Qualcomm a perdu un « gros client » pour son Snapdragon 810

Florian Innocente | | 07:05 |  7

Sans citer de nom, Qualcomm a officiellement admis que son Snapdragon 810 serait absent du nouvel appareil haut de gamme d'un « client très important ». Une puce qui n'a pas encore connu l'épreuve du feu, cela se fera dans les prochaines semaines, mais qui a vocation à s'installer dans tous les smartphones Android haut de gamme en 2015.

Cette confession a été faite à l'occasion de la présentation des résultats trimestriels. Qualcomm a annoncé de bons chiffres [PDF] mais il a prévenu d'une révision à la baisse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 800 millions de dollars, sur le second semestre de son année fiscale. Il serait dans une fourchette comprise entre 26 et 28 milliards au lieu des 26,8 à 28,8 milliards espérés initialement.

Trois raisons à cela sont citées. Dans le haut du panier des smartphones, il y a la concurrence à laquelle Apple soumet les fabricants de terminaux Android, bons clients de Qualcomm. Ce dernier, qui ne cite pas la marque à la Pomme, envisage une redistribution de ses ventes au profit de ses puces modem plutôt que de ses processeurs. La concurrence venue de la Chine va aussi rendre son activité plus compliquée.

Mais c'est surtout la perte de ce gros client pour son Snapdragon qui retient l'attention. Le nom de Samsung n'est pas cité. Mais quel autre fabricant Android pourrait avoir une telle influence sur les comptes de Qualcomm ? Sachant que LG a confirmé qu'il sortirait bien le mois prochain son LG Flex 2 avec ce Snapdragon et que les autres marques qui vont l'utiliser - certainement HTC et son M9 — ne pèsent pas grand chose en termes de ventes.

Les rumeurs d'une chauffe importante de cette puce semblent donc se confirmer, même si Qualcomm a toujours cherché à les réfuter et qu'il ne donne aucun détail sur les raisons du rejet de son composant.

Encore aujourd'hui, l'entreprise tient un discours passablement contradictoire. Steve Mollenkopf, le PDG, a maintenu que sa puce « fonctionnait comme prévu » et que ce refus de l'utiliser était circonscrit à cet unique gros client. Cependant, on voit mal Samsung faire la fine bouche sur le processeur d'un appareil aussi important pour lui que son Galaxy S6 pour des motifs anodins. Si la puce est conforme à son cahier des charges, pourquoi est-elle boudée ?

Mollenkopf a précisé que Qualcomm avait utilisé un design sous licence pour ce Snapdragon, afin de gagner du temps dans la commercialisation d'une puce 64 bits. Mais que la prochaine itération serait basée sur un design modifié par ses équipes.

Catégorie : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


7 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar xx-os 29/01/2015 - 07:29

Et bien, comme disait Lmouillart... voilà la feuille de route qui était prévu pour 2015 concernant le 64 bits... Elle était tellement prévue que Qualcomm a pris un truc non fonctionnel sans travailler dessus par précipitation... Mais puisqu'on vous dit que cette feuille de route existe depuis des années...

avatar lmouillart 29/01/2015 - 09:56

ARM travail sur le 64bits depuis 2007, les prototypes de references design étaient prévu début 2014, c'est ce qu'il s'est passé.
http://www.arm.com/about/newsroom/arm-discloses-technical-details-of-the...

Mediatek, Qualcomm, NVidia, Samsung ... on déjà sorti des SOC 64 bits (en 2014) sans difficultés majeurs.
Ici c'est un modèle d'un constructeur qui pose visiblement soucis.

Coté SOC serveurs, APM a sorti ses premiers 64 bits en 2012 (annonce en 2011) :
http://www.cnx-software.com/2011/10/31/applied-micro-x-gene-64-bit-armv8...

---
Historiquement Qualcomm propose les nouvelles architectures sur les design de référence (comme ici), puis dans des itérations ultérieur, elle propose des design maison.

avatar Billytyper2 29/01/2015 - 12:13 via iGeneration pour iOS

@lmouillart :
Tout ça pour dire que... Non toujours pas donc?!

avatar lmouillart 29/01/2015 - 13:02

?

avatar Silverscreen 29/01/2015 - 08:09 via iGeneration pour iOS

Clairement, le CPU 64 bits est encore au stade du test à grande échelle du côté d'Androïd...

Sinon, Samsung a une grosse pression pour son S6. Au vu de ses récentes pertes de part de marché en Chine et de l'effondrement de sa marge sur les mobiles, ils ont intérêt à peaufiner leur S6.

Je trouve ça rassurant pour le coup qu'ils fassent la fine bouche sur le Snapdragon...

avatar krauzer 29/01/2015 - 13:50

Du coup j'imagine que ça sera Exynos Octo coeur pour tout le monde.

Cela dis je me demande encore aujourd'hui pourquoi Samsung sort un modele Exynos et un autre en Snapdragon. D'ailleurs est-ce que ça ne viendrait pas aussi du fait de vouloir réaliser des économies ? De mémoire les Exynos sont conçu par samsung, du coup ça paraitrais logique qu'ils fassent eux même leurs propres procs

avatar lmouillart 29/01/2015 - 15:25 (edité)

Je suppose que cela doit faire parti d'une question de sécurisation de capacité de production.
Les contrats avec Apple doivent être importants et avec des pénalités importantes et je pense qu'économiquement et techniquement il doit être plus intéressant pour Samsung de se servir de sa demande de SOC comme variable d'ajustement, en allant piocher soit dans ses propres lignes de productions, soit dans celles de la concurrence, en fonction des besoins.

De plus comme dit un peu plus haut, le design des Qualcomm récent était sur des évolutions de KRAIT qui semble plus efficient que le design proposé par ARM et sur lequel les Exynos sont basés (CPU et GPU).