État des lieux d'un marché Android en plein bouleversement

Stéphane Moussie |

Vous en avez soupé de l’iPhone ou vous êtes à la recherche d’un cadeau pour une personne qui exècre Apple ? Bienvenue dans la jungle Android ! Si Apple a élargi sa gamme d’iPhone au fil des ans, ce n’est rien comparé à la profusion de smartphones Android sur le marché.

Pour ajouter à la confusion, les marques historiques qu’étaient LG, Sony ou HTC ont quasiment disparu au profit de fabricants chinois. Wiko est le dernier à faire les frais de cette concurrence. Alors, faut-il choisir Xiaomi ou Honor ? OnePlus ou Huawei ? Et pourquoi pas Google ou bien Android One ? Pour qui ne suit pas un tant soit peu l’actualité, il y a de quoi être perdu. On fait le point sur un marché Android en plein bouleversement.

Android One

Avant toute chose, il faut connaitre Android One, un label qui désigne des smartphones équipés d’un système d’exploitation qui n’a pas été modifié par leur fabricant. Si Android One ne dit rien des capacités photo, de l’autonomie ou de la puissance du téléphone, il assure d’avoir un Android « propre », qui contient seulement l’essentiel, à savoir les principales apps de Google.

Dit comme ça, ça n’a l’air de rien, mais quand on voit certaines surcouches de fabricants, cela fait une vraie différence à l’usage. C’est également un point positif pour les mises à jour de sécurité et du système, qui peuvent être proposées plus rapidement sur ces appareils.

Une partie des smartphones Android One actuellement disponibles.

Destiné à l’origine aux marchés émergents, notamment l’Inde, Android One s’est étendu au fur et à mesure à d’autres pays et à des smartphones plus chers. Une dizaine d’appareils sont disponibles en France actuellement. Nokia ne jure que par ça, proposant ainsi du Android One de moins de 200 € jusqu’à 699 € avec le Nokia 9 PureView. Xiaomi, Motorola et HTC ont quant à eux fait une petite place au label dans leur catalogue avec un ou deux modèles dédiés.

Google : l’Apple d’Android

Google, vous connaissez ? Il y a des chances. Mais connaissez-vous ses smartphones ? Après une première incursion sur le marché en partenariat avec plusieurs fabricants (la gamme Nexus), Google a décidé en 2016 de prendre plus sérieusement les choses en main. C’est ainsi que sont nés les Pixel, des smartphones conçus en interne (Google a absorbé l’équipe de HTC avec laquelle elle collaborait) et commercialisés sous sa propre marque.

Jusqu’à présent, les Pixel n’ont jamais brillé par leur design. Le Pixel 3 XL a l’encoche la plus disgracieuse jamais créée et le Pixel 3 a des bordures imposantes pour un smartphone haut de gamme de 2018.

Pixel 3 XL

En revanche, ils peuvent se prévaloir d’un appareil photo épatant et d’un suivi logiciel incomparable dans l’univers Android. Ils sont les premiers compatibles avec les bêtas et les mises à jour du système, et le Pixel de première génération devrait avoir droit à une troisième version majeure d’Android, ce qui est suffisamment rare pour être souligné. Google leur réserve aussi temporairement certains de ses nouveaux services.

La disponibilité des Pixel est encore assez limitée à ce jour. Ils sont en vente en France depuis l’année dernière, mais toujours pas en Belgique ni en Suisse. Leurs prix se situent dans le haut du panier (à partir de 859 € à leur lancement).

Huawei : le nouveau géant

À l’origine équipementier réseau, Huawei, fondé en 1987, a profité d’Android pour monter à l’assaut du marché du mobile grand public. Un succès fulgurant : quasiment inexistant en 2010 (vous vous souvenez du Huawei U8230 et de son trackball ?), Huawei est en passe de devenir le deuxième plus gros vendeur de smartphones au monde, au détriment d’Apple. Huawei a des smartphones à tous les prix, d’une centaine d’euros, jusqu’à 1 000 €… ou même 2 300 € si on prend en compte le futur Mate X.

Huawei Mate 20 Pro

Comme Samsung, Huawei développe ses propres processeurs, les Kirin, ainsi que ses propres modems. Les performances sont comparables avec les puces concurrentes. Les smartphones les plus haut de gamme du fabricant sont très doués en photo et globalement de très bonne qualité. Ils pêchent néanmoins sur le logiciel, souvent critiqué pour ses bugs et sa surcouche EMUI (inspirée d’iOS) qui ne plaît pas à tout le monde.

Du fait de ses racines — Huawei a été fondé par un ancien ingénieur de l’armée chinoise —, le fabricant fait l’objet d’une défiance de plusieurs pays occidentaux, qui craignent des tentatives d’espionnage, ce dont il se défend.

Honor : le branché

Honor est une filiale de Huawei qui vise en particulier les jeunes. Ses smartphones étaient au départ vendus exclusivement en ligne et le marketing privilégiait les réseaux sociaux et les événements communautaires. Ce n’est plus le cas maintenant, la marque fait tout comme les grands (vente en boutiques, spot TV…), mais elle conserve son orientation « jeune » : les couleurs sont flashy, l’emphase est mise sur le jeu et les tarifs sont abordables.

Honor concentre son activité dans la fourchette des 200 à 300 € avec plusieurs modèles : Honor 10 Lite, Honor 8X, Honor Play… Autant de modèles qui profitent à fond de la synergie avec Huawei. Les processeurs utilisés sont les mêmes, les conceptions sont similaires et la surcouche est identique. Le Honor 10 Lite, par exemple, n’est rien d’autre qu’un Huawei P Smart 2019 vendu 20 € de moins.

Honor View 20

Le dernier-né, le View 20, se distingue plus clairement de la maison-mère grâce à son dos étincelant et son écran poinçonné. Mais il est aussi plus cher que les autres modèles (549 €).

Sur le plan logiciel, c’est moins joli. Outre de nombreuses applications préinstallées (mais que font ici Facebook, Booking et Amazon ?), la confidentialité des données semble être le cadet des soucis du fabricant. Les apps maison demandent notamment l’accès aux appels téléphoniques pour un oui ou pour un non. Pas engageant.

Xiaomi (Pocophone, Redmi) : l’économique

Fondé en 2010, Xiaomi connait aussi une ascension éclair, d’abord sur ses terres, la Chine, puis maintenant en Europe. Il faut dire que la marque propose des smartphones bien équipés à des prix défiant toute concurrence. Quand Samsung ou LG réservent le processeur le plus puissant de Qualcomm pour leurs smartphones vendus 800 €, Xiaomi l’intègre dans un modèle moitié moins cher.

Après s’être largement inspiré de l’iPhone, le fabricant s’en démarque peu à peu en faisant partie des premiers à intégrer de nouvelles technologies ou de nouvelles idées. Une certaine montée en gamme qui s’accompagne par le lancement d’autres marques plus abordables, Redmi et Pocophone.

Le point faible de Xiaomi est le même que Huawei/Honor : le logiciel est loin d’être aussi soigné que le matériel. Non content de préinstaller lui aussi son lot d’applications indésirables et de ne pas être à cheval sur la confidentialité des données, le fabricant se « rattrape » sur ses prix planchers en incluant de la publicité dans le système. D’où l’intérêt d’Android One, qui permet d’avoir les avantages de Xiaomi sans les inconvénients sur les Mi A2 et Mi A2 Lite.

Xiaomi, quatrième plus gros vendeur de smartphones en 2018, est toujours loin d’Apple en nombre d’unités écoulées (123 millions contre 209 millions), mais la dynamique est en sa faveur et il appuie plus que jamais sur le champignon. Il va tripler le nombre de Mi Store en Europe d’ici la fin de l’année, pour atteindre les 150. De quoi populariser encore plus ses smartphones ainsi que sa myriade d’autres produits qui constituent un énorme écosystème.

OnePlus : l’équilibre

Un mauvais logiciel dans un smartphone chinois, ce n’est pas une fatalité. OnePlus prend le contrepied de ses compatriotes en modifiant Android avec beaucoup de parcimonie. Ce n’est pas Android One, il y a des changements par rapport au système original, mais ceux-ci sont peu nombreux et pertinents. Ce soin permet d’ailleurs à OnePlus de distribuer les mises à jour majeures d’Android plus rapidement que les autres.

OnePlus 6T

OnePlus, créé en 2013 par un ancien responsable d’Oppo, détonne aussi par sa gamme on ne peut plus simple. Quand Huawei et Xiaomi multiplient les modèles, OnePlus n’en sort pas plus de deux par an, et le nouveau remplace le précédent (même si celui-ci reste en vente quelque temps chez les revendeurs tiers).

Si les tarifs de OnePlus ont augmenté d’année en année pour atteindre aujourd’hui 559 €, ses smartphones restent toujours très attractifs au vu de leur équipement. Il reste néanmoins quelques points à améliorer (recharge sans fil, qualité du haut-parleur, certification IP…) pour en faire des appareils premium de bout en bout.

Du fait de sa stratégie privilégiant un smartphone à la fois, OnePlus ne vend pas autant d’unités que les autres fabricants. L’entreprise s’est néanmoins constitué une communauté de fans prêts à faire la queue sous la pluie pour acheter les nouveaux modèles.

Oppo : le dernier entrant

En réalité, OnePlus ne rivalise pas seul contre les nouveaux Goliath que sont Huawei et Xiaomi. OnePlus fait partie de la famille BBK Electronics, qui comprend aussi Oppo et Vivo. Ces trois marques font des économies d’échelle en partageant leurs ressources, aussi bien matérielles que de R&D. Le Oppo RX17 Pro est ainsi très proche du OnePlus 6T.

Oppo RX17 Pro

Oppo, cinquième constructeur mondial, a fait son entrée sur le marché français l’année dernière mais reste encore assez peu distribué. Quant à Vivo, il n’a pas encore traversé nos frontières.

Samsung, Motorola, Sony : l’habitude

La déferlante chinoise ferait presque oublier les autres marques. On ne parle pas de Samsung, qui reste le premier vendeur au monde et qui propose des smartphones équilibrés à défaut d’être aussi bon marché que les rivaux chinois, mais des Motorola, Sony et autres LG.

Moto G7

Chez Motorola, année après année, la gamme G est une valeur sûre. Le rapport qualité-prix est bon et même s’il ne s’agit pas d’Android One, Motorola n’altère quasiment pas le système. Sony se démarquait avec sa gamme Compact, des smartphones à la fois petits et puissants, mais elle ne sera apparemment pas poursuivie. Après le fiasco de l’acquisition par Microsoft, Nokia fait un retour intéressant avec des smartphones exclusivement sous Android One.

On pourrait également citer HTC, Wiko ou LG, cependant ces marques ne font plus la différence face aux concurrents chinois. C’est ce qui explique leur déclin.

Pour conclure

La poursuite de l’ascension des fabricants chinois semble inarrêtable. Non seulement ils cassent les prix, mais ils innovent.

Au bout du compte, quelle que soit la marque que vous choisissez, patientez un tout petit peu avant d’acheter un nouveau modèle, si vous le pouvez. Quelques semaines après leur sortie, tous les smartphones Android, sans exception, font l’objet de baisses de prix.

Pour prendre un exemple parmi tant d’autres, Google fait actuellement une remise de 225 € sur les Pixel 3. Le Galaxy Note9, qui coûtait 1 009 € à sa sortie, est autour des 750 € aujourd’hui. Ces remises ne sont plus une spécificité du marché Android, néanmoins. Il y a aussi des bons plans sur les derniers iPhone maintenant qu’ils sont vendus par Amazon.

Vous avez aimé cet article ? Produire du contenu original demande du temps, des compétences, et des connaissances.
Soutenez notre équipe de journalistes, rejoignez le Club iGen depuis notre nouvelle boutique.

avatar odeckmyn2 | 

Et sinon pour un Android qui n’envoie pas toutes ses données à Google il y a https://e.foundation/ (gratuit et open source)

avatar John McClane | 

@odeckmyn2

C’est intéressant, j’espère qu’ils verront le jour.

avatar odeckmyn2 | 

@John McClane

C’est déjà le cas. Je l’ai sur mon smartphone Android :)

avatar John McClane | 

@odeckmyn2

Ah ok c’est cool alors !

avatar odeckmyn2 | 

@Abudah

Ça marche super super bien

avatar John McClane | 

@odeckmyn2

Pourquoi est-ce que c’est aussi confidentiel ? Difficile à installer ? Pas assez stable ?

avatar lmouillart | 

C'est encore en beta, sous le capot c'est actuellement du LineageOS customisé.
Les moyens ne sont pas les mêmes que les concurrents.
Le gros plus VS LineageOS avec gapps c'est que ça sera branché sur un cloud non Google.
Pour les applications qui nécessitent la partie propriétaire GMS, il est prévu d'utiliser une adaptation libre de GMS : https://github.com/microg/android_packages_apps_GmsCore/wiki

avatar John McClane | 

Ok merci pour toutes ces infos !

avatar Luna sur Android. | 

Pas possible chez Samsung ça part en Corée et Huawei en Chine, Google est très minoritaire en fait, c'est dur il ne faut pas se moquer.

avatar malcolmZ07 | 

@odeckmyn2

Je ne connaissais pas car google a tendance à lié le système avec ses services pour qu'il fonctionne correctement.
Enlever la localisation boom plus possible d'avoir de suggestion dans cards

avatar zatfco | 

Merci pour cette article.
Par contre, ne manque-t-il pas quelques choses ?
« Il y a aussi des bons plans sur les derniers iPhone maintenant qu’ils [] vendus par Amazon. »

avatar Powerdom | 

Une gamme simple. C’est un peu ce qui manque chez Apple en ce moment.

Au début de l’iPhone le nouveau provoquant la fin de fabrication du précédent. Cela permettait de la clarté. Maintenant cela devient illisible

avatar jean_claude_duss | 

@Powerdom

Une gamme simple de 1000 à 1500€ ?

avatar fevre53 | 

Sa me rappel l’époque des macbook ou il été super et apres apple a decider de supprimer la gamme

avatar Kaserskin | 

On apprécierait bien je pense un article sur les « anciens » HTC LG et Sony (gamme, futurs modèles, santé financière) pour savoir où ils en sont de leur déclin (lente agonie ou revente prochaine de leur division mobile ?)

avatar PierreBondurant | 

Super article.
Si vous avez plus d’infos sur comment sont traitées les informations personnelles des utilisateurs de smartphones, ça m’intéresserait.

avatar marenostrum | 

comment ils peuvent savoir ?

avatar PierreBondurant | 

@marenostrum

Il y a toujours qqun qui parle, faut le trouver!
Grâce à Snowden, ça a ouvert les yeux de pas mal de gens sur la manière dont nos gouvernements nous traitaient.
Il faut aussi rendre public ce que font les entreprises dont on utilise les produits, ça permet de faire de meilleurs choix en tant que consommateurs.

avatar Sgt. Pepper | 
avatar PierreBondurant | 

@Sgt. Pepper

Merci c’est intéressant, c’est dommage qu’on ait pas plus de détail de l’analyse de la CNIL comme la liste des données collectées, par quelles apps, avec quelle fréquence et comment elles sont analysées.
Le communiqué est assez général:

« Malgré les mesures mises en œuvre par GOOGLE (documentation et outils de paramétrage), les manquements constatés privent les utilisateurs de garanties fondamentales concernant des traitements pouvant révéler des pans entiers de leur vie privée, car reposant sur un volume considérable de données, une grande variété de services et des possibilités de combinaison de données quasi-illimitées. »

avatar Luna sur Android. | 

?De la même façon qu'ils les traitent chez Apple, Facebook and Co, ils les collectent et puis les revendent et sont plus riche chaque année, qu'est-ce que tu croyais ?

avatar PierreBondurant | 

@Luna sur Android.

Avec un peu plus de détails et de description de comment réellement ça se passe et denou l’argent se fait, ça serait vraiment intéressant

avatar Derw | 

@Luna sur Android

Non, c’est ce que tu crois, pas ce que tu sais. Malheureusement de plus en plus de personnes confondent les 2....

Et ce qui me concerne, je crois qu’Apple ne revend pas mes données et je crois même qu’il n’accède pas activement à ces données. Mais loin de moi l’idée de le proclamer vu que comme vous, je n’en sais rien.

avatar jean_claude_duss | 

@Derw

Apple peut être pas mais toutes les apps de ton iPhone oui, ça revient au même

avatar Derw | 

@jean_claude_duss

Tout dépend des apps… En ce qui me concerne, je n'ai aucune app qui peut accéder à mon carnet d'adresse ou mon calendrier, je n'ai quasiment pas d'app gratuite qui demande l'accès à des données géolocalisation et jamais en dehors de leur activation volontaire… Bref, je maîtrise l'accès des app à mes données…

avatar jean_claude_duss | 

@Derw

Justement certaines apps le font dans demander l’autorisation. (Souvent grâce à des sdk externes à Apple)

avatar Luna sur Android. | 

@Derw

Ne pas croire qu'il puisse accéder activement à tes données c'est de crédulité et même de la puérilité, c'est comme pour Facebook ou Instagram sur Android ou Apple , c'est pareil , il collecte et il revend et quand bien même avec le RGPD tu peux récupérer des données , tu ne récupéres pas ce qu'ils ont vendus.

avatar Derw | 

@Luna sur Android

« Ne pas croire qu'il puisse accéder activement à tes données »
Par « activement » je voulais dire « en permanence, sans raisons autre que le vol de données personnelles pour en faire un commerce ». Je me doute (mais ne sais pas) que si elle le souhaite, Apple peut accéder à certaines données stockées en clair sur iCloud, ne serait-ce que pour répondre à certaines demandes de la Justice… mais je crois qu'Apple n'a pas la clef de décryptage des données chiffrées. C'est d'ailleurs bien ce qui emm… le FBI et Cie… Du coup, elle pourrait éventuellement les déchiffrer par force brute, mais je ne vois aucun intérêt pour elle de le faire de façon systématique, en permanence pour tous ses clients. D'autant plus que si elle le faisait et se faisait prendre, cela signera probablement la fin de sa crédibilité en la matière et sa chute définitive.

« c'est de crédulité »
De la crédulité peut-être. En même temps, croire à la théorie du complot, c'est aussi de la crédulité. C'est d'ailleurs ce que je dis depuis le début : quel que soit le domaine, en l'absence de preuve, on ne peut que croire. C'est donc bien de la crédulité.

« et même de la puérilité »
Là par contre, c'est un jugement de valeur à mon encontre. En ce qui me concerne, c'est la théorie « tous pourris » et les jugements sans preuve que je trouve puéril…

«  c'est comme pour Facebook ou Instagram sur Android ou Apple »
Oui, c'est une évidence. C'est pourquoi je n'utilise ni l'un ni l'autre sur mes appareils iOS. Quant à mon Mac, j'ai bien un compte Facebook, mais je n'y publie absolument rien que je n'assume et revendique…

«  Apple , c'est pareil , il collecte et il revend »
Non, ça c'est ce que tu crois. Nuance ! Moi je crois l'inverse. Et tu peux bien penser ce que tu veux de ce que je crois, vu que moi j'en fais autant pour toi, mais je ne t'autorise pas à mépriser cela sur la place publique.

avatar iPop | 

@Luna sur Android.

Les informations issues des travaux de l’application santé sont accessible et libres. Il n y’a rien d’autre, se rappeler la grogne des éditeurs de journaux qui ralaient surtout parce que APPLE ne communique aucune infos. Non APPLE revend aucune info.

avatar Kiru | 

Très bon article ! Merci !

avatar Osei Tutu | 

Diversité ne nuit point

avatar warmac33 | 

Le OnePlus 6t a mes faveurs : je l'ai depuis près de 3 mois et il est exceptionnel
À 420 euros sur fasttech je ne boude pas mon Plaisir

avatar p@t72 | 

Android....
Le meilleur sujet d'ugen.... ?

avatar Luna sur Android. | 

Android c'est Google, Sony, Nokia, Motorola, LG avec Android Stock , les autres avec une surcouche pas forcément utile , souvent restrictive mais avec une porte ouverte sur un autre Android sans Google avec le Galaxy App par exemple, ce qui fait d'Android un système ouvert et Open Source .

avatar tikialtine | 

Mon iPhone 6s plus sera le dernier iPhone je basculerai vers Android
iPhone certes iOS léché mais les prix ne valent pas cela ou du moins plus cela (je suis un Mac fan depuis 1984...). J'aurai toujours un Mac mais au revoir iPhone à moins que les prix baisse vraiment je ne pense pas que ce soit d'actualité en Europe...

avatar Achylle_ | 

C'est marrant, je me dis exactement l'inverse :
Je viens de changer mon MBP pour une surface pro 6 dont je suis amoureux et je redecouvre W10 qui s'est bien amélioré.
Mais pour mon tel, la position d'apple sur les données, la qualité du hardware et la fluidité d'ios me feront rester encore un moment avec un iphone.

avatar huexley | 

Le surface pro est de loin le meilleur truc que j'ai eu entre mes mains c'est dernieres année. Je l'avais acheté HS pour le fun d'en reparer une, que j'ai revendu mais je regrette beaucoup

avatar lucpp | 

@Achylle_

Idem :-)

avatar Ghaleon111 | 

@Achylle_ |
Tu en pense quoi de la pro 6 en usage tactile ?

avatar Achylle_ | 

Je ne suis pas dessinateur, mon usage du tactile, c'est donc :
Prendre des notes avec le stylet, surfer sur le web, lire des pdf, du Netflix
Pour le reste, je l'utilise avec le clavier et une souris (une apple mouse… lol)

Et pour cet usage, j'avoue être très satisfait du tactile.
C'est fluide, ça répond bien, c'est multipoint. L'écriture au stylet est super fluide, bref RAS.

C'était un peu un achat par dépit et par opportunisme (1100€ l'ensemble avec clavier, stylet et un i5 fanless et 8/256gb). Et je me surprend à adorer l'utiliser.
Surtout le clavier super agréable avec trackpad intégré !

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

Pour les données, je poeux comprendre, mais pour hardware et fluidité, le monopole d'iOS dans ces 2 points est terminé depuis quelques années.

avatar pocketalex | 

@Ze_misanthrope

Entre mon iPhone 6 qui en plus d'être pas super rapide, me fait des soucis de tactile ces temps ci, et le Mi A1 du boulot, un android entrée de gamme à 150€ (il y a 2 ans..), dire qu'iOS est fluide et android ne l'est pas .... comment dire... je constate pile l'inverse.

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

Comparer un ancien haut de gamme et une entrée de gamme chinoise, aussi récente soit elle... :-)

avatar pocketalex | 

@Ze_misanthrope

comparatif nul et non avenu, on est bien d'accord ... mais je n'ai que cela sous la main ?

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

Franchement, ce n'est pas facile, je sais, mais il faut jouer le jeu et tester un pixel quelques semaines.
Android a ses défauts, n'est pas au top, mais n'est pas non plus la bouse de lenteur et de complexité que l'on croit.

avatar marenostrum | 

quand tu cherches le prix le plus bas possible, c'est facile d'utiliser ce que tu veux. y a le choix. ça mérite même pas de commentaire.

avatar Chanteloux | 

Excellent article bravo. Mais inquiétant aussi. Devant un tel rouleau compresseur, quelles sont les chances de survie d'Apple??? Je comprends mieux leurs errances. Comme s'ils ne savaient pas vraiment quelles directions prendre, et on peut les comprendre... J'ai abandonné l'iPhone pour un Samsung, et y a pas foto comme on dit! Android est nettement plus agréable, et ça ne me plaît pas de le constater. Mais j'aime brancher mon Samsung à mon Mac comme n'importe quel DD (avec Android file transfert) et lui rajouter une micro-SD de 300 gigas... On a ses faiblesses... C'est ça qui me déçoit chez Apple, iOS est une cage dorée, et je le déplore.

avatar fifounet | 

@Chanteloux

"J'ai abandonné l'iPhone pour un Samsung, et y a pas foto comme on dit! Android est nettement plus agréable, et ça ne me plaît pas de le constater"

Mais de le dire, beaucoup plus ?

avatar fte | 

@fifounet

"Mais de le dire, beaucoup plus ?"

Difficile à dire, il n’y a pas d’emoji.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR