Test de la Mini-chaîne MCI-200 de Lenco

Sylvain ALLAIN |

Succès oblige, et malgré un net ralentissement des ventes (lire : Le Mac s’en sort, pas l’iPod ?), l’iPod demeure le baladeur numérique de référence au point que de nombreux fabricants de Hi-Fi, traditionnellement spécialisés dans l’acoustique grand public (Home Cinema, chaînes Hifi, mini chaines, etc.) tels que JVC, Philips, Sony et bien d’autres, se sont lancés à leur tour, il y a quelque années déjà, dans la création de produits destinés aux utilisateurs d’iPod.

Jusque-là rien d’étonnant, le potentiel étant considérable, si ce n’est que ledit marché est déjà bien accaparé par d’autres spécialistes, le plus souvent issus du monde informatique. Difficile alors de se tailler la part du lion quand en face Logitech, Altec Lansing (lire : Test de l’Altec Lansing T612), GEAR4, eWoo, Creative, JBL, Bose et consorts ne cessent de réinventer le concept des stations d’ancrage pour iPod, misant tour à tour sur quelques concoctions acoustiques de leur cru agrémentées de notes technologiques novatrices. Pourtant, la société (aujourd’hui belge) Lenco, relativement peu connue sur ce segment, parvient à se faire une petite place sous le soleil grâce à sa mini-chaîne Hi-Fi MCI-200. Véritable station d'accueil pour iPod, elle mise à la fois sur ses humbles qualités et sa modularité, mais aussi, et surtout sur un prix très compétitif pour séduire… Revue de détail.

Malgré une qualité de fabrication sans prétention, l’assemblage des pièces et divers éléments s’avère très propre, et la MCI-200 peut se targuer d’une esthétique certes classique, mais assez réussie.

Rien ne manque

Lorsque l’on ouvre le carton du produit, et que l’on dépose la bête pour la première fois sur le meuble auquel on la destine, on se dit : « Y a pas ! J’en ai pour mon argent…». Ca fait toujours plaisir et dans l’absolu on n’est pas loin de la vérité.

Car si le fabricant livre sa mini-chaîne avec de nombreux éléments indispensables au bon fonctionnement (antenne FM, câble auxiliaire mini-jack, câbles d’enceintes) dont une très esthétique télécommande regroupant toutes les fonctions y compris de programmation, il y associe aussi un ensemble de huit adaptateurs pour les possesseurs d’iPod.

Pratique, le câble mini-jack (36,5 cm) fourni en standard permet de relier la MCI-200 à tout autre source audio. On l’aurait souhaité seulement un peu plus long. En revanche la télécommande, très complète, se distingue par ses lignes et un design épuré de très bon goût.

Ce qui aujourd’hui peut sembler inutile sauf si l’on est dépositaire de l’un des tout premiers modèles d’iPod commercialisés. Et de ce côté, Lenco marque des points. Il n’est, hélas, pas rare de voir une station d’accueil amputée d’un de ces petits objets pourtant cruciaux à l’usage et qu’Apple n’hésite pas à vendre à un tarif excessif, selon nous, de 9 euros par lot de trois. Et encore faut-il trouver le bon…

Lenco commercialise sa station d’accueil avec huit adaptateurs dont un pour iPod mini souvent oublié par les fabricants sur ce genre de produit.

Seul, un petit chiffon manque réellement à l’appel pour effacer les quelques traces de doigts qui auront pu être faites lors de l’installation. Une arme indispensable pour la MCI-200 à l’aspect majoritairement brillant.

Rien ne manque, excepté un petit chiffon, incontournable, si l’on veut éliminer particules et traces de doigt, même si ici le dock est ceinturé de gomme réfractaire seulement à la poussière et non à l’humidité.

Sous des airs de rien

Lignes noires épurées sans fioriture, imposante avec ses volumes quadratiques à la limite cubiques pour la platine, la MCI-200 se fait discrète. Même son écran LCD qui s’illumine de bleu sous tension, et qui est habillé par les touches de commandes ainsi que par le lecteur de SD Card et le port USB 2.0 (situés juste en dessous), reste sobre. L’aspect aluminium brossé des touches de lecture (nous avons affaire ici à de la peinture) contribue à renforcer cet effet d’austérité volontaire. Mais sous des airs de mine de rien, se cache un ensemble audio au tempérament enlevé qui ne demande qu’à s’exprimer malgré une puissance modérée de 10 Watts. Ce qui est vraiment peu pour un ensemble de cette dimension. Pourtant, à l’usage, cette mini-chaîne est vite devenue un compagnon idéal de nos iPod (le temps de notre test, hélas).

Testée avec différents modèles : un iPod Touch 2ème génération, et deux iPod Nano 3ème et dernière génération, la chaîne est livrée avec huit adaptateurs iPod, nous avons été agréablement surpris par ses performances acoustiques. Le produit ne laissait pas présager forcément que du bon…

L’aspect laqué et les matériaux gommés sur le pourtour se marient particulièrement bien avec l’iPod touch et son dos chromé.

Une acoustique de bon aloi

Mise sous tension, la mini-chaîne nécessite quelques paramétrages avant de pouvoir être pleinement exploitée. Après quelques réglages (Date, Heure, Alarme, Équaliseur, basses, etc.), quelques minutes suffisent, la MCI-200 est prête à l’emploi. C’est d’ailleurs l’un des points très positifs de cette station d’accueil pour iPod. Dotée de plusieurs fonctions et modes d’écoute très faciles d’accès grâce à sa touche Source que l’on retrouve sur la télécommande comme sur la platine, elle bénéficie d’une ergonomie agréable et très intuitive. Si elle n’est pas livrée avec un caisson de basses, elle distille cependant un niveau de basses suffisamment puissant pour l’assimiler à un véritable ensemble 2.1.

Mettre en place la MCI-200 ne comporte pas d’obstacles insurmontables même pour « les bras cassés ». Le code couleur des câbles audio est scrupuleusement respecté. Seul conseil préconisé : positionner l’appareil dans un lieu aéré et, si possible, sur un meuble afin d’accentuer la résonnance.

La qualité d’écoute générale de bon aloi, même si nous lui aurions préféré une puissance supérieure, remplit son office. 10 Watts sur le papier, 14 en réalité, soit 4 de plus (deux fois 7 Watts au nominal). 20 Watts auraient été vraiment appréciables. En fait, malgré des aigus trop nets, la MCI-200 s’avère assez équilibrée sur cette gamme de fréquences, mais le produit manque un tantinet de peps… Les basses, elles bien présentes, surtout lorsque l’appareil est posé sur un meuble qui accentue d’emblée l’effet caisse de résonnance, ont une tendance à étouffer légèrement les hautes fréquences malgré leur tonicité. Un phénomène qui peut être partiellement compensé par un réglage de l’équaliseur. Celui offre d’ailleurs des présélections acoustiques (Flat, Jazz, Rock, Pop, Classique) assez courantes sur ce type d’appareils. Bien évidemment, il ne faut pas non plus s’attendre à des performances tonitruantes. C’est un produit d’entrée de gamme avec tout ce que cela induit. Parfait dans une chambre d’enfant. Les vrais amateurs de musique passeront leur chemin, c’est certain. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que le produit est commercialisé à 139 €. Quand on sait qu’un iPod nano coûte la bagatelle de 149 € (pour le modèle 8 Go) et 79 € un iPod shuffle, il est alors plus aisé de relativiser le rapport qualité-prix… D’autant qu’à comparer, si l’on mettait la MCI-200 face à certains produits de puissance équivalente, mais plus petits (on pense aux appareils nomades et dans le même ordre de prix), le produit de Lenco n'a franchement pas à rougir, bien au contraire. Les volumes prenant aisément le dessus.

Compatible tout format…

Ou presque… Outre la platine CD assez conventionnelle, la MCI-200 intègre un lecteur de cartes SD, fort pratique, et un port USB 2.0 Highspeed pour des périphériques au même format. Ainsi dotée, cette mini-chaîne accepte et lit les formats audio les plus usités à savoir MP3 et WMA, exception faite du AAC, cher à Apple. Ce qui, dans un sens n’est pas vraiment pénalisant puisqu’une fois l’iPod connecté, la station d’accueil se charge de restituer la musique ou les fichiers audio stockés dans le baladeur qui sont le plus souvent en AAC justement.

Si l’on apprécie le côté pratique du format SD, surtout les possesseurs de téléphones mobiles, il n’a pas trop d’intérêt si l’on possède un iPod.

Bien évidemment, on peut trouver à redire à cette exception, mais vraiment très rares sont sur Mac les utilisateurs à sauvegarder sur des clefs USB ou des SD, de la musique en AAC. Certes, il aurait été pratique de lire des fichiers fournis par un(e) ami(ie) sur de tels supports histoire simplement de se faire une idée rapide. Lenco pense notamment aux possesseurs de GSM faisant office de baladeur MP3 qui embarquent, pour beaucoup maintenant, une Micro-SD. Et très franchement, on a plus vite fait d’écouter via l’iPod directement sur la mini chaine. Mais qui peut le plus peut le moins…, s’en priver eut été dommage. Le fabricant prouve ainsi qu’il a tenté de penser à tous les utilisateurs…

Le port USB accepte tous les médias de stockage, clés USB, disques durs y compris les lecteurs de cartes tout format (SD, Memory Stick, Compact Flash, XD Card) sur lesquels seront sauvegardés des fichiers au format MP3 ou WMA.

Programmable à souhait

Livrée avec une fort jolie télécommande (les designers de Bang & Olufsen n’ont qu’à bien se tenir) la station d’ancrage offre de nombreuses fonctionnalités de programmation. On peut ainsi mémoriser jusqu’à 20 stations de radio sur la bande FM et 10 sur la MW. Une fois les radios programmées, un icône MEM s’affiche à l’écran, pour sélection il suffit d’appuyer sur les touches RPT ou Random en fonction du type d’accès direct ou aléatoire. De même, il est possible de programmer l’une des dites stations comme réveil matin.

Comme sur beaucoup d’appareils de ce genre, l’antenne est réduite à sa plus simple expression, ici un câble multifibruns en acier. Cela n’affaiblit en rien la réception. Mais pour une meilleure qualité d’écoute de la bande FM, relier l’antenne à une masse métallique est préconisé.

Dans le même registre, on peut programmer l’appareil afin qu’il se mette en marche ou s'éteigne à des heures précises de la journée. Des fonctions qui s’étendent aussi à l’iPod, au port USB et au lecteur SD comme à la platine CD 12 cm (le slot in n’est pas compatible avec le format 8 cm). La télécommande pouvant à tout moment prendre le relais sur la platine et, de facto, sur l’iPod et les autres médias connectés à la MCI-200.

Pas sans défaut

Dans l'ensemble, la qualité de fabrication s'avère propre et l’ajustage des éléments est dans l’ensemble précis, mais reste sujette à quelques imperfections. On notera au passage un problème d’emboitement des adaptateurs iPod. Le blocage est difficile à obtenir comme si le petit cran de sûreté était mal ajusté. On regrette aussi que certaines touches, notamment vers le nez de la télécommande, soient aussi imprécises. Contacts grippés ? Idem pour la touche de volume + qui a refusé à plusieurs reprises d’augmenter le son. Nous avons d’abord pensé à un problème de piles ; nous les avons changées ; mais le souci a perduré. Défaut de fabrication propre à notre échantillon de test, ou erreur de conception, nous ne saurions dire, bien que dans se second cas, nous doutions que Lenco ait pu laissé passé un tel problème.

P05

Bel exemple pour de nombreux fabricants, Lenco fournit huit adapteurs pour la majorité des iPod commercialisés par Cupertino.

Malheureusement, ils sont difficiles à encastrer. Du moins, sur notre échantillon de test.

En résumé

Si la MCI-200 arbore un design sobre et classique, pour une station d’ancrage de cette catégorie, elle joue sur un terrain où peu de produits affichent un rapport qualité/prix aussi attractif. Bien évidemment, on peut lui reprocher de ne pas prendre charge le format AAC cher à Apple, excepté par la présence d’un iPod dans son dock. Mais n’est-ce point là le seul véritable reproche ? Son manque de puissance ne l’handicape pas réellement. Au contraire, on peut pousser un peu avant de saturer le produit, même si nous aurions aimé que les Aigus s’imposent un peu plus dans un juste équilibre avec les Basses.

Sa télécommande, parfois imprécise, permet d’accéder à tous les modes y compris celui de la programmation, pratique en réveil matin. Enfin, à 139 € TTC, on bénéficie là d’un produit simple et efficace qui conviendra parfaitement en ces temps de crise qui, s’ils malmènent nos budgets, n’allègera pas trop notre porte-monnaie et reste, surtout, très en dessous de la barre mythique des 150 euros (soit tout de même près de mille francs), ce qui n’était pas rien il y a encore quelques années…


avatar Link1993 | 
Et pas de longues ondes comme les autres :-((
avatar DDivo | 
On la trouve sur RDV à 95 euros !!!
avatar DDivo | 
...pardon, RDC !
avatar Madalvée | 
@ euroxine La majorité des stations d'encrage (ou mini chaînes HiFi récentes) disposent d'un Dock pour iPod... L'intérêt d'utiliser une clé USB est alors assez peu intéressant. D'autant que beaucoup de modèles de voitures (sur leur auto-radio) proposent en standard une entrée mini-jack... pour baladeur MP3 et/ou iPod...
avatar dem1980 | 
Je suppose que l'appareil est compatible avec le dernier iphone ? Surtout au niveau de la recharge de la batterie. C'est un point important dans ce genre de test mais je n'ai rien vu là dessus.
avatar Kierkegaard | 
Si vous branchez les "cables" ultra-fins et donc tout pourris (certes livrés avec) pour alimenter les enceintes, c'est sûr que le son doit pas terrible, mais là ça être doit pire que tout :-/ On ne le répétera jamais assez : investissez dans des câbles de liaison de qualité et n'importe quel ensemble s'en trouvera transformé ! Et même si c'est pour du mp3 ! C'est comme si vous mettiez des pneus pourris et très étroits (135 de large, type 2CV) sur n'importe quel voiture d'aujourd'hui et que vous soyez surpris de sa mauvaise tenue de route... Pffff quel gâchis !

CONNEXION UTILISATEUR