Témoignages : votre expérience d'un thermostat connecté

Florian Innocente |

Sujet de saison, notre appel à témoins sur les thermostats connectés a amené quelques-uns de nos lecteurs à faire un bilan de l'utilisation de ces appareils domestiques. Premier constat, sur la quinzaine de réponses laissées dans le forum, le modèle de Netatmo y est omniprésent.

Netatmo

L'origine française de ce produit est d'ailleurs plusieurs fois citée dans les critères ayant présidé à son choix. Cette forte présence peut aussi s'expliquer par le fait que Netatmo a su profiter du regain d'intérêt autour de ces appareils pour se lancer en France un an avant le Nest. Ce dernier avait démarré sa carrière aux États-Unis et relancé l'intérêt pour ces équipements grâce à un design soigné, imaginé par une équipe d'anciens d'Apple.

Nest

La plupart des lecteurs équipés en Netatmo l'ont installé eux-même. C'est le cas de carambarvolan qui se chauffe avec un poêle à pellets, dont le système intégré était « catastrophique ». Dans sa maison basse consommation à ossature en bois, il estime que l'économie réalisée atteint en moyenne 20 %.

Parmi les points positifs du système français, il cite la facilité et la souplesse de programmation et d'utilisation ; les bilans mensuels envoyés par le fabricant qui « permettent de suivre votre performance énergétique et vos durées de chauffe, en vous influençant sur les températures recommandées pour le bien de la planète ;-) ». Côté moins, il trouve que son thermostat est parfois très lent à se reconnecter à son relai, dès lors il le laisse allumé en permanence.

L'interface web du Netatmo que l'on retrouve sur l'app mobile — Cliquer pour agrandir

Même choix d'équipement pour Sergio, qui a passé un hiver avec son thermostat relié à une chaudière au gaz E.L.M Leblanc. Comme carambarvolan il loue le fonctionnement général du produit ainsi que le suivi logiciel avec les mises à jour de l'app iOS tous les 2 ou 3 mois. Il avait une préférence pour le design du Nest — il est vrai que personne n'a fait mieux à ce jour — mais les fonctions du Netatmo ainsi que le prix ont fait pencher la balance en sa faveur.

Cliquer pour agrandir

Le nouveau Nest de troisième génération coûte 249 € alors que le Netatmo est à 149 € (ou 119 € avec la remise en cours jusqu'à fin décembre). Autre avantage récent du boîtier Netatmo, il a été décliné en une version compatible HomeKit pour être piloté depuis Siri. À l'inverse, Nest a été très clair sur son désintérêt complet pour cette interface de pilotage.

Dès le lancement du Netatmo en septembre 2013, Karybout s'est équipé mais il ne l'a obtenu qu'en décembre :

Les réglages utilisateur n'étaient pas super affutés au départ. Mais je n'ai pas eu de voisin en dessous de chez moi pendant tout l'hiver, c'est une vieille maison avec planchers en bois avec une isolation quasi nulle. Économies de 0% par rapport à une moyenne de consommation des 7 années précédentes où il y avait un voisin en dessous. La 2e année a vu un hiver complet mais avec un thermostat fonctionnant — d'après mon chauffagiste — avec une température d'eau de chaudière beaucoup trop haute qui me fait surconsommer allègrement. Économies : 13%

La troisième année d'utilisation est en cours mais notre lecteur a pu trouver une température qui lui convient (19°) et qui est assez basse pour consommer beaucoup moins. « Surtout, la température de consigne est respectée à 0,1° près, alors qu'avant je flirtais parfois avec des variations de +0,4/0,5° au dessus de la consigne. »

Installé avec une chaudière à gaz de marque Chappée, le thermostat de dupontrodo lui a fait économiser en moyenne 20% sur sa facture « J'ai déménagé il y a 4 mois, et j'ai pu installer le Netatmo à la place du thermostat de mon chauffage central, et le confort est toujours là ! »

jeannot72 a pu passer un hiver complet avec son thermostat, un Nest, installé en lieu et place d'un ancien modèle programmable aussi. Il n'a pas fait d'autres changements dans l'habitat.

Interface web du Nest — Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
J'utilise le gaz aussi pour l'eau chaude avec un ballon séparé et pour la cuisine (table de cuisson), consommation sur laquelle le Nest n'a aucune influence. Je ne peux comparer que la consommation totale de gaz, l'influence du Nest sur la consommation de gaz utilisé sur le chauffage est donc en réalité supérieure à celle mesurée. Par rapport à l'an dernier, ma consommation est en baisse de 7 % (19 112 Kw/h contre 20 490 Kw/h sur 2013-2014). Par contre, si l'on compare avec la moyenne des 5 dernières années, la différence est nettement plus sensible : -14 % (19 112 Kw/h contre 22 218 Kw/h). L'économie réalisée sur la base du tarif réglementé B1 de novembre 2015 est de 72 € par rapport à l'an dernier et de 163 € par rapport à la moyenne des 5 dernières années. Le thermostat sera donc très rapidement amorti.
Historique du Nest sur 10 jours seulement et sans fonction d'export — Cliquer pour agrandir

À défaut de fournir un bilan chiffré des économies réalisées, splafi, équipé en Netatmo, juge le produit très satisfaisant. Toutefois, il relève une faiblesse « La portée entre le relai et le thermostat est selon moi trop courte pour des maisons individuelles, lorsque la chaudière est dans le garage. Il y a quelques déconnexions de temps à autre. »

umrk, analyse de façon assez pointue les performances de son installation Netatmo. Il l'a couplée avec une station météo du même fabricant (démo en ligne du tableau de bord). Cette sonde relève les températures extérieures (qualité de l'air, niveau sonore aussi) mais également intérieures grâce à des modules additionnels que l'on peut placer dans différentes pièces. Elle a comme avantage de fournir des relevés météo plus précis lorsque la station de Météo France (qui vend des relevés) est distante.

La station météo de Netatmo permet aux gens de se rendre compte de la complexité du phénomène climatique (les températures ne sont pas homogènes dans une maison, la variation pseudo sinusoïdale de la température extérieure se transmet à l'intérieur avec un déphasage lié à la nature des murs (déphasage que l'on ne voit pas si le chauffage, qui lisse la température intérieure, est en marche…). Dans une analogie électrique, un mur est à la fois une "résistance" et un "condensateur", comme un condensateur, il est capable de temporairement stocker de l'énergie, qu'il restitue par la suite… comme une résistance il s'oppose (plus ou moins bien) à ce que la chaleur intérieure se barre à l'extérieur.
Station météo Netatmo

Le thermostat de Netatmo, contrairement au Nest, permet à son propriétaire de télécharger depuis l'interface web un historique des données de fonctionnement. Le Nest s'en tient à afficher 10 jours, peu détaillés et sans export possible. Depuis plusieurs années, umrk s'est concocté une feuille de calcul dans laquelle il applique de savantes formules pour compiler et croiser les données de ses deux dispositifs et construire un modèle thermique de sa maison.

J'y ai consacré des années ! J'intègre l'équation de Fourier dans mes murs, je calcule la température de mes tuiles, de la terre dans ma cave, etc , etc… Il fallait être un peu fou pour relancer là-dedans.

Il explique aussi avoir pris un thermostat connecté pour récupérer ces données et disposer de capacités de programmation plus précises. Cela permet des « montées en température plus progressives, ce qui est favorable pour la durée de vie de la chaudière ». Sur les économies qui sont réalisables, umrk se montre plus circonspect :

La plupart des thermostats font leur boulot correctement, le gain n'est pas dans la sophistication de l'algorithme (même si on peut facilement faire rêver le client avec de la logique floue, ou que sais je encore…). Le gain à mon avis est tout simplement que l'on peut programmer des lois de consignes qui collent plus à la présence humaine dans la maison… (éviter de chauffer quand il n'y a personne).

Il souligne en définitive un point important lorsqu'on se lance dans la comparaison de ses consommations d'une année sur l'autre : le critère météo. On traverse des hivers plus ou moins rigoureux, cela peut vraiment varier d'une année sur l'autre. Il faut donc corréler météo et historique de chauffe — comme l'a fait umrk, pour obtenir une photographie précise de l'évolution de ses dépenses énergétiques.

L'un des rédacteurs de MacG, Nicolas, est équipé depuis l'an dernier d'un thermostat allemand, le Tado°. Son principe de fonctionnement diffère de ses concurrents avec une approche intéressante basée sur la géolocalisation.

Mon appartement est équipé d’un thermostat connecté tado° depuis environ un an. Je l’ai beaucoup utilisé l’an dernier et un petit peu moins cette année, mais il a repris son travail normalement depuis que les températures ont baissé. J’en avais un bon avis au cœur de l’hiver, lors de la publication de notre test. Je n’en ai pas changé depuis et ce que je préfère, c’est que je n’interviens jamais.
Tado°
Le tado° est le seul thermostat connecté qui exploite nos smartphones pour détecter la présence des occupants. Si vous êtes chez vous, il chauffe, sinon, il ne chauffe plus. Certes, cela nécessite que tous les occupants disposent d’un smartphone (il y a bien un moyen de faire sans, mais autant le dire, c’est compliqué et pas pratique), mais c’est à mon avis la solution la plus simple et la meilleure.
Si on part un week-end, on n’a pas à modifier la programmation, le chauffage s’arrête de lui-même. À l’inverse, si je reste travailler à la maison une journée, le chauffage maintient la température sans avoir à modifier le programme.
À l’usage, ce mode de fonctionnement est parfait pour un couple. Chacun a l’application sur son iPhone et la seule chose qu’il a fallu programmer à la main, ce sont les heures d’activité (on choisit l’heure de réveil et l’heure de coucher chaque jour de la semaine) et les consignes de température pour le jour et la nuit. À partir de là, le tado° arrête le chauffage si les deux téléphones sont loins de la maison et le maintient si au moins un iPhone est présent. Simple, mais assez évident à l’usage.
À gauche, l’écran qui indique si le chauffage est actif ou non : ici, il y a un occupant dehors et un dedans, le tado° chauffe. Au centre et à droite, les réglages pour définir les plages horaires et les consignes. Cliquer pour agrandir
Le tado° pourrait être plus connecté encore, changer les heures de réveil et de coucher en fonction de la réalité (et d’un autre capteur, comme le fait le Nest avec son détecteur de mouvement). Mais cette simplicité est aussi sa force et c’est un thermostat que l’on peut configurer une fois et oublier, tout en faisant des économies. Pari rempli selon moi, même si le prix reste (trop) élevé : il faut compter 249 €, plus une centaine d’euros si l'on veut une installation.

Ces quelques témoignages s'accordent sur un point, quelle que soit la marque : la simplicité d'utilisation et le confort de vie qui en résultent. On garde la main sur le fonctionnement de son chauffage au lieu d'être tenu à l'écart par des interfaces matérielles et logicielles rébarbatives comme c'était le cas sur toutes les anciennes chaudières.

Signalons deux témoignages un peu en marge des autres. daffyb, l'un de nos modérateurs, utilise rien de moins qu'un Raspberry Pi. Il a détaillé ici la méthode à suivre pour suivre son exemple ; il a connecté ce micro-ordinateur à une chaudière à gaz Viessmann équipée d'un Vitodens 200. Ensuite, il y a dominiq qui utilise une solution que l'on ne trouve qu'au Québec, le Caleo de CaSA, branché sur un chauffage électrique.

avatar scanmb | 

Nous sommes le 1er decembre , et on ne peut pas dire que les températures tout au long de l'année aient été vraiment froides ...
Cela peut-il être significatif pour le test ?

avatar Ridge33 | 

Bon sujet qui m'interpelle en ce moment car je suis en pleine réflexion pour changer mon vieux thermostat sur ma chaudière neuve et j'hésite entre le Netatmo, le Nest Learning Thermostat et le Smart Thermostat de Momit. Hormis le prix et le design, je n'arrive pas à voir de différences fondamentales entre eux.

avatar Jack | 

Normal, ils ont tous un peu la même philosophie: simplifier l'usage, apprendre les habitudes de l"utilisateur et utiliser cet apprentissage pour faire faire des économies.

Perso, même si je vomis Google, j'ai choisi un Nest, essentiellement parce qu'il s'intègre -tout comme les détecteur de CO/fumée Nest- nativement dans mon système Control4 (je suis installateur en domotique Control4/RTI/Savant) et qu'esthétiquement, c'est celui que je trouve le plus abouti. Du coup, je n'utilise pas le Nest lui-meme ou son app pour faire les réglages, mais mes surfaces de contrôle Control4 (OSD sur TV ou télécommande tabletop). D'autre part, comme la plupart de nos installations se font en dehors de France (on va là ou il y a de l'argent), Nest est une marque beaucoup plus connue que les homologues franchouillards.

Dans mon cas, le Nest pilote une chaudière Frisquet Hydrométrie et a été installé par Frisquet à ma demande. J'estime l'économie réalisée sur un an à environ 15% par rapport au thermostat Frisquet d'origine.

avatar martinx | 

@blackops :
Merci

avatar umrk | 

@blackops : "français" = "franchouillard" , donc, pas bien. C'est ça, ton raisonnement ?

Tu n'appliques pas ce raisonnement à toi même ?

avatar umrk | 

(duplicate)

avatar Jack | 

Tu as raison, mais en revanche non, mon but n'était pas de cracher sur un produit français par principe.

Donc "français" aurait été plus adapté, en effet.

avatar xtyou | 

Pour moi c'est Ecobee depuis 2011. Super satisfait.

avatar jeserkrugger | 

Moi j'en prendrais bien un. Mais je suis en immeuble avec chaudière collective

avatar hautelfe | 

Idem pour moi.
Ceci dit, je préfère la chaudière collective: c'est plus simple et moins couteux pour l'entretien annuel. :)

avatar docdav | 

Je suis en train d'installer une centrale wiser.
Chaque pièce gérée indépendamment et possibilité de gérer aussi de l'électrique.

Une chose à prendre en compte, couper complètement le chauffage pour le relancer est très consommateur aussi, il ne fait pas un trop gros décalage de température.

Si vous êtes bien isolé ok, sinon maintenir une température pas trop éloignée dans la journée vous coûtera moins que rechauffer à fond.

Retour sur le wiser quand ce sera fait.

Je fais aussi des courbes de conso de gaz avec un ecodevice, comparé à la temp extérieure (météo France, j'ai loupé les promos netatmo )

avatar thierry37 | 

@docdav :
Salut
Tu es sûr de ce que tu avances ?
C'est contraire à ce que me propose mon Netatmo.
Du genre en journée de 8:30 à 18:00 il passe à 16 degrés. Car je suis pas la. Et quand on est à la maison c'est 18.5 dégrée.

Tu veux dire que je dois laisser toute la journée chauffer à 17 ou 17.5. Pour consommer moins ?? Je suis pas si sur.

avatar kinou_ | 

@thierry37 :
La température de consigne Eco est en général égale à Confort - 3,5 degrés. C'est plus économique de garder une température Eco en cas d'absence pas trop prolongée ou la nuit, que de laisser descendre + bas (mode hors-gel par exemple) et de devoir chauffer "à balle" pour retrouver la température de confort.

avatar demenla971 | 

@docdav :
Merci de ton futur retour, je m'intéresse aussi à cette solution, mais ayant un grand nombre de radiateurs je préfère avoir un retour.

avatar anotuas | 

C'est pas que je veux pas en installer, ça a l'air génial mais jusqu'a maintenant je n'ai trouvé personne pour venir me mettre les buches dans la cheminée....

avatar umrk | 

Bon résumé ! ce n'était pas facile ... je suis un peu surpris du faible nombre de témoignages reçus, sur un sujet qui est pourtant au coeur du débat climatique (les KWh chauffage sont probablement le premier poste énergétique d'un ménage ...).

avatar thierry37 | 

@umrk :
J'ai raté la fenêtre de réponse au sujet.
MacG, vous avez été fait un appel à témoin plus court que d'habitude ?

avatar Florian Innocente | 

@thierry37 :
Non même pas. On en a même reparlé à deux occasions dans des news liées à Nest et à Netatmo ainsi que sur Twitter et Facebook.

Mais bizarrement c'est l'un de nos plus petits appel à témoin sur le nombre de réponses.

avatar chrispyce | 

Ça serait pas mal de parler du logiciel Indigo

avatar alloallo | 

Difficile de faire des comparaisons annuelles quand les températures sont différentes. http://mobile.lemonde.fr/economie/article/2015/01/22/gaz-la-france-a-bea...

avatar Jibe67 | 

Pour ma part j'ai commandé un termostat netatmo mais possedant un séparateur de zone le netatmo n'est semble t'il pas compatible avec ce type d'installation qui n'a pourtant rien d'exceptionnel

J'ai contacté le SAV par mail ainsi que sur le forum pour avoir une piste mais pas de réponse pour le moment

avatar thierry37 | 

J'ai raté l'appel à témoin, je viens de rajouter mon témoignage dans le forum.

Pour faire court ici :
Un netatmo depuis un hiver. Super satisfait, facile à installer, à configurer et à utiliser tous les jours.
Un investissement qui vaut le coup. Même ma femme est convaincue que ce n'est pas "juste" un gadget de plus.

Il est vraiment intelligent pour chauffer juste ce qu'il faut, sans dépasser le réglage. (On n'a pas de station météo netatmo)

Et super pratique pour diminuer la température si on rentre plus tard que le programme.
Ou pour programmer le chauffage à distance, le jour où on rentre de vacances.

avatar Uriel304 | 

J'utilise depuis l'an dernier un thermostat Qivivo pour mon chauffage électrique (le choix est beaucoup plus restreint). Le prix de 100€ est vraiment raisonnable et il faut bien le boulot. La programmation sur le site internet est très facile. Par contre, les applis iOS mériteraient un meilleur traitement (on ne peut que changer de programme ou de température, pas voir l'historique ou faire un nouveau programme). Bref j'en suis très content d'autant plus que c'est un produit francais!

avatar JLG01 | 

Tous deux retraités actifs, nos horaires sont donc totalement aléatoires.
J'ai testé un hiver entier un NEST que l'ai revendu car il n'est pas parvenu à créer une programmation cohérente.
Il faut dire qu'avec l'inertie importante de la maison et du poêle à granulés, associé à des horaires aléatoires, il me semble difficile de trouver un mode auto adaptatif efficace.
Avec une maison de classe énergétique B à forte inertie, une température stabilisée n'est pas catastrophique.

avatar martinx | 

Salut. Super initiative de macg pour ce sujet. Par contre déçu du nombre de retour principalement focusé sur le netatmo. Je compte faire un achat ce mois. Je suis très branché par le nest pour le design par contre je ne trouve pas d'article expliquant la différence fondamentale entre les 2. Qui peut me donner un avis concret? Qui fait plus? N'hésitez pas à me contacter

avatar Jabber Wockie | 

Bonjour à tous, qqn saurait me renseigner sur l'utilité (et la possibilité) de l'utiliser avec une installation tout élec ? Sur leur site ce n'est apparemment pas possible.

avatar b_eddy | 

Nest sur chaudière au fioul depuis 1an et demi. Simplicité d'utilisation et aucun problème. Ensuite difficile de faire un point sur la conso nos hivers ne sont plus trop rigoureux.

avatar desertea | 

Ces appareils m'ont toujours attirés, mais leur rayon d'utilisation est relativement restreint.
Quand on a une maison, avec plus de 5 chambres sur deux niveaux, ces équipements ne peuvent pas remplacer une installation multizones. C'est dommage.
Si un jour j'achète un studio pourquoi pas ? !!

avatar thierry37 | 

C'est vrai que pour une grande maison, il faut se tourner vers des systèmes plus intelligents.
j'imagine que ça doit exister, pour programmer les différentes chambres, etc.
Et ça doit avoir un certain prix.

Est ce que c'est ce genre utilisé par BlackOps ci-dessus avec son system Control4 ?

J'imagine qu'il faut aussi être en éléctrique pour gérer par chambre.

avatar martinx | 

Bon je vais acheter le nest et vous donnerai un retour

CONNEXION UTILISATEUR