Apple Music pour Android trahit la future formule Hi-Fi

Anthony Nelzin-Santos |

Fallait-il encore un indice de la présentation imminente d’une formule Hi-Fi d’Apple Music ? Toujours est-il qu’Apple s’est trahi, en laissant trainer des références à la gestion des fichiers lossless et hi-res dans la dernière bêta de l’application Apple Music pour Android. Les fins limiers de 9to5 Google n’en demandaient pas tant.

Image Brett Jordan (Unsplash).

« Les fichiers audio sans perte préservent tous les détails des fichiers originaux », peut-on ainsi lire dans le code de l’application Android, « 10 Go d’espace peut stocker environ 3 000 morceaux de haute qualité, 1 000 morceaux sans perte, 200 morceaux hi-res ». Ces chaines de texte confirment non seulement une future offre lossless à 24 bit/48 kHz, qui sera compatible avec tous les appareils AirPlay et AirPlay 2, mais aussi une offre hi-res à 24 bit/192 kHz.

Marché de niche réservé aux audiophiles les plus avertis, et parfois les plus crédules, le streaming de fichiers lossless promet d’être l’argument de l’année en faveur de tel ou tel service. Les distributeurs semblent avoir ouvert les vannes avec de nouvelles offres de catalogue : Spotify a prévu sa propre offre Hi-Fi, et Tidal a récemment revu sa grille tarifaire. Apple, une fois n’est pas coutume, ne compte pas rester sur la touche.

Arlésienne du marché, depuis le SACD jusqu’au Blu-ray HFPA, la spatialisation pourrait bien représenter l’élément différenciateur de l’offre d’Apple. Si la version Android n’en dit mot, iOS 14.6 fait référence au Dolby Atmos, et les futurs AirPods 3 devraient récupérer les fonctions de spatialisation des AirPods Pro. Annonce, si l’on peut se fier à la rumeur, dès ce mardi 18 mai.


avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Mais justement, ce genre de proposition c'est une cible en soi, cela ne cible pas l'écrasante majorité des gens qui écoutent de la musique."

Là ce n’est pas certain Apple semblerait offrir cela dans des offres standards 😉

On sent que dans la guerre du streaming cela devient un argument marketing pour se différencier.

Tous les acteurs semblent ouvrir ce front 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"A strictement rien"

Nous sommes d’accord 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Bref, je comprends le côté branleur dont tu parles, perso mon système sono vaut 700.-, donc pa bien cher dans ce monde, mais ce qu'il restitue par exemple, aucun casque même mon sennheiser 660S n'arrive à le restituer."

Je suis moins raisonnable que toi sur la part « audiophile » de mes installations 🥴

avatar cortex | 

@debione

Je me permettrais de rajouter qu’avant d’arriver à cette sensation corporelle sur quelques morceaux de musiques (je l’ai déjà ressenti sur du live acoustique) - et compte tenu que la majeure partie de notre ressenti acoustique se fait via le canal auriculaire - une mise en adéquation du système audio avec la pièce d’écoute est le point principal.

Pour sonoriser des endroits impropres, sans le DSP, point de salut. Sans des revêtements acoustiques aux bons endroits, point de salut.

Souvent le problème n’est pas l’enceinte ou l’ampli mais le fait qu’il n’y a pas d’adaptation au lieu d’écoute.

avatar debione | 

@ cortex:

Dans une pièce appropriée la différence est encore plus grande, mais même dans n'importe quel salon pas approprié du tout, la différence est sensible.
Pour ceux qui sont un peu vieux, on se rappelle simplement de débarquer dans des magasins et d'essayer les enceintes... et de pouvoir switcher à la volée sur un même morceau... La différence que j'ai pu entendre entre des cabasses, des Infinity ou des Boses étaient justes incroyable (pas dans le sens mieux moins bien ou autres, mais vraiment différent), pourtant on parle de bonnes enceintes dans tous les cas, mais pas forcément adaptée à tous les styles de musique (me rappelle d'avoir testé Zappa qui sortait admirablement bien sur les Infinity alors que c'était un peu brouillon sur les Bose mais ces dernières enterrait littéralement les Infinity quand on écoutait du crossover)

C'est clairement un ensemble, et chaque chose que l'on touche modifie ce que l'on entend-ressent.

avatar cortex | 

@debione

C’est vrai.
J’ai moi même choisi mes enceintes en les testant avec plusieurs CD de différents styles de musique.

Certaines enceintes, dont les Cabasses, sont « coloré », je n’ai pas aimé.

C’est un choix du constructeur.
Pour moi une enceinte doit être neutre.

Un bon système audio se résume à l’élément le plus faible de la chaîne et souvent c’est son environnement.

On peut mettre du Hi-res dans une voiture diesel.
La source peut être bonne au final, on a le bruit et la vibration du moteur avec.

De même je peux avoir un super ampli et de belles enceintes, mais je les oriente vers une baie vitrée; cherchez l’erreur.

C’est pour ça que je parle de DSP. Il nous permet de corriger des défauts liés à l’environnement - entre autre. Mais comme précisé, pas de faire des miracles.

Il y’a aussi le culte du Watt.
Si je prends une notice de HP qui me dit que son rendement est de 90db à 1 mètre avec 1 Watt; ai-je vraiment besoin de 500 Watts ?

avatar MarcMame | 

@ cortex : "Pour sonoriser des endroits impropres, sans le DSP, point de salut. Sans des revêtements acoustiques aux bons endroits, point de salut."
------------------
Le DSP n'est pas l'outil magique que tu laisses sous entendre.
La première des choses est le placement (et sa multiplicité). C'est le B.A.B.A. de la sonorisation.
Plus tu es près des points de diffusion, plus on met de lignes de delay, moins il est nécessaire d'avoir des KW de puissance, moins l'impact de la salle sera prégnant.
Le DSP n'est que la cerise sur le gâteau. Si le gâteau est dégueu...

avatar cortex | 

@MarcMame

Entièrement d’accord. J’ai fait un raccourci.

Désolé

avatar fte | 

@debione

"Fait l'essai par toi même: prend un système sono de scène"

Un système qui donc a une distorsion se mesurant en % et au pluriel.

", joue un live (donc du non compressé)"

Ca dépend de ce que tu appelles non compressé. Parce que du live sans un compresseur, ça n’existe qu’en unplugged.

"enregistre-le en AAC et restitue le immédiatement derrière... La différence de dynamique est énorme, le morceau devient plat (et j'ai encore fait ce constat lors d'une résidence de quelque jours il y a 2 mois)..."

Immédiatement derrière ? La mémoire sonore ne dépasse pas quelques secondes à peine. La seule comparaison valable est de switcher à l’aveugle de l’un à l’autre.

Ensuite, au casque, je doutes que tu fasses la différence. Avec des enceintes sono, en effet, tu feras peut-être sur certains morceaux une différence, et ce même avec un casque anti-bruit sur les oreilles. La sensation physique sera un peu différente, en bonne partie parce que la distorsion produite depuis la source AAC sera plus faible, en autre bonne partie parce que de l’énergie sonore non audible mais perceptible par le reste du corps est atténuée par les codecs modernes.

Ce sont juste deux interprétations différentes. Aucune n’est meilleure que l’autre dans l’absolu. Les deux ont des qualités et des défauts. Chacun jugera des qualités et défauts les plus importants pour soi.

Perso, à de rares exceptions, je n’aime pas le son « sono ». Ce n’est que mon goût.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Perso, à de rares exceptions, je n’aime pas le son « sono ». Ce n’est que mon goût."

Un des éléments qui est souvent oublié ici : la subjectivité des goûts.

Même sur du très haut de gamme, même avec des sources parfaites… chaque système va sonner d’une façon spécifique qui plaira plus ou moins selon les goûts de chacun.

Nous sommes dans le même type d’enjeu finalement qui feront préférer tel ou tel interprétation d’une œuvre.

Paul Tortelier est-il de meilleur « qualité » que Pablo Casals sur son interprétation des Suites pour Violoncelle de Bach ?

La question n’a évidemment pas de sens 😉

avatar debione | 

@fte:

Je parlais en nommant sono, système de sonorisation, pas la marque hein (la majuscule fait la différence)! La en l'occurence, c'était un système @ 20k.- de salle de concert.
Sinon, je parle bien de compression AAC et pas de compression tout court (et pas besoin de unplugged,) sort d'un ampli marshall passe le dans un micro-table de mix et écoute, passe le en AAC et tu fait une compression de plus, quelque soit la sortie, ton son va être différent)
Et je vais te reprendre sur la mémoire auditive, je reconnais le son de mes Focal en rapport à mes Bose, donc cela dépasse largement les quelques secondes que tu décris. Comme je reconnais si je chante dans SM58 ou dans un e935, comme le son est différent si tu utilises une strato ou une telecaster...

Après je parle en tant que "créateur", je règle mes sons sur le matos que j'ai, le but étant que cela sonne le mieux partout, du merdique son du smartphone aux enceintes avec sub @ 15k.

avatar fte | 

@debione

"Je parlais en nommant sono, système de sonorisation, pas la marque hein (la majuscule fait la différence)! La en l'occurence, c'était un système @ 20k.- de salle de concert."

Je n’avais pas imaginé que tu parlais de Sonos. Et moi aussi je parlais de sono, comme dans sonorisation.

"Sinon, je parle bien de compression AAC et pas de compression tout court (et pas besoin de unplugged,) sort d'un ampli marshall passe le dans un micro-table de mix et écoute, passe le en AAC et tu fait une compression de plus, quelque soit la sortie, ton son va être différent)"

Différent, évidemment. Distinguable en passant de l’un à l’autre, possible. Reconnaissable en aveugle, ça n’a jamais été prouvé.

"Et je vais te reprendre sur la mémoire auditive, je reconnais le son de mes Focal en rapport à mes Bose, donc cela dépasse largement les quelques secondes que tu décris. Comme je reconnais si je chante dans SM58 ou dans un e935, comme le son est différent si tu utilises une strato ou une telecaster..."

Il y a une très grande différence entre se rappeler d’une signature sonore particulière, comme lorsqu’on se rappelle du son d’un violon ou d’une guitare, et reconnaître à coup sûr de très subtiles différences d’un même morceau joué sur les mêmes enceintes dans la meme salle passant au travers de codecs différents.

"Après je parle en tant que "créateur", je règle mes sons sur le matos que j'ai, le but étant que cela sonne le mieux partout, du merdique son du smartphone aux enceintes avec sub @ 15k."

Écouter et identifier s’apprend. Un matériel et environnement s’apprend. Tu as appris.

Mais je te défies quand tu veux de venir chez moi écouter un morceau de ton choix sur mon installation (lourde) et de me dire de but en blanc si je te passe la version AAC ou FLAC. Ou de faire un test aveugle et reconnaître les séquences à plus de 75% juste.

Si des tests aveugles avaient monté une reconnaissance statistiquement significative, il y aurait quantité de publications à l’AES. Seulement voilà, il n’y en a pas.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Si des tests aveugles avaient monté une reconnaissance statistiquement significative, il y aurait quantité de publications à l’AES. Seulement voilà, il n’y en a pas."

Strictement aucun test sérieux n’a jamais montré une capacité de discernement dépassant un effet placebo 😄

avatar MarcMame | 

@fte : ""Fait l'essai par toi même: prend un système sono de scène"
Un système qui donc a une distorsion se mesurant en % et au pluriel.
-------------------------
Je te suggère d'aller potasser les specs techniques des enceintes de sonorisation d'aujourd'hui (genre série "Lyon" chez Meyer Sound par ex)
L'époque de la sono qui crache ses 10% de disto est révolu depuis... 30 ans ?

avatar fte | 

@MarcMame

Puisque tu parles de spécifications… regarde les specs en lien avec la conversation actuelle : basses fréquences, où il y a de l’énergie que l’on peut ressentir avec les parties molles…

avatar MarcMame | 

@ debione : "Fait l'essai par toi même: prend un système sono de scène, joue un live (donc du non compressé) enregistre-le en AAC et restitue le immédiatement derrière... La différence de dynamique est énorme, le morceau devient plat (et j'ai encore fait ce constat lors d'une résidence de quelque jours il y a 2 mois)..."
-----------------------
Tu oublies de petites choses fondamentales :
- Les musiciens ne jouent plus.
- Tu ne les vois plus sur scène.
- Tu sais que tu écoutes un enregistrement.
- Tu sais que tu écoutes du lossy.
- Ta mémoire auditive ne dure pas aussi longtemps pour faire une comparaison pertinente.

Tu réunis tous les éléments possibles pour faire une analyse totalement dirigée et pas du tout objective.

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"Tu réunis tous les éléments possibles pour faire une analyse totalement dirigée et pas du tout objective."

Le fantasme de la reproduction de la multiplicité sensorielle du live est et restera toujours, je pense , un fantasme.

Et c’est rassurant ce bonheur de l’instant unique et insaisissable d’un concert 😋

avatar pomme-z | 

Sans partir dans le délire audiophile et ésotérisme ou le DSD.
Un matériel audio de qualité relativement accessible, permet de faire déjà rapidement la différence entre format compressé type spotify avec perte et un sans perte en 44,1/16. Ne parlons même pas des codecs bluetooth.

Pour quelqu'un qui apprécie la musique ou même qui la pratique, un artiste ou quelqu'un qui voudrait apprendre à l'apprécier. C'est quand même un peu navrant de voir son oeuvre "diminuée", amputée d'une partie du master original, surtout à une époque ou le stockage devient moins problématique.

Un cd d'une heure peut tenir en flac sur 250 mo, soit environ 5-10 fichiers photos RAW pour appareil photo grand public.

Exiger du PCM, ce n'est quand meme pas le bout du monde, et quelque part pour des boites qui promeuvent des artistes, une certaine forme de considération.

avatar YetOneOtherGit | 

@pomme-z

"Exiger du PCM, ce n'est quand meme pas le bout du monde"

C’est une exigence que je trouve fort discutable si elle s’impose à tous 😉

avatar pomme-z | 

Sans doute que le terme d'exigence était fort, mais il me semble plus réaliste/logique de proposer du 44,1/16 en option plutôt que du 48/24 assez "batard" tel que proposé dans l'article.

avatar YetOneOtherGit | 

@pomme-z

Ok effectivement déjà le passage au non-compressé généralisé me semble douteux mais celui à une fréquence d’échantillonnage et une quantification supérieur me semble vraiment assez inutile.

Un SQNR de 144 dB en 24bit contre 96 db en 16bit à quoi bon ?

avatar MarcMame | 

@ YetOneOtherGit : "Ça me désole de voir un si remarquable travail issu d’années de progrès sur les algorithmes de compression psychoacoustique mis à mal par d’habiles exploitations marketing de fantasmes."
------------------------------
Le meilleur exemple pour moi est la manière très simple dont DTS est entré en guerre contre Dolby (arrivé après Dolby et après avoir volé une techno française développée avant Dolby) :
"C'est nous les meilleurs puisque le débit est plus élevé !"
Il n'en fallait pas plus pour que 30 ans plus tard, la grande majorité pense encore que le DTS est un meilleur codec que le Dolby Digital premier du nom.

avatar Seba67700 | 

Bonjour,
je teste actuellement Apple Music, Tidal et Spotify.
Tidal et Spotify sont gérés en direct par mon streamer (NAC 172XS) et Apple Music est envoyé vers ce dernier par une aTV (optique)
En conservant les même réglages pour les 3 services, le son avec Apple Music est étouffé , il n'a pas du tout la même dynamique que les autres services
L'un d'entres vous aurait une explication? Merci

avatar Bozzo | 

@Seba67700

Bonjour.
J’ai le même sentiment que toi.
Je n’ai pas fait de comparaison précise, mais depuis quelques je suis passé à AppleMusic (j’étais chez Deezer avant) j’ai le sentiment que le son est moins dynamique.
Faut dire, j’écoute ça sur des enceintes Ikea. Considérées comme correctes par beaucoup, mais qui sont quand même très médiocres…

avatar Sgt. Pepper | 

@Seba67700

AM c’est de l’AAC donc un sample rate max de 96kHz, qui correspond à la limite de ton NAC en s/pdf optique.

Pour vraiment comparer , Essayes tous les services (via ATV) en (double) aveugle.
Tu demandes a qqu’un de te passer un 20aine de morceaux, et tu vois ton score de match à la fin.

Le mieux est d’avoir un ampli natif Airplay2

avatar pomme-z | 

Comme vous avez du le pressentir, la raison est bien l'Apple TV, qui rajoute une étape de conversion puisque elle ne sort que du 48khz. En outre la sortie "optique"/TOSLINK introduit également des pertes. (en tous cas sur les premières génération c'était plutôt marqué).

Il vous faut un steamer Airplay dédié.

avatar Megalo | 

Comme dit plus haut, à voir il y a maj du protocole AirPlay pour supporter le 24/192…

Quid de la borne airport express 2.
Quid de l’Apple TV qui sort tout en 48hz.
Quid des amplis de marque tiers ? Obligé de racheter un ampli ?

iTunes Match a permis de nettoyer nos mp3 illégaux.
On va peut-être maintenant pouvoir upgrader nos flac/ALAC 16/44 en 24/192.

avatar Sgt. Pepper | 

@Megalo

ATV en s/pdif optique: c’est 96kHz non?
(48 kHz en HDMI)

Il y a avait bien une limitation en 48kHz mais cela a évolué il me semble…

avatar Harvey44 | 

Le plus important c’est le ressenti que le débit de la chanson et de se faire plaisir en écoutant notre musique préférée.
Ça va dans le bon sens, qui peux le plus peux le moins. Le debit s’adaptera à tous nos matos et conviendra à tout le monde.

avatar YetOneOtherGit | 

En tant que vieux con je me permet de rajouter qu'il faut prendre conscience que la démocratisation de l'accès à des conditions d'écoute de qualité plus que raisonnable est aujourd'hui absolument remarquable par rapport à ce qu'elle fût au départ de la mouvance hi-fi dans les années 60.

Il faut prendre conscience de ce qu'était les conditions d'accès encore dans les années 80 à une qualité d'écoute honnête.

Et je ne parle même pas du budget d'achat des médias.

Que ce soit pour la musique ou la vidéo, les offres par abonnement ont absolument changé la taille du budget qu'un amateur de musique et de film devait consacrer chaque mois à cela, tout comme le niveau de frustration que l'on pouvait avoir quand les limites de budget faisait que l'on ne pouvait acheter le dernier album de tel ou tel groupe.

Après je suis presque nostalgique de ce temps où il y avait du désir et de la frustration devant l'accès à la musique ou aux films. Mais c'est une autre histoire.

Ayons conscience du confort de qualité d'écoute moyenne et d'accès aux médias que nous offre l'époque quand même.

avatar Krysten2001 | 

@YetOneOtherGit

Bon et du coup quel est votre avis si un hypothétique Apple Music HD,… arrive ? Comme je ne m’y connais pas trop 😅 (enfin si, je m’informe avec PO Garcia pour rester un minimum à jour)

avatar YetOneOtherGit | 

@Krysten2001

"Bon et du coup quel est votre avis si un hypothétique Apple Music HD"

J’en ai assez peu en fait 😜

Ce me semble être avant tout une stratégie marketing pour donner une impression de meilleur qualité potentiel dont fort peu de clients pourront réellement éprouver.

Et il ne semble pas impossible qu’Apple joue le sale coup à ses concurrents d’offrir l’accès à cette qualité potentielle sans surcoût.

Du beau et bon business en fait et avant tout 🤑

avatar Krysten2001 | 

@YetOneOtherGit

« Ce me semble être avant tout une stratégie marketing pour donner une impression de meilleur qualité potentiel dont fort peu de clients pourront réellement éprouver. »

Si ils sortent une « spatialisation » ou autres choses, il y aurait une différence je pense.

avatar YetOneOtherGit | 

@Krysten2001

"Si ils sortent une « spatialisation » ou autres choses, il y aurait une différence je pense."

A titre personnel, sur les musiques que j’écoute, la spacialisation est un artifice qui ne me convainc nullement.

Autant cela a un intérêt sur les contenus audiovisuels pensées pour cela autant sur de la musique cela me laisse dubitatif 😉

avatar Krysten2001 | 

@YetOneOtherGit

Oui c’est vrai qu’en y réfléchissant 😉
Maintenant Apple peut nous faire de grosses surprises comme avec son AAC retravaillé sur l’AirPod Max 🙃😉

avatar cv21 | 

Si Apple pousse depuis pas mal de temps le Dolby Atmos, sur le site de Dolby pour la création musicale Protools (bien sûr) et Nuendo apparaissent, plus d'autres dans des pages perdues mais pas un mot sur Logic...

Sinon Dolby Atmos ? Du 7.1 pour du cinéma, des jeux, des écoutes au casque, sur ma chaine cela restera de la stéréo !

Je n'ai pas tout compris, le Dolby Atmos permet "d'encapsuler" les mix selon les supports ? 7.1, 5.1, stéréo, binaural et la mono pour la cuisine... ?

Enfin pour la highres, vu ma pièce je passe. Cela a déjà pris du temps pour gagner un pouième sur l'image stéréo en largeur et profondeur... en position bien calée. Du coup, c'est effectivement cool de pouvoir accéder à autant de musique aujourd'hui même en fond sonore.

avatar lunastix | 

Je ne sais pas si c’est lié, mais pour ajouter du contenu Premium sur le nouveau service podcast connect, on est obligé d’uploader les épisodes en lossless (wav ou flac). Je vois pas l’interêt pour du podcast mais j’ai dû réencoder toutes mes futures prods.

avatar MarcMame | 

@ lunastix : "Je ne sais pas si c’est lié, mais pour ajouter du contenu Premium sur le nouveau service podcast connect, on est obligé d’uploader les épisodes en lossless (wav ou flac). Je vois pas l’interêt pour du podcast mais j’ai dû réencoder toutes mes futures prods."
--------------------
Probablement pour unifier la distribution en gérant eux même l'encodage, d'où la demande d'un format lossless.

avatar lunastix | 

@MarcMame

Bien vu 👍

avatar Steekus | 

Super! Un service de plus pour payer plus cher le droit d’écouter la version non compressée d’un morceau. On n’arrête pas le progrès! Je vais continuer à streamer mes 33t!

avatar YetOneOtherGit | 

@Steekus

"pour payer plus cher"

Absolument pas certain à ce jour 😎

avatar MarcMame | 

@YetOneOtherGit

"Absolument pas certain à ce jour 😎"

Ce sera EXACTEMENT le même prix ! (Mais tu devras jeter tes anciens AirPods incompatibles et peut-être même le reste aussi)

avatar fte | 

@Steekus

"Je vais continuer à streamer mes 33t!"

Tu sais certainement que les 33t sont en fait compressés de deux manières différentes. Dont l’une est fortement destructrice…

avatar Steekus | 

@fte

Je sais que le mastering est différent.

Et sinon, n’ayant pas envie de rentrer dans un débat sans fin (j’imagine que tu es aussi ingénieur du son!) je préciserais que « streamer des 33t » relève de l’ironie.

avatar fte | 

@Steekus

"j’imagine que tu es aussi ingénieur du son!"

Aussi ? Pourquoi aussi ?

Sinon, bin oui. Mais pas pratiquant. J’ai diplômé en acoustique. C’était il y a longtemps.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Aussi ? Pourquoi aussi ?"

C’est le type qui s’étonne qu’on puisse avoir une culture, des formations et des expériences dépassant le périmètre du rudimentaire sur deux vagues sujets 😁

Cela lui semble absolument suspect 🙃

avatar Steekus | 

@YetOneOtherGit

Merci pour cette intervention c’était « vraiment très intéressant »... comme toujours.

avatar Steekus | 

@fte

Ne le prend pas pour toi mais il y a quelques petits génies donneurs de leçons sur ce forum.
Alors pour clore le sujet je ne suis pas théoricien du son, juste musicien et j’aime la chaleur du son vinyl, restituée à travers de bonnes cellules, un mixeur Rodec et des enceintes de studio.
Et j’achète des albums 33t, ça m’oblige à écouter soigneusement et à faire des choix ( et je kiffe l’objet).
Pour toutes ces raisons je fais un peu d’ironie au sujet du streaming « hifi » et des enceintes bluetooth.
Ça s’arrête là.

avatar fte | 

@Steekus

"Ne le prend pas pour toi"

Merci de ton inquiétude. Mais si je devais prendre pour moi toutes les remarques anonymes sur le net, je ne serais suicidé depuis longtemps. Soit rassuré, ça me laisse de marbre dans le pire des cas, ça m’amuse beaucoup dans le meilleur des cas. 😂

Pages

CONNEXION UTILISATEUR