Une alliance et 4,5 milliards de dollars pour avoir la peau d'Android ?

Christophe Laporte |

Un consortium composé d'Apple, EMC, Ericsson, Microsoft, RIM et de Sony a donc fini hier par racheter les 6000 brevets de Nortel pour la "modique" somme de 4,5 milliards de dollars. Le jeu en valait la chandelle : le portefeuille de propriétés intellectuelles obtenues ou déposées par Nortel est très vaste : télécommunications sans fil, recherche sur Internet, réseaux sociaux et les nouvelles technologies de transmission de données pour appareils mobiles.

Le grand perdant dans cette affaire, c'est Google qui pourtant avait mis d'entrée la barre assez haut en posant 900 millions de dollars sur la table. Le géant de l'internet faisait figure de favori. Non seulement il avait des moyens financiers conséquents à sa disposition, mais cela avait un caractère quasi vital pour Google qui possède un portefeuille de brevets extrêmement réduit par rapport à ses concurrents.

Les enchères ont officiellement commencé lundi avec cinq acquéreurs potentiels dont deux consortiums : Apple, Google, Intel, un consortium composé de Microsoft, Sony et EMC, et un second mené par RPX, une société spécialisée dans le rachat de brevets.

Selon les premiers témoignages des personnes qui ont suivi de près les enchères, la lutte a été acharnée. Au matin du premier jour, Intel a annoncé la couleur en proposant 1,5 milliard de dollars, une somme qui était déjà supérieure aux attentes des analystes.

Voyant que les enchères étaient parties sur une base assez inhabituelle, RPX a fait savoir dès la fin du premier round son intention de se retirer, n'excluant pas toutefois de revenir si elle trouvait un partenaire.

Les enchères ont continué à monter progressivement alors que des négociations commençaient à avoir lieu en coulisse. Mardi soir, le consortium mené par Ericsson a cessé de surenchérir et est parti en quête d'un partenaire, afin de remporter le gros lot sans dépenser plus. L’allié de circonstance se révéla être Apple, qui ne pouvait s'unir avec Google.

Le lendemain, Intel entama des discussions avec le consortium Ericsson et Google. A priori, le géant des semi-conducteurs choisit Google, mais les négociations n'aboutirent pas et Intel se retira.

Le moteur de recherche était seul, face à une alliance composée d'Apple, EMC, Ericsson, Microsoft, RIM et de Sony, dont les réserves en cash cumulées dépassent les 100 milliards de dollars.

L'affaire paraissait jouée, mais Google n'a pas abandonné la partie facilement. Les deux acteurs renchérissaient à coup de 100 millions de dollars. Très vite, les enchères arrivèrent à 3 milliards de dollars.

C'est à ce moment-là que Google tenta un coup de poker. Au lieu de proposer un peu plus, elle demanda l'autorisation d'y aller plus franchement et de mettre 4 milliards de dollars sur la table. A priori, c'était la somme maximum qu'elle s'était fixée. Mais le consortium offrit 500 millions de dollars de plus et rafla la mise.

Il est à noter que Google a une manière toute particulière de surenchérir. Au lieu d'utiliser des chiffres ronds, le géant de l'internet s’inspirait de constantes mathématiques : la Constante de Brun , la constante de Meissel-Mertens, ou encore pi quand elle a voulu mettre plus de trois milliards de dollars sur la table. Pour les personnes qui ont assisté à ces enchères, la stratégie de Google n'était pas très claire. Ils ignoraient si cette manière d'enchérir était une façon de montrer qu'elle était extrêmement confiante ou une manière de défier l'establishment.

Maintenant, les membres du consortium vont se partager le butin. Selon Robert X. Cringely, RIM et Ericsson auraient à eux deux versé 1,1 milliard de dollars pour avoir une licence d'utilisation sur l'ensemble des brevets. De son côté, Apple aurait mis deux milliards sur la table afin de mettre la main sur les brevets relatifs à la 4G et d'autres que l'on qualifiera d'anti-Google.

Le géant de l'internet aura toujours comme lot de consolation que l'addition est tout de même salée pour les différents membres du consortium. Pour ces derniers, l'objectif est désormais simple : il ne s'agit pas de toucher des royalties en faisant fructifier ces brevets chèrement acquis, mais de faire la peau à Android. On pourrait assister à une escalade judiciaire dans les mois à venir.

Toujours selon Cringely, Google va certainement entamer une course contre la montre. Le géant de l'internet va sans doute tout mettre en oeuvre pour retarder la transaction, le temps de se doter d'un arsenal de brevets digne de ce nom. Celle-ci doit encore recevoir le feu vert de la justice canadienne et américaine lors d'une audience conjointe le 11 juillet et devrait être bouclée au troisième trimestre.

avatar jarno24 | 
@ chhosni : Je ne l'ai pas lu comme ça. Et pourtant je suis opposé aux attaques visant à détruire un concurrent : le marché est plus sain avec une offre variée. Non vraiment, cet article m'a plutôt apporté des éclaircissements sur les enjeux en cours.
avatar batou160 | 
@ chhosni : Bon en même temps je n'ai jamais plus voir cette entreprise qu'est google, autant microsoft et apple ont apporté beaucoup à l'informatiue autant big G est le photocopieur....
avatar Psycho_fls | 
@ merzhin22 : Pas du tout d'accord. Google a inventé vers la fin des années 90 le moteur de recherche qui donne des réponses utiles (contrairement aux autres moteurs de l'époque), grâce à un astucieux principe, que tout le monde a copié quelques années plus tard. Google a aussi plus ou moins inventé le cloud pour la bureautique. Ce n'est que dans le domaine de la téléphonie qu'ils ont tout copié. @ chhosni : Tu es tellement à l'affut d'un penchant de la rédac de MacG contre google que tu vois le mal partout, et surtout là où il n'est pas (MacG). Ou alors tu es simplement un gros troll, fort possible aussi. Dans les deux cas, réfléchis à l'utilité de ce que tu as posté…
avatar crifan | 
@ merzhin22 : Google a quand même deployé un moteur de recherche revolutionnaire et dont le business modèle est dominant. L'indexation et le referencement ont été extremement propulseur du web. Respect, y compris pour la multitude d'appli sur le cloud depuis belle lurette.
avatar popo69 | 
ah non, il est pas engagé du tout. ça me fait ni chaud ni froid que ça soit x ou y qui ait remporté la mise. Par contre, je trouve les circonstances très intéréssantes.
avatar Alex56 | 
Coogle, le plus grand voleur de ces dernier temps!
avatar dipdip11 | 
Juste derrière Apple. Sinon, certains voient-là une alliance contre Samsung.
avatar STi_wings | 
@ Arsenal Gear : Ah parce qu'il y a une hiérarchie ? Décidément, les fanboys d'un cote ou de l'autre ...
avatar kalynoh | 
Si tu veux un article engagé, lis l'article de frandroid sur la dernière keynote de apple.
avatar master_bate | 
En même temps pourquoi tu vas sur ce site, si ta un iPhone ? a part pour aller chercher des noises au possesseurs de smartphone android je vois pas !
avatar jmquidet | 
Sebastiano qui parle de fanboy, c'est fort ! Sinon cette alliance montre bien que les "vieux barbons" ont bien une trouille bleue d'androïd. Pour le reste...
avatar dagenais17 | 
pas la peine d'aller aussi loin, il y en ici aussi pas celui là ... mais pas la peine de chercher trop loin. Et puis est ce un mal? On a le droit de choisir un camp. Mais faire croire que ça vision est la seule est bcp plus gênant, et si tu as un choix différent tu dois quitter ici ou te taire ou t'es con ... c'est ça qui ne va pas, pas le fait de préférer une marque ou une autre.
avatar JonathanMds | 
@ Mabeille : Tu fais bien d'en parler, parce que le fait d'avoir un iPhone ou un iPad sur les sites autre que les pro-Mac te donne le droit de te faire flageller ou insulter J'ai un ami (avec son htc) à d'autres (vrais) amis, qui passent la majeure partie a nous emmer*** en soirée a nous dire pourquoi on est con d'avoir un iPhone et du coup on est des fanboy pour lui parce qu'on aime payer et avoir des produits bridés parce qu'on ne peut pas bidouiller le système, rajouter ce qu'on veut (alors perso je m'en cogne très franchement ... Quand je vois la personnalité de ces gens la, ça me donne pas envie et du coup ce genre de news me satisfait parfaitement )
avatar jewan | 
Lol mais a lire ton commentaire tu confirmes que l'inverse est aussi vrai. :D Donc au fond cela revient au même.
avatar djmat | 
Si quelqu'un pouvait m'expliquer pourquoi Ericsson et Sony voudrait la peau d'Android ?? En tout cas ça fait un peu mauvais joueur de la part d'Apple et RIM : "Bon les gars ont peu pas battre Google car ils se vendent mieux que nous. Nos nouveaux produits n'inversent pas la tendance. Tant pis on va s'allier et les mettre à terre judiciairement..." Je trouve ce procédé très moche mais bon. Comme quoi quand Apple nous dis qu'elle a pas peur d'Android, qu'elle vise un autre marché etc on voit bien ce qu'il en est
avatar kalynoh | 
Euh, non, c'est pas vraiment ça. Ios, c'est quand même 44% du marché des os mobiles, donc la vision c'est plutôt "bon, android a des part de marché, comment faire pour se faire de l'argent sur leur dos ? Quelque brevets à licencier nous permettra de nous en mettre plein les fouilles". Les utilisateurs s'arrachent les produits apple qui sont perpetuellement en rupture de stock même plusieurs mois après leur sortie, chose très rare pour les produits android, donc je ne suis pas certains que apple ai vraiment peur d'android, pas plus que leclerc à peur de carrefour ou que renault a peur de peugeot. Android est un marché qui touche principalement l'entré de gamme, des smartphones vendu à 1€ avec forfait. Quand tu vois que rare sont les androphones qui atteignent le million de vente, alors que l'iphone le fait tous les mois, je pense pas que apple se face beaucoup de soucis.
avatar marcplemay | 
Ben oui, c'est une attaque des systémes proprietaire ET payant (ou non licencié ) contre le libre. Le quotidien quoi ... Il manque juste Adobe .
avatar djmat | 
Pas faut. Par contre Adobe déteste Apple et au contraire soutient Google (avec Flash sur Android notamment)
avatar titistardust | 
@ lukasmars : Un peu rapide le résumé ! Et puis libre ne signifie pas faire fi des brevets et ne respecter aucune règle au nom d'une soit-disant liberté.
avatar iguan | 
Cela serait juste si Android était un logiciel libre. Il ne l'est pas, car on a accès au source qu'au bon vouloir de Google et toujours une fois chaque version finalisée. Un vrai logiciel libre, c'est quand on a accès au source durant toute la durée du développement, et qu'on peut y contribuer à tous moment. Ca n'est pas le cas d'Android, c'est Google qui contrôle les sources et ne les rend disponible qu'après la sortie des versions finales de son OS. Bref, c'est tout sauf libre, c'est même pas open source, c'est de la mise à disposition des sources une fois chaque version du logiciel terminé. Google s'en fout du libre, c'est un argument marketing rien de plus. Si Google respectait un minimum le libre, il respecterait les règles du libre. Ca n'est pas le cas.
avatar manu1707 | 
@Frodon "Un vrai logiciel libre, c'est quand on a accès au source durant toute la durée du développement" Où est-ce que tu as lu ça ? Oo En revanche je suis d'accord sur ta dernière phrase... Mais rien n'empêche quiconque de forker Android. La vérité c'est que les constructeurs sont trop fainéants pour y trouver un intérêt. Peut-être Amazon dans quelque temps, mais de là à ce que Samsung ou HTC se mettent à le faire... Ils sont juste contents que Google s'y colle pour eux. Libre ou pas, ils s'en fichent royalement, ce qui les intéresse c'est la gratuité.
avatar Rimtape | 
@Frodon : Google ne s'en fout pas totalement du libre, il finance GSoC. Pour Android, tu as parfaitement raison, ce n'est pas libre.
avatar iguan | 
Oui enfin, le GSoC, il ne faut pas non plus être dupe, c'est avant tout pour Google le moyen de profiter d'une sorte de R&D à très faible cout, car si un projet est particulièrement intéressant, ils le rachète, tout ou partie, et le GSoC permet évidement d'accroitre la probabilité de l'apparition de tels projets protentiellements intéressants pour Google, car sans ce type d'évènements (si on peut appeler cela ainsi) certains projets ne verraient peut être pas le jour. Donc il ne faut pas croire que Google fait le GSoC par pure bonté d'âme, juste pour soutenir le libre. C'est du gagnant/gagnant, cela aide évidement le libre, mais cela n'est pas non plus sans intérêt pour Google, cela permet de faire de la R&D pas chère en somme.
avatar Rimtape | 
@Frodon : Bien sûr que c'est du win-win, mais c'est un apport financier (qui chiffre en million de dollars), et en main d'oeuvre (un millier d'étudiants) non négligeables qui profitent à 175 projets libres cette année (dont, comme chaque année, VLC) sans qu'il y ait une garantie de résultat stricte à la fin du GSoC. Je ne vois pas, par exemple, Apple, Orange ou même Microsoft, faire la même chose.
avatar Ellipse | 
L'Android version ASOP est libre et forkable comme tu l'entends. Ce qui n'est pas libre, ce n'est pas Android, ce sont les Google Apps, il y a quand même une légère nuance. En attendant, je connais pas d'équivalent à XDA pour iOS. Sinon, le jailbreak de l'iPad 2 est dispo \o/
avatar iguan | 
Je parlais bien de l'Android officiel et complet, pas des dérivés et autres forks. Effectivement, il n'y a pas de XDA pour iOS, parce qu'iOS est encore moins libre, on a accès qu'à seulement quelques composants, et clairement pas suffisamment pour faire des dérivés d'iOS. Mais il n'a jamais été vendu comme tel non plus ;)
avatar Rimtape | 
@RickDeckard : Chrome n'est pas libre, le moteur de recherche n'est pas libre, il y a plein de choses qui ne sont pas libres chez Google. Android ne suit plus le processus normal d'un projet open source, tout un chacun devrait par exemple avoir un droit minimal en lecture tout au long du processus de développement de la version courante.
avatar jewan | 
Chrome est issue de Chromium qui lui est open source. Tout comme Android qu'il est également. Pourquoi dire le contraire ?
avatar Rimtape | 
La clause 9.2 de L'EULA de Chrome rend Chrome non-libre : http://www.google.com/chrome/intl/en/eula_text.html Extrait : "you may not (and you may not permit anyone else to) copy, modify, create a derivative work of, reverse engineer, decompile or otherwise attempt to extract the source code of the Software or any part thereof"
avatar jewan | 
Jamais dit le contraire. mais Chromium lui est bel et bien Open Source. C'est sur cette base qu'est developpé Chrome .
avatar Ryuuga | 
En même temps, chromium est fait par google aussi hein...c'est juste le coté Open Source du projet, mais c'est bien Google qui developpe Chrome/Chromium depuis le début (avec la différence que cela impose coté chromium)
avatar JonathanMds | 
@ lukasmars : Ouais le libre ! A partir de code un peu privé quand même, d'un système complètement pompé sur les autres et un toupet monstre renforcé par une communauté composé par une bande de users chaud de la gâchette (parfois pire que chez Apple) Apple et les autres sont comme ils sont, mais il n'empêche que je ne fais absolument pas confiance a Google et d'ailleurs Google + confirme ce que je pensais
avatar jewan | 
Non tu dis juste plein de bêtises et demi vérité pour justifier ta "haine" envers la concurrence. Cela te rassure plus. Comme ceux que tu critiques en somme.
avatar popo69 | 
@Superboy58 chaque acteur du consortium a des intérêts différents. Ericsson, c'est sans doute un acte plus défensif qu'Apple et MS. Ce sont eux qui ont mis le moins d'argent dans l'affaire avec RIM
avatar Robert Tripoux | 
But : faire la peau à Android. PITOYABLE. @ ddrmytsi Arrête de raconter que Android c'est pour le bas de gamme seulement etc. C'est juste n'importe quoi. Il s'est vendu autant de Galaxy S, Droid, Desire, Sensation, Incredible etc que de smartphones à 1€.
avatar JonathanMds | 
@ Wochouu : Ah bon ??? Tu as des chiffres stp ? On va rire ...
avatar jewan | 
14 millions pour le GS1. 7 millions pour le DHD pour le moment. Environ 9 millions pour le premier Désire (Bravo) Et déjà 3 millions déjà pour le GS2. J'espère que tu ris toujours. ;)
avatar -oldmac- | 
@Wochouu: Glaxy S, Droid etc... C'est effectivement du bas de gamme... Mauve que HTC meutes permettre de sortir un peu du lot avec Sense et une meilleure qualité de fabrication, mais quand un OS est identiquement utilisé sur un Archos par rapport a un Samsung, par exemple, je ne vois pas ce qui permet de différencier le bas de gamme du milieux et du haut de gamme. @Frodon: comme pour OSX avec Darwin, iOS dispose d'une version open-source. @Mikawell: Ce n'est pas Chromium qui est le pédant de Chrome ? Sinon, je me fend la Poire ou la Pomme, au choix, avec les chiffres ... 3 millions pour le GS2... A pisser de rire... De plus tous les produits que tu site sont issus, hormis le moteur de recherche himself, soit de rachat de société (YouTube, Picassa), soit de ce qui existait déjà ailleurs (gmail, gtalk...). Mettre 7go a dispo, ce n'est pas de l'innovation, c'est du Marketing AdsWord c'est de l'innovation et malheureusement je suis obligé d'en passer par la pour mes produits. J'ai 95% des mes budgets pub internet chez Google parceque ça touche 80% des internautes et que Bing et Yahoo ne me rapportent rien. Par contre je n'ai encore aucune idée précise avec Google de comment sont indexer mes pages et comment les faites bien remonter, alors qu'avec Bing et Yahoo c'est relativement simple.
avatar jewan | 
Le GS1 ,le Dx etc sont bien des appareils haut de gamme ,tu te trompes lourdement. Les 7 gigas ne sont pas marketing. Au contraire cela permet de conserver tous ses mails. Les autres services mails ont d'ailleurs emprunté ce procédé. Chromium permet d’intégrer des nouveautés,de corriger des bugs etc . C'est la communauté Open Source qui permet cela. Elles sont ensuite intégrées dans Chrome par Google. Pisse de rire si tu veux mais c'est la vérité. De plus oui ce sont des sociétés issues de rachat. Google y intègre ensuite ses améliorations. Apple procède aussi a des achats il me semble non ? Comme Lala et les sociétés rachetées récemment pour créer son propre service de cartographie. Je parie que la tu ne relèveras pas ce menu détail n'est ce pas ? pour tes pages il me semble que Google analytics t'aiderais mais je ne connais pas grand chose sur ce sujet.
avatar chmgd | 
Apple vient de payer Nokia. C'est le monde des brevets! Et dans ce cas, il est préférable que ce soit des entreprises dans le domaine qui aient acheté les brevets qu'une compagnie comme RPX.
avatar Caribours | 
Quelqu'un pourrait m'expliquer la motivation de Sony? Très lourdement engagé dans Android. Est-ce uniquement défensif pour leurs propres produits? Ils pourraient se permettre de faire des choses sur Android que les autres concurrents ne peuvent pas faire car protegé par les brevets du consortium?
avatar PachaColbert | 
Ce n'est pas dirigé contre Androïd qui est un système d'exploitation, mais contre les fabricants de smartphones comme Samsung, Sony/Éricson, etc… Faut se poser la question : Microsoft couvre t-il Nokia en étant acquéreur de ces brevets ? Tout le monde confond le système et le matériel dans cet article. Android = système. Iphone n'est pas Android.
avatar john | 
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Je ne trouve pas que l'article soit engagé. Le consortium est tout de même composé de Sony, Ericsson, EMC, RIM, Apple et Microsoft, et rien que dans la liste on voit la plupart des concurrents de Google. Donc non, je ne pense pas que l'article soit engagé, par contre le consortium l'est, lui. Et ça c'est un fait.
avatar PachaColbert | 
J'enlève Sony/Éricsson de mon premier post. Ceux qui voudront implémenter la 4G sur un téléphone devront sans doute verser des royalties. Reste à savoir si Nokia est protégé par microsoft, à moins que Microssoft finisse par racheter Nokia. Google, à part le Nexus, ne fabrique pas de téléphones. Et est donc peu concerner par ces brevets. Par contre Google aurait pu toucher des royalties de tous les fabricants de téléphones s'ils avaient empoché la mise.
avatar shinove | 
Tous contre Google et Androide pour éviter de revoir un monopole comme Windows 
avatar djmat | 
Apprend à écrire Android. Et la situation est différente. Android ne pourra jamais atteindre 90% même 80% de PDM. Son maximum doit être à 50 ou 60
avatar marcplemay | 
Windows qui apparaît avec le recul bien moins fermé que ne l'est Apple actuellement :-))))
avatar Human-Fly | 
J'adore : "Il est à noter que Google a une manière toute particulière de surenchérir. Au lieu d'utiliser des chiffres ronds, le géant de l'internet s’inspirait de constantes mathématiques : la Constante de Brun , la constante de Meissel-Mertens, ou encore pi quand elle a voulu mettre plus de trois milliards de dollars sur la table. Pour les personnes qui ont assisté à ces enchères, la stratégie de Google n'était pas très claire. Ils ignoraient si cette manière d'enchérir était une façon de montrer qu'elle était extrêmement confiante ou une manière de défier l'establishment." C'est ce genre de détails originaux dans l'attitude de Google, qui sont nombreux, qui font pour moi le côté passionnant et passionné de cette entreprise, un côté icône culturelle qu'il n'y a guère que le grand retour d'Apple avec ses iBidules pour stimuler encore plus. Je suis bien loin de vos commentaires technicos-stratégiques, désolé. ;p
avatar jahrom | 
Frodon, le mec le plus marrant du moment: Android, c'est "Bref, c'est tout sauf libre", mais iOS, "est encore moins libre" :-D Comment peut-on être moins libre que pas libre du tout? Je suis assez curieux...
avatar winstonsmith | 
@ profete162 : C'est bien parce qu'on sent que tu as mûrement réflechi et construit des arguments intelligents avant de lâcher cette réponse. J'ai rien contre Android, mais c'est vrai que les fabricants qui l'utilisent ne sont pas très bien protégés niveau brevets et droits, et ce à cause de la politique laxiste de Google. Je me fous qu'Android soit libre ou pas (certains défenseurs du libre sont parfois un peu obsédés), mais je pense que la fragilité d'Android peut nuire aux fabricants et que Google devrait réfléchir à se protéger un peu plus au lieu de déconner avec des millions en forme de pi. Quant à Apple et ses associés, je pensent qu'ils feraient mieux d'améliorer leur OS pour concurrencer Android de manière plus "loyale" au lieu de claquer des milliards pour acheter des brevets.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR