Test de la caméra Withings Home

Anthony Nelzin-Santos |

Withings est surtout connue pour ses traqueurs d’activité et ses balances connectées, mais la société française s’est aussi taillée une belle part du marché des « babyphones ». Le Smart Baby Monitor lui a offert une première expérience des caméras, mise à profit par la suite avec la Home.

Après des débuts difficiles marqués par de nombreux problèmes logiciels, la Home a trouvé sa place dans la gamme Withings, jusqu’à prendre la place du Smart Baby Monitor. À mi-chemin entre la caméra domestique et le babyphone, la Withings Home est-elle digne d’intérêt ? La réponse dans notre test.

La Withings Home.
La Withings Home.

La Withings Home fut parmi les premières « caméras domestiques », des caméras plus faciles à installer et plus jolies à regarder que les traditionnelles caméras IP. D’une forme qui n’est pas sans rappeler les boîtes à meuh, la faute sans doute à la grille du haut-parleur, elle est ceinte d’une coque en bois.

Si cette coque ne recouvre pas toute la caméra, c’est que la base est faite d’un plastique doux et translucide, qui diffuse la lumière émise par un témoin interne. Une coupelle magnétique, qui épouse les courbes de la base, permet d’incliner la caméra, mais Withings n’a pas prévu qu’on puisse la fixer au mur.

La Home est coiffée dun haut-parleur.
La Home est coiffée d’un haut-parleur.

La coque peut pivoter pour recouvrir l’objectif, qui offre un angle de vue « panoramique ». Comme Netatmo et contrairement à Nest, Withings fait le choix de corriger les déformations inhérentes aux optiques à très grand-angle, et donc de resserrer le cadre. Reste que la Home couvre un champ de 135°, de quoi embrasser du regard la pièce principale d’un grand appartement.

Le capteur placé derrière cette optique possède 5 millions de pixels, bien plus qu’il n’en faut pour filmer en HD 1080p. Ce surplus est mis à profit pour offrir un zoom x12 commode et convaincant. À défaut d’un véritable zoom optique, on s’en contentera bien volontiers, d’autant qu’on ne l’utilise pas tous les jours.

Withings corrige les défauts optiques inhérents aux objectifs grand-angle, mais le cadre reste tout de même très large.
Withings corrige les défauts optiques inhérents aux objectifs grand-angle, mais le cadre reste tout de même très large.

Mais ce surplus dégage aussi une chaleur que le boîtier en plastique ne peut dissiper efficacement. Qu’il soit exposé un peu trop longtemps au soleil, ou qu’il soit un peu trop près d’un radiateur, et il sera brûlant. La qualité de l’image en pâtit : l’image ne fourmille pas seulement quand les conditions de luminosité se dégradent, mais parfois en plein jour.

L’application laisse la même impression mi-figue mi-raisin. Elle présente l’avantage d’être « immédiate » : le flux en direct en haut, l’historique en bas, les choses sont simples et claires. Mais c’est là sa seule force : elle souffre de nombreux bugs graphiques et fonctionnels, qui donnent l’impression qu’elle n’est pas aussi bien développée que ses concurrentes, et certainement pas aussi bien maintenue.

La timeline et un timelapse.
La timeline et un timelapse.

C’est d’autant plus dommage que par ailleurs, Withings est un excellent « citoyen » de l’écosystème Apple. Son application Apple Watch n’est pas un simple témoin d’activité, comme celle de Netatmo, ou un doux rêve, comme celle de Nest. Non, c’est une application complète et puissante, qui permet de voir le flux en direct et l’historique, ainsi que de contrôler certaines fonctions de la caméra.

Mieux, Withings propose une application tvOS, qui transforme un téléviseur en moniteur affichant jusqu’à quatre flux. De quoi en faire une solution de sécurité professionnelle ? Peut-être pas : sans même parler du coût ou de l’intérêt d’un tel déploiement, il faut remarquer que la Home est un peu moins prompte que ses concurrentes à signaler les mouvements.

La coque en bois pivote pour cacher lobjectif.
La coque en bois pivote pour cacher l’objectif.

Elle ne pèche pourtant pas par excès de prudence : si elle ne rate jamais les mouvements importants, elle a aussi tendance à surinterpréter des changements moins significatifs. On sent bien qu’elle n’est pas secondée par un puissant « nuage » ou des algorithmes évolués quand elle s’émeut du passage d’un nuage ou de l’ondulation d’une branche.

Il est toutefois possible de baisser la sensibilité de la caméra aux mouvements et aux bruits, et surtout de régler très finement la manière dont elle réagit. Le « Centre de contrôle » de l’application Home permet de couper l’envoi de notification, voire la caméra. Mais il faut faire l’effort d’aller dans l’app — on pourrait être tenté de simplement tourner la coque en bois pour cacher l’objectif.

C’est sans compter sur le « pilote automatique », qui permet de (dés)activer la surveillance et les notifications à horaires fixes. Voilà qui est bien pratique en semaine, où l’on est susceptible de suivre un agenda bien réglé, beaucoup moins le week-end ou pendant les vacances. Sauf que Withings permet aussi de (dés)activer la caméra en fonction de votre position, par l’intermédiaire d’IFTTT.

Le Centre de contrôle et le pilote automatique.
Le Centre de contrôle et le pilote automatique.

L’enregistrement en vidéo HD est conditionné à l’abonnement au service de « Vidéo dans le Cloud ». Withings propose deux offres, l’une à 7,95 € par mois avec une semaine d’historique, l’autre à 19,95 € par mois avec trente jours d’historique. On ne se plaindra pas d’avoir le choix, mais on regrettera qu’il faille ajouter 5 € par caméra supplémentaire.

Au moins la caméra n’est-elle pas tout à fait inutile sans abonnement : les « événements » sont enregistrés sous la forme d’un timelapse de qualité passable, que l’on peut consulter et sauvegarder pendant 48 heures. C’est déjà ça… mais ce n’est pas forcément très clair dans la communication de Withings, qui se garde bien de mettre en avant les abonnements.

La société promeut par contre l’utilisation de la Home comme un babyphone évolué : elle remplace de facto le Smart Baby Monitor, sans toutefois récupérer l’intégralité de ses fonctions matérielles (capteurs de température et d’humidité) et logicielles (suivi des mouvements et des bruits de l’enfant). Un mode « babyphone » permet ainsi de diffuser le son capté par les micros lorsque l’application est en arrière-plan, et même d’afficher une capture du flux sur l’écran de verrouillage du téléphone.

Le démarrage dune berceuse.
Le démarrage d’une berceuse.

En cas de bruit, les diodes infrarouge suffisent à distinguer clairement les mouvements de bébé dans le noir, même si elles pourraient être plus puissantes dans l’absolu. La caméra peut même faire office de veilleuse : sa base s’éclaire, tandis que le haut-parleur diffuse une berceuse parmi les neuf proposées. Les capteurs de composés organiques volatifs prennent tout leur sens dans ce cadre — ou plutôt prendraient, si Withings détaillait leur nature, et donnait de véritables conseils pour les éviter.

Le capteur de COV, qui demande jusquà 48 heures détalonnage.
Le capteur de COV, qui demande jusqu’à 48 heures d’étalonnage.

Nous sommes en possession de la Home depuis qu’elle a été annoncée, mais avons longtemps dû attendre qu’elle intègre toutes les fonctions promises. C’est aujourd’hui le cas, et même un peu plus, mais elle peine toujours à convaincre. Elle offre en effet une bonne qualité vidéo… mais on n’en profitera totalement pas sans abonnement. Ses capteurs de COV sont intrigants… mais ils sont sous-exploités. Ses applications watchOS et tvOS sont franchement impressionnantes… mais son application iOS est instable.

Bref, la Home est prometteuse, mais encore inachevée. Reste qu’elle mérite sa place dans notre comparatif : elle se distingue avec son mode babyphone, sa parfaite intégration à l’écosystème Apple et son ouverture sur IFTTT, et ses réglages simples et précis. S’il est impossible de la recommander sans réserves, il est tout aussi difficile de la disqualifier sèchement.

Note

Les plus :

  • Réglages simples mais précis
  • Fonction « babyphone »
  • Applications watchOS et tvOS

Les moins :

  • Notifications imprécises
  • Application iOS instable
7
10

Prix :

avatar Chester24 | 

Vous êtes bien sympathiques avec un 7/10
Je l'ai depuis plus d'un an et que des emm***** avec.
Malgré les règlements de sensibilité, elle ne distingue toujours pas mon chat, ou les mouvements de la lumière naturelle, d'une personne, et c'est alors des dizaines d'alertes dans la journée (du coup on désactive la bête). Idem pour la sensibilité au bruit.
Ensuite du jour au lendemain elle n'a plus fonctionné et j'ai eu le droit à un remplacement sans frais, mais c'est toujours aussi décourageant. La qualité des images n'est pas au rendez-vous les bugs trop multiples et l'arnaque totale quand au bout de 8 mois on vous dit que pour profiter du flux il faut maintenant payer un forfait mensuel... L'intégration IFTTT est top en revanche.

avatar Terragon | 

@Chester24 :
100% en accord. Je l'ai depuis son lancement et malgré toutes ces mises à jour, j'ai constamment de fausses alertes pour diverses raisons. Personnellement, je déteste se produit. Elle est très loin d'être très fonctionnel.

avatar Jack | 

C'est pas un produit de sécurité ça, les gars.

Alors certes, ça va dissuader la baby-sitter de ne pas taper dans le bar pendant que vous êtes sortis, mais c'est une caméra wifi, la technologie réseau la plus facile à brouiller, ce que sait le plus bête des cambrioleurs.

Brèf, c'est parfait pour surveiller bébé ou Samantha la nounou, mais pas pour protéger du vol.

avatar demenla971 | 

@blackops :
Tout à fait d'accord avec toi, rien ne vaut une bonne porte blindée et une excellente alarme. En ce qui me concerne j'ai la Nest Cam dont je suis assez satisfait, 2 choses m'ennuient la sauvegarde des images dans le cloud et cher de surcroit, et l'application qui est limité sur Ios. Par contre la Home ne me convainc pas. Je me demande si ces designers ont des gosses?!!! Ils connaissent ce qu'on appelle un tour de lit dans un lit à barreaux? Ne pas pouvoir fixer cette cam au mur est inapproprié pour surveiller un très jeune enfant et ne la posez pas sur un meuble à sa portée, à la moindre occasion il la renversera.

avatar sergentPepper | 

C'est clair que le 7/10 est généreux : les notifications fonctionnent quand elles ont le temps mais dans un sens c'est un mal pour un bien vu la nullité du détecteur de mouvement (variation de luminosité dans la pièce et hop mouvement)

Franchement c'est pas top à ce niveau là mais c'est con, c'est un peu ce qu'on lui demande...

Espérons qu'une maj vienne solutionner tout ça...

avatar Bengua27 | 

Bonjour,

Mes voleurs ont pu être arrêtés grâce à cette caméra.
Withings proposait une offre d'été au lancement de l'enregistrement vidéo (CVR). Cela a permis aux policiers d'identifier les voleurs et de les arrêter.

Donc plutôt utile comme caméra...

Bonne journée

avatar jacques_dh | 

Canary a aussi eu pas mal de problèmes logiciels au début, mais actuellement, c'est devenu franchement bon, et un abonnement n'est pas necessaire pour une utilisation basique (une utilisation normale, en fait!)

avatar Terragon | 

@jacques_dh :
Min ami possède la Canary et celle-ci est beaucoup plus fiable pour les alertes.

avatar jacques_dh | 

PS: je viens de voir qu'il s'agit d'une série de tests; je vous suggère d'y inclure Canary.

avatar jacques_dh | 

@Terragon: en effect, et c'est aussi excellent pour la surveillance bébé/chien-chien etc; y compris de nuit – l'infra-rouge est assez puissant pour une très grande pièce.

avatar wamseb64 | 

Produit pas du tout au niveau, bugs nombreux, fonctionnement aléatoire... Passez votre chemin!!!

avatar l3aronsansgland | 

J'avoue que matériellement elle est bien faite (ex : vision de nuit, grand-angle).
Mais 7/10 pour une application aussi nulle ?! Elle plante sans arrêt, l'image s'y trouve hors de l'écran, le mode "détection de mouvement" ne s'active parfois pas et il faut constamment vérifier deux fois s'il a bien été activé.

Deux fois qu'il y a une mise à jour du firmware de la caméra (dont la dernière aujourd'hui), mais aucune pour l'app.

avatar ednet92 | 

pour ne pas laissé la parole qu'au mécontent ... :)
je l'ai depuis 6 mois, pas de bug sur l'appli. très pratique, très bien fini, rempli bien son role, qualité vidéo très honorable. discrète.

critique: peut envoyer des alertes lors de changement de luminosité. ou réagir si bruit de voisin important. Je n'ai pas farfouillé pour baisser le seuil de détection mais il pourrait mieux faire.
gratuit en utilisation basique.
Je l'ai en complément d'une alarme et ça me va très bien.

evolution régulière du soft. ils n'ont pas abandonné le produit, c'est déjà un plus.

avatar Jurdieu08 | 

J'ai la netatmo welcome depuis 6 mois, que du bonheur. 0€ d'abonnement, enregistrement récupérable si je le désire sur photos, zoom possible sur video récupèrée, sauvegarde locale ou extérieur, alerte d'intrusion ou d'alarme de détecteurs de fumée ( vérifier et véritable). Seul le prix est négatif (199€) mais actuellement,30€ en moins. De plus, une netatmo extérieur va arriver

avatar ArchiArchibald | 

Perso, j'en suis très très moyennement satisfait. Pourquoi ne pas utiliser la géolocalisation de l'iPhone pour désactiver les notifications quand on est à la maison ? Les alertes sont incessantes et on fini par les arrêter. Les produits de Withings sont généralement mal terminés. Voir le capteur de sommeil Aura, lancé trop tôt et mal pensé.

Bref, j'aime les ambitions de la marque, mais leurs résultats ne sont pas au niveaux de leurs prétentions !

avatar ZANTAR2054 | 

je rêve d'une camera 360 pour surveiller.

avatar Mageekmomo | 

Et pourquoi ne pas intégrer une solution Raspberry Pi ? Ils ont des modules caméra maintenant, et vous en aviez fait une série à une époque

CONNEXION UTILISATEUR