Research In Motion s'envole, Palm recule

Christophe Laporte |

Tout sourit ou presque à Research In Motion. À l'inverse, les temps sont toujours aussi durs pour Palm.

Jamais, Research In Motion n'avait vendu autant de BlackBerry. Entre septembre et novembre, la firme canadienne a écoulé 10,1 millions de terminaux, soit 1,8 million de plus qu'un an plus tôt. À titre de comparaison, lors du trimestre précédent, Apple a vendu 7,4 millions d'iPhone.

RIM en est maintenant à 75 millions de BlackBerries vendus depuis le début. D'ici fin février, la société canadienne compte écouler 10,6 millions d'appareils.

Grâce à ses bonnes ventes de BlackBerries, RIM a engrangé un bénéfice net de 628,4 millions de dollars en hausse de 32 % par rapport à l'année dernière à la même époque.

Si le champagne doit couler à flots chez RIM, la situation est autrement plus tendue chez Palm, dont le titre perd actuellement plus de 15 % en bourse.

À l'occasion de son deuxième trimestre de l'exercice 2010, Palm a livré 783 000 smartphones, un chiffre en progression de 41 % par rapport à l'année dernière à la même époque. Mais le bilan n'est pas si rose que cela, en effet, Palm indique avoir effectivement vendu seulement 573 000 appareils, un chiffre en recul de 4 % par rapport à l'an passé. Pire encore, elles ont reculé de 29 % comparé au trimestre précédent.

Sur cette période, Palm accuse une perte de 82 millions de dollars. Son chiffre d'affaires a fortement chuté passant en un an de 191,6 à 78,1 millions de dollars.

Tous les indicateurs sont au rouge. Pour Palm, la problématique demeure simple cependant : ses produits peinent à décoller soit parce qu'ils n'arrivent pas à se distinguer de la concurrence soit à cause de l'opérateur Sprint qui a mauvaise réputation aux États-Unis.

Pour la société dirigée par Jon Rubinstein, l'heure de vérité est proche. Au CES, Palm devrait officialiser un accord avec Verizon qui devrait commercialiser une édition spéciale du Pixi (qui disposera d'une liaison Wi-Fi) le Pre Plus. On ne sait pas grand-chose pour le moment de ce dernier.

Quoi qu'il en soit, Palm jouera très gros en 2010. Si le succès n'est pas au rendez-vous, elle devra fortement songer à un plan B.

Tags
avatar Malinox | 
" à cause de l'opérateur Sprint qui a mauvaise réputation aux États-Unis " Les chiffres incluent je pense également les ventes de Pre en Europe ( sortie dans quelques pays début octobre alors que les chiffres s'arrêtent à Novembre ). La remarque ci dessous est sûrement vraie mais on peut aussi rajouté que tant que Palm ne lancera pas son téléphone dans d'autres pays en arrêtant les exclus opérateurs qui servent à rien, les chiffres ne décolleront jamais... http://www.webos-france.com
avatar Mayorkam | 
"RIM en est maintenant à 75 millions de BlackBerries vendus depuis le début." A noter qu'Apple devrait atteindre le même chiffre de 75 millions de ventes d'Iphone/Ipod touch à la fin de ce trimestre (OSX mobile quoi...). Dés Février, la base installée d'OSX mobile devrait être supérieure à celle du RIM OS. Apple aura donc la deuxième place du marché des OS mobiles derrière Symbian à ce moment là.
avatar hadryen | 
@shenmue : tu fais pas de l'économie toi .... RIM OS va arrêter de vendre du jours au lendemain ? Je ne pense pas surtout avec la nouvelle gamme qui est sorti, APPLE sera toujours derrière RIM pour le moment, plus tard peut être.

CONNEXION UTILISATEUR