Test du nouvel iPad Wi-Fi + 4G et guide des offres 3G pour iPad

Anthony Nelzin-Santos |

120 € plus cher que l'iPad Wi-Fi, l'iPad Wi-Fi + 4G ne cumule pas les avantages : il ne sera pas compatible avec les réseaux 4G européens en cours de déploiement, et se traîne comme un boulet les « offres » des opérateurs. Il a pourtant son utilité pour un public restreint, qui ne peut se passer de sa connexion permanente. Nous vous proposons un test de ses spécificités et un guide complet des offres 3G pour iPad de tous les opérateurs.

iPad%203%203

L'iPad Wi-Fi + 4G étant une déclinaison du nouvel iPad, nous n'aborderons que ses spécificités, sans revenir sur l'écran Retina, la nouvelle batterie, ou le capteur photo. Nous vous invitons donc à lire notre test du nouvel iPad avant toute chose.


Sommaire
  1. L'iPad, avec quelques grammes de plus
  2. Incompatible 4G, mais ce n'est pas grave
  3. Orange, SFR, Bouygues, Free : toutes les offres 3G pour iPad
  4. Un iPad connecté qui tient toute la journée
  5. iPad Wi-Fi et modem, ou iPad Wi-Fi + 4G ?


L'iPad, avec quelques grammes de plus
L'iPad Wi-Fi + 4G ressemble comme deux gouttes d'eau à la version « normale », à ceci près qu'il est un peu plus lourd, 662 grammes contre 652. Cette différence, de 10 grammes, se réduit de génération en génération : elle était de 50 grammes pour l'iPad original, et de 12 grammes pour l'iPad 2. Il est désormais impossible de distinguer un modèle cellulaire d'un modèle normal sur le simple critère du poids — mais l'iPad reste une tablette lourde.

iPad%203%202

Les différences sont ailleurs, à commencer par la présence d'un logement pour la micro-SIM. Il n'a pas été amélioré par rapport à celui de l'iPad 2, et c'est bien dommage : sa localisation sur le coin supérieur gauche implique par exemple d'enlever une éventuelle Smart Cover pour le manipuler. Les bords de l'iPad étant très fins et très biseautés, il faut introduire le trombone fourni à 45° et appuyer très fort pour éjecter le tiroir. Apple ne fournit plus un trombone fait d'une seule pièce métallique, mais un fil de fer mis en forme qui peine à résister à la pression nécessaire. Le tiroir sera facile à enlever, moins à remettre, là encore du fait de l'inclinaison des bords, mais aussi de la taille de la micro-SIM. Heureusement qu'on ne doit pas le manipuler régulièrement : il est particulièrement mal conçu, chose rare pour un produit Apple.

iPad%203%201

L'autre différence est le bande de plastique noir sur la tranche supérieure, qui masque les antennes spécifiques à ce modèle : celles pour les réseaux cellulaires (GSM, UMTS et CDMA), et celle pour le GPS. Les antennes Wi-Fi et Bluetooth, comme sur le modèle Wi-Fi, sont près de la tranche inférieure. Cette bande porte le microphone : le son se diffusant différemment dans le métal et dans le plastique, le micro de la version Wi-Fi + 4G offre un rendu plus étouffé que sur la version Wi-Fi.

Incompatible 4G, mais ce n'est pas grave
Ce modèle s'appelle officiellement « Wi-Fi + 4G », un nom trompeur en France. Il est en effet équipé d'un chipset Qualcomm MDM9600, associé à une puce RF Qualcomm RTR8600 et donc théoriquement compatible avec les réseaux 2G (GSM et EDGE), 3G (UMTS/HSPA/HSPA+/DC-HSDPA et CDMA EV-DO Rev. A) et 4G (LTE). En France comme dans la plupart des pays européens néanmoins, les réseaux 4G utiliseront les bandes de fréquence des 800 et 2600 MHz, mais l'iPad n'est compatible qu'avec les bandes des 700 et des 2100 MHz. Apple est claire sur ce point : l'iPad Wi-Fi + 4G n'est compatible qu'avec les réseaux 4G LTE des États-Unis et du Canada (lire : L'iPad 3 Wi-Fi + 4G ne sera PAS compatible avec les réseaux 4G français, Batterie, 4G : les leçons du démontage du nouvel iPad et iPad Wi-Fi + 4G : Apple confirme l'incompatibilité européenne). L'iPad Wi-Fi + 4G est toutefois compatible avec les dernières évolutions de la 3G, y compris dans leur version européenne.

iPad 3G

Comme son prédécesseur, il est d'abord compatible avec la 3G+ ou HSDPA, une norme déployée partout en France ou presque : elle permet d'atteindre des débits descendants de 3,6, 7,2 ou 14,4 Mbit/s. C'est nouveau, il est aussi compatible avec la 3,75G ou HSPA+, qui permet quant à elle d'atteindre 28,1 à 42,2 Mbit/s. Cette norme est notamment déployée par Orange et SFR, sur environ 50 % du territoire, et 60 % d'ici la fin de l'année. Il supporte enfin les réseaux DC-HSDPA, qui utilisent deux canaux (duall-cell) pour en théorie atteindre 84,4 Mbit/s, un débit similaire à ceux offerts par les réseaux 4G LTE.

En théorie donc, peu importe que l'iPad Wi-Fi + 4G ne soit pas compatible avec la 4G européenne : en cours de déploiement, elle ne sera disponible commercialement qu'en 2013 avec une couverture limitée. Pendant ce temps, on pourra utiliser les réseaux 3G les plus rapides à disposition… en théorie. Avec leurs différentes offres, les opérateurs limitent en effet l'iPad à la 3G+ à 7,2 Mbit/s, au mieux à 14,4 Mbit/s. Orange va lancer ses premiers forfaits permettant d'accéder à la 3,75G, mais aucune offre spécifique à l'iPad n'a été présentée, et il faudra s'acquitter d'un supplément pour surfer plus rapidement. Frustrant.

Orange, SFR, Bouygues, Free : toutes les offres 3G pour iPad
L'occasion donc d'étudier en détail les forfaits 3G adaptés à l'iPad proposés par les opérateurs français. Un travail pénible tant leurs grilles sont inutilement complexes, volontairement opaques et tout simplement indéchiffrables.

Orange
Orange est connue pour sa bonne qualité de service, alliant bons débits et bonne stabilité du réseau. Une qualité qui a un coût, les forfaits de l'opérateur historique étant en général assez chers. L'offre iPad d'Orange est assez simple à comprendre : l'opérateur propose deux forfaits bloqués rechargeables, l'un à 100 Mo, l'autre à 1 Go. On peut choisir ces forfaits sans pour autant s'engager : si l'on décide de suspendre le forfait un mois, on peut le reprendre plus tard sans que la carte microSIM soit désactivée.


Cliquez pour agrandir.

On peut aussi choisir de s'engager, sur 12 mois avec le forfait 100 Mo, sur 12 ou 24 mois avec le forfait 1 Go. L'engagement ne permet d'obtenir une ristourne sur le montant mensuel qu'avec le forfait 1 Go, qui est aussi le seul à comporter une connexion au réseau Wi-Fi Orange, mais permet dans tous les cas d'obtenir une subvention sur le tarif de l'iPad. Acheter votre iPad chez Orange, même avec une offre sans engagement, vous permet d'économiser une quinzaine d'euros. Douze mois d'engagement valent 100 € de subvention.

Il faut dans ce cas calculer le coût global de l'iPad, avec son accès au réseau. Un iPad 16 Go avec un an de forfait 1 Go à 34 € par mois vous reviendra ainsi à 807 €, ce qui correspond à six mois de forfait offert. Un iPad 64 Go avec deux ans de forfait 1 Go à 30 € par mois vous reviendra à 1319 €, ce qui correspond à sept mois de forfait offert. Si vous êtes déjà client Orange, l'opération est plus avantageuse puisque l'opérateur vous offre 3 € de ristourne par mois sur votre forfait.

SFR
Si Orange propose donc en tout dix forfaits différents, SFR bat tous les records en proposant pas moins de 32 forfaits ! Une grille inutilement complexe, qui n'a pu être conçu avec un autre but que celui d'entraîner la confusion chez le client : face à tant d'options, il ne peut être que comme un lapin face aux phares. Comme Orange, SFR offre des remises mensuelles de 3 à 5 € à ses clients. Connu pour son réseau très rapide, le deuxième opérateur français subventionne plus fortement l'iPad, intègre la télévision dans ses offres, et propose des quotas plus élevés (250 Mo, 1 Go et 3 Go). Mais il n'est pas toujours moins cher.

SFR propose d'abord des offres carte SIM seule, qui présupposent que vous ayez acheté l'iPad chez Apple au prix fort. En contrepartie, l'abonnement mensuel est assez bas, de 8 à 10 € de moins qu'Orange. Un iPad 16 Go avec un an de forfait 1 Go revient néanmoins à 909 €, tandis que le coût total d'un iPad 64 Go avec deux ans de forfait 1 Go est de 1342 € : c'est de 50 à 100 € plus cher au total que chez Orange. Ces offres sont clairement conçues pour des gens ayant acheté un iPad Wi-Fi + 4G au prix fort, et décidant après coup de lui offrir un forfait cellulaire.


Cliquez pour agrandir.

Une comparaison plus juste est donc celle des offres incluant l'iPad. Le prix du forfait remonte alors sérieusement, au point que SFR soit parfois plus cher qu'Orange. Une stratégie assumée : SFR attire le client avec un iPad très fortement subventionné, 299 € seulement pour un modèle 16 Go. Dans ce cas de figure, un iPad 16 Go avec un an de forfait 1 Go revient à 755,90 €, 50 € de moins que chez Orange. Un iPad 64 Go avec deux ans de forfait 1 Go vous coûtera 1148 €, 150 € de moins que chez Orange.

Au total donc, SFR est moins cher qu'Orange, mais sa grille déborde de chausses-trappes tarifaires. Lorsque vous arrivez au bout de votre forfait 1 Go, il vous faut acheter des recharges 100 Mo pour continuer à surfer. Ce n'est qu'au bout de quatre recharges que SFR vous laissera enfin surfer à loisir avec un débit limité. L'offre 3 Go est la seule à être bridée et non bloquée, et la seule aussi à offrir l'accès aux réseaux 14,4 Mbit/s : elle séduira les professionnels qui dépendent d'une connexion permanente. L'offre de SFR est donc particulièrement nébuleuse, mais elle est plus flexible et globalement moins chère que celle d'Orange, notamment si vous êtes déjà client SFR sur mobile.

Free
Free est un cas un peu à part : le quatrième opérateur ne propose officiellement pas de forfait adapté aux tablettes, mais rien n'empêche d'utiliser une microSIM Free dans un iPad. Il suffit d'indiquer « free » comme point d'accès, et tout fonctionnera sans problèmes. On obtient donc un quota de 3 Go avec débit réduit au-delà pour 15,99 € si l'on est abonné Free ADSL, 19,99 € sinon, sans aucun engagement. C'est deux fois moins cher que l'offre équivalente chez SFR, qui a l'avantage d'inclure la TV et la connexion à SFR Wi-Fi.

Reste que Free ne propose aucune subvention : il faudra donc acheter l'iPad au prix fort, chez Apple. Un iPad 16 Go avec un an de forfait revient alors à 848,88 €, un peu plus cher qu'Orange. Prenez un iPad 64 Go avec deux ans de forfait, et vous débourserez en tout 1293,76 €, là encore plus cher qu'ailleurs. Vous aurez compris qu'il n'y aucun intérêt à prendre une microSIM Free spécialement pour l'iPad, mais si vous êtes client Free sur l'iPhone, vous pourrez ponctuellement mettez votre carte dans l'iPad pour une session web sans utiliser le mode modem et donc la batterie de votre téléphone.

Kits « prêt à surfer » Bouygues et SFR
Bouygues ne propose aucun forfait, et est donc le seul opérateur à rester fidèle à la vision originale d'Apple. Le choix est simple, il faut applaudir le troisième opérateur pour cela : vous achetez votre microSIM 9,90 € et vous obtenez deux jours de connexion et le droit au remboursement de la carte. Vous pouvez ensuite recharger cette carte lorsque vous en avez besoin, soit pour une journée avec un bridage du débit au-delà de 300 Mo pour 6 €, soit pour un mois avec un bridage du débit au-delà de 1,5 Go pour 29,90 €. Une offre simple, flexible et abordable qui a clairement nos faveurs.

skitched

SFR propose aussi des kits, avec une grille tout aussi complexe que celle de ses forfaits. Vous pouvez tout d'abord acheter des pass « illimité » fonctionnant l'un 24h (6 €), l'autre 48h (9 €). Vous pouvez sinon recharger non pas en temps mais en quota d'utilisation — mais un quota… limité dans le temps, comme une bonne vieille carte mobile prépayée. SFR offre ainsi le choix entre 50 Mo valables 7 jours pour 3 €, 100 Mo valables 30 jours pour 9 €, 200 Mo valables 30 jours pour 15 €, 500 Mo valables 60 jours pour 25 €, et 1 Go valable 60 jours pour 35 €. Une offre plus chère que celle de Bouygues donc, mais peut-être plus adaptée pour des besoins très ponctuels.

skitched

Dans le cas de Bouygues comme dans celui de SFR, vous pouvez recharger directement sur l'iPad, même si vous n'avez plus de forfait.

Un iPad connecté qui tient toute la journée
Ces forfaits vous permettent de surfer toute la journée, mais est-ce que votre tablette vous le permettra ? Cet iPad Wi-Fi + 4G étant d'abord et avant tout un iPad, il dispose d'une excellente autonomie. Mêmes causes, mêmes effets : la batterie 42 Wh / 11666 mAh permet à l'iPad Wi-Fi + 4G de tenir 11h15 lors de notre test de lecture vidéo. Le son et la luminosité étaient réglés à 50 %, le Wi-Fi actif mais pas connecté à un réseau et la 3G active relevant les mails toutes les quinze minutes.

autonomie

Notre test est plutôt tolérant : coupez le Wi-Fi, et la tablette tient alors 24h en lecture vidéo — la lecture vidéo n'est pas une tâche très intensive, surtout avec la luminosité à 50 %, et la 3G ne s'activant que toutes les quinze minutes ne consomme pas non plus beaucoup. En usage réel, les choses sont un peu moins idylliques : vous n'aurez en pratique pas de mal à passer une journée de huit heures à l'extérieur avec l'écran à fond et la connexion 3G sollicitée régulièrement, mais vous regarderez tout de même le niveau de batterie régulièrement à la fin de la journée.

L'iPad de troisième génération a néanmoins un nouveau talon d'Achille, son temps de recharge : il nous a fallu à nouveau plus de 7h pour recharger l'iPad Wi-Fi + 4G en veille avec la connexion cellulaire active. Comme le modèle Wi-Fi, le modèle Wi-Fi + 4G chauffe légèrement lorsqu'il est poussé dans ses derniers retranchements : il devient tiède lorsque l'on joue longuement à des jeux, sans que cette sensation soit particulièrement gênante, loin des cris d'orfraie de certains qui n'ont visiblement jamais touché un iPad de troisième génération.

photo%203

Il serait inutile voire contre-productif de fournir les résultats de tests de débits, tant ceux-ci sont variables selon l'opérateur, le moment de la journée, et la localisation. Après plusieurs essais chez deux opérateurs néanmoins, nous sommes en mesure de constater que sur une même SIM avec une même configuration, au même emplacement et à quelques minutes près, l'accroche réseau est plus lente sur iPad que sur iPhone. Un jeu de dix tests de débit dans trois lieux avec deux opérateurs semble indiquer l'iPad est aussi légèrement plus lent, mais la marge n'est que de 5 % est nous paraît donc trop faible pour être érigée en conclusion. Bref, les performances 3G de l'iPad Wi-Fi + 4G nous paraissent tout à fait à la hauteur.

L'iPad Wi-Fi + 4G est le seul modèle doté d'une puce GPS : elle offre une localisation plus précise que la triangulation cellulaire ou Wi-Fi, mais l'accroche satellitaire est tout aussi lente que sur iPhone, et la précision est ensuite un peu moins que sur le téléphone. On regrettera que FaceTime ne fonctionne toujours pas en 3G, et on rappellera à ceux qui l'ont oublié que le débit des vidéos en HTTP Live Streaming est adapté selon la connexion : en 3G, une vidéo YouTube sera par exemple fortement dégradée, au point d'être difficile à supporter, d'autant plus avec l'écran Retina.

iPad Wi-Fi et modem, ou iPad Wi-Fi + 4G ?
Répondons pour conclure à une question récurrente : vaut-il mieux acheter un iPad Wi-Fi + 4G, ou s'en tenir à l'iPad Wi-Fi quitte à utiliser le mode modem de son iPhone de manière ponctuelle ? La réponse dépendra évidemment de vos besoins, et si vous vous la posez, il y a de fortes chances que vous ne soyez pas la cible de ce produit. Pour des besoins ponctuels, oui, vous pourrez utiliser le mode modem de votre iPhone sans aucun problème avec l'iPad. Mais vous viderez alors la batterie de deux produits à la fois.

Si néanmoins vous dépendez d'une connexion permanente et que l'iPad est aujourd'hui votre outil de prédilection sur le terrain, notamment grâce à son format et sa taille, alors le modèle Wi-Fi + 4G sera sans doute celui que vous choisirez : sa connexion cellulaire intégrée sera un véritable plus. Certes, les offres des opérateurs sont complexes et souvent chères, mais certaines sont plus intéressantes que d'autres et le système si pratique des kits « prêt à surfer » survit tant bien que mal en France.

L'iPad Wi-Fi + 4G n'est pas aidé par son surcoût et par les offres des opérateurs, mais il dispose des mêmes avantages que le modèle « normal », à commencer par son superbe écran et ses performances ébouriffantes. D'autres tablettes souffrent de leur connexion cellulaire, ce n'est pas le cas de l'iPad, qui conserve une excellente autonomie, un fait qui renforce la performance d'Apple en la matière. Et c'est peut-être bien ce qui compte : l'iPad Wi-Fi + 4G est avant tout un iPad, et cela suffit à en faire un excellent appareil.


avatar Marksanders | 
Quand on a un iPhone ou un Android avec le tethering, on peut quand même se demander l'intérêt de prendre le modèle 4G quand même beaucoup plus cher !
avatar jolepabo | 
Anéfé, avec les nouvelles offres mobiles, je vois pas trop l'intérêt.
avatar Pimousseu | 
L'autre intérêt du 3G, c'est qu'il embarque une puce GPS, du coup il peut servir dans la voiture avec une app genre Navigon. L'autre chose, c'est que comme on a l'habitude en France, les opérateurs se gavent bien. J'ai travaillé 4 mois en Angleterre l'an dernier, et mon iPad 2 a servi en 3G avec 1go de données pour 5£ par mois sans engagement, tethering inclus. Vivement que Free propose un abonnement data.
avatar davmacgeneration | 
Question naïve : Avec la carte sim free Aucun moyen de se servir de l'Ipad comme téléphone Mamout ?
avatar davmacgeneration | 
@gautier_gaut Pourquoi pas :-) Et probablement te retrouveras-tu légitimement sur la liste des mauvais payeurs et arnaqueurs en herbe.
avatar tsegha | 
Que de condescendance vomitive en si peu de mots... Si le contrat est rompu, la valeur résiduelle du contrat (ainsi que d'éventuelles pénalités pour résiliation anticipative) est due au moment de la résiliation, simplement.
avatar sangoku10 | 
Je lis 24h d'autonomie il doit y avoir une erreur non !
avatar CRonoS007 | 
Vous indiquez pour orange : "Douze mois d'engagement valent 100 € de subvention". Or le 32Go est a 499 avec le forfait 1Go avec engagement 12 mois, soit 210€ de subvention non ? Sans compter les 100€ remboursé en ce moment. Ça fait donc 310€de subvention, soit quasiment la totalité du coût du forfait sur 12 mois.
avatar sangoku10 | 
Ok merci de la réponse !! Impressionnant !!!
avatar CRonoS007 | 
@Anthony : j'ai pas bien compris quand tu dis "l'ODR est incluse". Par exemple, cet aprem j'ai commandé un 32Go pour 499, avec un engagement 12 mois (31€/mois au lieu de 34€ car je suis client sosh). Je vais bénéficier sur ma 2e facture d'une ODR de 100€. C'est quand meme assez avantageux, surtout que meme en étant engagé, au bout de 6 mois on peux passer sans frais sur le forfait 100Mo a 6€/mois ... Au final tu te retrouve avec un ipad 3G + 1 an de forfait pour moins cher que le meme ipad chez apple ...
avatar davmacgeneration | 
gautier_gaut négatif : les arnaqueurs sont blacklistés sur l'ensemble des organismes de crédit :-)
avatar davmacgeneration | 
Dans l'article il est précisé que la carte sim téléphonique free fonctionne dans l'Ipad. Y a-t-il moyen de se servir de l'Ipad comme d'un (très gros) Iphone?
avatar davmacgeneration | 
@gautier_gaut La question que tu poses est intéressante :-) Tu nous informes que tu souhaites prendre un contrat que tu sais ne pas pouvoir honorer. Il est bien normal que nos 3 compères se protègent de ce type de comportement qui dans notre société post-moderne est très courant. Il me paraît normal, que le contractant ne pouvant honorer son contrat rembourse les avantages perçus dudit contrat, ou se trouve blacklister pour lui éviter d'en faire une habitude. Ca ne te paraît pas normal de se protéger des personnes de mauvaise foi?
avatar davmacgeneration | 
@ChristOff "que de condescendance vomitive" condescendance vomitive non ferme réprobation oui :-) alors je cogne un peu pour donner un peu de relief à l'expression ;-)
avatar TomCom | 
@Anthony : tes prix ne sont pas ODR déduit puisqu'ils débutent à 399 € au lieu de 299 €
avatar davmacgeneration | 
Merci Anthony En effet un logiciel de téléphonie est nécessaire et donc seul le jailbreak le rendrait possible.
avatar mon_grain_de_sel | 
Le nouvel opérateur mobile Free ne prévoit-il pas d'inter-changer et ce sans surcoût la micro-sim de son smartphone avec celle de l'iPad ?
avatar capvarou | 
Pour ma part d'après ce que j'ai pu observer, la localisation GPS est plus précise sur l'iPad ( par rapport au téléphone). A chaque fois que j'ai fait le test, l'appareil le plus précis a été le nouvel iPad.
avatar frascorpion | 
@Anthony : concernant Orange, je pense qu'il y vraiment une erreur concernant l'ODR. Elle est en fait à déduire du prix mis dans le tableau. Exemple pour le 16GO : c'est 399€ - 100€. Et, comme d'autres, je propose d'ajouter une colonne avec le calcul incluant passage au forfait d'entrée de gamme au bout de 6 mois. Avec les deux mois initiaux offerts (sur le web), cela rend l'offre d'Orange très avantageuse. Hélas, il y a rupture de stock sur les 64GO, donc je ne peux pas commander :(
avatar TomCom | 
déjà signalé concernant l'erreur sur l'ODR ... cf mon message et la réponse d'Anthony ;)
avatar mrkappuccino | 
J'aimerais clarifier les vitesses de réseau en tout cas pour le Canada... UMTS : jusqu'a 7.2 MB/S HSPA : jusqu'a 14.4 MB/S HSPA+ : jusqu'a 21 MB/S DC-HSDPA : jusqu'a 42MB/S 4G LTE : jusqu'a 73 MB/S. Je ne sais pas si vos norme sont différentes, ca ne devrait pas, mais ici ce sont les vitesses avec les 3 operateurs! Merci!

CONNEXION UTILISATEUR