Résultats financiers : Gameloft va mieux et EA toujours plus haut

Sylvain |

Comme Apple et Microsoft avant eux, trois gros éditeurs de jeux vidéo diffusaient cette nuit leurs résultats financiers. Des résultats pour le moins satisfaisants, ce qui change d’une période 2014 plus difficile que prévu.

Gameloft : un semestre au beau fixe

Avec un chiffre d’affaires de 127,4 millions d’euros lors du premier semestre qui s’est terminé le 30 juin 2015, Gameloft voit sa santé financière augmenter de 15% sur un an. Dans le détail, on apprend que la zone européenne et africaine représente 30% du CA, l’Asie pointe à 28%, suivi de l’Amérique du Nord à 27% et de l’Amérique Latine à 15%. Uniquement sur le second trimestre, le chiffre d’affaire atteint 61,9 millions d’euros (+12%).

En moyenne, l’éditeur français - ancienne filiale d’Ubisoft - capte l’attention de 163 millions de joueurs mensuels (19 millions quotidiennement). Ce regain financier s’explique par des sorties moins régulière, mais qui correspondent d’avantage aux attentes des joueurs avec notamment Dungeon Hunter 5 ou encore Siegefall. D’ici le 31 mars 2016, ce sont « huit à dix nouveaux titres » qui débarqueront sur mobile. Enfin, Gameloft compte désormais sur l’appui d’une régie publicitaire en interne pour augmenter sensiblement ses revenus.

Electronic Arts : l’insolente bonne santé

Chez Electronic Arts, le digital a véritablement le vent en poupe puisque les revenus numériques représentent désormais plus de 50% du chiffre d’affaires qui atteint sur le dernier trimestre 1,2 milliard de dollars. Le bénéfice est quant à lui à 442 millions de dollars (contre 335 millions de dollars en 2014).

La part du PC et du Mac dans ces chiffres représente 253 millions de dollars, tandis que le mobile est à un haut niveau : 145 millions de dollars. Le contenu additionnel - qui est différent des achats in-app sur mobile - est à lui seul en hausse de plus de 20% à 255 millions de dollars. Une bonne santé presque insolente pour Electronic Arts. L’éditeur américain se prépare d’ici la fin de l’exercice fiscal actuel à un chiffre d’affaires attendu de… 4,3 milliards de dollars (!). Entre 5 et 8 jeux mobiles devraient être lancés d’ici là, avec également une centaine de contenus pour les jeux freemium disponibles sur l’App Store.


avatar cjc | 

Avec ce type de chiffres, on n'est pas prêt de voir la fin du modèle Freemium... Hélas...

avatar Ephaistos78 | 

Fourmiller ses armes, ça doit gratter .... Fourbir ses armes, ce serait plus juste, non ?

avatar Sealbirman | 

@Ephaistos78 :
+1. Ça pique moins les yeux.

avatar iRobot 5S | 

EA compagnie avide d'agent ! Quand on voit les prix des extensions de ses jeux (et de très bon jeux, il ne faut pas se voiler la face), on comprend pourquoi les profits augmentent comme ça.

avatar heret | 

Chez Electronic Arts, le digital a véritablement le vent en poupe puisque les revenus digitaux
Il faut dire que ça a laissé une grosse empreinte...

avatar mistermi | 

Je ne peux pas croire que Gameloft ai fait une sale année 2014 avec ce que me je suis en ruiné en bagnoles pour asphalte 8 :D

avatar huit8 | 

Dommage pour Gameloft..

avatar bta_bloquant | 

On craque chez Mac ?

avatar ovea | 

Dommage Real Racing 3 devenu totalement injouable … le retour à la version précédente Real Racing 2 nécessaire … l'avant EAgame

CONNEXION UTILISATEUR