Test de l'UE Megaboom : grosse enceinte, gros son, gros prix

Mickaël Bazoge |

Les petites enceintes Bluetooth sont très prisées des utilisateurs les plus nomades qui veulent faire profiter tout le monde de leurs excellents goûts musicaux. Ironie mise à part, ce type d’équipement connaît un gros succès et attire les constructeurs de tout poil.

Cliquer pour agrandir

Après les petites enceintes incarnées par la Mini Jambox de Jawbone — qui a véritablement ouvert la voie —, la tendance est aux haut-parleurs beaucoup plus volumineux, mais aussi plus puissants. Le même Jawbone nous a gratifié de la Big Jambox, Beats a aussi deux Pills dont une qui prend de la place (la mouture XL). Ultimate Ears, propriété de Logitech, ne pouvait pas se laisser distancer et a lancé en début d’année l’UE Megaboom.

La petite sœur de la Megaboom ayant reçu les louanges mérités de la rédaction (lire : Enceinte Bluetooth : test de l'UE Boom), en ira-t-il de même pour la version grand format ? Réponse dans ce test.

La grosse enceinte

Avec ses dimensions maousse costaud (8,3 cm de diamètre, 22,6 cm de haut et 877 grammes), la Megaboom d’UE fait véritablement office de poids lourd face à la fluette UE Boom, ses 18 cm de hauteur et son poids de 538 grammes. Si l’on excepte ces considérations de dimensions, la Megaboom se révèle cependant un copier/coller de sa prédécesseure en termes de design.

Cliquer pour agrandir

On retrouve ainsi la forme cylindrique avec la grille en métal (qui a toujours l’apparence bas de gamme du plastique avec son revêtement de tissu tressé), protégeant les hauts-parleurs et entourant la quasi-totalité de l’enceinte. Le bandeau vertical en plastique doux offre toujours deux gros boutons pour le volume, astucieusement fondus dans le matériau (ce dernier offrant une prise en main optimale).

Sans surprise, les boutons de marche/arrêt et celui de l’appariement Bluetooth se trouvent sur la tranche supérieure, tandis qu’à l’opposé on pourra relever (ou retirer) le bandeau de caoutchouc qui protège les ports de recharge (micro USB) et l’entrée jack des projections d’eau (le produit est étanche certifié IPX7). À l’instar de l’UE Boom, il est possible de dévisser le petit capuchon pour monter l’enceinte sur un pied. L’anneau en D peut accueillir une lanière ou une dragonne (non fournie), même si l’intérêt est plus que limité sur ce produit de près de 900 grammes.

Cliquer pour agrandir

Contrairement à l’UE Boom proposé par Logitech en de nombreux coloris, la Megaboom fait preuve d’une certaine sobriété : quatre couleurs en tout et pour tout (noir, rouge, bleu et mauve), que l’on retrouve aussi bien sur la grille que sur le bandeau. La Boom a pour elle plus de contraste et moins de retenue. Le modèle bleu que nous avons testé a l’avantage d’être moins salissant que la petite Boom blanche, du moins les taches se voient moins. Pour finir ce tour du propriétaire, l’enceinte comporte une petite étiquette griffée au nom de la marque.

Volume à fond

Mobilité oblige, la Megaboom embarque sa propre batterie pour laquelle une synthèse vocale renseignera sur la charge restante en appuyant simultanément sur les boutons + et -. Logitech annonce 20 heures d’autonomie et force est de constater que l’enceinte remplit cet objectif, à quelques dizaines de minutes près. La durée d’une charge complète est de deux heures et demie.

Le chargeur jaune canari avec son câble micro USB plat est toujours fourni — Cliquer pour agrandir

Outre l’encombrement et l’autonomie (l’UE Boom tient la distance sur une quinzaine d’heures), l’autre différence avec la version petit format est la portée de l’enceinte : on pourra se placer jusqu’à 30 mètres de distance du terminal iOS, au lieu de 15 mètres. Dans les faits, cela ne change pas fondamentalement les choses. Un des atouts de cette gamme est la robustesse du lien Bluetooth qui unit le haut parleur et l’iPhone : une fois jumelés, ces deux-là sont véritablement inséparables, offrant à l’auditeur l’assurance d’une écoute sans heurts.

Il nous faut toutefois remonter ici un problème pénible qui nous est arrivé une fois ou deux : le volume a tendance à grimper sans intervention de l’utilisateur. Très gênantes pour le plaisir de l’écoute, ces sautes de volume disparaissent après un redémarrage de l’enceinte. Une fois ce bug évacué, globalement il n’y a pas grand chose à redire du fonctionnement de la Megaboom, qui remplit plutôt bien son office.

Cliquer pour agrandir

C’est surtout au niveau de la qualité sonore que le produit de Logitech mérite les louanges. Avec sa taille grand format, la Megaboom a du répondant. C’est notamment le cas au niveau des basses, qui se révèlent profondes sans se montrer trop envahissantes… même si on sent que l’enceinte en a sous la pédale : ceux qui aiment vraiment les grosses basses qui fracassent pourront toujours faire un tour dans l’égaliseur de l’application et jouer avec les potards, mais gare à l’équilibre global du morceau. Les mediums sont eux aussi bien prononcés.

L'application comprend en standard quatre réglages d'égaliseur : standard correspond à la qualité classique et convaincante dans n'importe quel environnement. Pour la soirée entre amis, on optera pour l'amplification des graves; l'usage dans une petite pièce sera optimisé avec le réglage Environnements exigus; enfin, l'option voix se destine plus particulièrement aux podcasts ou aux films. Dans le détail, les différences ne sauteront pas forcément aux oreilles les plus distraites, exception faite du réglage Voix.

La Megaboom intègre deux hauts-parleurs actifs de 5 cm et deux hauts-parleurs passifs pour les graves. La conception de l’enceinte lui offre le fameux son 360˚ qui diffuse l’audio partout autour de l’appareil (dont la position « naturelle » est à la verticale). Quand on parle de qualité sonore, il est toujours difficile de se montrer objectif, sauf à sortir les graphiques qui ne signifient finalement pas grand chose, l’important étant le ressenti de l’auditeur et ses attentes en la matière.

C’est d’autant plus vrai pour la Megaboom qui se veut d’abord et avant tout une enceinte « festive »; la puissance de ses hauts-parleurs est suffisante pour animer une soirée entre amis… voire casser les oreilles des voisins (à plein volume, le son ne sature pas mais gare à la qualité de la restitution sonore). Les audiophiles, qui ne veulent de toute manière pas entendre parler de connexion Bluetooth, se tiendront éloignés de ce produit qui ne leur est pas destiné.

Une application austère

Autant dire les choses comme elles sont : autant la Megaboom invite à la fête, autant l’application compagnon se révèle vraiment sinistre. Une fois les réglages effectués, on n’a aucune envie d’y retourner. Certes, on n’a pas vraiment vocation à y revenir fréquemment, mais il y a une limite au tout épuré.

Cette prévention faite, l’app assure le job sans chichis. Outre l’égaliseur, on pourra créer une alarme en choisissant un morceau ou une liste de lecture. S’il est possible d’annuler la lecture musicale pour qu’elle se relance quelques minutes après, il faudra d’abord lancer l’application : le temps d’effectuer la manipulation (allumer l’iPhone, le déverrouiller, afficher l’app), il y a de fortes chances pour qu’on soit réveillé. Il manque ici une notification permettant d’effectuer ces opérations directement depuis l’écran de verrouillage.

Il est malheureusement impossible de créer plusieurs alarmes; cette fonction, pratique au demeurant, est loin d’égaler la fonction de base d’iOS ou d’autres logiciels tiers beaucoup plus complets. La Megaboom intègre aussi un micro pour les appels mains libres, qui n’appelle pas de commentaires particuliers, si ce n’est qu'elle fonctionne (le rendu sonore de la conversation est alors moins bon qu’avec la musique).

L’application permet également de jumeler deux enceintes, par exemple deux Megaboom ou une Megaboom et une UE Boom. Cette fonction ne nous avait pas convaincus à l’époque du test de la petite enceinte, elle n’y parvient guère plus avec sa grande sœur. L’appariement des deux enceintes passent soit par l’application, soit via des manipulations à effectuer sur les deux Boom :

  • Appuyer sur les boutons Bluetooth et volume + de l’enceinte principale
  • Appuyer deux fois sur le bouton Bluetooth de la deuxième enceinte
  • Patienter quelques secondes pour finaliser le jumelage.
La grande Boom et sa petite soeur sortie avant elle — 
Cliquer pour agrandir

La spatialisation du son, assurée par la conception à 360˚ de l'enceinte, n’appelle pas spécialement une obligation de « son double » dans une même pièce. Cette fonction peut se révéler plus intéressante au cas où les deux enceintes sont placées dans deux parties de la maison, mais gare à la portée du Bluetooth dans ce cas.

Plus embêtant, ce mode se montre également assez instable, en particulier lorsqu’on surfe sur le web avec l’iPhone ou qu’on utilise le réseau pour d’autres tâches. Il arrive dans ces cas-là que la seconde enceinte se déconnecte ou grésille, ce qui n’est jamais très agréable. Le jumelage de deux Megaboom (ou d’une Megaboom avec une Boom) vous privera du mode d’écoute Stéréo, réservé à deux Boom, où une enceinte joue le rôle de haut-parleur gauche, l’autre de haut-parleur droit. Plus intéressant en revanche, il est possible d’utiliser la Megaboom avec deux terminaux iOS, mais il faudra mettre la lecture sur pause sur l’un pour pouvoir écouter la musique de l’autre… ce qui procède d’une certaine logique.

Le mode mains libres permet de sélectionner la Megaboom comme haut-parleur.

Dernier détail, la présence d’une puce NFC dans l’enceinte n’offre malheureusement aucune facilité de connexion avec un iPhone 6 ou 6 Plus qui intègrent pourtant le même composant… dédié uniquement à Apple Pay. Les smartphones Android ou Windows Phone seront mieux lotis. C’est d’autant plus dommage que le Bluetooth se montre parfois capricieux. L’enceinte peut aussi être utilisée avec un Mac, voire avec deux enceintes si l’on effectue la petite manipulation sur les deux Megaboom décrite ci-dessus.

Cliquer pour agrandir

Pour conclure

On serait tenté de conclure rapidement en qualifiant la Megaboom d’UE Boom en plus grand… et plus cher, puisque l’enceinte coûte tout de même 299 euros, soit 100 euros de plus que le petit format. Le son plus ample se justifie-t-il alors qu’on a perdu en portabilité ? C’est loin d’être certain. Pas de méprise : la Megaboom d’UE est sans aucun doute une des meilleures enceintes nomades du marché, elle offre un très bon rendu sonore, un design très agréable et son autonomie longue durée ne gâche évidemment rien. Mais on ne gagne finalement pas grand chose sur une petite sœur qui peut en remontrer non seulement à la concurrence, mais aussi à la nouvelle venue.

Tags
avatar artnow44 | 

Est-ce qu'elle peut rester branchée en permanence à la verticale ? La connectique ne semble pas bien située.

avatar iJoke | 

J'en connais certains pour qui les dimensions de l'engin constituerait un vrai défi....
Moi je ne peux m'empêcher de trouver que le + et le - forment une croix qui donne un côté très catho au machin.

avatar 2DSP | 

@iJoke :
Y aurait-il une suggestion légèrement tendancieuse dans le première partie de ton commentaire?

avatar iJoke | 

@2DSP :
Dis toi que les deux parties de mon commentaire sont liées, ce qui est encore plus tendencieux

avatar yorick | 

"J'en connais certains pour qui les dimensions de l'engin constituerait un vrai défi...."

Lol

avatar iThomas | 

Meilleur que la soundlink mini de Bose ?
La comparaison en terme de qualité sonore serait intéressante à faire.

avatar C1rc3@0rc | 

@iThomas

Plutôt que la qualité c'est surtout la puissance sonore qu'il faut evaluer.
Ce type de produit est surtout destiné aux animations de groupe et principalement en plein air. Ce qui compte ici c'est la capacité a "cracher" le son a fort volume avec pas trop de distorsion.

L'idee d'en avoir plusieurs couplés c'est pas vraiment pour la stereo, mais plutot pour couvrir des espaces plus importants. Dans ces situations on se fout bien des legers decalages imposés par le wireless.

C'est un type de produit avec un usage vraiment specifique qui requiert donc un son puissant, une construction resistante aux chocs et qui soit water-proof (entre les embruns et l'orage ou la douche de bieres...)

avatar manuinbangkok | 

Cette enceinte est sponsorisée par le Vatican ? :p

avatar mastrouz | 

J'ai toujours adoré qu'on décrive les basses de ce genre de petites enceintes comme "profondes".
Qu'elles soient de bonne qualité, je veux bien, mais une basse profonde ça passe par une gamelle
de minimum 12", voire 15", comme sur les amplis de basse ou les sonos. Créer une onde aussi longue, ça demande de la taille et de la puissance. Ou alors ce sont des processus logiciels qui exploitent la psycho acoustique pour faire croire à notre malléable cerveau que les fréquences graves sont en effet présentes.
Mais encore une fois, de tout petits systèmes ont des graves fort agréables ! Notamment dans les écoutes de monitoring studio.

avatar Rigat0n | 

@mastrouz :
Oui ou aussi pour écouter de la musique, quoi. Tu sais, ce que fait le commun des mortels qui parle pas trop ta langue.

avatar C1rc3@0rc | 

@mastrouz

On est pas sur un produit hifi et encore moins audiophile: on est sur une enceinte wireless monophonique pour les animations sonores en exterieur. Typiquement, faut que ça crache de l'urban en qualité MP3 au milieu d'une bande de fetards qui hurlent et sautent dans tous les sens...

avatar CorbeilleNews | 

@Rigat0n :
Dans ce cas contentes toi (je réponds comme vous à la seconde personne) du HP de ton bigophone, il paraît que la bande passante descend à 20Hz. Mais tu auras peut être oublié que c'est le circuit qui alimente le HP et pas le le microscopique transducteur qui a ces caractéristiques.

On vous propose une critique constructive, et argumentée, au lieu de ça vous préfèrez écouter le vendeur de la FNAC (arbitrairement j'aurai pu dire Darty).

On peut trouver de meilleurs systèmes pour ce tarif mais seulement le carton brillant a le vent en poupe !

avatar CorbeilleNews | 

Profitez en pour regardez la critique de la base de cette enceinte : c'est la version Bluetooth d'un modèle primé de 5* au What-Hifi : la monitor III dont le lien est donné dans les premières ligne de la description du lien ci dessous, et là pour le même prix c'est pas du carton brillant !!!

http://www.son-video.com/Rayons/Enceinte-bluetooth/Eltax-Monitor-III-BT....

avatar sabearts | 

Les audiophiles veulent bien entendre parler du Bluetooth.
J'ai acquis un B&W T7, peu de basses certes, mais une finesse de détails et un répondant inégalés a cette taille et ce prix. Et un protocole Bluetooth fiable.

avatar pacou | 

La stéréo avait révolutionné l'écoute de musique en la spacialisant, les systèmes dolby et concurrents avaient encore amélioré les choses.

Avec ces systèmes, retour au mono et à la musique pauvre en arrangements...

Ça y est, je suis un vieux con, ou bien ...?

avatar sabearts | 

@pacou :
Mais non en fait. L'usage est nomade ici, c'est très différent! Après si certains sont heureux avec cela à domicile, c'est que de toute manière ils n'ont pas besoin de plus... Ça ou un vieux double deck, bien que stéréo... Chacun son plaisir en somme...

avatar Sebr2611 | 

C'est ça, ce genre d'enceinte est génial en mobilité, UNIQUEMENT en mobilité ! J'ai une Beats Pill, qui envoie suffisamment pour en faire profiter les personnes à quelques mètres aux alentours. Évidemment, quasiment aucune basse ne sors de ce tout petit truc qui pourrait servir à madame, mais ce n'est pas ce qu'on lui demande.

Après, que des gens utilisent ce genre de produit en guise d'enceinte intérieur, ça me dépasse un peu je dois dire. Personnellement j'ai un B&W Zeppelin Air qui est très sympa avec AirPlay, et sinon si je veux faire une "soirée" avec du vrai son, j'ai un bon gros Home Cinéma Onkyo, alors oui je sais, un HC n'est pas destiné à balancer de la musique, mais avec les réglages adéquats, on sors un son correcte. Et sinon, étant DJ, j'ai pour les vrais soirées, quelques kW de vrai gros son HK avec des vraies basses qui peuvent taper dans le cœur si on veut

avatar Jurdieu08 | 

Perso, j'ai une gagman jardin Onyx et c'est une bombe. Avec AirPlay, Bluetooth et NFC, rien que ça . En plus, un son extraordinaire avec 4 haut parleurs de qualité exceptionnelle. 5heures d'autonomie vérifiée et superbe design. Très facile pour se déplacer . C'est le best pour 400€ today. Essayer la et vous m'en dirait des nouvelles.

CONNEXION UTILISATEUR