Test de l'enceinte Bluetooth UE Roll

Florian Innocente |

Après les enceintes Bluetooth en forme de tube, Ultimate Ears a sorti au début de l'été la UE Roll, un plus petit modèle à l'allure de soucoupe volante vendue 129 € (sur Amazon ou la Fnac).

Tout aussi étanche que ses aînées, elle est plus portable encore. La Roll reprend en effet certaines caractéristiques des UE Boom et UE Mega Boom testées précédemment. Les principales étant un design qui facilite son transport, une résistance à l'eau et un son de bonne tenue. Six textures unies ou à motifs sont proposées. Il y en a (presque) pour tous les goûts avec des versions noire, bleue et violette un peu plus sages.

Design

Ce gros galet de 330 grammes et 13,5 cm de diamètre est revêtu d'une sorte de fausse maille sur le dessus et d'une gomme dure en dessous. Une lanière fixée à l'enceinte permettra de l'accrocher un peu partout ou de la tenir en main. Au revers toujours se trouvent le bouton de jumelage Bluetooth et celui de mise en marche. Le connecteur micro-USB pour la recharge (câble fourni sans son adaptateur secteur) et l'entrée audio 3,5 sont placés en périphérie de la partie inférieure et protégés de l'humidité par un clapet caoutchouteux. La matière plastique au dos se salit vite, mais on pourra la nettoyer avec une éponge.

La base prend vite des marques de saleté — Cliquer pour agrandir

Sur le dessus, on a toujours les deux gros boutons de réglage du volume. Gros, en apparence seulement, car les points de pression, situés au centre des deux dessins, sont en réalité assez petits et pas toujours aisés à trouver et manipuler. Ne cherchez pas de boutons de lecture pour mettre en pause et changer de morceau, les enceintes d'UE se commandent uniquement par les appareils connectés. Ça ne nous a jamais vraiment gêné, mais on peut préférer leur présence. Comme pour les autres enceintes, une pression simultanée sur ces deux boutons de volume donne, à haute voix, la charge de batterie restante avec une synthèse vocale.

Autonomie et étanchéité

UE annonce une autonomie de 9 heures environ. Lors de notre test, l'enceinte a annoncé qu'elle avait encore 60% de batterie au bout de cette durée. Elle a tenu au total 14h50. Cependant, pour des contraintes pratiques, une partie importante du test a été faite avec un volume bas, pas inaudible, suffisant pour une écoute avec l'enceinte par exemple posée sur son bureau. On peut dire que les 9 heures promises peuvent être largement atteintes voire dépassées.

Comme les deux autres Boom, cette Roll ne craint pas la proximité d'une piscine et peut même prendre le risque d'un bon plongeon. Classée IPX7, elle est capable d'être immergée pendant 30 minutes jusqu'à 1 mètre de profondeur.

Nous avons fait deux essais. Pour le premier elle est restée une demi-heure dans un évier rempli d'eau, pour le second nous l'avons plongée quelques instants dans une piscine, comme si elle y était tombée et qu'on la ressortait assez vite. L'enceinte se sèche rapidement… et elle fonctionne toujours depuis.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Trempée mais en bonne santé — Cliquer pour agrandir

Des fonctions parfois pratiques

Chaque enceinte UE a sa propre application iOS (pourquoi faire simple) qui proposent toutes la même chose. Côté pile, il y a la fonction très pratique de mise en route de l'enceinte à distance. Cela implique qu'elle reste dans un état de veille permanent, mais nous n'avons pas remarqué d'impact significatif sur la batterie (nous utilisons une Mega BOOM de la même manière au quotidien depuis quelques mois).

Trois enceintes et autant d'apps identiques
Mise en route de l'enceinte depuis l'app

L'app propose aussi de régler l'égaliseur (avec des changements perceptibles lorsqu'on s'amuse avec) et de définir une alarme de réveil avec une chanson de son choix. Il n'y en a qu'une seule de possible et en définitive c'est plus une fonction gadget qu'autre chose.

Détail pratique lorsque le cas se présente, après une notification dans l'app, le firmware du périphérique peut être mis à jour via sa connexion Bluetooth à l'iPhone. Plus besoin d'un branchement USB au Mac comme c'était obligatoire il y a quelques mois encore.

Cette enceinte, ainsi que ses cousines, peut enregistrer jusqu'à 8 appareils Bluetooth (Mac compris) et être utilisée par deux téléphones, si par exemple deux personnes veulent alterner la sélection musicale. Pas de changement en ce qui concerne la fonction "Son double", que ce soit sur cette Roll ou avec les deux précédentes Boom, elle a toujours été capricieuse.

Nous avons essayé de faire marcher une UE Roll associée à une UE Boom de manière à doubler le volume sonore (la fonction dite "Son double"). Quelques essais infructueux suivis d'une réinitialisation de la Roll (deux boutons à presser) ont finalement débouché sur le résultat escompté. Les deux enceintes jouent la même chose de concert. Les deux UE Boom et Megaboom ont en plus le mode Stéréo qui répartit le son entre deux enceintes.

Nous n'avons pas eu de chance à l'inverse avec les fonctions supposées couper le son des notifications d'iOS qui surgissent pendant l'écoute. Seule solution, activer le mode Ne pas déranger.

Un dysfonctionnement insoluble en revanche, les trois apps d'UE plantent immédiatement au lancement sur le tout nouvel iPod touch, alors que ses prédécesseurs les ouvrent sans problème. Le nouvel iPod a du Bluetooth 4.1, inédit chez Apple, ceci explique peut-être cela.

Malgré l'erreur de représentation, la Roll est associée à une UE Boom en "Son Double"

Petite, mais puissante

La Roll contient un transducteur de 5 cm et deux tweeters 1,9 cm pour une plage de fréquences de 108 Hz à 20 kHz et un niveau sonore de 85 dBA (88 dBA, 90 Hz à 20 kHz et deux haut-parleurs passifs dans la UE Boom juste au-dessus). Elle est petite, mais elle déploie une belle énergie et son volume audio impressionne. Il faut vraiment la pousser haut pour qu'elle commence à saturer.

Contrairement aux Boom qui diffusent un son tout autour de leur structure tubulaire, la Roll n'émet que depuis sa surface. Il vaut mieux l'utiliser posée à plat ou orientée vers les gens. Nous l'avons testée à quelques reprises en extérieur et elle remplit sa mission d'offrir une ambiance sonore tout à fait correcte. Dans une grande pièce elle s'en sort très bien, dès lors qu'il n'est pas nécessaire de couvrir un bruit de fond important. Pour une salle de bain, une chambre d'enfant ou comme petite enceinte pas trop chère à poser sur son bureau et que l'on veut emmener de temps en temps, elle est tout à fait adaptée.

Bien sûr, taille oblige, le son est plus plat et bien moins loti en basses qu'avec une UE Boom (ou ses concurrentes : Test de l’enceinte Bluetooth SoundLink Mini de Bose). Le prix n'est pas le même non plus et on aurait tort de se fier uniquement à son air de jouet.

Conclusion

Dans le domaine des petites enceintes Bluetooth le mauvais et le bon cohabitent dans une fourchette de prix relativement étroite, mais ce modèle d'Unlimited Ears est à nouveau clairement dans le haut du panier. Tout est question ensuite de budget. La UE Boom coûte 100 € de plus, mais des promotions sont fréquentes qui la ramènent en deçà des 150 €… selon les couleurs. La Boom est plus qualitative aussi que la Roll, elle se transporte bien et s'avère costaud (je m'en sers aussi comme enceinte de voiture). La Roll en revanche a pour elle sa compacité qui en fait une enceinte que l'on emmènera vraiment partout sans se faire mal aux oreilles.

avatar dumas75 | 

Elle est belle !
C'est pour le Vatican ? ;)

avatar brunitou2 | 

@dumas75, Joeh, r e m y :
+1, la première chose que j'ai vue est le crucifix! Les designers avaient bu !?

avatar Joëh | 

Je ne peux pas m'empêcher de voir une croix chrétienne à chaque fois que je regarde cette enceinte...
Des icônes plus petites et plus espacées (ou bien même en plus un petit logo au centre) aurait suffit à enlever cette illusion d'optique.

avatar Florian Innocente | 

@Joëh :
C'est pas faux. :-) des boutons plus petits auraient aussi le mérite de mieux montrer où sont les vrais boutons dessous.

Sinon sympa. Je l'ai prise pour les congés et elle fait bien son boulot.

avatar phoenixback | 

@innocente :
Ta dernière phrase ... Lol!

avatar phoenixback | 

Moche
Pas de basse
Jetable

avatar ipaforalcus | 

@phoenixback :
Tout à fait d'accord

avatar r e m y | 

Il m'a fallu également un certain temps pour comprendre la raison de ce crucifix....

avatar JLG01 | 

Idéalement , elle devrai flotter.
Cela réduirai le risque de submersion et permettrai de l'écouter en pleine piscine (privé évidement)

avatar becausebreast | 

Elle ressemble à une enceinte pour gamin de dos de chez Toys'rus.
En plus de ça le dos est très salissant à ce que je vois...

avatar darkatis | 

idem pour moi

première chose qui m'est venue a l'esprit : tiens, spécial dédicace à la jeunesse catholique.

le design est très discutable

avatar Orion | 

Après avoir lu cet article, je l'ai acheté et je dois dire que je la trouve vraiment super, Plus la peine de m'occuper du son sur le Mac, je peux changer de pièce en écoutant la musique sans tendre l'oreille.
(Donc parfait pour les voisins, pas la peine d'avoir un son fort dans une pièce pour écouter d'une autre pièce).
De même pour contrôler le son quand on est assis devant son poste il suffit de tendre la main et appuyer sur un bouton, le geste me paraît plus "naturel" que d'utiliser le clavier du Mac, c'est comme si le son devenait indépendant. Ça se ressent surtout quand on est à 3 mètres du Mac et qu'on écoute ses fichiers locaux en random, il y a souvent des variations de volumes, avec cette enceinte pas la peine d'avoir à se lever pour baisser ou tendre l'oreille, on a tout sous la main.

Enfin bref, je ne suis pas déçu et c'est vraiment cet article d'iGen qui m'a donné envie d'acheter et d'essayer.
Et puis j'aime beaucoup le design, plat, solide, la "croix" me plaît bien aussi même si c'est subjectif, chacun y voit ce qu'il veut. Je dois dire que c'est même ce qui m'a décidé.

Merci beaucoup !

Synchronisation simple sur OsX, iOs et Android.

CONNEXION UTILISATEUR