La 5G est-elle dangereuse ?

Anthony Nelzin-Santos |

C’est le printemps de la 5G : les antennes bourgeonnent et les pétitions fleurissent. Les premières contestations accompagnent les premiers réseaux, sans toutefois parvenir à faire mouche, faute d'arguments bien probants. Si les articles et les mouvements des « anti-ondes » ne manquent pas d'intérêt, ils jouent sur les peurs en ignorant la réalité de la recherche scientifique, loin de la vérité qu'ils prétendent incarner. Pour y voir plus clair, voici quelques éléments de réflexion.


Tags
#5G
avatar armandgz123 | 

@toto_tutute

C’est bon, c’est bon..

avatar Arkos | 

@corben

exactement, sans oublier les micros ondes !!

avatar frankm | 

@corben

Et d’ailleurs la 5G sera au début dangereuse pour notre porte-monnaie avec un option exclusive !

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

Se servir de l'excuse "il y a pire ailleurs" est pénible, dès que l'on lance un débat, on arrive toujours à y échapper "c est pas grave, il ya des guerres et la faim dans le monde, c'est plus important"

Cela ne répond en rien au sujet initial

avatar Weldon | 

@corben

T’as raison, dormons la tête dans le micro-onde :)

avatar Armand07 | 

Costaud, l'article ! Drôle d'époque ...
"On voit pourtant des militants anti-ondes faire bronzette sans crème solaire et passer des radios après une fracture." Et ils n'ont pas de portables ??? Le ridicule ne tue pas.

avatar PierreBondurant | 

@Armand07

Comme on voit des militants contre l’utilisation des animaux dans les laboratoires de recherche prendre des médicaments.
Le manque de cohérence ne tue pas non plus
(heureusement d’ailleurs!)

avatar jean_claude_duss | 

@PierreBondurant

Ils militent peut être pour que les médicaments soient testés autrement non ? Pas contre l’interdiction des médicaments

avatar IceWizard | 

@jean_claude_duss
"Ils militent peut être pour que les médicaments soient testés autrement non ? Pas contre l’interdiction des médicaments"

Absolument, ils militent notamment pour que les tests se fassent sur des cultures cellulaires, en remplacement des animaux vivants pouvant éprouver de la douleur. Bon, ce n'est pas très efficace pour le moment, mais on finira bien par trouver des alternatives viables.

avatar PierreBondurant | 

@IceWizard

C’est ca le problème, il n’y a pas d’alternatives pour le moment.
Donc les souris et les rats vont encore “contribuer” à la science un bon moment...

avatar jazz678 | 

@IceWizard

« Absolument, ils militent notamment pour que les tests se fassent sur des cultures cellulaires, en remplacement des animaux vivants pouvant éprouver de la douleur. Bon, ce n'est pas très efficace pour le moment, mais on finira bien par trouver des alternatives viables. »

Les scientifiques de sont posé ces questions il y a bien longtemps.
Entre l’identification d’une molécule et son arrivée sur le marché sous forme de médicament il peut s’écouler 10-15 ans, voire plus.
Pendant ce temps elle passe par la recherche fondamentale, appliquée), la recherche pré-clinique (animal) et enfin la recherche clinique (homme).
Et l’une des étapes ne peut se substituer à l’autre puisque d’abord elles n’ont pas les mêmes objectifs :
- Recherche fondamentale = acquérir des connaissances sans application identifiée
- recherche appliquée = idem application identifiée
- recherche pré-clinique = évaluation chez le vivant non-humain
- recherche clinique = évaluation chez l’humain

...ensuite parce que l’objectif est d’arriver chez l’homme avec un candidat médicament sur lequel on a accumulé le plus de connaissances possibles de manière à lui faire prendre le moins de risque tout en restant efficace. En clair vaut mieux faire prendre certains risques à l’animal qu’à l’homme.

Pour l’instant il n’y a pas d’autre solution.
Sauter une des étapes mettrait l’être humain (qui reste encore le meilleur modèle pour tester un médicament à usage humain) encore plus en danger qu’actuellement

avatar pagaupa | 

@Armand07

Quel sens de l’observation et du jugement...

avatar pocketalex | 

@armand

« Et ils n’ont pas de portables »

Dans ma boite, j’ai une employée qui m’a chiée une pendule parceque la borne wifi était pas loin de son bureau, et comme c’est un modèle avec les antennes extérieures, donc qui ressemble a une araignée, ben forcément c’est un truc nocif et dangereux qui va lui refiler un cancer...

J’ai eu beau lui expliquer que la dangerosité des ondes est liée a leur puissance, et que la puissance des ondes d’une borne wifi est infiniment inférieure a celles du GSM et que la borne est a 2/3 m de son bureau alors qu’elle passe beaucoup de ses journées a utiliser son smartphone dans ses mains, et donc qu’elle manipule un truc nocif pres du corps en se plaignant d’un truc infiniment moins nocif et qui est a 2/3m (la puissance des ondes decroit au carré de la distance.... donc tres vite), mais non, j’a Du au final deplacer la borne a l’autrE bout de la pièce pour eviter le scandale

Bref, c’est pas gagné...

avatar Bigdidou | 

@pocketalex

« non, j’a Du au final deplacer la borne a l’autrE bout de la pièce pour eviter le scandale »

Je crois que dans le même ordre d’idée il y a toute une stratégie de camouflage des bornes téléphonique, allant jusqu’aux faux arbres ou des trucs comme ça.
Faudrai,que je retrouve l’article.

avatar Aimable | 

Éternel débat stérile. « « La » wifi c’est dangereux pour le cerveau (oui c’est féminin semble t’il) les Fréquences sont les même que le four à micro ondes et c’est la fréquence de résonance de l’eau, notre cerveau est composé essentiellement d’eau, gnagnagna. Surtout on ne veut pas de réseau wifi dans l’école, pour nos enfants vous comprenez... »
J’en passe est des meilleures. Pas de wifi à l’école, mais une box adsl a la maison qui diffuse plusieurs SSID sur plusieurs canaux sans vergogne et si elle vient à tomber en panne c’est une catastrophe. Un four à micro ondes est essentiel dans une cuisine mais on ne s’inquiète pas de son étanchéité, surtout dans les tarifs ou on les trouve dans le commerce.
Et puis, pendant des années, le poste de tv, (celui en ampoule de verre, vous vous rappelez?) émettait plus de rayonnement électromagnétique que votre gsm.
Il y a des personnes qui sont electrosensibles, c’est un fait avéré, de là à ce que leur cerveau fonde dans le rayonnement d’une BTS téléphonique il y’a du chemin.
Il y a plus de risque à perdre son cerveau en regardant les programmes TV de TF1 NRJ12 ou BFM (pour ne citer que ceux la) ?
Alors il faut relativiser un peu.

avatar Bigdidou | 

@Aimable

« Il y a des personnes qui sont electrosensibles, c’est un fait avéré »

C’est un peu plus compliqué que ça ;)
C’est une vraie pathologie, les gens souffrent, mais tout semble indiquer qu’il s’agit d’un trouble psychiatrique (de prise en charge extrêmement difficile).

avatar Kimaero | 

@Aimable

Des études ont été réalisées sur de nombreux patients « électrosensibles » pour en déterminer les causes et les symptômes.

Notamment l’une d’entre elle qui consistait à mettre le patient dans une salle blanche (sans onde), et de décomposer le test en plusieurs phases pendant certaines desquelles le patient était baigné d’ondes de fréquences différentes. Pendant d’autres phases aucune onde n’était produite.
À la fin de chaque phase, il était demandé au patient s’il avait ressenti des symptômes.
Ce test avait été reproduit sur des dizaines de patients electro-sensibles.

La conclusion de cette étude : il n’y a aucun lien entre les ondes et les symptômes ressentis.
Les patients pouvaient se plaindre de maux de tête intenses pendant une phase blanche, et se sentir parfaitement bien pendant une phase avec des ondes.
Les résultats ont montré que la notification des symptômes relevait du hasard.

Dans la réalité des faits, l’électrosensibilité n’est pas « non-reconnue par la science » comme les associations tentent de faire entendre.
C’est une pathologie reconnue... en psychiatrie, puisqu’elle fait partie des troubles somatoformes (ex-psychosomatiques), dont l’association avec des troubles psychiatriques et psychologiques a pour le coup été démontrée de nombreuses fois.

Dans les autres troubles somatoformes on retrouve la fibromyalgie, le syndrome de l’intestin irritable, la « maladie de Lyme » chronique, la spasmophilie...
Tout ça se traite avec des thérapies et/ou des antidépresseurs.

Voilà c’était la minute psychiatrie.

avatar charlie105 | 

@Kimaero

Pour la spasmophilie par exemple, les gens qui font une crise ne l’associent pas à une cause particulière (c’est probablement une cause supplémentaire de souffrance que de ne pas savoir qu’est-ce qui peut déclencher ces crises); je me demande qu’est-ce qui fait croire aux personnes « electrosensibles » que ce sont les ondes qui soient la cause de leur mal…

avatar Mathieu_rc | 

@Kimaero

Mais certains troubles ont été repéré avant l’accusation des ondes donc il peut quand même y avoir une réelle source de problème mais un mauvais coupable désigné

avatar Kimaero | 

@Mathieu_rc

Exactement !

Pour les patients qui consultent pour se genre de pathologies on retrouve fréquemment un facteur déclencheur : période de stress intense, deuil, rupture, décompensation d’un trouble psychiatrique, arrêt de traitement, prise de toxiques...

Désigner une cause tierce responsable est un moyen de défense psychologique qui permet de se décharger d’une part de souffrance, et de lui donner un sens en la transformant en un « combat d’intérêt publique » dans sa vie de tous les jours.

avatar sowe | 
avatar Aimable | 

@sowe

Ah ça c’est génial merci! ?

avatar lepoulpebaleine | 

@Aimable

Le mec a acheté le nom de domaine ??

avatar dexter | 

@Aimable

C’est LE Wi-Fi d’après le Larousse. Nom masculin invariable.

Je ne sais pas ce qui pousse certains à l’écrire au féminin subitement depuis quelques années, comme la hifi.

avatar armandgz123 | 

@dexter

Tout simplement car il y a souvent écrit « la connexion wifi »

avatar Bigdidou | 

« Attendez de découvrir les dangers de la lumière ! »

Euh, je comprends l’idée de la blague, mais précisément, c’est vachement dangereux, la lumière. Enfin, certaines longueurs d’ondes.
Donc, je suis pas certain que tu me rassures beaucoup, là ;)

Bon, tant que c’est un nutrithérapeute (mes préférés, ce sont les crudivores, je me demande toujours quand ils passeront aux cailloux) qui me dit que c’est dangereux, je panique pas.
Même, je suis plutôt rassuré.

avatar Link1993 | 

@Bigdidou

Bah, ça tape surtout sur la lumière bleu à très forte puissance que la rétine n'aime pas trop... mais bon, aux quantités qu'émet le soleil, y'a pas de risques, et les écrans sont moins puissant.

Et sinon, regarder le soleil (de la lumière visible), c'est toujours dangereux quoi qu'il arrive ! ?

avatar Bigdidou | 

@Link1993

Oui, enfin, on va pas partir sur un débat à ce propos, mais jusqu’à preuve du contraire, les UV, ça reste pas mal dangereux, et ça fait partie de la lumière.

avatar Link1993 | 

@Bigdidou

Ah, mais je n'ai fais que préciser ! ?

avatar YAZombie | 

@Bigdidou, "je me demande toujours quand ils passeront aux cailloux":
?️
Vu l'amour immodéré de MacG et ses avatars pour ce monument, je pense que ça s'impose:
https://youtu.be/i4QPLeniSQQ?t=73

avatar Bigdidou | 

@YAZombie

Eh bien, je l’ai jamais vu.
Mais ça à l’air hyper actuel, finalement ;)

avatar JLG01 | 

@Bigdidou

???

avatar Link1993 | 

Wouahou MacG ! Après un article très très moyen de Mickael il y a quelques semaines, celui ci est........ parfait ! ?

C'est factuel, c'est affirmatif, on se mets pas à citer les deux camps stupidement sans faire la part des choses, c'est bien expliqué...

Bref, par-fait !

Si je devais avoir une critique, l'article garde un peu le côté doute de la méthode scientifique. Le grand public ayant un peu du mal avec ce concept, je pense que vous auriez pu expliquer plus en détail pourquoi il y a ces doutes :) (en l'occurrence, on a repéré un truc, mais trop peu quantifiable, sur une exposition très importante)

Mais c'est du pinaillage ^^

Je vous l'avais conseillé à Mickael, mais apparement il n'a pas fait la démarche, mais pour vos articles scientifiques si vous en faites d'autres, pensez à contacter le café des sciences si vous voulez vous faire relire ^^
C'est eux qui relisent entre autre E-Penser, Dr Nozman, et d'autres articles écrits ^^

[edit] : Et je suis pour l'instant assez surpris des commentaires aussi, où pour l'instant, aucun complotiste ou doutant des scientifiques ne soit encore passé par la... :)

avatar Mathieu_rc | 

@Link1993

Vous mettez un peu rapidement les gens dans des cases, mais tout le monde n’est pas soit complotiste soit pro-ondes. J’étais plustôt dans le cas qui touche la majorité des personnes à mon avis, c’est à dire que je n’avais aucune connaissance dans le domaine.

Je n’étais donc pas convaincu par le premier article de Mickael, on a d’ailleurs pu voir la divergence des avis dans l’espace commentaire.

Mais ici l’article est bien mené les chiffres sont là avec les sources et un argumentaire bien fondé donc même pour moi qui ne possède pas de connaissances particulières je m’y retrouve facilement.

avatar Link1993 | 

@Mathieu_rc

Quand je vois passer certaines remarques, oui... Et ils sont repérables par l'utilisation d'affirmations gratuites que ces gens font.

Mais quand j'ai fais mon Edit, ça n'était pas le cas. Il y avait des questionnements, des gens (comme vous) qui ne s'y connaissent pas qui remerciaient, et c'est parfait ! Des articles comme celui ci sont exactement ce qu'il, faut pour répondre aux interrogations de la majorité des gens.

En fait, c'est les commentaires de personnes lançant des affirmations non fondées qui me posent problème, car les gens non informés vont commencer à se mettre à douter, sans aller vérifier derrière la véracité, et ça va rester. On a l'exemple ici avec les ondes (mais ce n'est pas encore trop développé), on l'a définitivement avec les pesticides au point que des chaînes nationales et grands journaux racontent n'importe quoi, et à peu près tous les autres grands sujets polémiques en ce moment, à défaut d'en avoir des vrais et fondé ( et pas médiatisés :/ )

avatar Hideyasu | 

@Link1993

La où je veux en venir, c’est que ce n’est pas parce qu’à l’instant T on peut dire que ce n’est pas nocif, que ça ne l’est pas.
Je parle de manière général pas forcément du cas des ondes, mais surtout dans l’alimentaire.

En gros faut pas croire tout ce qu’il se dit, on a bien eu des milliers d’études nous disant que le glygly c’était cool.

avatar Link1993 | 

@Hideyasu

En effet, il est possible de découvrir quelque chose derrière. Mais à partir d'une certaine quantité de recherche, on peut commencer à avoir une idée.

Heu........ le glyphosate est toujours inoffensif pour l'humain dans les quantités utilisées. La seule étude qui indique le contraire, est une analyse de danger, pas de risque.

Toutes tes réponses sur les études en santé ici (avec comme exemple, le glyphosate):

https://youtu.be/P8OcEwKtKZk

avatar pocketalex | 

@link1993

Aujourd’hui on a d’un côté des médias qui ne relaient qu’une partie des informations, font dans le sensationnel, et racontent pas mal de conneries, sans compter qu’ils appartiennent pour 95% a des milliardaires

Et de l’autres les réseaux sociaux ou le complotisme est a son apogée, et ou les buzz s’enchainent alimentés par des mensonges et des fake news, et ou le moindre événement est remis en cause, meme des faits établis

C’est un peu flippant....

avatar sensass | 

Sérieusement ? Il n'y a aucune objectivité dans l'article, un parti pris clairement. Tout en ironisant (les titres avec ces points d'exclamations, la lumière est nocive, etc).
Que Mickael fasse son travail de journaliste correctement (exposition des faits et objectivité) sans se prendre pour un expert ou un diplômé expert en la matière.

avatar Link1993 | 

@sensass

C'était justement la critique... une lecture trop rapide de mon commentaire ? ?

Contrairement à l'article de Mickael, celui d'Anthony est très bien !

avatar cypr-42 | 

Très intéressant ! J’ai attendais un tel article depuis longtemps. Je prends des précautions depuis que je possède un téléphone, je l’éteins toutes les nuits, tout comme ma box internet (qui se trouve au pied de mon lit).

avatar victoireviclaux | 

Intéressant et intrigant

avatar gillesb14 | 

Les expériences sérieuses sur l’electrosensibilite ont plutôt conclut à un effet placebo inversé. A savoir qu’un personne ‘:electro sensible ‘ dit ressentir des effets à côté Daune box dont les émissions ont été coupés mais le voyant indique le contraire, par contre dit ne rien ressentir en montagne dans un lieu ‘vierge’ mais ou un émetteur portatif dissimulé émettant à pleine puissance avait été mis en service.
On est plutôt face à un problème psychologique qu’à une réalité physiologique et les problématiques de symptomisation sur des ressentis n’est pas à négliger car les personnes souffrent réellement mais les ‘causes’ ne sont pas celles dénoncées. Aucun rationalisme ne permettant par ailleurs de résoudre le problème de ces personnes.

Pour le reste les ondes millimétriques ont une pénétration très faible de l’ordre de quelque dixièmes de mm dans la peau mais sont arrêtées par beaucoup d’autres matériaux dont les textiles. Donc sauf à être nu toute l’année ce qui sous nos latitudes est assez peu courant, l’exposition est définitivement minimale !

Mais comme d’habitude la bêtise et l’ignorance crasse combinées aux réseaux sociaux permet d’indigner un maximum d’imbéciles !

avatar Lu Canneberges | 

Merci pour cet article apparement bien fouillé que je vais lire avec plaisir en ce beau dimanche, c’est ça qu’on vient chercher ici ! :)

avatar IPICH | 

Non puisque les oiseaux sont pas morts?‍♂️

avatar IPICH | 

Il est idiot de parler de dangerosité uniquement avec les décès.
Les dégradations sur les générations on y pense pas assez.

avatar YAZombie | 

On n'y pense pas assez parce que ça n'a aucun sens. En tout cas pas comme tu le présentes. On parle du vivant: pour qu'il y ait dégradations sur plusieurs générations il faut qu'il y ait dégradation sur la succession des générations, y compris l'actuelle, et plus particulièrement des effets sur les gonades. Peut-être la tienne est-elle différente mais en principe l'anatomie humaine protège les gonades soit profondément à l'intérieur du corps donc fort loin des capacités de pénétration des ondes dont il est question, soit au travers d'une poche de peau qui dans des conditions normales devrait avoir les mêmes vertus.
Maintenant si tu passes ton temps ton smartphones collé à tes roubignoles (je ne parle même pas des ovaires pour des raisons évidentes) c'est plutôt à toi de te poser des questions…
Après bien sûr, peut-être que pour toi les ondes non-ionisantes sont de la magie…

On remarquera d'ailleurs que tout ce qui fait la modernité technologique que tant de personnes troublées semblent considérer comme les Cavaliers de l'Apocalypse, n'a curieusement pas empêché une raréfaction extraordinaire des maladies infectieuses (malgré la résurgence scandaleuse voire criminelle à ce stade, d'affections extrêmement dangereuses comme la rougeole) que les jeunes ne peuvent peut-être pas percevoir (quand on a connu des victimes de la polyo on a une autre perspective), et une augmentation constante de l'espérance de vie… Finalement ça ne doit pas être si mal.

avatar Bigdidou | 

@YAZombie

« n'a curieusement pas empêché une raréfaction extraordinaire des maladies infectieuses »

C’est une vision très optimiste et occidentale des choses ;)
Accessoirement on est en train de s’apercevoir à quel point on s’est foutu dans une impasse en faisant n’importe quoi avec les antibiotiques. Donc, se poser des questions, même qui paraissent bêtes, avant de faire les choses, je suis pas certain que ce soit condamnable.
Surtout, je vois pas trop le rapport avec ondes ;)

avatar YAZombie | 

@ Bigdidou, "C’est une vision très optimiste et occidentale des choses ;)"
Pas vraiment: il se trouve que ces moyens ont été mis à disposition dans les pays occidentaux. Si on l'avait fait de la même manière dans les pays à l'époque en développement, tu ne crois pas qu'il y aurait eu le même impact? À mon sens ce qui aura fait la distinction ce sont les moyens, pas les outils.

"on est en train de s’apercevoir à quel point on s’est foutu dans une impasse en faisant n’importe quoi avec les antibiotiques"
On est totalement d'accord. Mais comme pour les intrants (mon commentaire quelque part ci-dessous), c'est l'usage qui est en cause, pas les outils. Je crois me souvenir des premières sonnettes d'alarme sur le sujet au début des années 90, il a fallu du temps pour que les pouvoirs publics prennent le mors aux dents, et malheureusement nous sommes dépendants d'autres pays qui n'ont pas nécessairement fait le même travail.

"Donc, se poser des questions, même qui paraissent bêtes, avant de faire les choses, je suis pas certain que ce soit condamnable"
Je sursaute toujours quand je lis un commentaire qui me semble aussi assertif qu'il est le reflet d'un manque de connaissances. C'est mal et je me tance, mais je suis le résultat d'une éducation française classique (donc terriblement répressive) que je critique sans arriver toujours à en dépasser les effets. Bon, j'ai l'excuse de l'âge ?️

"Surtout, je vois pas trop le rapport avec ondes ;)"
Comme je l'ai pourtant dit, les ondes ne sont qu'un avatar de la modernité. Et à mon sens c'est de ça que les gens qui croient en des sornettes font le procès, même inconsciemment.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR