Waze perturbe les quartiers résidentiels

Nicolas Furno | | 13:30 |  66

Les GPS ne sont plus isolés dans chaque voiture, ils sont connectés, reliés entre eux et beaucoup plus malins. C’est Waze qui représente le mieux cette nouvelle génération, connectée et sociale. Ces applications ne se contentent plus de nous guider à bon port, elles cherchent la meilleure route… quitte à adopter des itinéraires hors des grands axes. Et c’est précisément ce qui agace de plus en plus de riverains, agacés par les flots de voitures envoyées par ces GPS dans des quartiers auparavant strictement résidentiels.

Waze accroché au pare-brise, une image si courante. (Photo Kārlis Dambrāns CC BY 2.0)
Waze accroché au pare-brise, une image si courante. (Photo Kārlis Dambrāns CC BY 2.0)

Waze et ses concurrents savent distinguer plusieurs niveaux de route, mais au bout du compte, une route est une route. Les GPS évitent normalement les chemins de terre (même si parfois, en rase campagne…), mais si une route qui passe au cœur d’un lotissement vous fait gagner 10 minutes, l’application vous proposera cet itinéraire. C’est plus ou moins le cas chez tout le monde, mais en la matière, c’est Waze qui est le plus agressif.

Pour le conducteur, le bénéfice est évident : on évite les bouchons ou des travaux et le temps de trajet est raccourci. À cet égard, le travail du GPS est parfaitement rempli, mais il y a aussi une conséquence négative. En empruntant une petite route d’un quartier résidentiel, on crée une gêne pour ses habitants. Et ce qui est insignifiant pour une voiture qui passe par là devient un gros problème quand tout le flux est renvoyé sur cette petite route.

The Washington Post s’est penché sur ce sujet, en rencontrant notamment Tim Connor. Cet habitant d’une petite rue autrefois tranquille du Maryland est entré en guerre contre Waze pendant un mois de travaux sur une route non loin de sa maison. L’application a alors modifié l’itinéraire proposé à tous les conducteurs pour contourner ces travaux, et la nouvelle version contournait sa maison de Takoma Park, dans la banlieue de Washington. Et pendant les pics, une voiture empruntait cette route toutes les deux secondes en moyenne, une explosion du trafic qui est restée, même après les travaux.

Tim Connor, l’un des habitants en guerre contre Waze. (image The Washington Post)
Tim Connor, l’un des habitants en guerre contre Waze. (Photo The Washington Post)

Il faut dire que le GPS collaboratif de Google apprend des usages et s’améliore au fil du temps : ce raccourci est donc désormais mémorisé pour de bon. Comme d’autres aux États-Unis et probablement dans le monde entier, Tim Connor a essayé de tromper Waze en utilisant Waze. À chaque fois que le trafic commençait à arriver, il remplissait le GPS de fausses informations pour simuler des bouchons ou des accidents. Mais comme tous ceux qui suivent cette stratégie le comprennent vite, c’est peine perdue.

Waze s’est construit entièrement sur sa communauté et l’application compte énormément sur la rapidité, mais aussi la fiabilité des informations remontées par ses utilisateurs. Cela se voit : quand on compare les infos fournies par rapport à celles de ses concurrents, l’app de Google est systématiquement plus réactive et plus complète pour lister tous les incidents. Il y a tellement d’utilisateurs que les informations remontent rapidement, mais toute la difficulté est de filtrer ces données pour ne garder que les bonnes.

Et ça, Waze le fait désormais très bien. Tim Connor a été rapidement bloqué par le service en raison de ses fausses informations. Et même quand plusieurs personnes dans un quartier essaient de le faire, cela ne fonctionne jamais longtemps, car il y aura toujours plus de monde pour indiquer que les données sont fausses. N’y a-t-il alors aucun espoir pour la tranquillité des quartiers résidentiels ?

Certaines communes ont choisi de travailler avec Waze, plutôt que d’essayer de contrer ses données. Le service de GPS peut apporter des informations précieuses sur les zones où les bouchons se forment, et des aménagements peuvent ensuite être envisagés pour améliorer la fluidité du trafic. D’ailleurs, les itinéraires calculés par l’application sont pensés pour répartir au mieux les voitures et Waze essaie d’éviter au maximum les bouchons. Mais ce n’est pas toujours possible, et à un moment ou à un autre, il faut bien que toutes les voitures traversent une zone.

Waze a du travail à faire pour prendre en compte ce type d’embouteillages… (Photo DncnH CC BY-SA 2.0)
Waze a du travail à faire pour prendre en compte ce type d’embouteillages… (Photo DncnH CC BY-SA 2.0)

Waze a encore des progrès à faire dans ce domaine : dans certaines rues tranquilles de Californie, on a parfois mesuré des augmentations à hauteur de 45 000 voitures supplémentaires par jour. En attendant, la meilleure solution est de bloquer le passage, ce que certaines communes ont effectué en ajoutant des sens interdits ou des interdictions de tourner.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


66 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar CNNN 08/06/2016 - 13:41 via iGeneration pour iOS

Quelques clous et l'affaire est réglée :)

avatar pivert42 08/06/2016 - 13:50 via iGeneration pour iOS

Pas plus tard que lundi, balade imprévue dans un nouveau quartier de Montpellier, alors que là trajet était Odysseum Millau, et puis la pub sur Waze dès que vous êtes à l'arrêt dans une ville grrr…

avatar ZunJun 08/06/2016 - 14:07

La gratuité a un prix mon ami...

avatar C1rc3@0rc 08/06/2016 - 23:53 (edité)

+1000
C'est pas gratuit, c'est rémunéré par la pub, donc par l'utilisateur, on appelle ça aussi de la collectivisation (et de la perception)!

Sinon, ils oublient juste une chose essentielle les riverains pas contents: les routes sont un bien public a l'usage (sauf indication contraire) non restrictif des usagers!
Ils n'ont aucun droit, ni privilèges sur l'utilisation de ces routes et c'est uniquement l'inefficacité des moyens de communication et de cartographie qui rendaient ces routes peu fréquentées!

Et toute route "alternative" est une voie de délestage secondaire. Donc ils sont dans leurs revendication en contravention avec la loi.

avatar bugman 08/06/2016 - 14:02 via iGeneration pour iOS

@CNNN :
C'est ça, oui. Que je roule sur tes clous sur une route publique, on verra si ce sera réglé. ;)

avatar pivert42 08/06/2016 - 17:23 via iGeneration pour iOS

Ma balade dans le nouveau quartier de Montpellier m'a valu d'attendre que 2 voitures devant moi rentre dans le garage collectif de leur immeuble, j'ai patienté et pas vu l'intérêt de ce détour. J'aurais été beaucoup mieux sur l'autoroute, même avec de la circulation.

avatar r e m y 08/06/2016 - 13:47 via iGeneration pour iOS

La Tesla ayant embrassé un mur hier, est d'ailleurs devant un magasin de clous (le paradis des clous, même....). :-)

avatar vlsf1 08/06/2016 - 14:19 via iGeneration pour iOS

Quand je suis dans une petite rue sur mon vélo et que je vois 30 bagnoles traverser à fond, je me dit deux trucs.
1. Ils veulent me tuer.
2. Ces mecs doivent tous avoir Waze.

C'est un truc que j'ai rééllement senti ! Et en voiture avec une amie qui utilisait Waze, j'ai aussi vu qu'on était une dizaine de voitures à faire le même itinéraire tortueux dans des petites rues, je sentais que tout le monde avait l'application.

avatar sveireman 08/06/2016 - 13:54 via iGeneration pour iOS

@vlsf1 :
Waze n'est pas responsable des conducteurs dangereux.
Pourquoi l'espace public ne peut pas être emprunté par tous ?

avatar vlsf1 08/06/2016 - 14:17

Mon commentaire était au second degré hein ^^

Et ce n'est pas une question d'espace public emprunté par tous, mais de logique d'urbanisme.

Les gros axes et les petites rues n'ont pas les mêmes fonctions. Je vis à Toulouse, qui est une grande ville mais dès qu'on sort de l'hyper centre, il y a de gros axes qui vont vers l'extérieur et entre ça, plutôt des petites rues. Et quand dans une petite rue, tu vois d'un coup plein de voitures débouler (parfois en zone 30), je pense que c'est un peu dangereux. Parce que ces rues ne sont pas faites pour ça. Il peut y avoir des trottoirs minuscules, des écoles, des croisements avec une visibilité faible, etc... Ce n'est pas fait pour un trafic important. Le cas est différent à Paris, qui n'a pas vraiment un hyper centre, mais je pense que cette idée se voit dans toutes les autres villes.

D'ailleurs l'article dit que ce problème commence à être pris en compte par certaines villes avec des sens interdit ou des interdiction de tourner.

avatar C1rc3@0rc 09/06/2016 - 00:00

Le problème que tu cites démontre une responsabilité: celle des autorités auxquelles il appartient la responsabilité d'aménager des parcours prioritaires voire exclusif pour les véhicules sans moteur: velo, roller, etc... De meme les autorités fixent les vitesses et les sens de circulation. Un itineraire a 30km/h, avec des sens uniques c'est adapté et c'est que rarement mis a oeuvre a bon escient...

Le problème c'est donc ni Wase, ni les conducteurs c'est l'irresponsabilité des autorités, c'est sur eux qu'ils faut mettre la pression pour qu'ils prennent leurs responsabilité et fassent ce pour quoi on les paye!

avatar reborn 08/06/2016 - 14:02 via iGeneration pour iOS

@vlsf1 :
C'est réellement ça. Quand une toute petite route de campagne est prise d'assaut --> waze

avatar XiliX 08/06/2016 - 15:09

@vlsf1

Habituellement quand on ne connait pas l'endroit, on a tendance à rouler doucement.
Ce sont généralements des gens qui connaissent l'endroit qui ont tendance à rouler vite.
Parce qu'ils "connaissent" la route...

Ce sont vraiment des tarés surtout dans les quartiers résidentiels où un enfant ou un groupe d'enfants peuvent débouler à tout moment.

avatar vlsf1 08/06/2016 - 15:38

C'est vrai, mais voir débouler toute une filée de voiture alors que la rue n'est pas faite pour ça, ça créé aussi des situations un peu dangereuses.

avatar McFlan 08/06/2016 - 14:05 via iGeneration pour iOS

Ce système est surtout d'une efficacité très discutable. Waze me propose souvent des rues dans mon quartier qui sur le plan sont des raccourcis et en pratique peuvent faire perdre un temps incroyable (notamment parce qu'il est difficile d'en sortir).

Dans une ville quadrillée à l'américaine, c'est sûrement plus efficace...

avatar vlsf1 08/06/2016 - 14:11

Je pense que Waze est de moins en moins efficace parce qu'il est de plus en plus utilisé. Si tout le monde prend le même raccourci, ça ne devient plus forcément un raccourci ! Mais j'ai constaté aussi un truc bizarre avec un itinéraire très tordu pour finalement prendre un périphérique une sortie avant celle qu'on aurait pris normalement, pour se retrouver au milieu de bouchons sur le périph !

avatar C1rc3@0rc 09/06/2016 - 00:05 (edité)

«Dans une ville quadrillée à l'américaine, c'est sûrement plus efficace...»

Ben sur des routes américaines, par principe tu rajoutes la quasi impossibilité de tourner a gauche: c'est une particularité en Amérique, mais tourner a gauche n'est pas prévu et c'est systématiquement dangereux (pour les véhicules et surtout les piétons).

Reste que l'idée d'un itinéraire secondaire c'est d'éviter les ralentissement et blocages d'un itinéraire principal. Si l'itinéraire secondaire est aussi lent que le principal, il n'a pas de sens.

avatar lmouillart 08/06/2016 - 14:10

Au final c'est donc plutôt une bonne chose puisque cela permet de répartir le trafic et les nuisances sur le territoire.

avatar thebarty 09/06/2016 - 07:10 via iGeneration pour iOS

@lmouillart :
Tu trouveras encore que c'est une bonne chose quand il passera une voiture toutes les secondes devant chez toi ?

avatar andr3 08/06/2016 - 14:11 via iGeneration pour iOS

J'ai arrêté d'utiliser Waze pour deux raisons :

1) Quand un itinéraire de délestage est pris d'assaut par la majorité des usagers, autant rester sur l'itinéraire par défaut. C'est valable aussi pour les GPS moins doués ;

2) Marre des pubs.

J'utilise conjointement iCoyote pour les informations de danger, Plans pour ses qualités GPS (interface très épurée) et ... mon bon sens.

De temps à autre, selon mon humeur et l'app installée, j'utilise Here ou CoPilote.

J'ai essayé TomTom Go mais j'ai vite abandonné ; l'application est excessivement énergivore.

avatar noooty 08/06/2016 - 14:14 via iGeneration pour iOS

D'où l'intérêt d'habiter dans le fond d'une impasse... Au moins, il n'y a pas de circulation...
Toutes les routes allant vers Rome, cette jolie petite ville doit être une impasse, il faut donc y habiter pour avoir moins de circulation...
lOl lOl

avatar fkdev 08/06/2016 - 14:27 via iGeneration pour iOS

J'ai vu un changement ces dernières semaines. Sur des raccourcis improbables, que j'ai eu du mal à trouver et sur lesquels waze me disait de faire demi-tour il y a un an ou deux, on est maintenant beaucoup plus nombreux, et cela dans les deux sens. Du coup la semaine dernière, j'ai cassé un retro en croisant un bolide qui n'avait pas l'air de réaliser qu'il était sur une route de campagne.
D'ailleurs, Les panneaux "sens-interdit sauf riverain" sont en train de se multiplier en région parisienne.
Pour moi ces sociétés devraient s'interdire les zones résidentielles. C'est une question d'éthique et de responsabilité.

avatar dvpod 08/06/2016 - 15:18

C'est quoi un riverain ?
Non sérieusement...

Tu habites dans la rue, OK tu as le droit de prendre le sens interdit.
Mais ensuite:
Tu vas voir des amis qui habitent dans la rue, as tu le droit de prendre le sens interdit ?
Tu viens livrer un client qui habite dans la rue, as tu le droit de prendre le sens interdit ?

D'ailleurs ca n'est pas un sens interdit, mais un sens réservé aux riverains.

Et si c'est interdit sauf riverains dans les deux sens, le panneau ne peut pas etre un panneau de sens interdit (puisqu'il implique une circulation autorisée dans l'autre sens) mais un panneau de circulation interdite.

avatar hrurussia 08/06/2016 - 23:24

@dvpod CQFD quoi.
Pour moi un riverain c'est quelqu'un qui a besoin d'utiliser la route pour aller là où il doit aller. Merci de défendre ce qui, dans ces commentaires, semble être indéfendable, le droit de circuler où tu veux.

avatar iBakarorea 08/06/2016 - 14:43 via iGeneration pour iOS

"En attendant, la meilleure solution est de bloquer le passage, ce que certaines communes ont effectué en ajoutant des sens interdits ou des interdictions de tourner."

La communauté est très réactive et signalera ces changements qui seront pris en compte quelques jours plus tard par le GPS

avatar oomu 08/06/2016 - 15:29

c'est ce que tout le monde veut. Ainsi Waze cessera de conseiller ces itinéraires.

avatar vlsf1 08/06/2016 - 15:39

Oui mais justement, si ça rend l'itinéraire de Waze impossible, il disparaîtra.

avatar kitetrip 08/06/2016 - 14:45

Interdisons aussi les voitures en ville car ce sont des zones résidentielles (mais ça, on a vite tendance à l'oublier).

avatar ecosmeri 08/06/2016 - 15:02 via iGeneration pour iOS

@kitetrip :
Et encore un..... ! Pitoyable.
Interdisons en france tout ceux qui veulent tuer l'automobile et la moto

avatar JonasL 08/06/2016 - 15:14

Héhé la différence c'est que la Constitution française est compatible avec la proposition de kitetrip, mais pas avec celle d'ecosmeri...

Ça me va bien moi, l'idée d'interdire les voitures dans les villes, et en plus c'est dans l'air du temps ! Vélo en ville, Tesla entre les villes ;)

avatar kitetrip 08/06/2016 - 16:09

Et pourtant je suis fan de voitures... anciennes. Ça doit rester un passion et non un confort.
En ville, voir les enfants respirer un air pollué et stressés à cause du bruit de voitures/motos voulant juste éviter de faire 30min de trajet en plus... C'est insupportable.

Idem ceux qui roulent en ville en moto avec un échappement à éclater les tympans "parce que ça fait un joli bruit" et qui, une fois rentrés chez eux dans leur maison au calme, râlent à cause du bruit de la tondeuse du voisin : ce sont eux les plus égoïstes !

avatar byte_order 08/06/2016 - 16:53

Et donc, les riverains, eux, devront déposer leurs gamins à l'école en y allant eux aussi par d'autres moyens de locomotion que leur voiture.
Et pour faire les courses, cela va être marrant, aussi.

En pratique, ce que veulent les riverains, c'est d'avoir l'exclusivité des voies publiques dans leur quartier. En gros, communautariser le droit d'usage (mais, bien sûr, continuer de faire payer les coûts à tout le monde).

Si vous voulez des voies privées à votre quartier, il appartient aux propriétaires d'assumer intégralement les coûts, mais l'usage sera alors fort logiquement bien privé, si vous voulez y mettre un péage, libre à vous, etc.

A défaut, les contraintes d'usage d'une voie publique sont les mêmes pour tout le monde.
D'ailleurs, j'ai un doute sur la légalité de l'interdiction de circuler "sauf riverains".

avatar baptiste8b 08/06/2016 - 17:17 via iGeneration pour iOS

@byte_order :
Les problemes que tu souleves necessitent de changer la morphologie des villes. Plusieurs petits centre de quartier permettant a chacun de tout faire a pied, ou a velo. Mais ça tient alors de l'urbanisme.

Si vous voulez vraiment eviter les bouchons, n'oubluez pas que vous estes les bouchons.
Prenez le bus, le metro, le tram, faites du covoiturage. Un bus, c'est la taille de deix voitures, pourtant on peut y faire tenir en gardant un certain confort 20 personnes, soir les passagers de 15 voiture a peu pres.

C'est un cercle vertueux. Au moins on utilise la voiture, au moins il y a de bouchons, au plus les transports en commun deviennent pratiques. La reduction du trafic permet aussi de redistribuer les voies: reduction des voies reservées a la voiture, developpement des voies pietonnes, qui sont aussi des espaces de detente tels des parcs. La voiture sera alors là pour les trajets longs (entre villes ou deux quartiers eloignés d'une ville, et distances plus longue)

Marcher ou utiliser le velo remet en forme qui plus est. Au final, moins de voiture c'est plus d'espaces verts, moins de probleme de sante (et de fait on se sent mieux dans sa peau) nottament liés a la pollution ou l'inactivité, moins de stresse sonore, moins de danger,ect ect...

La voiture est a essayer de bankr de nos usages un maximum.

avatar byte_order 08/06/2016 - 17:34

Faites les courses avec 3 gamins dont 1 en bas age (et donc poussette) en bus, et en reparle si y'a juste a initier le cercle vertueux.
Ou aller jeter vos végétaux après la tonte du jardin.

On oublie souvent qu'une voiture ce n'est pas seulement un moyen de transport individuel de personnes MAIS aussi de GROS bagages.
Et zéro délai d'attente avant de pouvoir s'en servir.

Et ça, les moyens de transport en commun, sur ces points, n'offrent clairement pas une solution adaptée.

PS : j'utilise tous les jours un bus pour aller bosser. Pour ça, c'est très pratique. Pour faire les courses avec la marmaille, par contre, si l'usage de la voiture dans mon quartier devient interdite sans alternative crédible, je déménage.

avatar baptiste8b 14/06/2016 - 19:02 via iGeneration pour iOS

@byte_order :
Oui bien sur, on ne peut pas banir totalement la voiture,c'est clair.
Mais par exemple, les course pouraient etre daites dansdes magasins de proximité (pas toujours eveidemment, quand on habite en campagne a 20km du premier magasin, la question ne se pose pas).
Mais il y a encore beaucoup de gens qui privelegient la voiture, nottament pour emmener leurs enfant a l'ecole (college lycee plutot). Beaucoup d'enfants se font ammener par leurs parents, alors qu'ils pouraient prendre le velo, le bus, y aller a pied.
Toi tu a peut etre deja un mode de vie qui va dans ce sens, mais ce n'est pas le cas de la majorité. Et j'espere que ça sera ammene a changer dans les annees a venir!

avatar NerdForever 09/06/2016 - 06:34 via iGeneration pour iOS

@byte_order :
Bah pourtant c'est légal... Et cela s'explique souvent par le fait que la rue est étroite et ne permet d'assurer un trafic plus important que la desserte locale qui a elle seule cause déjà la saturation du reseau...

avatar NerdForever 09/06/2016 - 06:37 via iGeneration pour iOS

@byte_order :
Et le jour où tu seras grand et participera à la vie societale, tu t'apercevras qu'il existe des impôts et taxes et financement à des niveaux communales, départemental, régional et national...
Donc oui c'est déjà le cas, la petite rue résidentielle est entretenue par les locaux contrairement à un grand axe routier...

avatar dvpod 09/06/2016 - 10:40 (edité)

le "sauf riverain" est legal, c'est prévu par l’article L2213-2 du Code Général des collectivités territoriales:

« Le maire peut, par arrêté motivé, eu égard aux nécessités de la circulation et de la protection de l'environnement :
1° Interdire à certaines heures l'accès de certaines voies de l'agglomération ou de certaines portions de voie ou réserver cet accès, à certaines heures, à diverses catégories d'usagers ou de véhicules »

Donc oui c'est légal, mais ca doit être motivé.

avatar Vouzemoi 08/06/2016 - 15:01 (edité)

Chacun veut défendre son intérêt personnel au détriment de celui de tous. Visiblement cela ne dérangeait pas ce Mr Connor d'utiliser Waze et de trouver le meilleur chemin avant que ce dernier indique sa rue comme itinéraire potentiel.

avatar oomu 08/06/2016 - 15:30

un juste milieu. Toute rue de quartier résidentiel ne peut pas se transformer en rue hautement fréquentée.

Que voilà un vrai travail de maire.

avatar Vouzemoi 08/06/2016 - 15:34

Effectivement, un vrai travail de maire, en espérant que la solution ne soit pas celle adoptée aujourd'hui qui consiste à balayer la poussière chez le voisin.

avatar byte_order 08/06/2016 - 16:58

Elle ne le pourra pas pour des raisons purement technique, de toute façon. Son débit et sa limitation de vitesse ne permet pas son utilisation pertinente dans tous les cas. Dès lors que le traffic explose sur le tronçon, le temps de trajet fait de même.

Mais le problème c'est que ce traffic est un traffic réel, et il n'y a aucune raison pour qu'une partie de la population soit protégée des conséquences et pas l'autre. Soit toute la population assume les couts d'aménagement pour faire face à un plus gros traffic, structurel, soit tout le monde fait face à un traffic temporairement plus important.

Hélas, la tendance c'est "pas de ça chez moi !" Mais par contre, si depuis mon garage je peux rapidement rejoindre les grands axes, là, cela m'intéresse, sinon on râle.

Comme d'hab, quoi.

avatar vlsf1 08/06/2016 - 15:41

Il ne s'agit pas de garder des quartiers bourgeois sans voiture. Ce n'est pas un débat de privilégiés...

Certains axes ne sont pas faits pour avoir une circulation forte, ça devient dangereux. Avec des trottoirs petits, des visibilités faibles aux croisements etc.. Ce n'est pas une histoire de confort, c'est une histoire de logique.

avatar byte_order 08/06/2016 - 16:59

Vitesse réduite, ralentisseurs, chicanes, radar verbalisant, y'a plein de solutions alternatives qui n'aboutissement pas pour autant à privatiser le domaine public.

avatar Liena 08/06/2016 - 15:13 via iGeneration pour iOS

Ou revoir l'étalement urbain, les trajets pendulaires...
Donc grâce à ce type de gps, on profite tous du passage des auto... Mais qu'est ce que c'est génial !!

avatar Le docteur 08/06/2016 - 15:37 via iGeneration pour iOS

Bienvenue dans le monde merveilleux de ceux qui habitent près des grands axes.

avatar vlsf1 08/06/2016 - 15:42

Sauf que les grands axes sont faits pour ça, en terme d'urbanisme. On parle pas de confort, on parle de sécurité. Dans des quartiers résidentiels, il peut y avoir des trottoirs petits, un manque de visibilité dans les croisements, etc, et un trafic important n'est pas adapté.

avatar horizon 08/06/2016 - 15:40 via iGeneration pour iOS

Quid du gamin qui se fait écrasé dans un quartier calme et sans circulation...
10000 voitures sur un chemin communal, je n'appelle pas ça la liberté ou le progrès ...
Cette appli est pratique mais pas assez intelligente .

avatar byte_order 08/06/2016 - 17:03

Faut avouer que se faire écrasé alors qu'il n'y a aucune circulation, c'est vraiment pas de bol.

Plus sérieusement, s'il y a circulation, c'est que les parents du gamin on laissé leur gosse libre proche d'un axe de circulation. prévu ou pas pour ça ne change rien.

Y'a régulièrement des victimes de chauffard le long de route paumée de campagne. La densité du traffic n'est pas en soit le facteur de risque. La vitesse et l'habitude du conducteur *et* de la victime sont également souvent en cause. Le pire étant "y'a jamais personne, c'est bon", tant derrière le volant que pour le piéton / cycliste / etc.

avatar lmouillart 08/06/2016 - 16:15

Google devrait prendre en compte les remarques et proposer un modèle économique adapter :
Financement participatif + enchères, si vous ne voulez pas que les véhicules soient détournés par chez vous alors payez plus que vos voisins.

Pages