Revolut obtient une licence bancaire, Apple Pay toujours « prochainement »

Anthony Nelzin-Santos |

Après treize mois d’attente, Revolut vient d’obtenir sa licence bancaire. Par le biais des « passeports européens », elle peut maintenant exercer comme une véritable banque dans l’ensemble de l’Union européenne. Et notamment en France, son deuxième marché après le Royaume-Uni, où elle veut offrir des facilités de découvert et des offres de crédit dès 2019.

Image Revolut.

En obtenant une licence d’établissement de monnaie électronique de la Banque centrale de Lituanie et une licence de banque spécialisée de la Banque centrale européenne, Revolut est enfin reconnue comme une banque. La startup britannique, fondée en 2015, pensait toutefois obtenir cette licence au printemps, six mois après l’avoir déposée en novembre 2017.

Si elle suit les mêmes règles que les autres banques centrales européennes, la Lietuvos Bankas est connue pour ses procédures rapides, les institutions lituaniennes soutenant le développement d’un « cluster FinTech » autour de Vilnius. Mais le dossier doit toujours être validé par la BCE, et le régulateur a demandé des précisions sur plusieurs points.

La procédure a traîné en longueur, au point que Revolut avait pensé se contenter d’une simple licence d’établissement de monnaie électronique au Luxembourg, pour doubler sa licence britannique dans le contexte du Brexit. Mais enfin, la startup a obtenu sa licence de « banque spécialisée », qui ne pourra pas proposer de services d’investissements, mais devra provisionner seulement un million d’euros de fonds propres (contre cinq pour les banques traditionnelles).

Découvert, crédit à la consommation, courtage d’actions, application « Youth » pour gérer l’argent de poche des enfants… D’ici trois à six mois, Revolut proposera de nouveaux services au Royaume-Uni et en France, ses deux principaux marchés. Maintenant que les dépôts sur les comptes Revolut sont garantis jusqu’à 100 000 €, la société peut espérer devenir la banque principale d’une grande partie de ses clients.

Revolut compte près d’un demi-million de clients en France, un chiffre qu’elle veut quadrupler d’ici à la fin de l’année prochaine. Avec de nouvelles levées de fonds et peut-être une entrée en Bourse, la néo-banque veut attaquer le marché nord-américain et le Japon en 2019, le Brésil et l’Inde en 2020, et ainsi renforcer son statut de leader du marché.

Mais avant, il lui faudra prendre en charge Apple Pay, élément plus important pour certains utilisateurs que le statut de banque spécialisée. L’équipe française avait péché par optimisme lorsqu’elle nous avait annoncé une prise en charge prochaine du système d’Apple, et déjà l’obtention de la licence bancaire, en février dernier. Revolut est listée depuis plusieurs mois dans la section « disponible prochainement » du site Apple Pay.


avatar R1x_Fr1x | 

@tigerwoke

Pourquoi pas Revolut aussi pour votre enfant? Vous régleriez le pb pour alimenter son compte. Via CB ou depuis votre Revolut instantanément dans la devise de votre choix (avec un petit gif que les djeuns adorent)

avatar flrun | 

Bonjour
J'avais pris la carte Revolut pour 3 choses :
- retrait de devises en DAB hors zone euro : j'avais lu que les frais étaient bien moindre qu'avec une CB d'une banque classique
- paiement des achats sur Aliexpress en US$ ( a condition de faire préalablement l'échange de devises euros--> dollars hors week end). Les achats en $ sont moins cher que si on paye en euros
- abonnement Deezer sur leur site Russe avec un tarif bien moins cher que Deezer France
----
autre chose, j'ai transferé directement des £ (j'avais changé euros---> £ sur revolut hors week end) sur le compte revolut de ma fille qui faisait un stage en angleterre. Est ce que Max proposerait cela ? avec quels frais ?

je me demande ce qu'il en serait avec une carte Max pour ces configurations...

avatar R1x_Fr1x | 

@flrun

Malheureusement Max ne propose pas de compte multi-devise. En virant des GBP dessus, la banque British appliquera son propre taux de change opaque pour que des euros arrivent in fine. Cela perd tout son sens.

avatar Dgamax | 

Revolut est vraiment pas mal, l’app est facile d’utilisation, on peut recharger son compte comme en effectuant un paiement en ligne (casi instantané) ou par virement qui là est plus lent suivant votre banque.
Le support est réactif.
Le suivi des dépenses en temps c’est top, toutes les banques devraient faire ça...
Quand tu part en voyage et que tu peux voir tes dépenses en temps réel sans devoir noter tout ce que tu achètes c’est très pratique.
On peut avoir plusieurs cartes rattachées au même compte, pratique et il existe plusieurs options comme pour désactiver les paiements en ligne ou les retraits ou les paiements hors pays d’origine à la volé.
Une autre option qui est top aussi, c’est qu’on peut bloquer sa carte, très pratique quand tu as perdu ta carte mais tu penses savoir ou elle est, au lieu de faire opposition, tu peux la désactiver temporairement via l’app.
On peut créer des cartes virtuelles.
Seul point noir, je l’ai rencontré qu’avec l’app franprix mais pour eux ils refusent les paiements via des banques non françaises, donc j’espère qu’ils vont créer une filiale française pour avoir une carte FR et un RIB FR aussi.
On attend toujours Apple Pay comme pour toute les banque presque.

avatar Antwan | 

Quand Monzo debarquera en France la définition génerale d'une banque va soudainement changer ?
N26, Revolut, du pipi de chat a coté de la qualité du service et du produit de Monzo.

avatar lermithe95 | 

Quelqu’un peut me dire si Apple Pay sert a quelques chose en France ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR