Apple pointe l'hypocrisie de la grosse commission de Meta

Mickaël Bazoge |

Apple ne prend plus de gants pour dire tout le mal que le constructeur pense de Meta. Le réseau social a dévoilé en début de semaine son projet de monétisation des contenus au sein du métavers, qui va permettre aux créateurs de vendre du contenu et des NFT. Avec à la clé pour l'entreprise une juteuse commission de 47,5 % sur les transactions réalisées dans Horizon Worlds, la porte d'entrée de l'univers virtuel de Meta.

L'achat de contenu dans Horizon Worlds.

« Nous pensons que c'est un taux assez compétitif sur le marché », a tenté de déminer Vivek Sharma, vice-président d'Horizon chez Meta, alors que la polémique gronde : cela reste un taux extrêmement élevé ! OpenSea prélève ainsi 2,5 % sur la vente de NFT, par exemple. Et bien sûr, cela entre en résonance avec l'offensive orchestrée fin 2021 par Facebook : le réseau social bataillait alors contre la commission de l'App Store, farouchement défendue par Apple.

App Store : Facebook remet le couvert contre la commission d

App Store : Facebook remet le couvert contre la commission d'Apple

Cette ponction de quasiment 50 % sur les contenus du métavers est du pain bénit pour Apple, qui ne s'est donc pas privée de dire le fond de sa pensée. « À plusieurs reprises, Meta a visé Apple pour la commission de 30 % sur les achats intégrés dans l'App Store », a dégainé Fred Sainz, porte-parole du constructeur, auprès de Market Watch.

« Maintenant, Meta cherche à facturer les créateurs beaucoup plus que n'importe quelle autre plateforme. Cette annonce met à nu l'hypocrisie de Meta. Cela démontre que si Meta cherche à utiliser gratuitement la plateforme d'Apple, [Meta] facture volontiers les créateurs et les petites entreprises qui utilisent sa plateforme ».

L'ambiance est donc toujours aussi bonne entre les deux entreprises. Devant le tollé suscité par cette commission, peut-être que Meta voudra changer son fusil d'épaule. Pour le moment, il s'agit d'un test limité à une poignée de créateurs.


avatar DP-Britto | 

En même temps ils n’ont pas tord de s’en priver (de les critiquer bien sûr)

avatar abalem | 

@DP-Britto

Parce qu’il faut tord-re la critique ;)

avatar DP-Britto | 

@abalem

Oups bien vu ^^

avatar byte_order | 

La taux de la commission est délirant en effet, y'a pas débat.

Mais attention dans la comparaison sur quoi elle porte.
Le contenu sera distribué par Meta lui même, alors que le contenu qui fait l'objet d'un achat in-app, comme les morceaux de musiques de Spotify, les vidéos de Netflix, les mini-jeux de Facebook, les skins de Fortnite etc, lui, n'est pas distribué par l'AppStore, l'AppStore n'agissant qu'en intermédiaire de paiement de l'accès à ce contenu, pas en hébergeur ni distributeur du contenu.

Cela reste un taux de commission délirant quand même.

avatar MartyNick | 

@byte_order

Sauf que la base de client pouvant acheter des skins n’est atteignables que via les Apple device.
Si c’était une part congrue du marché directement adressable, ils n’auraient pas tenté de rester sur ces devices mais d’avoir des moyens de paiement alternatifs, ils seraient juste partis.
Si ça leur coûtaient moins cher de faire de l’acquisition de clients ailleurs, ils seraient allé ailleurs !
Venir distribuer des applications gratuites à 1 milliard de personnes gratuitement mais qui génèrent des millions du fait de l’accession à ces personnes qui achètent ensuite des éléments dans ces apps gratuits revient à créer un store dans le store.
Si on transpose au monde physique quel intérêt pour la Fnac de laisser Cultura avoir un corner gratuit dans ses magasins ?

avatar byte_order | 

@MartyNick
> Sauf que la base de client pouvant acheter des skins n’est atteignables que via les
> Apple device.

C'est faux : vous pouvez parfaitement acheter un skin pour Fortnite depuis une autre plateforme que iOS. Et vous les aurez quand même ensuite, quelque soit la plateforme.

Ensuite : et ?
Les Apple Devices n'appartiennent plus à Apple, ils sont la propriété des utilisateurs.

> Si ça leur coûtaient moins cher de faire de l’acquisition de clients ailleurs,
> ils seraient allé ailleurs !

Vous êtes au courant que :
1) la base de jouers de Fortnite était *déjà* colossale bien avant que la version iOS n'existe
2) que Fortnite sur iOS n'a jamais representé plus de 10%, la PS4, la XBox représentent depuis le début plus de 75% des plateformes utilisées par les joueurs au quotidien
3) ils *sont* allez ailleurs ! Ils sont allez sur *toutes* les plateformes, justement, et ces autres plateformes représentent depuis le début bien plus de recettes que celles venues, durant sa disponibilité, sur iOS seulement.

?

> Si on transpose au monde physique quel intérêt pour la Fnac de laisser Cultura
> avoir un corner gratuit dans ses magasins ?

Fnac et Cultura sont des magasins.
Personne n'a jamais demandé à ce qu'un magasin A soit accessible depuis le magasin B !
Par contre, ce qui est demandé c'est que le magasin A ne puisse pas empêcher les propriétaires de véhicules *vendus* par la marque A d'aller faire leurs courses où bon leur semble avec *leurs* véhicules.

Quel intérêt pour un propriétaire de véhicule de pouvoir aller faire ces courses pas uniquement à la Fnac ?
Quel intérêt pour un fournisseur de pouvoir vendre des trucs aux propriétaires de véhicule dans le ou les magasins de son choix et pas uniquement dans le magasin de la même marque que celle du véhicule, vendu pour rappel, pas loué ?

avatar MartyNick | 

@byte_order

Il y a un store intraFortnite.
Que l’on puisse acheter ailleurs ne change rien au fait qu’il existe un store intraFortnite donc un store dans un store.
Quant au fait que les Apple devices appartiennent aux utilisateurs.
C’est vrai mais uniquement pour le hardware, Apple concède une licence d’utilisation sur le software et peut contraindre les utilisateurs dans son fonctionnement.
L’OS, ne vous appartient pas, son fonctionnement ne vous appartient pas, ses patterns, son apparence, sa fermeture non plus.

avatar byte_order | 

@MartyNick
> Il y a un store intraFortnite.

Oui.

> Que l’on puisse acheter ailleurs ne change rien au fait qu’il existe un store intraFortnite

Oui

> donc un store dans un store.

Non.

Le store de Fortnite est dans l'app iOS de Fortnite. Vente directe.
Cette app de Fortnite s'exécute sur iOS.
Pas dans l'AppStore. Ni dans l'app iOS "AppStore".
Le store dans Fortnite n'est donc pas dans un autre store.
C'est un *autre* store, spécialisé, que l'AppStore.

Nuance.

> Quant au fait que les Apple devices appartiennent aux utilisateurs.
> C’est vrai mais uniquement pour le hardware

Et *leur* copie de iOS dessus. Mais même, sans matos, y'a absolument rien.
Pas même de recettes remontant à Apple via l'AppStore.
Car l'AppStore, un commerce géré par Apple, squatte le matériel d'autrui pour y faire du commerce. C'est la partie "boutique" de son commerce, qui est installé sur le bien d'autrui.

> Apple concède une licence d’utilisation sur le software et peut contraindre
> les utilisateurs dans son fonctionnement.

Pas dans l'usage privé, non. Ce qu'une licence d'utilisation d'utilisateur individuelle peut vous interdire, c'est tout ce qui concerne sa redistribution à autrui. Mais la copie du logicielle, elle, elle vous appartient, et vous pouvez, par exemple, appliquer un JailBreak sur *votre* copie sans qu'Apple n'ai juridiquement rien à vous opposer.

Ce n'est pas parce que Apple "l'interdit" dans son contrat d'utilisation que juridiquement cette clause est valide. La Cour Suprême des USA, par exemple, a clairement statué sur ce point.

> L’OS, ne vous appartient pas,

Vous confondez propriété intellectuelle de iOS avec droits sur de *votre* copie de iOS.

Encore une fois, une clause d'un contrat n'est pas automatiquement valide juridiquement. Si le régulateur dit qu'empêcher des stores alternatifs est illégal, la clause "le seule store est l'AppStore" de l'UELA est invalide. Pas sur qu'elle existe, d'ailleurs.

avatar MartyNick | 

@byte_order

La confusion est de votre côté.
De manière, privé, je peux acheter un iPhone et trouver mon inspiration sur son interface pour créer ma propre UI/UX.
Samsung a essayé…

avatar byte_order | 

@MartyNick
> Venir distribuer des applications gratuites à 1 milliard de personnes gratuitement

Qui est un choix d'Apple, pour rappel.
Rien n'oblige Apple a accepter de distribuer des apps gratuites, ni de le faire gratuitement.
C'est son choix.
Parce qu'elle préfère avoir un catalogue d'apps conséquents, et pour cela elle a choisi de modèle économique.
Mais cela reste *son* choix.

> mais qui génèrent des millions du fait de l’accession à ces personnes

C'est faux.
C'est pas la disponibilité de l'app sur iOS pour un gros volume de personnes qui génère des millions, puisque l'app est gratuite !

Firefox est gratuit et dispo pour iOS.
Et pourtant, l'immense majorité des utilisateurs de Firefox sur iOS (ou ailleurs, en fait) ne prennent pas l'option payante de Firefox permettant la synchro des onglets etc pour autant.

Ce qui génère des millions, c'est l'attraction pour le contenu supplémentaire payant.
Hors ça, c'est le résultat des efforts de création de contenu. Une création qui ne repose en rien sur la technologie d'Apple en plus, puisqu'il est multiplateforme, ce contenu. C'est le cas des skins Fortnite comme de Spotify, Netflix, etc.

> qui achètent ensuite des éléments dans ces apps gratuits
> revient à créer un store dans le store.

Non.
Cela revient a trouver dans un magasin un produit X gratuit et qu'une fois de retour chez soit le consommateur voit une offre d'achat d'un produit complémentaire pour X, qui est distribué en direct par le fabricant du produit X.

Ou un supermarché qui propose l'achat un numéro d'un journal ou magazine, mais qu'une fois de retour chez vous vous pouvez découvrir l'offre d'abonnement dans les premières pages et vous abonnez en direct à l'éditeur du journal.

Rien n'oblige Apple à distribuer gratuitement des apps iOS gratuites.
Mais prétendre le faire alors qu'en fait c'est 30% de vos recettes complémentaires sur quelque chose qu'elle ne distribue pourtant pas par elle même, non.

avatar MartyNick | 

@byte_order

Mon analogie portait pour Fortnite et les distributeurs physiques. Il ne s’agit pas d’abonnement d’ailleurs en cas d’abonnement la com d’Apple serait tombé à 15%.
Par ailleurs, pour reprendre votre analogie, c’est avoir un journal, où on a que les résumés d’article puisque dans la version gratuite de Fortnite, il n’y a pas tous les modes disponibles.
Il y a bien un store intraFortnite pour débloquer ces éléments.
Si vous voulez parler de la relation d’interdépendance entre Apple et les devs, l’un a besoin d’avoir pléthore d’apps pour garder ses users et les autres d’’une base minimale d’users accessibles, il faudrait comparer à une Galeries Lafayette ou unibail rodamco Westfield et là encore rien n’est gratuit.
Malgré des concessions sur certaines charges aux enseignes les plus populaires, elles payent le loyer en fonction de la surface occupée

avatar byte_order | 

@MartyNick
> Il ne s’agit pas d’abonnement d’ailleurs en cas d’abonnement la com d’Apple serait
> tombé à 15%.

A partir de la seconde année.

> c’est avoir un journal, où on a que les résumés d’article puisque dans la version
> gratuite de Fortnite

Pas du tout. Fortnite est parfaitement jouable sans acheter quoi que ce soit.
Les skins ne sont que des thèmes graphiques, rien d'autres.
C'est donc plutôt comme un journal gratuit dont la version payante propose une autre police de texte, de couleurs de décoration, une autre mise en page des articles, mais le contenu brut, les articles, est bien le même.

> Si vous voulez parler de la relation d’interdépendance entre Apple et les devs,
> l’un a besoin d’avoir pléthore d’apps pour garder ses users et les autres
> d’’une base minimale d’users accessibles

Oui.
Et dans le cas de Fortnite, cette base minimal était *déjà* largement atteinte bien avant que la version sur iOS soit disponible, et la distribution par plateforme des usages de Fortnite le démontre depuis le début. Epic n'avait pas besoin d'Apple pour créer cette base initiale, tandis que Apple était ravi que Fortnite devienne jouable également depuis l'iPhone.

C'est d'ailleurs pour cela que Apple a invité Epic Games à présenter Fortnite sur iOS lors de sa keynote, tandis que Apple n'a jamais été convié par Epic Games à venir présenter l'iPhone aux joueurs de Fortnite...

> Malgré des concessions sur certaines charges aux enseignes les plus populaires,
> elles payent le loyer en fonction de la surface occupée

Et la place occupée par l'app AppStore multipliée par des centaines de millions d'iPhones n'appartenant pas à Apple sur laquelle est présente en tant que pas de porte commercial, cela représente quoi comme surface à votre avis !?
Le loyer pour Apple est où ???

avatar MartyNick | 

@byte_order

Sans season pass ou achat-in app forfaitaire, tous les modes de jeux de Fortnite ne sont pas accessibles. Renseignez vous avant de venir donner la leçon.

Quant à mon analogie, il s’agirait de la comprendre avant de commenter ce n’est pas Westfield Unibail Rodamco qui paye le loyer, non WUR construit l’ensemble immobilier et fait payer des loyers en contrepartie d’une place dans ces centres commerciaux.
Donc en l’occurrence oui Apple a bien le droit de demander un loyer.

avatar debione | 

@MartyNick:
Vous n'avez pas beaucoup joué à Fortnite.
Quand vous jouez à Fortnite, sans saison pass , vous gagnez quand même des Vbucks (la monnaie de Fortnite).
Vu que l'on s'est fait passablement de duo avec mon gamin, il se trouve que j'ai pu m'offrir sans problème le saison pass, et ce sans dépenser le moindre centime. De même que des skins, le tout sans dépenser de l'argent réel.
Et comme cette saison, les skins sont nazes, on a décidé avec mon gamin de ne pas prendre le saisonpass... Ce qui ne nous empêche nullement de jouer à tous les modes (enfin j'ai pas TOUT vérifié, mais il ne me semble pas).
Après c'est sur ps4, mais je ne pense pas qu'il en soit différent sur les autres plate-formes.
Le jeu est GRATUIT, mais vraiment.... Exactement tout comme Apex par exemple. Ce qui est payant est uniquement le cosmétique, comme expliquer par @byte-order

avatar MartyNick | 

Exactement, ce qu’Epic GS fera si ses actions permettent de se débarrasser de la concurrence…
C’est une stratégie de dumping ou d’acquisition la plus basique.
Tu arrives avec un produit d’appel gratuit ou presque pour capter le client, une fois qu’il est captif, tu le matraques sur un service dont il ne peut plus se passer.
Les commissions allant de 15 à 30% sont dans la moyenne du marché, crier aux orfraies contre Apple était un moyen de l’affaiblir pour Epic et Meta.
Désormais, ils montrent leurs vrais visages.

avatar kafy28 | 

Si il y a des gens assez bête pour acheter des slips virtuels sur Meta, la fin de l’humanité est déjà là.

avatar N01R | 

@kafy28

Malheureusement c’est déjà le cas … 😿

avatar ysengrain | 

Ou comment aligner des articles sur quelque chose qui est totalement vide de sens… Sinon commercial bien sûr

avatar abalem | 

@ysengrain

Et attends, c’est même que le début ! 🥳

avatar hirtrey | 

@ysengrain

Il fait respecter le quota d’article/jour !

avatar CorbeilleNews | 

Du charabia quand on ne connais et n’utilise pas tout ces "services"

🤣🤣🤣

avatar Paquito06 | 

50% c’est du delire, faut voir si les createurs vont suivre, ou si Meta va revenir dans le mon reel avec un taux de l’ordre de 30% (comme pour Oculus, ou Apple). 🤯

avatar Tibimac | 

Ils sont vraiment complètement cons, hypocrite etc... 🤦‍♂️

avatar Dziga_Vertox | 

Metabouse

avatar debione | 

Il est fort possible que le DMA s'en mêle...
Même si quand on lit Macg, t'as l'impression que c'est un truc anti-Apple, Apple n'est qu'une des multiples cibles qui abusent et sur abusent de leurs positions. Meta n'y échapera pas...

Qui est pour le DMA? Histoire de remettre FB un peu à l'ordre?

avatar shad30 | 

C’est l’heure de la bagarre

avatar oomu | 

deux tords ne font pas un droit.

avatar debione | 

@oomu:
Et deux torts, font le droit?

avatar Insomnia | 

J’adore Apple qui critique la commission, alors que c’est les premiers à se gaver depuis des années et qu’on me parle pas que peta prends plus.

avatar AlexG | 

J’ai l’impression que les commentaires ressemblent de plus en plus à Twitter : mépris, jugements, émotions négatives, … plutôt que analyse éclairée et constructive. Je pense que je vais y retourner de moins en moins, et je suis sûr que je ne suis pas le seul à penser ça.

avatar mesha76 | 

Tiens c’est marrant Apple qui s’offusque que Meta prend 50% quand Apple prend 50% pour l’édition de livre numérique sans que bizarrement ça les dérange…
Cherchez l’erreur 🙄

CONNEXION UTILISATEUR