" n'est pas respecté et RED escroque ses clients fidèles , il faut largement le faire savoir, ras le bol d’être pris pour des veaux !!!
Donc ceux qui avaient SFR presse ds leur abonnement doivent payer 10€ de plus par mois !!!!!
un vrai scandale

avatar chris93 | 

Par ailleurs RED a informé (de la perte de la presse ds leur abonnement) certains clients en juin, d'autres en juillet, d'autres en Aout et moi et certains autres en Septembre , on réparti le mécontentement , l'escroquerie c'est un savoir faire et RED est spécialiste !!

avatar chris93 | 

devant l'attitude inacceptable de RED il ya une pétition lancée à signer massivement !!
https://www.mesopinions.com/petition/social/suppression-sfr-presse-abonn...

avatar chris93 | 

je me permet de vous signaler également l'offre SOSH avec 40Go à 11,99€ sans engagement et sans durée (avec réseau orange , nettement meilleur en couverture et débit que le pauvre réseau SFR) offre limitée au 14/09/2020 à 09h00

avatar gregelhombre | 

Le patron d’epress qui nous dit que le figaro fait partir de l’offre chez eux est faux
Le Figaro ne semble être sur aucune plateforme et ça coute 15€/mois pour le lire en ligne... cher par rapport aux autres....
Cafeyn est pas mal mais il manque des essentiels: figaro, l’equipe alors que nous les avions avec sfr press...

CONNEXION UTILISATEUR