Micro-ondes, caisson de basses, horloge murale… Amazon lance le concours Lépine d’Alexa

Mickaël Bazoge |

Amazon veut une Alexa omniprésente, intégrée dans tous les appareils de notre quotidien. Le géant du commerce en ligne a dévoilé ce soir une impressionnante palette de nouveaux produits dont le point commun est d’embarquer son assistant connecté. L’étalage de ces appareils fait presque peur à voir tellement il y en a.

Au rayon des appareils les plus surprenants, on trouve une horloge murale, l’Echo Wall Clock, qui donne l’heure (ouf) et qui communique les ordres vocaux aux appareils Alexa présents dans la maison, via Bluetooth. On peut programmer un minuteur via une enceinte ou l'app Alexa et l'horloge affichera le temps restant et décomptera les 60 dernières secondes. Comptez 30 $.

Remarquez le bouton Alexa en façade.

Tout aussi étonnant qu’attendu, Amazon a confirmé le lancement d’un micro-ondes Alexa, qui sera au passage le premier électroménager de marque AmazonBasics. Le four, qui sera vendu 60 $, fonctionne avec le kit Alexa Connect composé d’un module Wi-Fi et Bluetooth LE — Amazon aimerait sans doute beaucoup que d’autres constructeurs de produits blancs s’en emparent. L’appareil intègre aussi un bouton Dash pour commander… du pop-corn.

Si les appareils Alexa d’Amazon ne sont pas spécialement réputés pour leur qualité audio, le constructeur veut changer cette perception avec l’Echo Sub, un caisson de basses de 100 watts que l’on peut jumeler avec deux appareils compatibles Echo pour un système 2.1 qui va bien. Le tout pouvant bien sûr être contrôlé à la voix. Comptez 130 $.

Echo Link.

L’Echo Link (200 $) et l’Echo Link Amp (300 $) sont des amplis intégrant tout le nécessaire pour se connecter à des sources audio. La version Amp embarque un ampli deux voies de 60 watts. Les deux boîtiers n’ayant pas de micro, il faudra les jumeler avec d’autres Echo pour leur causer. Amazon lance aussi un SDK pour le multi room, destiné aux produits Alexa tiers.

Le petit Echo Dot, l’appareil le plus populaire dans la gamme à 50 $, a droit à une mise à jour avec un design plus rond, quatre micros (au lieu de sept, mais Amazon promet une écoute semblable) et une meilleure qualité audio (70% plus de basses). L’Echo Plus à 150 $ reçoit lui aussi un nouveau design plus arrondi, des basses plus profondes, et… un capteur de température.

Pas besoin de racheter tout l’équipement de la maison pour profiter des bienfaits d’Alexa ! Amazon lance avec le Smart Plug une prise électrique connectée à 25 $, qui peut contrôler n’importe quel appareil qui y est branché.

Dans le même registre mais pour les enceintes dépourvues de connectivité, l’Echo Input (35 $) est un galet embarquant des micros, dont la mission n’est autre que de connecter Alexa avec des haut parleurs. À la manière du Chromecast audio, en quelque sorte (le petit module de Google n’ayant pas de micro, il laisse l’assistant du moteur de recherche à la porte). Amazon va le vendre en bundle avec des haut parleurs provenant de constructeur tiers, comme Bose.

Image @TechCrunch.

La sécurité, c’est une des nouvelles compétences d’Alexa. Amazon a ainsi présenté une caméra domestique, la Ring Stick Up (180 $), qui sera vendue en deux versions : sans fil avec une batterie, ou reliée au secteur. Il s’agit en fait d’une nouvelle version de la caméra Ring, acquis au début d’année par Amazon.

Alexa Guard est une nouvelle fonction qui transforme les appareils Echo en mouchards lanceurs d’alertes lorsque leurs grandes oreilles entendent par exemple le bruit du verre brisé (peut-être un voleur qui essaie de s’introduire dans la maison ?) ou de l’alarme de l’avertisseur de fumée.

Amazon profite de l’occasion pour mettre à jour l’Echo Show, qui intègre un écran de 10 pouces et un design un peu moins pataud que son prédécesseur (le gros menton a disparu). L’appareil embarque Firefox, en plus du navigateur maison Silk, ainsi que Skype. Comptez 230 $.

Enfin, et à moins qu’on en ait manqué un ou deux sur la route, Amazon veut aussi se faire une place dans la voiture avec Echo Auto. Cet accessoire permet d’utiliser Alexa quand on conduit, tout simplement. Le boîtier se connecte au smartphone qui lui assure sa connexion au réseau. Le bidule coûte 50 $ (moitié moins cher pour les courageux qui voudront se lancer les premiers).

Difficile de dire quels produits seront disponibles en France (ce sera le cas de l’Echo Dot, par exemple), mais on attend le micro-ondes de pied ferme.

Tags
avatar GtnDns | 

Merci mais non merci

avatar samheraan | 

@GtnDns

Abuser

avatar iPop | 

Et dire qu’à une époque on se foutait des russes pour leur micro dans les pots à fleur.

avatar charlie105 | 

@iPop

Au moins chez eux c’était gratuit!🤣
Alexeï!

avatar iPop | 

@charlie105

Mdr 😂

avatar Silvermax | 

Très pratique mais ce serait mieux que Google entre dans la partie.
Ou même Apple qui c’est. Car question vie privée c’est pas ça Amazon

avatar dorninem | 

@Silvermax

Google? Au moins Amazon bosse et collecte les informations pour leurs propres besoins et ne revendent pas...
Je conseille l'excellent livre
https://livre.fnac.com/a10162257/Christine-Kerdellant-Dans-la-Google-du-...

Édifiant car tout dans un seul livre avec des références réelles... J'ai accéléré ma dé googlilfication suite à cette lecture et dans qques semaines que les besoins poubelle chez ces psycho 😏

avatar Trumpenstein | 

@dorninem

« Google? Au moins Amazon bosse et collecte les informations pour leurs propres besoins et ne revendent pas... »

Pour la énième fois : Google ne vend pas les données de ses utilisateurs, mais utilise ces données pour pouvoir proposer de la publicité ciblée à ses clients. C’est très différent, vu que les entreprises qui paient Google n’ont jamais accès à ces données. Google est évidemment loin d’être parfait, ils ont abusé et abusent toujours de leur position dominante dans plusieurs secteurs, leur collecte de nos données est problématique à bien des égards, mais ils ne les vendent pas à de tierce-parties.

avatar webHAL1 | 

@Trumpenstein
« Pour la énième fois : Google ne vend pas les données de ses utilisateurs, mais utilise ces données pour pouvoir proposer de la publicité ciblée à ses clients. »

Non, non, il faut arrêter de dire ça ! Tout le monde sait que, ici, Google c'est le grand méchant qui lit tes courriels, vend tes données au plus offrant, espionne ta famille et cherche à asservir ton âme !
Contrairement à Apple, qui elle est super gentille. Elle n'exploite tes données personnelles qu'en les achetant chez d'autres :
https://www.macg.co/ailleurs/2018/06/apple-microsoft-samsung-et-dautres-...

avatar pagaupa | 

@webHAL1

+1

avatar shaba | 

@Silvermax

Euh question vie privée, Amazon ou Google c’est la peste ou le choléra...

avatar zoubi2 | 

@Silvermax

"Ou même Apple qui c’est"

Qui c'est ? C'est le plombier !

avatar hipsterdad | 

@Silvermax

C’est vrai que Google question vie privée...

avatar Silvermax | 

@hipsterdad

Je pense que Google et Amazon sont au même niveau, en tout cas en France. Apple est plus respectueux ou en tout cas donne l’air, on ne peut pas leur faire confiance mais on le fait quand même de toute façon. A quoi bon ?

avatar pagaupa | 

@Silvermax

Je suppose qu’Apple s’intéresse à votre santé pour les beaux yeux de ses clients?

avatar Bigdidou | 

@pagaupa

"Je suppose qu’Apple s’intéresse à votre santé pour les beaux yeux de ses clients?"

Pour rende ses produits attractifs.
Pas pour vendre des assurances santé.

avatar pagaupa | 

@Bigdidou
« Pour rende ses produits attractifs.
Pas pour vendre des assurances santé »
Mais bien sûr, prend moi pour une quiche!
Et elle fricote avec l’agence nationale de santé américaine pour l’attractivité de la watch aussi?

avatar Bigdidou | 

@pagaupa

"Et elle fricote avec l’agence nationale de santé américaine"

Pour faire labelliser son matériel.
Quel horrible complot soupçonnes-tu ?

avatar pagaupa | 

@Bigdidou

Aucun complot. Juste un échange.

avatar Bigdidou | 

@pagaupa

"Aucun complot. Juste un échange."

Un échange de quoi ?
Qu'est ce qu'Apple donnerait à la FDA ?

avatar Thegoldfinger | 

@pagaupa

Tu es une quiche... facepalm
Pendant que tu y es vas-y franco, Apple est illuminati, reptilien et et l’Apple Park nous prouve que la terre est plate...

Ce qui faut pas lire de nos jours...

avatar pagaupa | 

@Thegoldfinger

😴😴😴

avatar touraco | 

@pagaupa

Ooooh un parano. Fait gaffe, ton voisin t’a vu sortir. La question, va t’il garder cette info pour lui ou non?

avatar pagaupa | 

@touraco

Moi parano? M’en fous totalement tant que ça n’influe pas sur mon mode de vie. Personne ne m’obligera à acheter, par contre on peut me forcer à prendre telle ou telle assurance selon mon profil...
D’où ma grosse réticence sur les gadgets à la con que fout Apple sur l’AW.

avatar pagaupa | 

Apple plus respectable! On aura tout lu ici...

avatar Bigdidou | 

@pagaupa

"Apple plus respectable! On aura tout lu ici..."

Plus respectueux, est-il écrit.
C'est une réalité, oui.

avatar pagaupa | 

@Bigdidou

Jusqu’à preuve du contraire...
Je n’ai aucune confiance sur la soit-disant confidentialité des données personnelles, surtout quand on signe des accords avec le fbi...

avatar Ze_misanthrope | 

Tout le monde sait que Google donne tes photos de vacances au FBI!

avatar Bigdidou | 

@Ze_misanthrope

"Tout le monde sait que Google donne tes photos de vacances au FBI!"
Pas uniquement au FBI : à tout le monde, puisque tu abandonne tes droits à propos de tout que confies à tes idoles.

avatar Ze_misanthrope | 

Oui j'ai commandé ton album d'ailleurs, il était sympathique.
Heureusement que ton cousin a Google photo.
En plus je l'ai eu a un bon prix

avatar Himeji | 

@pagaupa

On ne prétend pas qu’Apple soit irréprochable. Juste plus réglo que Google. Et comme le modèle économique n’est pas le même, ils peuvent se permettre d’être plus réglos.

Après, dès que tu mets les pieds sur Internet, la confidentialité, c’est aléatoire. Et avec les infos personnelles que tu partages volontairement avec le reste du monde, par le biais de photos notamment, tout le monde sait ce que tu fais, où tu es,...

avatar pagaupa | 

@Himeji

Justement! Pourquoi bannir l’assistant alors que les mêmes ont trainé partout sur internet.
Google, amazon et Apple n’ont pas attendu l’assistant pour profiler les utilisateurs...

avatar webHAL1 | 

C'est impressionnant le dynamisme qu'Amazon insuffle à Alexa. On voit que le but est réellement d'en faire une plate-forme à part entière, et non pas juste une fonctionnalité d'un appareil parmi tant d'autres.
Je pense que de loin pas tous les produits présentés aujourd'hui connaîtront le succès, mais ils permettront d'étendre l'écosystème et de l'améliorer. Qui sait si bientôt demander quelque chose à Alexa ne sera pas aussi naturel que faire une recherche sur Google via un navigateur Web...

avatar Moebius13 | 

Les gens qui se plaignent de l'absence de confidentialité de Google ou Amazon sont les premiers à mettre leur vie sur Facebook,,Twitter ou instagram, c'est un paradoxe qui me fera toujours rigoler....

J'ai Alexa à la maison et je sais que les données sont utilisées et je l'accepte, déjà parce que je m'en fous et ensuite parce que c'est le prix à payer pour avoir un assistant vocal qui tienne la route, en tout cas davantage que Siri qui peut être respectueux des données personnelles mais con comme un manche à balais

avatar totoguile | 

un point interessant : le new echo plus intègre le son Et le zigbee : ca devient un hub smarthome.

avatar pim | 

Et donc, un jour, on ne se parlera plus entre humains directement, c’est ça ?

😢

(Mélange d’appréhension et de scepticisme)

avatar Silvermax | 

De toute façon, qu’on utilise Siri, Alexa ou Google assistant, on accepte qu’ils utilisent nos donnés que ce soit pour la publicité cible ou pour des analyses. Mais ce n’est pas que ça, il y a Twitter, Facebook et j’en passe. Ils savent déjà tout de nous a moins d’utiliser à chaque fois un #VPN, pas d’assistant pas de micros ect

avatar Pato49 | 

@Silvermax

Je ne crois pas qu’Apple revende les données de Siri à quiconque...

Et puis sans utiliser de VPN, il existe des extensions au navigateur pour bloquer les mouchards, donc c’est possible de ne pas être traqué en permanence, c’est un choix (pas le plus simple, certes).

Et puis, avons nous vraiment besoin d’être assisté en permanence ? Est-ce qu’on s’en sort pas très bien sans ces assistants vocaux ? Est-ce qu’il y a des services si indispensables que ça nous changera la vie avec ces assistants ?

avatar didloan92 | 

‘L’étalage de ces appareils fait presque peur à voir tellement il y en a.’ => il y a de quoi avoir peur, je vous le confirme. Toutes ces grosses boîtes dont on ne sais pas tjrs par qui elles sont contrôlées ne sont pas dans la philanthropie 🧐🤨

avatar Glop0606 | 

C'est beau tous ces micros ouverts sur notre vie privée... On y arrive au minitel 2.0. Perso j'achète de suite le produit d'une société qui met tous ces services "cloud", "Maison connectée" dans un serveur pour la maison sans dépendance à l'internet et avec toute la fameuse "IA" traitée en local. Si vraiment on a besoin de milliers de serveurs dans le monde pour traiter une demande vocale de compte à rebours pour la cuisson des pâtes, alors sérieusement que l'on ne me parle plus jamais d'écologie.
Il y a deux-trois ans, je pensais que Synology avec ses DS Apps, voulait vraiment aller dans cette direction. Force est de constater qu'il se concentre de nouveau sur le marché pro (ce que je comprends)

CONNEXION UTILISATEUR