Microsoft Band aussi au Royaume-Uni

Sylvain |

Après une sortie aux États-Unis uniquement au sein des magasins Microsoft (en ligne et physiques) l’automne dernier, le bracelet connecté de la firme de Redmond passe à la vitesse supérieure et vole vers de nouveaux horizons.

Fort d’un succès dépassant les attentes de Microsoft, le Band pourra désormais être acheté dans les Best Buy américains, ainsi que dans les enseignes Target et Amazon. Les Microsoft Store devraient également recevoir davantage de stocks dans les prochaines semaines.

L'information la plus importante, c’est que contrairement au baladeur Zune qui n'est pas sorti du continent nord-américain, le Band va arriver au Royaume-Uni, indique Microsoft. Sur ce marché, « 7 adultes sur 10 accèdent régulièrement à Internet depuis un appareil mobile » et il y a une progression très importante dans l’adoption des appareils de santé et de fitness. Ça tombe bien, car le Band est justement dans ce domaine puisqu’il est basé sur le service de santé Microsoft Health.

Compatible iOS, Android et Windows Phone, ce bracelet permet notamment de s’informer de sa fréquence cardiaque en continu. Un podomètre est aussi de la partie et il est possible de connaitre les calories brulées, le rythme de son sommeil, son niveau de stress ou encore l’intensité des rayons ultraviolets. Il est équipé d’un écran de 1,4 pouce (320x106px) et dispose de deux jours d’autonomie.

Le bracelet s’appuie, dans le cas d’une utilisation avec un Windows Phone, sur Cortana, l’assistant vocal de Microsoft, qui intègrera bientôt Windows 10, iOS et Android.

L’arrivée au Royaume-Uni va intervenir quelques semaines après la sortie d'une web app et du SDK complet. De l’autre côté de la Manche, le Band est précommandable pour une sortie le 15 avril chez la plupart des détaillants locaux (comme Amazon, Harrods et O2). Contacté par nos soins, Microsoft France n’a pas encore prévu de lancer ce produit chez nous.


avatar fosterj | 

ouh le Titre !! Gorafi prend garde à toi !! #jadore

avatar Neufouad | 

Pareil que fosterj !

C'est la fête du calembour aujourd'hui ? :o)

avatar PierreBondurant | 

@Neufouad :
Après le jour de Pi, la fête aux calembours !

avatar arturus | 

je crois plus en ce genre de bracelets qu'aux montres connectées à titre perso.

avatar béber1 | 

c'est la même chose.
C'est le grand écart du concept qui se cherche

avatar Neufouad | 

T'es dur là… Il se trouve le concept.
Juste il semblerait que les moyens techniques d'y parvenir ne soient pas encore d'actualité. ;o)

avatar Neufouad | 

J'ai tendance à ne pas pouvoir les différencier. Plus simple. ;o)

Mais on aura un jour de vraies montres connectées, autonomes à tous points de vue (pas de smartphone en poche, encore moins de centrale nucléaire le soir :oP ) ; quand les composants se contenteront de ce que peut apporter un simple mouvement cinétique, le soleil… Ça viendra. :o)

avatar béber1 | 

"J'ai tendance à ne pas pouvoir les différencier. Plus simple. ;o)"

Ce ne sont au fond que des variantes form-factorielles d'une même chose.
Il sagit de concevoir un appareil connecté et interactif au poignet.

Soit on reprend ce qui se fait déjà,
c'est-à-dire un appareil qui occupe cette place de l'avant-bras.. voyons voir... la montre -Tilt eurêka!- avec son form-factor bien pratique grâce à son boitier compact, et ses lanières-bracelet pour compenser les variations de tailles de poignet

soit on reprend le principe du bracelet dans son acception plus large, comme un cylindre ou une sorte de bracelet-lanière plus régulier et étroit, genre traqueur d'activité ou Band (Nike+ FuelBand ou MS Band comme là)

Ces derniers "Bands" ont l'avantage de moins prêter à confusion que les autres Smartwatch, car plus du tout ressemblant aux montres classiques,
et de présenter un appareil plus simplifié qui va direct à l'essentiel.
Trop là, car il sagit d'une approche minimale qui se contente de proposer dans un 1er temps un assistant léger en liaison avec le smartphone.

C'est intelligent pour opérer la transition, mais c'est trop timide selon mon point de vue pour accrocher.

Pourtant, je pense que c'est la bonne approche (casser avec le form-factor des montres classiques, sauf si on veut jouer sur les codes pour des stratégies de placements commerciaux sur le plus long terme, ce que fait Apple il me semble)
et on peut prévoir que l'écran interactif s'agrandissant (à cause aussi de la logithèque), le band-bracelet s'élargisse

De la même manière, en ce qui concerne les smartwatchs imitant les montres classiques, celles-ci devraient connaitre des agrandissements, et des bracelets en mutations qui proposeront des fonctions :
fonctions de recharges avec des batteries intégrées, voire des puces GPS comme récemment ce qui était prévu pour la Pebble.

De fait, le form-factor devrait muer dans les prochaines années, exploser l'ancien form-factor des montres classiques, pour aller vers un boitier plus large, mais aussi plus long (perpendiculaire à l'axe du poignet) en devenant plus courbe.
La surface interactive sera plus confortable avec une logithèque plus fonctionnelle.

Les progrès aidant (miniaturisation composants, matériaux souples, etc), les besoins d'autonomie se faisant plus importants au fur et à mesure des innombrables situations de la vie,
les terminaux-bracelets offriront plus de cohérence avec leur concept de départ, à savoir :
un (vrai) terminal-mobile connecté et interactif au poignet

avatar cham | 

Halte aux calembours hâtifs !

avatar P_LHomme | 

J'ai pas beaucoup entendu parlé de ce produit mais il a l'air d'en faire plus que la moyenne.

avatar aldomoco | 

Pour ma pomme c'est toujours Fernande, Félicie, Léonore ....

avatar béber1 | 

et pour celle de MS, c'est plutôt Lulu ?

avatar aldomoco | 

@béber1

...c'est bien suffisant pour MicroMou ;-)
Blague à part, la prochaine étape sera l'implantation d'une puce dans le cer"veau" avec projection des instructions dans le nerf optique :-(

avatar DG33 | 

Un tel titre, pourvu que ça dure !

CONNEXION UTILISATEUR