Fermer le menu

Test du LaCie Fuel, un disque dur Wi-Fi 1 To

Stéphane Moussie | | 12:10 |  4

Un disque dur Wi-Fi autonome

Comme toujours, LaCie a soigné le design de son produit. Le LaCie Fuel ressemble à un jerrican miniature gris, assez original pour ce type d'appareils prenant généralement la forme de simples pavés noirs. Il fait environ la taille de deux iPhone 5 côte à côte (115 x 115 x 23 mm) et pèse autour de 300 g. Il est donc facilement transportable, mais pas aussi compact que le Wi-Drive de Kingston.

En cause, l'utilisation d'un disque dur plutôt que d'un SSD. Un choix justifié par le prix encore largement supérieur des SSD pour les grosses capacités de stockage comme le LaCie Fuel le propose. En revanche, un disque dur a l'inconvénient d'être bien plus fragile qu'un SSD, du fait de ses pièces mécaniques. Brinqueballé pendant deux semaines dans un sac à dos sans attention particulière, le disque dur 1 To de notre exemplaire est toujours en parfait état de marche. On n'ira pas jusqu'à le faire tomber exprès d'une table pour tester sa résistance, mais on peut affirmer que la coque en plastique offre une protection satisfaisante pour les petits chocs et secousses. Le produit dispose par ailleurs de quatre patins pour éviter qu'il glisse lorsqu'il est posé. Il est d'ailleurs aussi stable en situation verticale, même sans patins.

Le Fuel dispose d'un bouton de marche/arrêt et de deux voyants. L'un sert à afficher l'état de la batterie et l'autre du Wi-Fi. La recharge de la batterie se fait en connectant l'appareil en USB à un ordinateur ou à un chargeur secteur — le câble USB 3.0, le chargeur secteur et des adaptateurs pour les prises étrangères sont tous inclus.

À l'usage, le jerrican est très discret. À moins de coller son oreille dessus, on ne l'entend pas. On sent de petites vibrations quand on le prend en main, mais rien que de très normal pour un disque dur. Il chauffe seulement quand il est très fortement sollicité, comme lors d'un test de débits.

Une application datée

Ce périphérique est destiné avant tout aux terminaux iOS qui ont toujours une capacité de stockage relativement limitée, surtout si on ne veut pas mettre la centaine d'euros supplémentaires pour doubler les gigaoctets. La différence de prix entre un iPhone 5s 16 Go et un modèle 64 Go est de 208 €, soit quasiment le prix du Fuel (219.95 €) qui offre, lui, 1 To de stockage.

Pour utiliser ce disque dur avec un appareil iOS, LaCie demande d'installer l'application Seagate Media [2.5.0.10 – US – Gratuit – iPhone/iPad]. Pourquoi une app Seagate ? Parce que LaCie appartient au fabricant américain depuis 2012.

Seagate Media sur iPad.

La mise en route est simple : on connecte l'iPhone/iPad au réseau Wi-Fi créé par le Fuel (LaCie Fuel xxx), on lance Seagate Media et on a dès lors accès au contenu du disque dur. Il est possible de sécuriser cet accès, par défaut ouvert, par un mot de passe (protocole WPA). Dans cette configuration, l'appareil iOS n'a plus l'usage d'Internet (sauf s'il est connecté au réseau cellulaire) car il est connecté exclusivement au Wi-Fi du LaCie Fuel. Ce n'est pas embêtant en situation de mobilité (train, voiture, plein air...), mais ce n'est pas adapté à un usage domestique où le terminal mobile est connecté en Wi-Fi à l'ADSL ou à la fibre.

Pour ce second cas de figure, il y a un « mode simultané » qui consiste à connecter le LaCie Fuel au réseau Wi-Fi domestique. À savoir que la connexion sans fil du produit se limite au Wi-Fi 802.11 b/g/n, pas de 802.11 ac ni de prise en charge des réseaux 5 GHz. La configuration de ce mode se fait toujours dans Seagate Media, assez simplement. Le terminal iOS est alors connecté au réseau Wi-Fi domestique tout en ayant accès au LaCie Fuel.

L'écran d'accueil de Seagate Media affiche uniquement les dossiers par défaut (Vidéos, Photos, Musique...). Pour parcourir les dossiers créés manuellement, il faut se rendre dans une autre vue.

L'application est facile à utiliser, elle présente simplement la liste des dossiers et fichiers contenus sur le disque dur ainsi que les photos de l'iPhone si on a autorisé l'accès. En revanche, cinq mois après la sortie d'iOS 7, elle n'a toujours pas adopté le design plus simple et plus plat du nouveau système. Plus ennuyeux, elle n'est pas très stable et se ferme parfois inopinément.

Heureusement, on peut utiliser une autre application pour accéder aux données du disque dur. Par exemple l'excellente app gratuite Documents de l'éditeur Readdle, bien plus agréable pour consulter le contenu du disque dur Wi-Fi.

Le LaCie Fuel est vu comme un service SMB par l'application Documents.

Le fait d'utiliser une application autre que Seagate Media permet aussi d'éviter les grosses limitations de celle-ci, comme l'incapacité de lire des fichiers .doc ou des PDF. Ce type de fichiers ne pose aucun problème à Documents. Cela vaut aussi pour les vidéos. VLC détecte automatiquement le LaCie Fuel et peut servir à lire de nombreux formats de vidéos avec plus d'options et dans une interface plus agréable que Seagate Media.

Vidéo : pas plus de 720p

En parlant de vidéo, un usage promu par LaCie, il est précisé dans le manuel d'utilisation qu'« une vidéo de résolution 1080i ou 1080p exige une bande passante trop importante et entraîne une lecture hachée, voire empêche la lecture. » Nos différents tests confirment cette limitation. Que ce soit une vidéo 1080p provenant d'un Blu-ray rippé ou Big Buck Bunny dans ce format, il est très difficile de lire convenablement une vidéo Full HD — et VLC ou n'importe quel autre lecteur ne sont d'aucun secours. La vidéo s'arrête pendant plusieurs dizaines de secondes entre chaque mise en mémoire tampon ou il n'y a tout simplement pas d'image. Une vidéo 1080p tournée avec un iPhone peut être lue sans trop de saccades, à condition que le terminal iOS soit assez près du LaCie Fuel. Disons qu'en règle générale, il ne faut pas compter sur le produit pour lire des vidéos Full HD.

Lecture d'une vidéo 720p dans VLC.

Pas de problème en revanche pour les vidéos 720p... sauf à faire ce que montre le fabricant sur son site, à savoir diffuser un film HD (720p donc) sur trois appareils différents en même temps. Avec deux appareils ça fonctionne bien (quelques artefacts peuvent toutefois apparaître), mais à trois il y a souvent des saccades sur l'un des terminaux. Le fabricant annonce une portée de 45 mètres, un chiffre là encore bien optimiste en ce qui concerne la vidéo. Au-delà de 10 mètres, la fluidité en prend un coup, c'est là que la compacité et la légèreté de ce produit s'avèrent pratiques.

Pour une lecture fluide sur trois appareils en même temps, mieux vaut une vidéo SD...

À noter que l'on peut très bien diffuser une vidéo vers un Apple TV ou un autre périphérique AirPlay, du moment que l'application que l'on utilise prend en charge la fonction (c'est le cas de Seagate Media).

4 Commentaires

avatar pacou 28/02/2014 - 13:37

Je suis également assez déçu de mon achat.
Sur le papier ça paraît très bien, mais l'application gâche tout.
J'utilise aussi Documents et VLC pour palier les manques mais ça n'est pas parfait.

Je n'ai toujours pas reussi a utiliser la fonctionnalite AirPlay, je l'avais achete en grande partie pour ca et chez moi ca ne fonctionne pas (ni avec l'appli seagate ni avec VLC). J'ai la petite roue de chargement sur l'apple TV puis ca reviens au menu principal... Enervant!

Enfin le plus gros défaut matériel est qu'il faut a chaque fois se mettre sur le réseau wifi du Fuel quand on veut l'utiliser. La fonction de relai wifi marche bien et l'on a internet quand on est dessus mais c'est tout de même mois rapide qu'en direct. J'aurais aimé l'option inverse afin que le disque puisse être relie a un réseau wifi existant (et profiter de sa meilleure portée) et puisse être utilise comme un NAS quand il est a la maison.

Bref y'a plein de bonnes idées dans cette petite boite mais c'est vraiment pas un produit abouti...

avatar Mollaret 28/02/2014 - 15:13

Merci de ce test. Je pense que je ne vais pas l'acheter. Je n'aime pas du tout le problème du wifi qui réduit ce DDE à une utilisation non permanente si on a besoin d'être connecté au réseau

Connexion utilisateur