Benchmarks faussés : 3DMark retire certains terminaux concernés

Stéphane Moussie |

La dernière mise à jour de l'application 3DMark sur Android retire les « modèles avec des scores de benchmarks suspects de la liste des appareils ». Cette mesure, qui n'a pas encore été appliquée sur l'app iOS, fait suite à l'affaire des benchmarks « truqués » soulevée par le Galaxy S4.

Dans les opérations de benchmarking, des utilisateurs se sont aperçus que le smartphone sud-coréen poussait le processeur graphique à une fréquence interdite aux autres applications. Samsung a démenti la manipulation, mais le Galaxy Note 3 sorti plus récemment fait les mêmes manigances, un terme utilisé par Phil Schiller pour attaquer son principal concurrent.

Pour le site AnandTech, habitué à faire de nombreux benchs, Samsung est loin d'être le seul fabricant à faire en sorte de doper ses scores sur 3DMark et les applications similaires. Tous les principaux constructeurs emploient ces méthodes. Seules exceptions, Apple et Motorola qui ont toujours été réglo.

L'application 3DMark sur Android n'a toutefois pas retiré tous les appareils de Samsung, HTC, LG et consorts. Les Galaxy Note 3, Galaxy Note 10.1, HTC One et HTC One mini sont les premiers appareils à avoir disparu de la liste.


Tags
avatar tigre2010 | 
@EBLIS Apple : premier, Motorola : second. ^_^
avatar lol51 | 
Et de tous les fans Samsung qui nous avaient assommé avec leur commentaires à la cons, "bah c'est normal d'optimiser un appareil pour des Bench..." des pages et des pages de mauvaise foi.
avatar eipem | 
Il fallait au moins ça pour redonner du crédit aux logiciels de benchmark. maintenant 3DMark n'est qu'un logiciel parmi d'autres. Il faut espérer qu'il sera rapidement considéré comme le seul benchmark crédible et que les auters s'y mettront aussi, pour forcer Samsung à arrêter de tricher et donc, prendre ses clients pour des cons.

CONNEXION UTILISATEUR