Pokémon GO : Niantic ne pourra plus installer ses PokéStops n’importe où

Mickaël Bazoge |

Le succès de Pokémon GO s’est bâti sur le mix entre les créatures virtuelles et les environnements très réels des joueurs. Pour attraper les bestioles, il faut sortir dehors et partir à la chasse. Et il ne suffit pas d’empocher les Pokémons : il faut également se rendre dans des PokéStops et des PokéGyms, pour faire le plein de potions et de pokéballs entre autres. Bien sûr, ce sont des lieux virtuels mais leurs emplacements sont bien réels. Et ils peuvent provoquer des nuisances tout aussi réelles.

Qui aimerait voir son jardin envahi à toutes heures du jour et de la nuit par des dizaines de joueurs de Pokémon GO ? C’est le calvaire vécu par plusieurs plaignants, qui ont formé en 2016 une class action contre Niantic, le concepteur du jeu. Après avoir tenté une requête en irrecevabilité rejetée par le juge, Niantic a accepté un arrangement à l’amiable.

Le règlement en question doit encore obtenir l’approbation du juge. Il contient plusieurs mesures que le studio devra appliquer : les PokéStops ou PokéGyms devront être placés à plus de 40 mètres d’une propriété unifamiliale ; lorsque plus de dix joueurs se regrouperont dans un lieu précis, ils recevront une notification pour leur demander d’être courtois et respectueux ; une base de données de plaintes permettra de recenser les emplacements les moins pertinents. Dans 95% des cas qui lui seront soumis, le studio devra communiquer avec les plaignants sous les 15 jours.

Ça n’est pas tout. Si la justice donne son feu vert, l’éditeur va également se rapprocher de services de cartographie comme Google Maps pour limiter les localisations hasardeuses. Un mécanisme devra permettre à des gestionnaires de lieux publics (un parc, par exemple) de préciser des heures d’ouverture et de fermeture. Niantic devra aussi se conformer aux obligations d’un audit réalisé par un cabinet indépendant pendant trois ans.

Il y a également des dommages à verser aux plaignants (1 000 $ chacun). Les avocats sont susceptibles d’engranger 8 millions de dollars dans l’histoire… Le juge n’a pas explicitement conclu que ces principes devront s’appliquer aux autres éditeurs de jeux similaires à Pokémon GO, mais une certaine forme de jurisprudence pourrait s’appliquer.

avatar Amaczing | 

Houla !

avatar Vanton | 

« les PokéStops ou PokéGyms devront être placés à plus de 40 mètres d’une propriété unifamiliale »

Autant dire qu’en ville c’est totalement inapplicable... Si toutes les conditions présentes dans cet article sont appliquées ça risque d’être la mort du jeu.

avatar pumk1n | 

@Vanton

Y a pas beaucoup de propriétés unifamiliales en ville quand même 😂

avatar Vanton | 

@pumk1n

En hypercentre pas forcément en effet... mais dans les faubourgs tu en as souvent beaucoup

avatar jerome_istin | 

Niantic a déjà commencé à faire le ménage. Près de chez moi, il y avait deux PokéStops qui se trouvaient à l’intérieur d’une école. Tu ne pouvais y accéder qu’en te calant bien contre la clôture et encore avec de la chance.
Ils ont été supprimé et un nouveau PokéStop a été créé dans le parc en face de l’école...

avatar Moumou92 | 

@jerome_istin

"Près de chez moi, il y avait deux PokéStops qui se trouvaient à l’intérieur d’une école."

Ce qui illustre bien l’article: c’est totalement inadmissible que ce soit dans une école...

avatar Thanos123 | 

I really like this new latest puzzle game and i can say you,thanks for share this interesting game math games now,invite your all friends and share this game url link to all friends.

CONNEXION UTILISATEUR