Le plan de l'UE de lutte contre la pédopornographie inquiète les experts en cybersécurité

Stéphane Moussie |

Ça n'a pas loupé. Le projet de lutte contre la pédopornographie en ligne présenté le 11 mai par la Commission européenne suscite une vive opposition de la part des experts en cybersécurité et des défenseurs des libertés numériques.

Image Nenad Stojkovic (CC BY)

L'une des mesures phares du projet est une nouvelle obligation de détection de contenus répréhensibles pour les propriétaires des messageries, telles que WhatsApp, iMessage et Messenger. Quand les entreprises recevront une « injonction de détection » de la part d'une autorité nationale, elles devront scanner les messages des utilisateurs concernés à la recherche d'éventuelles images pédopornographiques ou de tout autre contenu relatif à des fins de sollicitation d'enfants.

Bien que la Commission européenne prévoit que ces injonctions soient limitées dans le temps et qu'elle laisse aux propriétaires des messageries le choix des technologies pour la détection, le plan est critiqué vertement par l'Electronic Frontier Foundation, qui y voit un « système de surveillance massive » en puissance. « Les nouvelles demandes de la Commission exigeraient un accès aux messages privés non chiffrés des utilisateurs. […] La nouvelle proposition législative brasse trop large, est non proportionnée et porte atteinte à la vie privée et à la sécurité de chacun », déclare l'association de protection des libertés numériques.

Matthew Green, professeur en cryptographie à l'université Johns-Hopkins, qualifie carrément le projet « de document le plus terrifiant [qu'il ait] jamais vu. » Sa récrimination la plus importante porte sur le fait que l'UE ne prévoit pas seulement de faire détecter des images pédopornographiques, mais aussi des sollicitations d'enfants (« pédopiégeage »). Il anticipe la mise en place d'algorithmes qui devraient lire les messages pour trouver d'éventuels traquenards visant des enfants dans les conversations menées. Autrement dit, ce serait le chiffrement de bout en bout des messages qui serait menacé, même si l'UE soutient l'inverse.

Le projet de la Commission diffère du système anti-pédopornographie qu'Apple avait envisagé l'année dernière : Apple prévoyait de scanner la photothèque iCloud de ses utilisateurs à la recherche de photos d'abus sexuels d'enfants déjà connues, ce qui limitait les possibilités de faux positifs. Face aux inquiétudes sur la confidentialité des données privées des utilisateurs, Apple a reporté sine die ce système.

La mise en œuvre du plan de l'Union européenne n'est pas pour tout de suite. Il doit passer par tout le parcours législatif habituel, durant lequel il peut être amendé.


avatar romgiotti | 

Quand l'Europe censure les antivax. Les GAFA collaborent à cœur joie. Quand l'Europe veut surveiller et tracker les pédophiles. Les GAFA s'insurgent et prônent la liberté de chacun !

avatar koko256 | 

@romgiotti

Normal. Censurer ne touche pas la sphère privée.

avatar marc_os | 

@ romgiotti

> Quand l'Europe censure les antivax.

Tu dois être ravis, en Corée du Nord, personne n'est vacciné.
Et l'hécatombe est sur le point de démarrer, le COVID ayant fini par y arriver - comment aurait-il pu en être autrement ?
https://www.huffingtonpost.fr/entry/coree-du-nord-explosion-covid-craindre-pire_fr_627e2c39e4b06ce0a1b55262
https://www.lemonde.fr/international/article/2022/05/14/coree-du-nord-21-nouveaux-morts-en-pleine-epidemie-de-covid_6126044_3210.html

Et si la Chine reconfine en ce moment à grande échelle et à tour de bras, c'est pour deux raisons :
- Le taux de vaccination des personnes âgées est trop faible
- Le vaccin (non ARM) est peu efficace.
C'est donc le seul moyen d'éviter là aussi une hécatombe de personnes âgées ou "à risque".

Mais j'imagine que vous êtes pour la politique du "que le plus faible meurt, tant pis pour lui" ?
Ou alors vous êtes adepte du confinement à outrance comme en Chine et en Corée du Nord au moindre cas détecté ?

avatar Arthegor | 

Après le terrorisme, ca va être au tour de la pédopornographie de servir de faire-valoir afin de faire passer des mesures de surveillance globale.

Et le fait de dire «oui pour la protection de mes enfants» non désolé ça ne marche pas comme ça. Déjà légalement un enfant n’as pas le droit d’avoir de compte sur les principaux réseau sociaux avant 13 ans comme rappelé dans un commentaire, et ensuite aux yeux de la loi tu est responsable de ton enfant.

«Oui mais je peux pas surveiller tout ce qu’il fait» : Oui mais non

Ex: Si tu arrive à l’hopital parce que ton enfant de 13 ans c’est gravement blessé avec une scie circulaire tu ne va pas dire “non mais c’est pas ma faute je peux pas surveiller tout ce qu’il fait” tu risque d’avoir une visite de la police et d’être inculpé pour négligence. C’est pareil avec un téléphone c’est à toi parent de contrôler ce que fait ton enfant avec cet outil et non à la société de remplir ce role pour toi. Elle pourrai exiger la présence de certaines sécurité comme pour le produit ménager par exemple ( dans le cas d’un téléphone la disponibilité d’un outils de control parental par ex ) mais tout comme elle ne mettra pas une caméra au dessus des produits ménager de tous les français afin d’être sur que aucun enfant n’es en train d’essayer d’en attraper un, elle n’as pas à surveiller la communication de tous les citoyens.

«Oui mais dans la pratique c’est impossible de regarder avec qui il converse»

Aucun problème de ce coté là rien ne t’empêche d’user de ton autorité parentale pour vérifier son téléphone régulièrement, mettre en place un consol parental, c’est meme ton devoir en tant que parent d’assurer l’éducation et la sécurité de ton enfant et en théorie tu pourrai être tenu de négligence si il lui arrive un problème. L’inverse est aussi vrai si ton enfant se sert de son smartphone pour commettre des activité illégale c’est sur toi parent que la responsabilité va retomber car tu en est responsable.

Et pour finir petit aparté sur la dictature que serai l’UE.
(Préambule je ne suis pas le plus grand fan de l’UE, organisme dont on ne devrait même pas faire parti si le référendum de l’époque avait été respecté et qui nous as causé plus de problème qu’elle n’en as résolu selon moi )
L’UE ce n’est pas une dictature tout simplement car comme un commentaire l’as très bien expliqué ci-dessus une dictature est un régime politique qui obéis à des critères dont une concentration des pouvoirs et à ma connaissance ce n’est pas le cas de l’UE. D’ailleurs autre petit aparté mais le terme dictature et démocratie ne sont pas des termes péjoratif ou mélioratif. Ils désignent juste un système politique et l’un come l’autre peuvent très bien aboutir à de très bon résultat tout comme des catastrophes pour les personnes concerné.

avatar La Bulle | 

@Arthegor

"(Préambule je ne suis pas le plus grand fan de l’UE, organisme dont on ne devrait même pas faire parti si le référendum de l’époque avait été respecté et qui nous as causé plus de problème qu’elle n’en as résolu selon moi ) "

Le référendum de 2005 n’a jamais porté sur l’appartenance ou non à l’UE, mais sur la ratification du Traité formant constitution pour l’Europe, dont l’objectif était d’aller plus loin dans la démocratisation et la simplification de l’Union. L’échec de ce référendum, qui a conduit à s’asseoir sur l’option prise par l’écrasante majorité des Etats et peuples européens, a obligé les Etats à mettre en place une usine à gaz nommée Lisbonne pour pouvoir reprendre ces éléments de démocratisation, comme l’extension de la majorité qualifiée ou de la procédure législative ordinaire, élargissant le rôle du Parlement. On a aussi réussi à sauver l’initiative citoyenne européenne, qui permet à 1 million de citoyens de 7 Etats membres minimum d’exiger de la Commission européenne qu’elle lance une proposition de loi. Donc pour ceux sui sont contre le plan de l’UE, trouvez 1 million de copains dans 7 pays, et votre projet sera soumis au Parlement et au Conseil ; il ne restera plus qu’à trouver une majorité. Je crois qu’il existe des régimes politiques un peu plus difficiles à vivre, non?

avatar iPop | 

Pedocriminalité le nouveau cheval de Troie de nos gouvernements. Jusqu’à maintenant ils s’en foutaient (vraiment) maintenant c’est devenu essentiel.
Comme toujours, cela servira aussi à espionner tout le monde sous couvert de bonne intentions.

avatar DrJonesTHX | 

C’est marrant , sous prétexte de pedopornographie, on contrôle et espionne le « petit peuple » pendant que les « grands » de ce monde organise des orgies avec des enfants…

https://m.youtube.com/watch?v=c4h8tTZ9pdw

Et les gens se laisse faire sous prétexte du « j’ai rien à cacher », sans percevoir les dérives et le pouvoir de contrôle de la population… comme pour le « patriot act »
Ou bien d’autres….

C’était quand la dernière période de liberté individuelle de(s)l’homme(s) ??? 68? Les 30 glorieuses ? Posez vous les bonnes questions …

A qui profite le crime, et qui est (encore) derrière tout ça…

avatar IceWizard | 

@DrJonesTHX

« C’était quand la dernière période de liberté individuelle de(s)l’homme(s) ??? 68? Les 30 glorieuses ? « 

L’Eden, il y a 6.437 ans, à 7h35 du matin !

« A qui profite le crime, et qui est (encore) derrière tout ça… »

Les reptiliens de la terre creuse. C’est toujours les reptiliens les responsables !

avatar IceWizard | 

@DrJonesTHX

« pendant que les « grands » de ce monde organise des orgies avec des enfants… « 

Tes parents n’ont jamais osé le dire, mais ton « aventure » à 3 ans, c’était avec 8 dockers portant des masques de Reagan.

avatar cosmoboy34 | 

@IceWizard

🤣🤣🤣

avatar gequil | 

Et une réglementation de plus. Je me répète mais sous des prétextes tout à fait justifiables on flique et contraint tout le temps. On se rapproche de la Chine. 😏

avatar daye4 | 

Ça commence par détecter les images pour la bonne cause et après on connaîtra vos opinions politiques, histoire de savoir si vous êtes un bon ou un mauvais citoyens

avatar debione | 

Ah tiens, c'est pas pour nous protéger des méchants terroristes cette fois....

Pages

CONNEXION UTILISATEUR