Spotify va proposer une formule HiFi 🆕

Mickaël Bazoge |

Spotify va lancer d'ici la fin de l'année une version HiFi de son service de streaming musical, suivant en cela les pas de Qobuz, Tidal, d'Amazon Music, de Deezer mais pas (encore ?) d'Apple Music. Ce n'est pas une surprise, dès 2017 la plateforme avait évoqué cette formule sans pertes. Mais il a fallu attendre plusieurs années supplémentaires pour qu'elle voie le jour.

Les détails sont très très maigres à l'heure actuelle, Spotify expliquant que la musique diffusée via cette nouvelle offre sera « de qualité CD » et sans pertes. On ignore encore si cet abonnement sera facturé plus cher (ce qui est très probable), ou s'il s'agira d'une option avec la formule Premium classique. Spotify précise néanmoins travailler avec « certains de plus grands constructeurs d'enceintes » pour que l'offre HiFi soit accessible au plus grand nombre. Pour l'occasion, le service a mis à contribution Billie Eilish dans une vidéo de présentation, une artiste sur laquelle Apple Music a beaucoup misé (Apple TV+ y consacre même un documentaire, qui sera diffusé le 26 février).

Mise à jour — Dans un article récapitulatif, Spotify explique que le streaming haute qualité, une des principales demandes des abonnés, sera disponible « pour votre appareil et les enceintes Spotify Connect ». La formule sera disponible dans le courant de l'année « dans certains marchés ».

Tags
avatar loubalico06 | 

Enfin!!

avatar Bigdidou | 

Il y a une certaine majesté dans la lenteur de Spotify :D

avatar Rifilou | 

J’espère que ça va pousser Apple à le faire ^^

avatar roccoyop | 

@Rifilou

Pareil, et que ce sera compatible avec AirPlay et pas juste les HomePod.

avatar MachuPicchu | 

Je m’attendais à ce qu’Apple sorte une option hifi en même temps que la sortie du casque, inutile de dire que j’ai été déçu. J’espère que ça viendra bientôt, entre les AirPods max, pro et le HomePod, ça laisserait de nombreuses options de support pour écouter.

avatar Bigdidou | 

@MachuPicchu

« Je m’attendais à ce qu’Apple sorte une option hifi en même temps que la sortie du casque »

Heu... Pour quel intérêt ?
S’il y a bien truc totalement con, c’est d’écouter du flac avec un Airpod Max (ou pas Max)..,

Dans l’écosystème d’Apple le non compresse n’a actuellement aucun sens, aucune place.
Tout est prévu et calé aux petits oignons pour l’AAC...

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

“Heu... Pour quel intérêt ?”

S’il y a bien un domaine où on entend tout et n’importe quoi c’est le son 🤩

avatar Rez2a | 

@Bigdidou

Il n’y a aucune possibilité de faire la différence entre du AAC et du ALAC avec un casque comme le AirPods Max ? Vraie question, je ne m’y connais pas assez en hifi.

avatar iBaby | 

@Rez2a

Je suis un des seuls sur ce forum à faire la différence. On est quelques-uns. Les autres, soit s’en foutent (et ils peuvent avoir raison), soit n’ont pas éduqué leurs oreilles, soit, et ce sont les pires, nient catégoriquement que cela soit possible à moins de fournir une étude scientifique qui le prouve, ce qui est un non-sens et une contre-vérité, puisque l’écoute est subjective.

Ceux-là sont des bousilleurs, car la jeunesse a des oreilles qu’elle ferait bien de soigner. Moi, j’ai connu le hertzien, le vinyl ado, le CD très tôt, et quand le MP3 a été lancé je n’avais pas mis un pied dans l’informatique. Je me,souviens encore du jour où, il y a dix ans, après avoir commencé à acheter des albums AAC sur iTunes et rippé ma discothèque dans ce format, j’ai par curiosité rippé un CD en Apple Lossless. J’avais des EarPods d’alors. L’album était « Congratulations » de MGMT. Je pouvais entendre une clarté, un luxe de détails, une dynamique sur le lossless à côté duquel le AAC paraissait pauvre, terne, réducteur et destructeur. J’avais alors attrapé mal aux oreilles en écoutant de l’AAC, pendant des années.

Depuis, j’ai abusé des casques audio, de DAC et de lossless hi-res, avant de fixer depuis quelques années mon choix de streaming sur Apple Music, par commodité. Mais je garde tous mes lossless sur un NAS et je n’achète plus que la qualité audio CD. Mes oreilles ont dû vieillir, mais elles respirent mieux avec du lossless.

avatar Rez2a | 

@iBaby

Je suis étonné, c’est la première fois que je lis qu’on peut faire la différence entre du AAC et du lossless avec un matos « médiocre » comme des EarPods (sous réserve que l’AAC ne soit pas archi dégueulasse bien sûr !).

Comme quoi je ne m’y connais vraiment pas assez, merci pour ta réponse !

avatar Derw | 

@Rez2a

Je ne remettrai pas en cause l’expérience d’iBaby (en quoi pourrais-je me le permettre ?), mais je suis aussi surpris (et jaloux ?), moi qui n’entends déjà pas la différence sur du matos correct… Je dois vraiment avoir des oreilles pourries, ce qui est c…n pour un amateur de musique ! Mais cela a aussi un côté pratique : pas besoin de mettre le prix dans du matos et des services Hi-Fi… je peux donc mettre cet argent ailleurs…

En fait, à part en milieu professionnel « s’y connaître » ne sert pas à grand chose. On est dans le domaine du sensoriel et du goût, 2 domaines où la connaissance technique n’a que peu d’importance.

avatar olaola | 

Ca ne dépend pas que du matériel et de l'oreille, ça dépend aussi de ce qu'on écoute.

Sur un morceau simple, exemple une voix et un instrument comme un piano, la quantité d'information à encoder est faible, la perte avec un AAC ou OGG Vorbis de bon débit est infime et donc inaudible (il y a des outils qui permettent d'analyser la quantité d'information perdue)

Sur un morceau beaucoup plus complexe (nombreux instruments à la fois, large spectre de fréquence utilisée) les choses changent, il faut du bon matériel / bonnes conditions, et de bonnes oreille et une forme d'entraînement, mais là c'est tout à fait audible et sans être un mega expert.

Ce qu'il faut avoir en tête aussi c'est qu'il n'y a pas tjs qu'un master d'une chanson. C'est d'ailleurs souvent la différence qu'on entend entre la version HD et la version qualité CD, la version HD est issue d'une master différent avec une dynamique plus ample. Si vous prenez la version HD et vous la convertissez (avec un logiciel de qualité) en qualité CD la différence est inaudible pour beaucoup de monde.
La musique étant très souvent écoutées dans des conditions pas du tout optimales (voiture, casque dans les transports, boulot, etc...) les sons de faible niveau sont un peu relevés pour qu'ils continuent à être entendues. Ce phénomène réduit la dynamique dont l'oreille est friande et qu'elle associe souvent à un son de grande qualité. Les versions HD sont conçues pour être écoutées dans de bonnes conditions (environnement silencieux entre autre) et s'autorisent donc la plage dynamique plus large. L'équilibre entre les fréquences est lui aussi subtilement adapté aux conditions. De la même manière certaines chansons sur Spotify et autres ne sont pas issues du même master que le CD, tout comme les versions radio sont elle même adaptées.

avatar Bigdidou | 

@Rez2a

« Je suis étonné, c’est la première fois que je lis qu’on peut faire la différence entre du AAC et du lossless avec un matos « médiocre » comme des EarPods « 

C’est effectivement impossible... ;)

avatar iBaby | 

@Bigdidou

Effectivement, certes, mais pas physiquement. Du bon choix des adverbes…

avatar Bigdidou | 

@iBaby

« Effectivement, certes, mais pas physiquement. Du bon choix des adverbes… »

Physiquement aussi.
Quand c’est compressé, c’est compressé.
Surtout qu’en BT c’est pas de la petite compression...

avatar iBaby | 

@Bigdidou

Pourtant le FLAC est un format compressé qui se décompresse à la lecture, d’où son intérêt.

avatar Bigdidou | 

@iBaby

« Pourtant le FLAC est un format compressé qui se décompresse à la lecture, d’où son intérêt. »

Ou et comment as-tu bien pu lire le contraire ?

Le dit pas que pour toi, grand spécialiste, « lossless », ça veut dire « sans compression »...

Si ?

Rhoooooo 🤡

avatar iBaby | 

@Bigdidou

« Quand c’est compressé, c’est compressé. » #46

avatar Bigdidou | 

@iBaby

« « Quand c’est compressé, c’est compressé. » #46 »

Oui, j’ai compris ton problème : tu as du mal à lire tout les mots et comprendre de quoi on parle.
Le contexte est celui du BT.

C’est nouille, t’as encore raté l’occasion d’avoir l’air moins con :D

avatar fte | 

@iBaby

"Pourtant le FLAC est un format compressé qui se décompresse à la lecture, d’où son intérêt."

Le mp3 64bps est aussi un format compressé qui se décompresse à la lecture. C’est le principe d’un codec. Compresseur décompresseur. Codec.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Le mp3 64bps est aussi un format compressé qui se décompresse à la lecture. C’est le principe d’un codec. Compresseur décompresseur. Codec."

Là tu taquines notre camarade qui opposait sans doute maladroitement compréhension antropique sans perte et compression physiologique avec perte 😉

Si non Codec c’est Encodage/Décodage (coder-decoder) pas Compression/Decompression 🥸😉

Le PCM est un Codec par exemple.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Là tu taquines notre camarade qui"

accuses les gens de ne pas savoir lire alors qu’il ne sait pas écrire ?

Oui. Je taquine. 😂

"Si non Codec c’est Encodage/Décodage"

C’est pas faux. Tu me taquines. 🤪

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"accuses les gens de ne pas savoir lire alors qu’il ne sait pas écrire ?"

Je n’avais pas vu la dispensable posture de votre interlocuteur à toi et Bigbidou 🙄

Effectivement 🤯

avatar fte | 

@Rez2a

"Je suis étonné, c’est la première fois que je lis qu’on peut faire la différence entre du AAC et du lossless avec un matos « médiocre » comme des EarPods (sous réserve que l’AAC ne soit pas archi dégueulasse bien sûr !)."

Tu ne fréquentes pas assez les forums audiophiles. Tout le monde fait la différence là bas.

avatar Biking Dutch Man | 

@iBaby

Vous n’êtes pas seul(e). Un Sennheiser HD 250 câblé en symétrique. Abordable et magnifique avec du lossless! Et un bon système à la maison évidemment.

avatar iBaby | 

@Biking Dutch Man

Je disais « un des seuls » un peu par provocation, en mémoire des prises de gueules enflammées qu’on connaît. Heureusement que non, et plus on est de fous, plus on rit. Musicalement !

avatar Sgt. Pepper | 

@iBaby

Aucun codec Loseless en Bluetooth>.
Ce qui tu écoutes avec tes airpords est du 100% Lossy.

Vive l’effet Placebo 🤣🤣

avatar Rez2a | 

@Sgt. Pepper

À sa décharge il a parlé d’EarPods (les filaires livrés avec les iPhone), pas de Bluetooth là-dedans !

avatar Bigdidou | 

@Rez2a

« À sa décharge il a parlé d’EarPods »

Le mec qui fait la différence entre de l’AAC et du lossless avec des EarPods, il est champion du monde d’ésotérisme.
Déjà avec du mp3 128, je suis même pas certain que ce soit possible...

avatar iBaby | 

@Bigdidou

MP3 128, AAC, Lossless, autant de mots que vous maniez sans contester qu’ils désignent chacun des choses différentes, pas seulement en termes de valeurs et de paroles, mais aussi en termes physiques…

avatar Bigdidou | 

@iBaby

« sans contester qu’ils désignent chacun des choses différentes »

Oui, c’est la magie du truc : ce sont des mots différents, et le truc dingue, c’est qu’ils désignent des trucs différents.
Le g’hasard des choses quand même...

Le pire, c’est que tu es probablement dans ton état normal :D

avatar iBaby | 

@Bigdidou

Tu n’as pas assez réfléchi…

avatar fte | 

@iBaby

"mais aussi en termes physiques…"

Physiques ? Dans le sens science physique, mécanique ondulatoire toussa ?

🤦‍♂️

avatar Sgt. Pepper | 

@Rez2a

Encore plus ridicule 🤪
Vaut 1000x mieux écouter de l’AAC avec des AirPods Pro
Que du Loseless en EarPods

avatar iBaby | 

@Sgt. Pepper

Surtout il y a 10 ans 🤪

avatar Merou13 | 

@Sgt. Pepper

D’autant que le signal Bluetooth envoyé par l’iPhone sera du AAC quelque soit la source.

avatar iBaby | 

@Sgt. Pepper

Maintenant c’est prouvé que vous ne savez pas lire (j’ai écrit « earpods de l’époque » il y a dix ans, ils avaient un fil, donc pas BT), on en déduit que vous n’écoutez pas non plus.

avatar Sgt. Pepper | 

@iBaby

Encore pire...
Écouter et faire la différence du Loseless avec des EarPods 🤣🤣

Merci pour le fou rire

avatar fte | 

@iBaby

"J’avais des EarPods d’alors. L’album était « Congratulations » de MGMT. Je pouvais entendre une clarté, un luxe de détails, une dynamique sur le lossless à côté duquel le AAC paraissait pauvre, terne, réducteur et destructeur."

Avec des EarPods ? Luxe de détails ?

🤦‍♂️

avatar max intosh | 

@iBaby

A peu près le même parcours. Je me suis quand même rendu compte sur mes systèmes haut de gamme et mes monitoring de studio que le loseless perd un peu par rapport au non compressé wav ou aiff. C’est normal, le loseless est lui aussi compressé même s’il l’est beaucoup moins que les mp3, aac, etc... c’est surtout perceptible dans les fréquences basses. Son avantage est d’exiger moins de flux pour la diffusion que le wav des CD. J’avais d’abord numérisé ma discothèque en mp3, j’ai failli le retfaire en Flac mais cette différence avec le wav m’a fait choisir ce dernier, d’autant qu’avec le prix des disques durs en chute libre, c’était devenu possible. Sinon oui Spotify ce serait top, je trouve que c’est la meilleure ergonomie de tous.

avatar YetOneOtherGit | 

@max intosh

"C’est normal, le loseless est lui aussi compressé même s’il l’est beaucoup moins que les mp3, aac, etc... "

Nope, les flux avant encodage et après décodage d’un vrai Codec lossless sont exactement les mêmes, même s’il peut y avoir une compression.

C’est une compression entropique basée sur la théorie de l’information de Claude Shannon : pour simplifier le codage de l’information est optimisée en tenant compte des redondances.

C’est le même principe qui te permet de zipé et dezipé un fichier en retrouvant des petits

Par exemple pour un texte en français, la probabilité d’occurrence des lettres n’est pas uniforme, tu as bien plus de chances d’avoir un E (Sauf quand Perec s’amuse) qu’un Z et donc les lettre les plus courante peuvent être codées avec moins de bits que celle qui sont plus courante.

En “non compressé” tu auras 8bit par caractère en compressant tu auras un nb de bit variables pour chaque lettre en fonction de leur rareté: au final le fichier est plus petit mais contient exactement les même informations.

La limite de ce type d’approche étant le faible taux de compression.

Pour aller plus loin on détruit de l’information de façon irrémédiable en se basant sur la physiologie de la perception humaine.

Là c’est de la compression avec perte.

J’espère avoir été assez clair 😉🤓

avatar Bigdidou | 

@max intosh

« A peu près le même parcours. Je me suis quand même rendu compte sur mes systèmes haut de gamme et mes monitoring de studio que le loseless perd un peu par rapport au non compressé wav ou aiff. »

C’est totalement irrationnel.

« C’est normal, le loseless est lui aussi compressé »

M’enfin, il est compressé sans perte de donnée : il,est décompressé à la volée lors de la lecture et l’info délivrée au DAC est exactement la même qu’à partir d’un wav ou un aiff au bit près.

Je ne comprends pas bien ce genre de fausse représentation alors qu’il n’y a meme pas à se baisser pour avoir l’info sur le net... 😳

avatar fte | 

@Bigdidou

"Je ne comprends pas bien ce genre de fausse représentation alors qu’il n’y a meme pas à se baisser pour avoir l’info sur le net... 😳"

En audiophilie, les gens entendent ce qu’ils ont envie d’entendre.

Le pire, s’il te dit qu’il entend une différence entre FLAC et AIFF, c’est qu’il en entend bien une. C’est totalement imaginaire, mais néanmoins réel.

avatar Bigdidou | 

@fte

« Le pire, s’il te dit qu’il entend une différence entre FLAC et AIFF, c’est qu’il en entend bien une. C’est totalement imaginaire, mais néanmoins réel. »

Bof, même pas sûr.
C’est assez simple de se programmer un truc en aveugle.
Une liste qu’on se fait passer de façon aléatoire, on note ce qu’on croit et on vérifie ensuite dans la listes des morceaux qu’on vient de passer.
Y a plein de lecteurs qui permettent ça.
Force est de constater que je constate aucune différence autre qu’aléatoire entre du « CD » et du Hires sur un lecteur plutôt audiophile (iBasso ou FiiO m15, un Focal Clear ou des intrus Campfire haut de gamme...
Pour l’AAC vos FLAC, c’est variable, il y a parfois des contrastes étonnants avec des morceaux qui deviennent « tout plats » s’ils ne sont pas écoutés dans l’écosystème Apple.
En situation audiophile, je préfère le Flac, avec un iPhone et un Airpod Max, l’AAC d’iTunes est souvent mieux que ke flac dans ces conditions, parfois de façon bluffante.
Audiophile vs écosystème Apple, ça dépend du moment, de la situation, de l’envie de l’instant.
C’est complémentaire.

avatar fte | 

@Bigdidou

"Bof, même pas sûr.
C’est assez simple de se programmer un truc en aveugle."

On n’entend pas la même chose si on sait ce qu’on écoute ou si on ne sait pas.

Physiologiquement, évidemment qu’on entend la même chose. Mais le filtre mental modifie la perception, et avoir un câble en argent tressé main par une vierge suédoise peut "transfigurer" le filtre mental.

En aveugle bien sûr, on ne fera pas la différence avec un fil de fer rouillé.

avatar Bigdidou | 

@fte

« On n’entend pas la même chose si on sait ce qu’on écoute ou si on ne sait pas. »

Je sais bien.
D’où l’intérêt de se programmer une petite séance de réalité en aveugle...

avatar fte | 

@Bigdidou

"D’où l’intérêt de se programmer une petite séance de réalité en aveugle..."

Bof.

Ça ne me dérange pas du tout que les audiophiles pensent que des blocs en bois rare bénis par un prêtre shintô pour poser les câbles d’alim aèrent la musique.

Tant qu’ils ne viennent pas déverser leur mysticisme sur d’innocentes victimes, prétendant détenir une vérité physique inconnue des physiciens.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Ça ne me dérange pas du tout que les audiophiles pensent que des blocs en bois rare bénis par un prêtre shintô pour poser les câbles d’alim aèrent la musique."

Et un des paradoxes : les mêmes râlent parfois sur l’irrationalité du marketing d’Apple 😜

Le nombre de délires pseudo scientifiques dans la communauté audiophile est un Everest du genre🤯

J’en ai eu un récemment qui me réinventait rien moins que le théorème d’échantillonnage de Nyquist-Shannon en toute tranquillité avec une vision des mathématiques disons non orthodoxe 👅

avatar jeserkrugger | 

@iBaby

Pareil grandi avec le vinyl, puis la k7, CD, minidisc (pour moi le meilleur compromis à l’époque) et enfin le mp3 (j’avais récupéré un Rio de 32mo, 1700franc prix catalogue)
Avec le démocratisation du mp3 je sentai bien la différence, par rapport à du mini disk ou tout simplement le CD même avec du 320... maintenant ça fait longtemps que j’utilise du deezer (en mode HD) donc je suis pas sûr que mes oreilles feraient autant la différence. Mais je vais passer à la version deezer hifi quand même!

avatar Bigdidou | 

@Rez2a

« Il n’y a aucune possibilité de faire la différence entre du AAC et du ALAC avec un casque comme le AirPods Max ? »

Ben non, puisque c’est de toute façon méchamment compressé derrière pour envoyer le truc en BT... ;)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR