Vie privée : Google reprend l’approche d’Apple pour son clavier

Nicolas Furno | | 11:21 |  24

Apple a réussi à ajouter des fonctions d’intelligence artificielle à ses produits sans remettre en cause la vie privée de ses utilisateurs. Dans Photos par exemple, le constructeur analyse tous les clichés stockés sur tous les appareils iOS pour comprendre ce qu’ils contiennent et ensuite proposer une recherche contextuelle. Apple collecte toujours plus de données, mais l’entreprise a toujours essayé de respecter l’intimité personnelle en utilisant des mécanismes de « privacité différentielle ».

La privacité différentielle, un point important dans iOS 10. (Image Apple) Cliquer pour agrandir

Nous avions évoqué rapidement les principes de base de ces mécanismes dans un précédent article et cela devient très vite, très complexe. Rappelons simplement qu’il s’agit de récupérer des informations envoyées par un terminal en s’assurant qu’il est impossible d’identifier ce terminal, et donc son utilisateur. Pour cela, les données personnelles ne sont pas seulement anonymisées, la privacité différentielle repose sur une part d’aléatoire, avec de temps en temps des fausses informations qui sont envoyées.

À l’échelle d’Apple, cette part d’aléatoire n’est pas un problème et il existe des formules mathématiques très complexes pour distinguer le vrai du faux. Mais tout l’intérêt, c’est qu’il est alors impossible de savoir quel terminal a envoyé quelle donnée, et donc impossible de remonter à l’utilisateur. Google a commencé à utiliser cette même technique dans l’un de ses produits, le clavier Gboard.

Les explications techniques sont disponibles dans cet article pour les amateurs. La vie privée des utilisateurs est préservée à la fois en utilisant les techniques de privacité différentielle, et en travaillant en local. Concrètement, le clavier charge le modèle actuel une fois, puis l’app est capable de l’améliorer en local avant de transmettre, de temps en temps, un modèle amélioré sur les serveurs de Google.

Cliquer pour agrandir

Côté serveur, tous ces modèles améliorés localement sont ensuite exploités pour créer une nouvelle version, meilleure pour tout le monde. Cette version est alors redistribuée à tout le monde lors d’une mise à jour du clavier, et le processus recommence ainsi.

Ce mécanisme d’amélioration de l’intelligence artificielle remplace l’ancien, où il fallait constamment permettre à Google de charger vos données. Pour le moment, seule la version Android du clavier a été mise à jour, mais on imagine que le clavier iOS le sera aussi à terme.


Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


24 Commentaires

avatar LeGrosJeanLou 11/04/2017 - 11:42

"Privacité" ?

Pourquoi pas intimité ?

Cette traduction en "privacité" donne l'impression que "privacy" fait référence à une espèce d'échelle scientifique abstraite servant à mesurer le degré d'intimité. Il n'y a pourtant aucune ambiguïté dans le terme anglais.

avatar PiRMeZuR 11/04/2017 - 13:28 via iGeneration pour iOS

Privacy ne se traduit pas du tout par intimité.

Le terme le plus proche serait probablement "vie privée" mais ce n'est pas exactement synonyme.

Il y a plein d'articles sur le net qui essayent d'expliquer les nuances culturelles et sémantiques, je t'invite à les lire, c'est intéressant.

avatar A884126 11/04/2017 - 12:36 via iGeneration pour iOS

J'ai tenté d'utiliser leur clavier mais en vain. J'ai des temps de latence excessivement long lors de son utilisation.
Suis je le seul ?

avatar iPop 11/04/2017 - 12:52 via iGeneration pour iOS

Privacité, c'est français ?

avatar bonnepoire 11/04/2017 - 13:46

Non mais il me semble qu'ils avaient expliqué pourquoi ils avaient utilisé ce terme qui colle plus à l'idée de base du terme anglais.

avatar Domsware 11/04/2017 - 12:54 via iGeneration pour iOS

Il n'est nullement question de vie privée ici mais d'optimisation de ressources pour Google en déportant une partie des traitements sur le terminal de l'utilisateur.

avatar PiRMeZuR 11/04/2017 - 13:32 via iGeneration pour iOS

@Domsware

Ce n'est pas ce que dit Google :

"Federated Learning allows for smarter models, lower latency, and less power consumption, all while ensuring privacy. And this approach has another immediate benefit: in addition to providing an update to the shared model, the improved model on your phone can also be used immediately, powering experiences personalized by the way you use your phone."

La raison pour laquelle ils ne mettent pas la vie privée plus en avant dans leur justification, c'est parce qu'ils ne veulent pas sous-entendre que leur précédente manière de faire n'était pas bonne de ce point de vue. Mais heureusement, MacG a l'esprit critique pour ne pas copier-coller la communication officielle.

avatar Domsware 11/04/2017 - 14:29 via iGeneration pour iOS

@PiRMeZuR

Il s'agit que d'une interprétation très optimiste ! À l'inverse on pourrait affirmer que puisque Google n'insiste pas sur cet aspect c'est qu'il n'y a rien derrière en fait. Rien de nouveau.

avatar spece92 11/04/2017 - 12:57 via iGeneration pour iOS

Fais pas confiance à Google et pourquoi nous parler d'un truc qui n'est pas disponible sur iOS ni sur macOS ?
Vous êtes payés par Google ou comme c'est un pourvoyeur de pub vous leur faites la part-belle à chaque article ?

avatar Mickaël Bazoge macG 11/04/2017 - 13:36

Oui, on gagne tellement d'argent avec Google, c'est indécent. Blague à part, l'intelligence artificielle c'est un sujet qui intéresse aussi beaucoup Apple et il se trouve que les deux entreprises semblent converger sur une même technologie. Et puis un jour ou l'autre ça fera son apparition sur iOS et/ou macOS, donc prenons les devants.

avatar Florian Innocente macG 11/04/2017 - 13:36

Bonjour spece92, ça va aujourd'hui ?

avatar spece92 11/04/2017 - 14:44 via iGeneration pour iOS

@innocente

Coucou oui et vous ?
C'est une question, qui est sensée amener une réponse.

avatar Florian Innocente macG 11/04/2017 - 14:48

La question étant un peu bêbête à la base quand même…

avatar spece92 11/04/2017 - 15:30 via iGeneration pour iOS

@innocente

Demander pourquoi un site appelé MacG encense Google sur une base quotidienne est bébête ?
Je sais que des sites américains font pareils à l'instar de 9to5 mais je vous voyais plus comme appleinsider qui ne fait pas ça bref.
Google ad ne vous influence pas donc ?

avatar Mickaël Bazoge macG 11/04/2017 - 15:59 via iGeneration pour iOS

@spece92

Je ne vois pas où on encense Google. Ce d'autant que c'est une technologie présente dans l'app Gboard disponible sur iOS, donc c'est un peu normal qu'on en parle.

avatar Florian Innocente macG 11/04/2017 - 16:21

Encensons Google :
https://www.igen.fr/android/2016/12/les-pixel-de-google-accumulent-les-p...

Ou encore : http://www.macg.co/tags/google
Quels articles Google publiés sur MacG sont saugrenus ?

Si parce qu'on s'appelle MacG il est anormal qu'on parle de Google ou bien qu'il faille le faire uniquement et exclusivement en termes négatifs alors il y a comme un problème. A ce compte là Frandroid doit casser obligatoirement du sucre sur Apple ?

On parle de Google en fonction de l'actualité, selon que le sujet est plus ou moins proche de nos centres d'intérêt. Ca se résume à ça.

Il faut quand même retirer ses oeillères. Si Apple n'avait jamais jeté un oeil à ce que faisait Samsung on n'aurait eu ni iPhone Plus ni iPad mini.

avatar spece92 11/04/2017 - 16:32 via iGeneration pour iOS (edité)

@innocente

J'ai pas écrit en termes négatifs ni saugrenu mais d'articles influencés (positivement); relis bien.
Je parle de vos différents articles sur Allo, Google Photos etc (Je peux pas tous les lister), tout ces services Google qui n'apportent pas de plus value par rapport à leurs équivalents Apple.
La différence de gestion des données personnelles est LA différence entre Apple & Google, en ces temps de surveillance généralisée, c'est essentiel.

avatar Florian Innocente macG 11/04/2017 - 17:00

Pour prendre un exemple, j'utilise Google Photos, comme une bonne partie de mes collègues parce que le service est très bien.

Je le trouve bien moins compliqué à naviguer que la Photothèque iCloud, tout aussi performant et la détection des visages et objets marche extrêmement bien.

Après il y a tout le débat sur Google vs Apple, la vie privée, mais l'un de mes collègues par exemple a les pires soucis de fonctionnement avec la photothèque iCloud (qu'il paye) et aucun avec Google Photos. Donc au bout d'un moment on va là où ça marche et où c'est pratique.

Et accessoirement je paye pour mon stockage iCloud mais avec les autres services auxquels je suis abonné je n'ai pas les moyens de suivre pour, en plus, stocker des photos chez Apple.

avatar spece92 11/04/2017 - 17:21 via iGeneration pour iOS

@innocente

Ok c'est ton expérience personnelle.
Ben gardes un zeste de subjectivité.

avatar Guillaume06 11/04/2017 - 17:05 (edité)

[modéré]

avatar PiRMeZuR 11/04/2017 - 13:35 via iGeneration pour iOS

Pour ceux que la privacité différentielle intéresse (ce n'est pas si compliqué quoi qu'on en dise), la chercheuse qui a posé les bases de ce concept s'appelle Cynthia Dwork et elle a plusieurs autres travaux dignes d'intérêt à son actif. Par exemple, en ce moment, elle travaille sur la question : comment rendre les algorithmes plus justes ? De la philo à la sauce AI.

avatar lll 11/04/2017 - 16:18

C'est ce genre de garanties qui me manquaient pour utiliser des claviers externes. Quelqu'un sait si celui de Microsoft, qui est le meilleur à une main, prend la même direction ?

avatar maskgen 11/04/2017 - 17:29 via iGeneration pour iOS

Pour ceux qui comme moi trouve la traduction de "differential privacy" hasardeuse, sachez que la traduction française officielle est "confidentialité différentielle" 😉

avatar iBan 11/04/2017 - 19:38 via iGeneration pour iOS

@maskgen

J'ajouterai qu'une recherche Wikipedia selon avec ces termes permet d'en apprendre (de façon vulgarisée) beaucoup sur le sujet. Profitons-en pour se cultiver un peu.