L'Apple Card ne défavorise finalement pas les femmes

Florian Innocente |

L'Apple Card ne discrimine pas les femmes, a établi une enquête menée par le Département des services financiers de New York, à la suite de constats et de griefs formulés par des couples d'utilisateurs.

Tout était parti du tweet, en novembre 2019, d'un client qui s'étonnait de voir que sa limite de crédit était 20 fois supérieure à celle de son épouse, malgré une déclaration conjointe de leurs revenus et plusieurs années de mariage. D'autres clients de l'Apple Card avaient embrayé, dont le couple Wozniak.

Il n'y a toutefois pas de biais sexiste, a constaté l'enquête, confirmant un début d'explications fourni à l'époque par la banque Goldman Sachs, qui gère ce service de crédit pour Apple. Une analyse statistique de 400 000 comptes new-yorkais, utilisateurs de l'Apple Card, n'a rien révélé qui démontre que les femmes sont intentionnellement défavorisées.

Ces déséquilibres au sein d'un couple peuvent s'expliquer par la prise en compte d'un historique de dettes, des crédits précédents, d'anciens défauts de paiements ou l'utilisation persistante de critères discriminants latents, malgré la loi qui impose désormais une égalité de traitement. Toutes choses qui peuvent au final participer à construire un profil biaisé, favorisant les hommes.

Chaque fois qu'un client s'est plaint d'une discrimination apparente, Goldman Sachs a pu lui répondre après avoir isolé les facteurs qui ont conduit à l'évaluation de sa capacité d'emprunt. Aucun de ces éléments n'a toutefois été considéré comme discriminant par les enquêteurs.

En revanche, il est apparu que la banque aurait pu s'éviter cette confusion chez ces clients en étant plus transparente sur la façon dont est calculée leur limite de crédit. La loi ne lui impose cependant de s'expliquer qu'en cas d'un refus net. Il est apparu également que Goldman Sachs ne s'était pas assez préparée à ces retours rapides de clients, pressée qu'elle était par Apple de lancer cette nouvelle carte à une date précise.

Apple et Goldman Sachs ont depuis amélioré l'information fournie aux clients, relèvent les enquêteurs.

Pour aller plus loin :

avatar iftwst | 

Il aurait du regarder le nombre de paires de chaussures entre elle et lui 😉

avatar darth leo | 

@iftwst

Hou le vilain... ;) blague à part ce genre de biais existe aussi en France où certains organismes de crédit/leasing dans l'automobile "recommandent" (a.k.a. obligent) Mr a être co signataire de la voiture alors que la mensualité passe sans problème sur le seul salaire de Melle

avatar iftwst | 

@darth leo

Le WSF ! 😜

avatar frankm | 

Un truc d’américain

avatar v1nce29 | 

Le retour de la fumeuse taxe rose

avatar oboulot | 

@v1nce29

La supprime d’assurance automo pour les hommes c’est toujours d’actualité aussi ?

avatar shaba | 

400 000 comptes analysés rien qu’à New-York ? Je serais curieux de connaître le chiffre global des utilisateurs Apple Card ça doit être impressionnant.

avatar r e m y | 

L'État de New-York c'est environ 20 millions d'habitants. On est donc sur 2% de la population, et on peut imaginer que l'étude a été faite sur l'intégralité des comptes AppleCard de l'Etat communiqués par GoldmanSachs.

avatar shaba | 

@r e m y

Je parlais au niveau national ;) 400K c’est déjà pas mal du tout je trouve.

avatar r e m y | 

Les américains sont très friands des cartes de crédit. Je ne suis pas surpris qu'un grand nombre d'utilisateurs d'iPhones aux USA en aient demandé une. 2% de la population sur l'Etat de New-York ne me semble pas très important.

avatar corben | 

@r e m y

Faut dire que l’Apple Card n’est pas la plus intéressante des cartes de crédit aux US.

avatar Paquito06 | 

@shaba

"400 000 comptes analysés rien qu’à New-York ? Je serais curieux de connaître le chiffre global des utilisateurs Apple Card ça doit être impressionnant."

Principalement sur les cotes Est/Ouest. Il doit pas y en avoir beaucoup dans le midwest/sud:

“Reception. According to Ron Shevlin of banking consultancy Cornerstone Advisors, as of March 2020, about 3.1 million Americans hold the Apple Card. Six in ten Apple Card users use it as their primary credit card.”

C’est la derniere phrase qui pese!

avatar shaba | 

@Paquito06

Oui c’est donc très impressionnant merci !

CONNEXION UTILISATEUR