La livraison de livres devrait bientôt coûter 3 €

Stéphane Moussie |

Trois euros, c'est le montant qu'il faudra sans doute bientôt ajouter pour se faire livrer un ou plusieurs livres si sa commande est inférieure à 35 €.

Image othree (CC BY)

Depuis l'adoption il y a un an d'une nouvelle loi visant à protéger les librairies, le gouvernement et l'Arcep (l'autorité en charge des postes) cherchaient un prix plancher pour les livraisons de livres en France. Pourquoi ? Parce que la précédente loi « anti-Amazon » votée en 2014 n'a pas eu l'effet escompté, le géant de la vente en ligne et les autres grandes enseignes ayant trouvé la parade en facturant la livraison simplement 0,01 €.

Après une consultation avec les différents acteurs concernés, le ministère de la Culture a décidé de suivre l'avis de l'Arcep quant à ce prix plancher. Il devrait donc être de 3 € pour tout commande allant jusqu'à 35 €. Au-delà, la livraison pourra être facturée 1 centime seulement. La Fnac et les grandes enseignes militaient pour un prix plancher de 2 €, tandis que les libraires pronaient 4,50 €.

Le syndicat de la librairie française n'est pas satisfait par la décision du gouvernement : « Les seuils retenus conduiront les libraires à continuer à vendre systématiquement à perte s’ils expédient des livres au domicile de leur client. » Il plaide maintenant pour que les librairies obtiennent des tarifs d'expédition plus avantageux.

Au moment des débats, le directeur général d'Amazon France s'était pour sa part opposé à cette loi en brandissant l'argument du pouvoir d'achat : «  Pour un livre de poche vendu 6,50 €, le tarif “lettre verte”, le tarif postal le moins onéreux, est de 3,94 €, ce qui représente un surcoût de 61 %, soit plus de 250 millions d’euros par an de perte de pouvoir d’achat pour des millions de lecteurs français. »

La décision du gouvernement doit encore être transmise à la Commission européenne, qui rendra un avis avant que la loi puisse s'appliquer.


avatar reborn | 

Encore un coup d’épée dans l’eau..
même à 3€ c’est tjrs interessant d’acheter en ligne en terme de temps gagné

avatar jean512 | 

@reborn
C'est surtout qu'il est très simple pour amazon de faire une remise de 3€ sur le livre pour contourner cette loi ...

avatar Adodane | 

@jean512

Quelle remise ?

avatar fornorst | 

@jean512

Il me semble que le prix du livre est encadré justement

avatar IceWizard | 

@jean512

« C'est surtout qu'il est très simple pour amazon de faire une remise de 3€ sur le livre pour contourner cette loi ... »

Absolument pas ! Le prix des livres vendu en France est régulé par la loi Lang de 1981.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Loi_relative_au_prix_du_livre

Au mieux les distributeurs ne peuvent pratiquer que 5% sur le prix recommandé par l’éditeur. Réduction qu’Amazon et les autres gros vendeurs utilisent déjà.

avatar l3chvck | 

@jean512

Non puisque ca aussi c’est règlementé et donc interdit

avatar lion.mar | 

@reborn

Effectivement avec un taux de travail à 200€ de l’heure le calcul est vite fait.

avatar reborn | 

@lion.mar

?

avatar bonnepoire | 

@ reborn
Au delà du prix, je commande en ligne pour une raison: en librairie, les livres sont lus par des non clients et tu te retrouves à acheter des livres écornés. Pour moi ce sont des livres d'occasion. Je n'achète pas un livre ou un comics à 30€ qui aura déjà été tripoté et lu. Je prends trop soin de mes livres pour accepter ça. Ca fait peut-être de moi un fétichiste mais sinon autant acheter des livres numériques.

avatar iGas | 

Oh bichette !!!

avatar Devs | 

C’est une honte

avatar iPop | 

@Devs

Papy, vite ta tisane.

avatar Devs | 

@iPop

Avec un pseudo pareil c’est toi le papy pauvre tache

avatar Ouri91 | 

Quid des personnes qui ont l’abonnement Amazon Prime ?

avatar kalla | 

Cela ne s'arrêtera donc jamais

avatar s1n3d | 

@Ouri91

C’est la question que je me pose depuis qu’ils ont commencé à parler de ce tarif de livraison

avatar TheDeepShadow | 

Ils (On) devront (devra) quand même s'acquitter de ces frais, comme c'est actuellement le cas pour la livraison à 1 centime

avatar Napoleon2A | 

Ce pays est hallucinant, on règle chaque problème que l’on trouve à coup de taxes ou d’interdictions en tout genre

Les libraires n’ont qu’à montrer un peu plus d’ouverture d’esprit comme commander des livres qui ne plaisent pas à tout le monde mais qui sont pourtant bien présent dans le top Amazon…

avatar Kenny31i | 

@Napoleon2A

Ce pays est dirigé par des dinosaures qui n’ont jamais foutu les pieds en dehors de leur appartement Hausmanien à un million. Sauf peut-être pour les foutre à l’ENA.

avatar Adodane | 

@Napoleon2A

L'ouverture d'esprit c'est la livraison a 0.01 euros que pratiquait Amazon ?

avatar Yoshi_1 | 

@Napoleon2A

Ah oui donc Amazon (entre autres, parce que ça vise certainement eux) fait de la concurrence déloyale, mais c’est la faute des libraires, qui sont impuissants face à ça.
Qu’est-ce qu’il faut pas lire comme grosses co***ries.

avatar Napoleon2A | 

@Yoshi_1

Si à chaque fois que quelqu’un innove, on appelle cela de la «concurrence déloyale», autant abolir la Loi d’Allarde et revenir à ces bonnes vieilles corporations

avatar Yoshi_1 | 

@Napoleon2A

Proposer délibérément une livraison à 0,01€ est de le concurrence déloyale, pas de l’innovation. La livraison ne leur coûte certainement pas 0,01€, car ils peuvent faire de la marge ailleurs. Le libraire, lui, non.

avatar Dimemas | 

sauf qu'à la base les librairies, ça sert avant tout à acheter un livre en boutique, pas en ligne.
Donc ils devraient axer leur com' dessus, ou faire de la vpc ou utiliser les asso etc...

c'est pas compliqué pourtant !

avatar Yoshi_1 | 

@Dimemas

Ouais ils se font bouffer par des géants mais c’est les coupables. On la connaît celle-là.

J’irai pas plus loin. Amazon est strictement indéfendable, vive les libraires, et même tous les spécialistes de tous les domaines.

avatar IceWizard | 

@Dimemas

« sauf qu'à la base les librairies, ça sert avant tout à acheter un livre en boutique, pas en ligne.
Donc ils devraient axer leur com' dessus, ou faire de la vpc ou utiliser les asso etc...
c'est pas compliqué pourtant ! »

C’est pas compliqué de faire de la vpc, sans passer une commande en ligne ?? Oui oui c’est clairement une évidence lumineuse !

avatar M-Rick | 

@Dimemas
Y'à qu'à Faut qu'on …

avatar iPop | 

@Dimemas

« sauf qu'à la base les librairies, ça sert avant tout à acheter un livre en boutique, pas en ligne »

En fait cela revient au même. Les livres ne dorment plus dans des bacs, ils sont imprimés ´, distribués puis oubliés.
Au cas vous voudriez un particulièrement, on vous le commande. Idem pour la Fnac.

avatar Ali Baba | 

@Yoshi_1

En fait à ce compte là pourquoi est-ce que ça ne concerne que les livres ?

Ce que je reproche à cette loi c’est d’être complètement illogique et corporatiste.

Soit le livre est une exception justifiée pr son statut culturel particulier, et dans ce cas l’État devrait subventionner les frais d’envoi pour ce produit.

Soit il n’y a aucune raison de traiter le livre différemment et on devrait soit obliger les vendeurs à facturer le prix réel de la livraison pour tous les produits, soit ne pas intervenir.

avatar Yoshi_1 | 

@Ali Baba

Ah je sais pas répondre à ça, et je suis totalement d’accord sur ce point.

avatar xavierlc | 

@Ali Baba

C'est exactement ça, le livre est vendu en France à un prix unique (il reste la possibilité aux vendeurs de proposer un prix inférieur dans la limite d'une baisse de 5% au plus — la loi de 2014 a restreint cette possibilité aux seules enseignes physiques) parce qu'il est considéré comme un produit particulier, qui ne se vend pas comme de portions de vache qui rit.
Ce n'est pas totalement illogique, et c'est pratiqué ailleurs (notamment en Allemagne depuis la fin du... XIXe siècle !). Il y a de nombreuses raisons à ça.
Comme dit ailleurs dans les commentaires, ça permet aux libraires de conserver leur activité économique, le livre ne devenant pas un produit d'appel que ceux qui font leur marge sur d'autres choses pourraient se permettre de brader.

En Suisse, où pour autant que je sache le prix du livre est libre, j'ai souvent entendu des les libraires indépendants (même de grosses librairies historiques a priori solidement implantées) pester contre les grandes surfaces et autres chaînes de magasins à vocation culturelle qui leur font une concurrence jugée déloyale.

Bon, de là à subventionner Amazon pour couvrir les frais d'expédition des livres (ben oui, on ne peut pas édicter un règlement qui exclurait Amazon du dispositif juste parce qu'il est Amazon), il y a un pas...

avatar v1nce29 | 

Le x ne devenant pas un produit d'appel.
Ça marche avec tout type de produit.

avatar pasc75 | 

@Napoleon2A

Le top d’Amazon ne correspond en rien à des ventes. C’est de la promotion de livres payée par éditeurs et intermédiaires. En général pas grand chose à voir avec une quelconque qualité d’écriture. Il existe tellement de livres que l’on peut aimer qu’il est possible de se limiter à une librairie physique entière !

avatar une fleur | 

@Napoleon2A

votre façon d’asseoir la liberté économique au-dessus de la liberté culturelle est irrationnelle et morbide

avatar bonnepoire | 

@une fleur
En gros tu favorises un système corporatistes grâce à un status protégé alors qu'il faudrait vulgariser la culture et la rendre accessible. Amazon favorise sans doute plus, malgré elle, la culture que ces barons qui veulent protéger leur secteur sans avoir à faire d'efforts.
On ne met pas autant de moyens pour défendre l'artisan, le petit épicier ou autre métier spécialisé Le seul secteur qui est aussi protégé en France c'est le cinéma. Un autre système corporatiste tenu par des barons dont on protège le status tant son pouvoir de manipulation est important.

Le prix des livres est déjà figé, pourquoi ajouter cette taxe? Le consommateur à le droit à une culture accessible, tant pis si c'est grâce à Amazon.

avatar Kenny31i | 

Protégeons les petites librairies ! Internet est arrivé si vite, aucune n’a eu le temps de créer un site e-commerce ! C’est d’ailleurs si coûteux… il faudrait que des solutions soient proposées pour permettre de vendre sur internet rapidement et sans grosse mise de départ. Peut-être avec un abonnement d’un trentaine d’euros pour permettre à chacun d’être compétitif.

avatar Terence993 | 

@Kenny31i

Ça existe déjà avec leslibraires.fr ou librel.be.

avatar Kenny31i | 

@Terence993

C’était purement ironique. Qu’ils se débrouillent ! Marre du maintien sous perfusion dans ce pays.

Le consommateur recherche une qualité qu’il n’obtient pas, donc il va ailleurs, c’est aussi simple que ça…
Si le service était là il n’y aurait pas besoin d’avoir peur des grandes enseignes. Par exemple Leclerc vend des baguettes à 19 cts que je pourrais acheter pendant mes courses. Pourtant ma boulangerie qui les proposent à 1€ est toujours sur pieds depuis 30 ans, alors que je dois m’y rendre juste pour ça. Pourquoi ? Parce Leclerc c’est dégueulasse.

Aucun doute qu’Amazon trouvera la parade. Je prédis une baisse de prix considérable des Kindle pour pousser la vente des ebook et s’affranchir des frais de port qui pourrait ralentir les ventes.

avatar josselinco | 

@Kenny31i

Ah oui, le consommateur a toujours raison, hein ? A ce moment là, pourquoi on régule le prix des médicaments ?

avatar Kenny31i | 

@josselinco

Le prix des livres est déjà réglementé je te rappelle.

avatar warmac33 | 

@josselinco

La régularisation très stricte des prix des médicaments aboutit à l'absence de nombreux produits en France (hetlioz, sycrest... Et tant d'autres)

avatar guyotlo | 

@josselinco

Les médicaments sont remboursés. Donc c'est une négociation entre le labo et la secu pour que la secu accepte de le rembourser. Certains traitements ne sont pas accessibles en France car la secu n'a pas réussi à obtenir le prix qu'elle pensait juste.

avatar Loloche | 

Trop d'accord, les petits commerçants n'arrêtent pas de pleurer mais quand tu vas chez eux tu as juste droit à un bonjour (et encore...) et le sourire est en option. Puis le libraire qui te surveille du coin de l'oeil voir si tu lui piques pas un bouquin...

avatar TontonBen | 

@Keeny31i
Parce que tu as déjà eu des conseils et des recommandations de professionnels sur Amazon toi ? Ce service différencié dont tu parles est bien présent dans les librairies, tu le saurais si tu leur rendais visite. Et ça ne les empêche pas de péricliter. Oui M. Jean Naimarre de Lassistanat, on a le droit de souhaiter une société où on se déplace encore (à pied, à vélo, ...) pour acheter un truc et voir de vrais gens plutôt que de rester les fesses vissées sur son canapé ou devant son PC à mater des pixels. La livraison d'un bouquin ne coûte rien si on va le récupérer en boutique. Beaucoup se plaignent que justement ils n'ont pas de boutique à côté. Eh bien c'est aussi parce qu'on les a laissées mourir face aux géants de la distribution. Ce projet de loi est peut-être améliorable, mais au moins il tente de corriger une distorsion de concurrence. Ne crois pas que si Amazon facture la livraison à 1 cent il ne te le fait pas payer ailleurs.

avatar Kenny31i | 

@TontonBen

Ok TontonReac, quand tu sortira le cul de ton canapé comme tu dis, t’en profitera pour le sortir aussi de ta métropole au passage, parce que les commerces accessibles à pieds chez moi à part une boulangerie, y en a pas.
Et les quelques fois où je me rends dans les petits commerces j’ai pas plus de conseil que sur internet et en plus j’ai le patron qui me suit comme un caniche pour voir si je vais pas lui tirer un article. Et qu’au moins sur internet j’ai pas besoin de revenir pour avoir ce que je veux.
Et quand effectivement je suis mieux servi dans les commerces, tout le monde le sait et ils n’ont pas besoin de subventions ! J’ai une boucherie à quelques kilomètres où les gens font la queue sur le trottoir !
Faut arrêter de vouloir maintenir en vie des business qui n’ont plus lieu d’être aujourd’hui. Alors oui c’est triste, c’est difficile, mais si ça n’apporte rien faut trouver autre chose, désolé. Que je sache on a plus d’allumeurs de réverbères, de blanchisseuses ou de poinçonneurs (maintenant on a même plus de ticket à poinçonner, c’est dire).
Les gens qui en ont les moyens sont prêts à payer plus cher pour de la qualité, suffit de voir l’essor du Made in France et des commerces de vrac / bio vachement plus cher que la grande surface.
Si un business coule c’est qu’il doit couler, dure réalité. Ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas se réinventer à temps.

avatar DP-Britto | 

On a un champion ici. Franchement svp, arrêtez !!!

avatar Kenny31i | 

@DP-Britto

C’est pourtant la loi de l’offre et de la demande. Mais si tu veux mettre des œillères, vas-y 👍🏻

avatar DP-Britto | 

L'excuse, toujours la même excuse. On commence à le connaitre ce refrain pour accepter le fait que les GAFAM ramassent tout. C'est pas avec vous que notre monde aura du choix et ira mieux, mais continuons comme ça, c'est bien...

avatar Kenny31i | 

@DP-Britto

Si Amazon était Français ça la ramènerai beaucoup moins à tous les niveaux.
Il se trouve qu’une fois de plus c’est un Américain qui a éclaté tout le monde, dommage. Mais on commence à avoir l’habitude et la fuite des cerveaux n’arrangera en rien la situation.
Pourtant c’est pas les génies qui manquent dans ce pays mais à part quelques licornes qu’on peut compter sur les doigts de la main, on ne sait visiblement ni les retenir ni les accompagner à faire croître leur activité. Et après on pond des loins à coucher dehors pour sauver ce qui reste à sauver.
Le premier micro ordinateur et la carte à puce sont français. Rien qu’avec ça il y avait de quoi surclasser du monde. Et ont a fait quoi ? Des Minitel et des Archos (je caricature mais c’est l’idée). Arrêtons de nous plaindre et donnons nous les moyens, si possible sans taxer toujours la classe moyenne.
Quand Total (qui fait des MILLIARDS de BÉNÉFICE) supprime 1000 postes on les entend vachement moins à l’assemblé. Subitement, il y a moins de monde pour pleurer l’activité des anciens salariés. Mais quand c’est Amazon qui fait fermer des librairies qui ont pas découvert internet c’est scandaleux.

avatar DP-Britto | 

Y'a la plaque, un gouffre et vous...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR