Gnarbox 2.0 : le disque SSD pour les photographes tout-terrain

Mickaël Bazoge |

Les photographes pourraient bien être intéressés par la Gnarbox 2.0, un boîtier de stockage externe qui fait bien plus que de conserver au chaud les précieux clichés. Le périphérique permet de décharger une carte SD ou de transférer des données provenant d’un appareil USB-C sur un disque SSD qui peut aller jusqu’à 1 To. Grâce au NVMe, la vitesse de transfert monte jusqu’à 450 MB/s en USB-C.

Un petit écran OLED et un contrôleur permettent de lancer un transfert sans avoir à utiliser l’application dédiée. Le boîtier intègre deux ports USB-C, une sortie HDMI (pour visionner les images sur un téléviseur). Il fonctionne avec un processeur Intel quatre cœurs à 2,4 GHz, de 2 à 4 Go de RAM, une batterie (amovible) d’une capacité de 3 200 mAh bonne pour 3 heures en mode édition.

Ajoutons à tout cela une certification IP67 (étanche jusqu’à 1 mètre pendant 30 minutes), une conception combinant métal et caoutchouc avec des protections pour les différents ports. L’app mobile peut aller piocher les images et les vidéos en Wi-Fi (802.11ac). La Gnarbox 2.0 s’annonce donc comme le digne successeur de la première version, louée par le photographe Austin Mann.

Le boîtier a fait l’objet d’une campagne Indiegogo qui a tout raflé, le montant récolté ayant dépassé les 1 200% demandés à l’origine. Il peut être précommandé aux prix de 400 $ (256 Go), 500 $ (512 Go) ou 800 $ (1 To). La première génération étant distribuée en Europe, il est probable que cette nouvelle version fera rapidement son apparition par chez nous.


Tags
avatar Androshit | 

Le compagnon idéal de LumaFusion ?

avatar Amaczing | 

Amazing!

avatar aloko | 

Je vois bien le confort apporté par ce boîtier mais le prix est affligeant. J'utilise un SSD sandisk 1To dans un boîtier Inatek en usb-c et à part la fonction wifi et la décharge de carte sd directement ça fait le boulot. Le tout m'a coûté 150€.

avatar Scaterbrain | 

@aloko

Merci pour le tuyau !!

avatar oohTONY | 

@aloko

Ton boîtier n'a pas l'air d'être étanche et résistant aux chocs
Ce n'est pas le même format de SSD.
Ce n'est pas les mêmes fonctions
Pas de leur SD
Pas la même cible (photo/vidéographes pro)

Bref, c'est comme si tu disais : "pourquoi acheter un Mac Pro, moi mon Chromebook fait tout pareil".

avatar Androshit | 

@oohTONY

Excellent ?

avatar aloko | 

@oohTONY

Je suis photographe pro, ma solution fonctionne depuis 4 ou 5 ans avec les mêmes debits que la gnarbox, aucuns soucis de résistance aux chocs ni étanchéité alors que je suis sur la route 6 mois par an. Je suis obligé de faire super gaffe à mon matos car jai PS les moyens d'en changer tous les 4 matins.
Je comprends bien la différence d'utilisation entre ma solution à 150€ et celle là à 800€.
Ce que j'essaie de pointer du doigt c'est le prix délirant du machin.
Si en plus tu prends en compte le backup des images qui sont sur ce boîtier tu as besoin d'un laptop pour le faire et ça annule un poil la portabilite de la solution.

Je pense que ça peut plutôt servir à du vlogueur sur iPad / Luma fusion qui au pire perdra ses rushes perso et pas ceux du clients.

avatar iPop | 

@aloko

La cible serait plutôt les photographes en vadrouille plutôt que l’amateur du dimanche. D’où sa robustesse

avatar iPop | 
avatar Scaterbrain | 

J adore

avatar quetzal | 

Produit intéressant en effet. Pas donné, mais prix justifié, du moins pour les premières capacités, par ses fonctions.

Je me pose une question : la photographie a toujours demandé de gros budgets d’équipement. Or, professionnellement, la photographie rapporte de moins en moins. Comment ou pour quoi les photographes professionnels comblent cet écart ?

avatar anti2703 | 

@quetzal

La photographie devient de plus en plus sélective. Seul les gros et les très gros peuvent se permettent ce genre d’équipement le reste doivent se contenter de photo dites « alimentaires » ; mariage, baptême... c’est pas sympa, mais ça paie les factures.

De moins en moins de photographe vivent de leur métiers et font ça en auto entrepreneur en plus d’une active secondaire.

C’est mon cas.

Ce genre de Matos est réservé à des mecs qui font ce boulot H24, en faisant le tour du monde, du style les photographes du national géographic etc

avatar sebas_ | 

F-Stopper n’avait pas du tout été convaincue par la 1ère edition, et au prix du gadget dans la v2, ça donne à réfléchir. Comme plusieurs ici, j’ai du mal à voir l’intérêt vs les solutions concurrentes (SSD, wifi et carte SD) sur lesquelles le traitement se fait sur l’iPad/l’iPhone.

avatar anti2703 | 

Perso ça me parait bien lent pour du SSD PCIe NVME… ?

avatar 406 | 

C’est clair. On a pas mieux qu’un ssd en débit

avatar cdubaldo | 

C’est vraiment pour les cas extrêmes où le videographer ou photographe ne peut / veut prendre son laptop avec lui pour faire des backups. Avec un iPhone de bonne capacité ça suffit déjà pour faire des backups et commencer à faire de l’édition / classement. C’est d’autant plus limité que la plupart des appareils photos semi/pro embarquent de base un double slot qui permet de faire de la redondance en live. Plus j’y pense et moi je vois l’intérêt actuel de ce genre d’appareil.

avatar aloko | 

@cdubaldo

Tout à fait d'accord.

avatar zenissart | 

pour un truc pensé pour les pros, il aurait été intéressant d'avoir la possibilité de déverser une Compact Flash ou une Cfast en + de la SD

CONNEXION UTILISATEUR