Grandeur et misère de Google Glass

Mickaël Bazoge |

Vous vous rappelez Glass ? Google n’en fait plus vraiment la promotion (la séance photo dans Vogue parait bien loin) et le produit, à porter sur le nez, semble avoir loupé le coche d’une commercialisation grand public pour ne rester qu’un obscur gadget geek. Cette absence de communication commence d’ailleurs à désespérer des éditeurs : Twitter a purement et simplement supprimé la possibilité de retélécharger son application (« glassware » dans la novlangue Glass) depuis la boutique en ligne des binocles. De plus, d’après le support de Glass, Twitter a cessé le développement de son logiciel vestimentaire. Pas vraiment rassurant pour les possesseurs (américains et anglais) du terminal, qui ont dépensé 1 500$ pour acquérir le dispositif…

Cependant, tout n’est pas perdu pour Glass. La SNCF a annoncé le lancement d’un test grandeur nature des lunettes de Google au sein du réseau iDTGV, la filiale low cost et « branchée » du transporteur. Les contrôleurs vont être équipés de Glass afin de vérifier les informations des voyageurs : celles-ci s’afficheront sur le petit écran des lunettes. Cette initiative vise à offrir un « accueil embarquement davantage personnalisé et fluidifié avec une plus grande disponibilité de l'agent, un contact visuel plus direct avec le voyageur ». Le test durera plusieurs mois, mais la SNCF ne ferme pas la porte à d’autres technologies : « Avant de déployer les Google Glass, nous allons prendre le temps d'écouter les retours des voyageurs et du personnel. Nous avons également besoin de tester d'autres solutions technologiques et d'autres partenaires », explique Franck Benoit, directeur en charge des services chez iDTGV.


Tags
avatar trarzopir | 

Il n'y a vraiment que la SNCF pour faire des conneries de ce genre

avatar Malvik2 | 

Le projet a été tué lorsque de très nombreux établissements se sont tout simplement déclarés hostile à la présence de toute personne avec des glass sur le nez dans leurs établissements...

avatar Malvik2 | 

Oups désolé ça fait deux fois établissements...maintenant 3! Ok je sors...

avatar trarzopir | 

Ils feraient mieux de s'occuper de résorber les retards

avatar clarilox | 

Pour les avoir essayées c'est vraiment pas fou ces Glass. Un petit carré en haut à droite d'un seul œil, j'ai vraiment pas accroché !

avatar Mme Michu | 

Possible d'exiger qu'il retire ses "lunettes/caméra" avant toute interaction ?
Je n'aime pas la "violence" gratuite" perpétuée contre les agents du sévicepublic

avatar totonix | 

Foutez moi ça à la poubelle !

avatar alexandre92 | 

Même problème que Google Plus. Très grand intérêt des médias et du grand public au moment du lancement en bêta. Et puis l'ouverture à tous vient tellement plus tard que tout le monde s'en fout.

Le rythme de Google n'est pas celui des médias ? Soit ! Mais ça peut être un problème.
Sinon connaissant la SNCF, la décision a dû être prise il y a deux ans et c'est déployé maintenant...

avatar noooty | 

@alexandre92 :
Et ils décideront dans 10 ans, ou après le tabassage de plusieurs contrôleurs, d'arrêter leur décision d'il y a 2 ans...

avatar en ballade | 

Dommage que ce ne soit pas du Apple

avatar philoo34 | 

@en ballade :

"Dommage que ce ne soit pas du Apple"

Non : Heureusement que ce sont des Google .

Du coup ben c'est bien sinon c'est qu'on est débile de pas s'en rendre compte .
Ben voyons c'est tellement évident !!
Verre moitié vide ou moitié plein ?

avatar falemaster | 

Les glass : acheté au rabais sur ebay aux Us , testé quelques semaines et revendu au prix forts en France :)

avatar le ratiocineur masqué | 

".....les possesseurs (américains et anglais) du terminal, qui ont dépensé 1 500$ pour acquérir le dispositif…"

"...La SNCF a annoncé le lancement d’un test grandeur nature des lunettes de Google au sein du réseau iDTGV, la filiale low cost et « branchée » du transporteur."

Rien que là je vois déjà 3 choses qui sont les signes d'un désastre annoncé :
- Valeur des lunettes : 1500$$$$$$$$ !!!!!!!! bling bling bling bling !!!!
- SNCF : les trains étant un repaire de "zyva" des banlieues bien connu
- Filiale low cost : "Zyva" puissance 2

Donc en gros vous prenez un gentil contrôleur qui n'a rien demandé à personne et veut juste finir sa journée de travail pour gagner sa vie. Vous le mettez déjà par défaut, dans un environnement de travail relativement stressant/chiant/dangereux où il est le représentant de tout ce qui va mal ici et donc la cible des critiques et autres quolibets. Mais là en plus vous lui collez sur le nez un truc qui vaut 1500$ !! J'ai bien peur pour notre ami contrôleur qu'à un moment ou un autre dans sa semaine de travail il se retrouver dans une interaction qui va ressembler à peu prés à "ZYVA BOUFFON FILE TES LUNETTES !!!" .

Mes expériences "SNCF" durant ma vie ayant toutes eues cette saveur... je plains nos amis contrôleurs (dans les faits les pauvres, ils font juste leur boulot).

avatar Jeckill13 | 

@le ratiocineur masqué :
Faudrait qu'il demande à être considéré en tant que tel ! .... Surtout s'il est victime des quolibets !

avatar Androshit | 

@Jeckill13 :
C'est pas faux ;)

avatar jefrey | 

@le ratiocineur masqué :

Putain les clichés moisis de droite…

avatar nayals | 

Bref, l'État met notre argent à la poubelle.

Des Google Glass pour les contrôleurs... jamais une entreprise privée ne ferait de pareille connerie. La SNCF, si.

avatar joneskind | 

C'est tout le problème du timing chez Google. Ils présentent des produits "révolutionnaires 4 ans avant qu'ils soient vraiment au point et quand le bidule pourrait enfin sortir tout le monde s'en fout. Si Jobs avait annoncé l'iPhone en 2004 ç'aurait fait le même flop. On peut vraiment se demander l'intérêt de Google dans cette histoire, à part jeter de la poudre aux yeux pour dire "vous avez vu nous on innove comme des malades, on a des projets de fou !" et rassurer les actionnaires. C'est comme la Google Car qu'on nous présente comme la prochaine révolution depuis des années et où Google aurait été pionnière, sauf que dans les faits toutes les grosses boîtes automobiles développent leur auto-pilote depuis des années et sont - pour certaines - pas loin de la commercialisation.
Bref, comme tout le monde je me laisse impressionner par les promesses de Google et je finis frustré et déçu de ne jamais en voir la couleur.
On a vraiment l'impression que la politique de communication de Google c'est "on lance une idée, on voit l'accueil du public et si ça marche on développe le produit". Les mecs savent pas où ils vont.

avatar tyga tiger | 

@le ratiocineur masqué

Oui effectivement à "zyva" ton expérience fait une généralité "zyva 2" pffff arrête TF1 et M6 et leurs "racolage" 2017 c'est dans 2 ans tu a un peu de temps

avatar Greggouze | 

Ah ah ah ! Et dire que j'ai même vu des analyste de boîte de conseil qui disaient : "Google glass va être révolutionnaire au même titre que l'iPad d'Apple !" Ils doivent se terrer dans leurs trous désormais ! J'aurais du faire un imprimé écran a l'époque !

avatar Ajioss | 

Encore un produit avorté.... Heureusement que la vache à lait du moteur de recherche est là.

avatar DarkSide | 

C'est un peu comme le projet Ara : révolutionnaire, une pub monstre et... le premier prototype pour les devs en février 2015

avatar joneskind | 

@Greggouze :

Pourtant le potentiel des smartglass est bien là. Certainement pas pour l'espace publique, mais pour l'espace professionnel ça ouvre vraiment des perspectives intéressantes. On peut imaginer aller vraiment loin dans toute discipline manuelle. Imagine une opération à cerveau ouvert, le chirurgien voit distinctement les cellules cancéreuses à éliminer, sans risquer d'endommager le reste du cerveau. Ou pour apprendre quoi que ce soit. De la mécanique à la cuisine en passant par la musique ou le dessin.

C'est d'ailleurs ça qui est frustrant. Google vend du potentiel et de la beta mais rien de vraiment tangible.

avatar nayals | 

@joneskind :

"Pourtant le potentiel des smartglass est bien là"

À mon humble avis, le problème des Google Glass est un problème avant-tout culturel, donc qui touche aussi bien les professionnels que les particuliers. En effet, beaucoup de gens se sentent mal à l'aise à l'idée de porter des Google Glass ("regardez-le, il a des Google Glass !") ou d'avoir quelqu'un qui en porte autour de soi ("il est sûrement en train d'enregistrer la conversation"). J'ignore si les gens vont s'habituer au fil du temps, mais clairement, aujourd'hui, il n'est pas envisageable d'en porter en société sans se faire remarquer.

Après, dans le domaine professionnel (et dans un cadre non social), d'autres outils sont certainement plus efficaces (car conçus spécifiquement pour une tâche donnée) que les Google Glass. Je ne suis pas très au fait de ce qui se fait en chirurgie par exemple, mais certaines opérations nécessitant une grande précision sont maintenant réalisée par le robot Da Vinci. Alors y a-t-il vraiment un avenir à développer les logiciels nécessaires à un usage chirurgical des Google Glass tel que tu le décrit ? Ceux-ci seraient vendus au prix fort. En tant que clinique, si je dois investir dans des outils chirurgicaux, autant prendre un vrai robot non ?

Et de toute manière, à 1500$ l'unité, peu de développeurs ou de professionnels peuvent se permettre de ne serait-ce qu'expérimenter des usages pour les Google Glass.

avatar joneskind | 

@nayals :

Je suis d'accord avec toi.

J'ai volontairement évité de parler de Google Glass, parce qu'elles ne représentent clairement pas le potentiel des smartglass en général (on en est un peu au 286 SX 8 MHz de la smartwatch là)

Et effectivement, je vois pas de SmartGlass dans la sphère publique, mais dans un cadre très spécifique - par exemple d'apprentissage

avatar MandrakeTheMagic | 

Rien de révolutionnaire dans cette merde terroriste de la vie privée.
J'attend le 1er mort porteur de ces lunettes invasives …

Pour plagier le regretté Robin Williams, ces Glass symbole de l'agression numérique, l'un des plus beaux ratages de ces 20 dernières années, sont la manière que Dieu a trouvé pour dire à Google qu'elle gagne un putain trop de pognon …
Quant au comportement de la SNCF il est à l'image de toutes ces boîtes françaises dirigées par cette bande d'incapables issus de la Nouvelle Noblesse d'Etat qui depuis 2 ans fait la fête à la Promotion 1980. Comme dirait Hugo, c'est la faute à Voltaire ...

avatar Garfield3 | 

@MandrakeTheMagic

La litanie d'insultes, d'agressivité dans votre commentaire est ni plus ni moins que l'illustration d'une caste d'individus qui si ils disparaissaient ne pourraient que soulager la société...
Je ne comprends même pas qu'on vous accorde le droit d'avoir ce genre de propos. Profitez bien de l'anonymat sur internet ça ne durera pas éternellement. Tout ou tard les gens comme vous devront assumer leur paroles et pas se cacher derrière un écran...

avatar MandrakeTheMagic | 

@ denisbook

Merci à vous. Enfin, il y a des personnes cultivées sur macGé !

avatar philoo34 | 

@Garfield3 :

"Je ne comprends même pas qu'on vous accorde le droit d'avoir ce genre de propos. Profitez bien de l'anonymat sur internet ça ne durera pas éternellement. Tout ou tard les gens comme vous devront assumer leur paroles et pas se cacher derrière un écran..."

Gardield c'est ton non ou ton prénom ???
Ça me gonfle les donneurs de leçons en carton ...

Ensuite la liberté d'expression tu connais ?
T'es un descendant de Franco ?

avatar joneskind | 

@philoo34 :

J'ai vraiment l'impression qu'aujourd'hui on a pas le droit de critiquer le PS sans passer pour un dangereux facho de droite. C'est un peu vite oublier qu'il y a aussi de la place à gauche du PS. Y en a beaucoup même.

Et personnellement, j'ai plus grand chose à dire pour défendre la SNCF. Entre ses tarifs prohibitifs, ses lignes "vache à lait", l'attitude exécrable de ses contrôleurs (dont certains se prennent carrément pour des flics), et les grèves à répétition sans le moindre égard pour la population...

avatar philoo34 | 

@joneskind :

"J'ai vraiment l'impression qu'aujourd'hui on a pas le droit de critiquer le PS sans passer pour un dangereux facho de droite. "

Comme quoi les intolérants sont partout, et en voie de développement :-)

avatar MarcMame | 

La Société Nationale de la Connerie à la Française ?

avatar tbr | 

Google ne change pas de sa ligne de conduite standard. Ce qui, chez les autres, demande de passer par différentes phases dans un projet avant de devenir "grand public" donc officiel (même si rien n'est parfaitement fini en ce bas monde — chez Apple aussi... iOS 8.01), est chez eux d'entrée de jeu une version publique... beta.

Gmail > en version publique "beta" pendant des lustres (enfin, disons 1 lustre et demi, à la louche)
Alors les lunettes, la voiture qu'on ne conduit pas, c'est kif-kif.

avatar Yyyes | 

C'était vraiment couru d'avance. Googleglass = MicrosoftSurface.
Un truc qui sert a rien, qui a séduit 2-3 geeks par ci par la, et qui n'a au final pour seule et unique vocation que d'essayer de donner à google un verni d'innovation...

avatar rikki finefleur | 

On en reparle dans 10 ans.
Le gros avantage de ces lunettes est d'avoir les mains libres.
A t'entendre les gens utiliseraient encore un smartphone pour filmer leur exploit sportif , a la place des go pro. Or je pense que les go pro se vendent par palette entière.
Il n'y a pas que google qui propose des lunettes de ce type d'ailleurs.
Le premier avantage que j'y vois c'est de faire de la traduction automatique pour de la lecture.. Bien pratique quand tu ne connais pas la langue.
Mais bon..

avatar philoo34 | 

@rikki finefleur :

"A t'entendre les gens utiliseraient encore un smartphone pour filmer leur exploit sportif , a la place des go pro. Or je pense que les go pro se vendent par palette entière."

Si les GoPro se vendent c'est par quelles sont spécifiques à un besoin qui ne peut être atteint sur un smartphone , pas plus compliqué .
Étanche
Résistante
Vrai objectif avec grand angle etc .

Quels avantages possède la Google glass en terme technique ?
A part sa miniaturisation pour te la coller sur le pif ?
Tout le reste est en dessous .

avatar macinoe | 

Parler de Google sous l'angle des chiffres de ventes de gadget électronique, c'est ne rien comprendre au modèle économique de Google.

Pour google, le produit c'est nous et le business c'est celui de la collecte de données.

Pour eux peu importe qu'ils vendent peu de Google glass. L'important c'est qu'il y en ait un nombre suffisant pour faire leur job, à savoir collecter des données, des données encore des données.

Le modèle économique de Google et d'Apple n'ont rien à voir.

Apple fait quasiment tout son bénéfice sur la vente de matériel.

avatar USB09 | 

Et pour téléphoner , ils font comment ?

avatar Crunch Crunch | 

Foutez moi ça a la poubelle !
Et si possible Google avec !!!

avatar Crunch Crunch | 

Très intelligent en effet, de coller des lunettes à 1500€ sur le nez des contrôleurs de trains !!!

Y sont con ou quoi, à la direction de la SNCF ?!?

avatar Crunch Crunch | 

C'est sur, avec une régie de pub (Google) notre vie va devenir meilleur !!!

avatar Antiphon | 

La SNCF, même via iDTGV, ils n'ont pas autre chose à faire de leur (notre) fric? Dois-je rappeler que la dette du secteur ferroviaire en France est de 44 milliards d'euros? On marche sur la tête!

CONNEXION UTILISATEUR