Oculus Rift : la configuration PC détaillée, le développement pour Mac en pause

Stéphane Moussie |

Oculus a livré ces derniers jours des informations importantes sur le Rift. Ce casque de réalité virtuelle pourra être précommandé par le grand public plus tard dans l’année et sera livré au premier trimestre 2016.

L'Oculus Rift qui sortira en 2016 devrait ressembler à ça

Le projet avait commencé en 2012 sur Kickstarter. Il y a un an, Facebook a mis deux milliards de dollars sur la table pour s'emparer du phénomène, alors que John Carmak avait rejoint la start-up quelques mois plus tôt. Samsung, Sony et Valve (en collaboration avec HTC) se sont également lancés dans ce créneau, avec des produits toujours réservés aux développeurs à l’heure actuelle.

L’Oculus Rift, lui aussi, est destiné uniquement aux développeurs aujourd’hui, mais maintenant que sa date de sortie est gravée dans le marbre, les choses se précisent pour les futurs clients. Des clients qui devront avoir un PC costaud, puisque pour profiter d’une « expérience Rift optimale », il faudra au minimum :

  • une carte graphique Nvidia GTX 970 ou AMD 290
  • un processeur Intel i5–4590 (4 cœurs 3,3 GHz)
  • 8 Go de RAM

Un équipement haut de gamme, en particulier la carte graphique qui coûte autour de 400 € actuellement, justifié par le fait que l’Oculus Rift demande trois fois plus de puissance qu’un affichage 1080p classique. Le casque affiche en effet 2 160 × 1 200 pixels à 90 Hz, soit 233 millions de pixels par seconde. Le prix de ces composants est toutefois amené à baisser dans les mois à venir, et cette configuration vaudra pour toute la durée de vie du Rift.

Appliquée aux ordinateurs Apple, cette configuration est à peu près équivalente à celle de l’iMac 27" Retina vendu 2 599 €. Il n’est pas dit en revanche que les utilisateurs de Mac pourront goûter aux joies de la réalité virtuelle au premier trimestre 2016. Oculus a mis en pause le développement pour OS X (et Linux) afin de mieux se concentrer sur le PC. L’équipe compte se remettre au travail pour ces deux plateformes plus tard, mais elle ne s’est pas fixée d’échéance.

avatar RyDroid | 

"Oculus a mis en pause le développement pour OS X (et Linux) afin de mieux se concentrer sur le PC"
PC signifie Personal Computer, ou ordinateur personnel. Le type d'un ordinateur ne dépend pas des logiciels dessus.
Mélanger PC et Windows est bénéfique pour Microsoft, c'est propager l'utilisation d'un terme générique pour designer quelque chose de particulier. Pour la compréhension (le matériel et le le logiciel sont différents) et les concurrents (GNU/Linux, *BSD, OS X, etc), c'est en revanche mauvais.

avatar Le_iPodeur | 

Exactement !
Ou bien TOUT le monde avait compris et tu fais juste un peu le chieur…

avatar RyDroid | 

Les termes ont un sens précis. Les mélanger rend plus compliqué la compréhension et l'expression claire d'idées, c'est une forme de novlangue. https://fr.wikipedia.org/wiki/Novlangue

avatar Stéphane Moussie | 
@RyDroid : de toute façon, le PC (Windows, OS X, GNU/Linux, Debian, Red Star...), c'est mort. Ce qui compte maintenant, c'est l'iPhone. Oups, je voulais dire « smartphone ».
avatar RyDroid | 

Encore la confusion du matériel (PC) avec le logiciel (les OS)...

Les ordinateurs de poche tactiles avec un périphérique téléphone sont des ordinateurs personnels. Le fait qu'ils n'aient pas de clavier ou aient un écran tactile, ne leur enlève pas leurs caractères personnels ni leurs statuts d'ordinateur. Pour rappel, un "ordinateur est une machine électronique qui fonctionne par la lecture séquentielle d'un ensemble d'instructions, organisées en programmes, qui lui font exécuter des opérations logiques et arithmétiques sur des chiffres binaires". https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordinateur
Pour ce qui est de leur intelligence, je la cherche toujours... http://spanti-nicola.legtux.org/fr/documents/articles/computing/mine/ord...

Pour la consommation de contenu, les appareils sans clavier sont très bien. Par contre, dès qu'il faut produire quelque chose d'un tant soit peu gros, c'est toujours d'actualité. Du coup, il faut des OS et des applications adaptés. Jusqu'à aujourd'hui, il est par exemple bien plus convivial d'éditer du code source, de faire un long rapport ou créer des images complexes avec GNU/Linux, *BSD, Windows ou OS X qu'avec Android, Firefox OS ou iOS sur une machine avec un clavier.

avatar iPop | 

@RyDroid :
"créer des images complexes....sur une machine avec un clavier "

La création d'images complexe n'a rien à voir avoir le clavier. C'est une question logicielle.
Cela revient au même de prendre un Mac sous Os 6 avec Illustrator 1. Fait on plus Ou moins ?

Historiquement, les grands éditeurs du marché ce sont campés sur leur position:
Microsoft sur sa Surface et Adobe sur Windows . De ce fait il est difficile de "produire" sur un iPad par exemple.
Donc si la suite logicielle suit l'interface ce n'est point un souci pour produire. Dans 50 ans tout sera certainement tactile et le clavier un lointain souvenir.

Ps. Je note le "aujourd'hui "

avatar RyDroid | 

Il n'y a bien entendu pas de problème technique à faire un logiciel de traitement d'images avancé sous iOS ou Android.
Mais il est plus dur de produire quelque chose de précis avec un doigt qu'avec une souris. Pour les images, le stylet peut être une solution au problème de la précision, mais je vois mal comment faire de longs textes (rapports, code source, etc) sans clavier physique d'une manière aussi ou plus convivial qu'avec (la dicté vocale à ses limites). De plus, s'il y a beaucoup de fonctions, il faut des boutons et menus pour y accéder, et encore une fois à cause du manque de précision du doigt on peut moins en mettre avec une interface orientée digital qu'une interface orientée souris/stylet.
Pour ce qui est des "grands" éditeurs, on est pas obligé de les attendre. On peut créer et financer nous-même les logiciels (par exemple avec le financement participatif). Sous GNU/Linux, on a pas attendu Adobe pour avoir un logiciel de traitement d'images avancé, mais on a GIMP, Inkscape et Dia. On peut dire de même avec Microsoft Office, il y a LibreOffice et LaTeX qui ne sont pas fait par de "grands" éditeurs.

avatar Ramlec | 

A la base c'est Apple qui a voulu séparer les choses comme ça.

avatar RyDroid | 

Que ce soit Apple qui est commencé ne rend pas la chose juste techniquement et ne lui est peut être plus favorable. À l'époque, il me semble qu'Apple faisait un abus de langage en contractant "IBM PC" (les PC avec un processeur qui respecte l'architecture x86) en "PC".

avatar Ramlec | 

Vu le déclin des ventes de PC, je pense pas qu'Apple veuille de cette image justement et que cette séparation leur est bénéfique

avatar oomu | 

PC était une appellation d'IBM.

avatar Rubyist | 

@RyDroid :
- "Hello. I'm a Mac."
- "And I'm a PC."

...ça vient de qui, le clivage, d'après toi ?

avatar ducati33 | 

Personellement je trouve le projet de Microsoft plus intéressant avec le Hololens.
Et je comprend que le Rift sur Mac et Linux a peu d'intérêt pour l'instant vu le nombre de jeu triple A. Je pense que les joueurs vont se tourner vers Microsoft, soit Valve ou pour les consoleux le Morpheus de Sony.

avatar C1rc3@0rc | 

Hololens a de bonnes idees, mais c'est deja mal realisé avec une ergonomie qui pose des probkemes evident. et puis ca fait partie des techno prometteuses qui vont mourir a petit feu du fait de l'incoherence de MS: Surface (pas les tabletPC, non la table de 50 a 80" originale) ou le Kinect plus récemment.

D'un autre cote, Apple aussi bosse serieusement sur la realite virtuelle et peut etre que Facebook veut pas se faire laminer sur le Mac et iOS quand Apple annoncera la disponibilite de son interprétation de la chose. Ce qui est certain maintenant, c'est qu'en 2016 on parlera que de realite vrituelle et tout le monde aura oublié la plaisanterie des smartwatch.

avatar keyzone | 

"c'est deja mal realisé"
sachant que uniquement quelques personnes l'ont essayé ...

Et Oculus appartient à Facebook !

avatar STEVENSTARCKM | 

Et pour PS4 ou Xbox one ? Pas d'infos sur une éventuelle compatibilitée ?

avatar Silverscreen | 

Il me semble que "PC" a deux sens en fonction du contexte : Personnal Computer (ce qui inclut les Macs) et "Compatible PC", l'appellation lancée par IBM et qui désignait les PC comparibles MS-Dos et constitués autour d'une architecture interopérable dont le noyau était un processeur Intel x86. Cette dernière ayant évolué avec l'arrivée de Windows, la campagne Mac vs PC fait bien évidemment référence à cette abréviation familière quand les experts financiers font référence au premier sens quand ils parlent de ventes de PC.

C'est si dur à comprendre ?

avatar K0rb3n_d4ll4s | 

Étant donné que l'on fait dans le hors sujet, il y a quelqu'un qui regarde la série "Halt & Catch Fire"?

CONNEXION UTILISATEUR