Echo Dot et Tap, les nouveaux domestiques d'Amazon

Florian Innocente |

L’idée de mettre l’équivalent de Siri dans une boite a visiblement bien fonctionné pour Amazon, qui lance Tap et Echo Dot. Deux nouveaux domestiques pour la maison et même à emporter avec soi.

Amazon Tap, Amazon Fire TV, Amazon Echo et Amazon Dot

Fin 2014, Amazon dévoilait Echo, un objet de la taille d’un paquet de Pringles qui contenait un haut parleur, un microphone et surtout Alexa, cousine de Siri et de Google Now. Une fois ce tube connecté au Wi-Fi de la maison, on pouvait l’appeler par son nom — “Alexa” — et lui donner des ordres ou poser des questions. La même chose a été rendue possible ensuite avec la télécommande dotée d’un microphone du Fire TV, le concurrent de l’Apple TV.

Contrairement au Fire Phone, véritable four commercial, Echo a apparemment trouvé son public après un départ poussif. Sa valeur ajoutée n’était pas évidente. Au fil du temps et de l'apparition d'un SDK pour les développeurs de tous poils, de nouveaux services ont été greffés aux possibilités d’Alexa. Sur sa page, il a reçu 33 000 commentaires clients à une écrasante majorité (très) positifs. Amazon, comme à son habitude, garde secrets les volumes de ventes.

On peut utiliser aujourd’hui Echo pour piloter sa musique (Spotify, Pandora, Amazon Music), s’enquérir de la météo, commander une pizza chez Domino’s, appeler un taxi Uber, régler ses thermostats (Nest et Honeywell par exemple vont s’y connecter à la fin du mois), commander son éclairage, poser des questions sur tout et rien, actionner des recettes IFTTT et, bien sûr, passer des commandes sur Amazon. Les possibilités sont, virtuellement, illimitées comme avec tous les autres assistants sur smartphone et PC.

Ces deux nouveaux modèles s’appuient sur le premier Echo tout en étant très différents. Echo Dot ressemble à un gros poudrier. Il n’y a plus de haut-parleur à l’intérieur mais on peut en relier un par câble ou par Bluetooth. C’est une bonne idée pour qui a déjà un équipement audio. Le ticket d’entrée est moins élevé aussi, à 90$ au lieu du double pour le premier Echo.

Il y a ensuite Amazon Tap, une version plus compacte et nomade d’Echo. Il y a toujours ce format tubulaire, mais plus petit, qui le rapproche d’une enceinte UE Boom de Logitech. D’ailleurs, Amazon ne se prive pas de comparer son produit, labelisé Dolby pour la partie audio, aux enceintes de JBL (Flip 3), UE et Bose (Soundlink). Tap a des commandes de lecture pour la musique sur le dessus, il est dans la même gamme de prix que ce trio et aucun d’eux n’a de bon génie à l’intérieur.

Cliquer pour agrandir

Ce petit frère d’Echo est maintenant nomade, avec une batterie capable de tenir 9 heures. On peut ainsi l’emmener à l’extérieur (alors qu’Echo et Dot ont besoin d’une prise de courant) et se connecter à son smartphone si aucun accès Wi-Fi n’est disponible.

Cliquer pour agrandir

Cette mobilité a comme corollaire de supprimer la possibilité d’interpeller Alexa à distance dans la maison. Il faut toujours appuyer sur un bouton en façade avant de parler. Amazon explique que laisser le microphone constamment ouvert aurait grevé la batterie du Tap. Ce modèle est vendu 130 $. Le Tap est en précommande et pour le Dot, il ne peut être acheté pour le moment que par les propriétaires d'un Echo ou d'une Fire TV qui doivent le commander… en appelant Alexa. Amazon n’a toujours pas indiqué s’il entendait vendre un jour cette famille de produits en Europe.

avatar ipfix8 | 

la photo avec la nana est topissime ahahahah

avatar iDanny | 

@ipfix8 :
Toi je sens que t'as le Photoshop qui te démange :)

avatar SugarWater | 

@ipfix8 :
+1 contrôle oral

avatar ZANTAR2054 | 

Et Siri est incapable de lancer Spotify!
:( GgrrrrRRrrrr

CONNEXION UTILISATEUR