Aperçu de Pixelmator Photo, maintenant disponible sur l’iPad [MàJ]

Nicolas Furno |

Comme prévu, Pixelmator Photo est disponible sur l’App Store pour 5,49 €. Cette nouvelle app nécessite iOS 11 au minimum et un iPad suffisamment puissant pour gérer ses fonctions d’édition alimentées par l’intelligence artificielle1. Précisons d’emblée que cette app vient compléter Pixelmator, mais pas la remplacer totalement, puisqu’elle se concentre exclusivement sur les traitements des photos.

Pixelmator Photo en action sur un iPad Pro 12,9 pouces.

Pixelmator Photo se distingue des autres apps sur le même segment par son exploitation de CoreML, l’API d’apprentissage automatisé fournie par Apple. C’est une fonction héritée de Pixelmator Pro sur macOS et qui offre la possibilité d’un ajustement automatique des photos. C’est une fonction courante dans les éditeurs d’images et même l’app Photos fournie par Apple la propose (icône en forme de baguette magique lors de l’édition). Mais les créateurs de Pixelmator ont utilisé 20 millions de photos professionnelles pour que l’app « apprenne » à modifier les vôtres.

J’utilise la bêta de Pixelmator Photo depuis quelques mois, et je dois dire qu’en moyenne, la fonction « ML Enhance » offre une bonne base de travail. Sur certaines photos plus simples, comme l’exemple de plage qui suit, elle peut même largement convenir, en améliorant les couleurs sans tomber dans l’excès. Et si cela ne vous convient pas, vous pouvez voir tous les curseurs modifiés par CoreML et vous pouvez facilement modifier chaque paramètre, voire désactiver totalement un changement effectué par l’intelligence artificielle.

Avant / après en mode tout automatique : fonction « ML Enhance », redressement auto et fonction « Rognage ML » pour le recadrage.

L’intelligence artificielle est aussi utilisée pour le recadrage des images, avec une fonction « Rognage ML » qui suggère un meilleur cadrage. Comme avec la précédente, les résultats ne sont pas toujours bons, mais l’app peut parfois tomber juste, par exemple en réduisant la place accordée au ciel sur l’exemple à la plage. Il est aussi possible de redresser automatiquement une photo, et Pixelmator Photos offre aussi une fonction assez puissante, bien que complètement manuelle cette fois, de redressement des perspectives.

Le résultat est parfois totalement à côté de la plaque, comme sur cette photo de concert où Pixelmator Photo essaie désespérément d’augmenter la luminosité et de réduire les contrastes. On parle d’intelligence artificielle, mais l’app est encore loin de savoir gérer tous les cas de figure et de comprendre que dans certains cas, une photo peut chercher un déséquilibre dans les contrastes ou la luminosité. Cela étant, le changement n’est jamais destructif et vous pouvez toujours revenir en arrière, tant que vous gardez le fichier original dans l’app.

Photo de base à gauche, après un passage de « ML Enhance » à droite. Notez les roues chromatiques, qui sont l’une des interfaces de contrôle proposées pour modifier les photos.

Outre ces fonctions automatisées, Pixelmator Photo dispose aussi d’un outil très efficace pour effacer n’importe quel objet sur une image ou un élément d’une photo, là aussi en utilisant une dose d’intelligence artificielle. Cela fonctionne parfaitement pour éliminer un objet ou une personne sur un fond uni, vous aurez plus de mal avec des fonds pas unis et surtout des motifs géométriques. Si vous avez un Apple Pencil, il peut servir dans cette tâche et apporter davantage de précision.

Pendant le processus de sélection de l’élément à effacer à gauche, après l’opération à droite.

Pixelmator Photo contient également des dizaines de filtres prêts à l’emploi, qui peuvent être combinés avec la fonction Enhance ML. Il n’y a aucun outil vectoriel, ni gestion de calques dans cette app, ni même la possibilité de redimensionner une image, c’est Pixelmator qui continue d’être plus complète sur ce point, au moins côté iOS. Une fois les modifications effectuées, l’image pourra être partagée via le menu standard d’iOS ou sauvegardée dans la bibliothèque photo de l’appareil. Notez que si vous avez importé une image depuis la bibliothèque, vous pourrez modifier l’originale.

En revanche, l’app fonctionne uniquement sur des copies locales de vos photos, que vous devrez importer avant toute chose. Vous ne pourrez pas modifier directement une image depuis Photos, ce qui implique de dupliquer les fichiers et surtout de prévoir de la place dans iCloud Drive. En effet, le format utilisé par Pixelmator Photo2 génère des fichiers nettement plus gros que les originaux : chaque photo prise avec un smartphone, qui pesait 2 ou 3 Mo à l’origine, sera convertie en un fichier de 20 à 30 Mo. Un point important à considérer, sachant que ces fichiers sont stockés sur iCloud Drive, et occuperont de la place sur votre forfait de stockage.

Si vous ne faites pas régulièrement le ménage, le dossier dédié à Pixelmator Photo dans iCloud Drive va rapidement peser plusieurs giga-octets.

Pixelmator Photo est vendue au prix de lancement de 5,49 €. L’interface est entièrement traduite en français.

Mise à jour le 9 avril 2019 à 21h50 : Christophe m’a envoyé sept photos originales et modifiées automatiquement avec Lightroom iOS. J’ai utilisé la fonction « ML Enhance » de Pixelmator Photo sur chacune de ces photos, pour voir ce que le traitement automatique de chaque app proposait.

Voici la comparaison, avec à chaque fois, de gauche à droite, la photo originale, la photo modifiée avec Lightroom et enfin la photo modifiée par Pixelmator Photo. N’hésitez pas à cliquer pour agrandir, pour voir les différences entre chaque version.


  1. Tous les iPad Pro sont compatibles, les iPad 5 et 6, ainsi que l’iPad Air 3 et l’iPad mini 5. Pour ces deux nouveaux iPad, un bug de l'App Store empêche le téléchargement de l'app, pour ceux qui l'avaient précommandé depuis quelques jours. L'éditeur explique qu'il faut le contacter par mail, il donnera un accès à l'application via TestFlight (le logiciel de téléchargement des bêtas d'Apple) en attendant mieux. ↩︎

  2. Un format de fichier qui n’est, bizarrement, pas compatible avec Pixelmator Pro sur macOS. Espérons que cela change rapidement… ↩︎


avatar bribrike | 

Ça m’a l’air bien mieux foutu que lightroom !

avatar david66 | 

« En revanche, l’app fonctionne uniquement sur des copies locales de vos photos, que vous devrez importer avant toute chose. Vous ne pourrez pas modifier directement une image depuis Photos, ce qui implique de dupliquer les fichiers et surtout de prévoir de la place dans iCloud Drive. En effet, le format utilisé par Pixelmator Photo2 génère des fichiers nettement plus gros que les originaux : chaque photo prise avec un smartphone, qui pesait 2 ou 3 Mo à l’origine, sera convertie en un fichier de 20 à 30 Mo. Un point important à considérer, sachant que ces fichiers sont stockés sur iCloud Drive, et occuperont de la place sur votre forfait de stockage. »

Bah aucun intérêt du coup... ?

La version OS permet de modifier directement les fichiers sous Photos me semble-t-il... non ?

Et les photos modifiées ne pèsent pas 20 à 30 Mo...

avatar toketapouet | 

Ça a un intérêt si on a déjà Pixelmator ?

avatar Nicolas Furno | 

@toketapouet

Oui, si vous avez besoin des fonctions supplémentaires proposées par Pixelmator Photo. En gros, Pixelmator reste assez limité pour retoucher une image, il n'y a que les paramètres de base. Cela peut suffire, mais cette nouvelle app va beaucoup plus loin, il y a des dizaines de paramètres différents.

Je trouve aussi que la fonction Enhance ML est vraiment intéressante, pour corriger rapidement les paramètres d'une photo. Pour ma part, je passe quasiment toutes mes photos par cette app désormais, je trouve que c'est quasiment à chaque fois un gain de temps précieux et les résultats sont meilleurs que dans l'app Photos ou dans d'autres apps.

Pixelmator reste sur mon iPad pour toutes les fonctions qui manquent à la nouvelle app, essentiellement les formes vectorielles et le texte. Mais aussi un truc tout bête : Pixelmator Photos ne sait pas redimensionner une image. Je vais l'ajouter, tiens, d'ailleurs.

avatar david66 | 

@nicolasf

Vous avez la version OS ?

Dans l’affirmative pouvez-vous me confirmer que :
1) les modifications et le stockage des photos se font directement depuis et sur Photos ?
2) que un jpeg de 3 Mo modifié ne pèse pas 20 à 30 Mo à la sortie ?

Car j’hésite à acheter Pixelmator Pro sur OS Mojave.

Par avance merci.

avatar Nicolas Furno | 

@david66

Sur macOS, c’est un petit peu différent. Il y a une fonction « Modifier avec » qui permet d’ouvrir une photo directement dans Pixelmator Pro.

Cela dit, c’est une astuce qui duplique le fichier dans Pixelmator Pro, et exporte une image dans Photos et supprime la copie quand vous avez fini de le modifier. Donc ça fait ce que vous décrivez, mais via un fichier intermédiaire, qui pèsera lui aussi quelques dizaines de méga-octets.

iOS ne propose pas du tout cette fonction, donc Pixelmator Photos non plus. Mais en fait, les deux apps fonctionnent exactement de la même manière sous le capot.

Et pour finir, vous pouvez tester Pixelmator Pro avant de l’acheter : https://www.pixelmator.com/pro/free-trial/

avatar david66 | 

@nicolasf

Merci Nicolas pour ces précisions.

La version iOS est donc problématique puisqu’elle engendre de doubler les fichiers et de consommer beaucoup de volume de stockage...

La version OS me semble donc plus efficiente (enfin sur ces aspects stockage et volume).

avatar Nicolas Furno | 

@david66

On peut avoir le même résultat sur iOS : importer l’image depuis Photos, puis ensuite modifier l’originale dans Photos (un tap) et enfin supprimer le fichier généré par Pixelmator Photo. Ces trois opérations peuvent être effectuées depuis l’app.

Par ailleurs, si vous ouvrez une image directement depuis le Finder sur macOS, vous aurez aussi un fichier dupliqué, ce n’est pas l’image originale qui sera modifiée.

avatar pat3 | 

@nicolasf

"Et pour finir, vous pouvez tester Pixelmator Pro avant de l’acheter : https://www.pixelmator.com/pro/free-trial/"

Ben non parce qu’il ne fonctionne qu’avec un mac récent et Mojave, comme Pixelmator Photo ne fonctionne qu’avec un iPad récent et iOS 12.
J’ai les deux versions iOS et macOS de Pixelmator et j’appréciais beaucoup cette app, mais ces restrictions m’ont poussé dans les bras de Serif et de ses softs Affinity.

avatar simnico971 | 

À comparer avec Ultralight, j'adore cette app. Elle est complète, ergonomique, et killer feature : elle gère les vidéos !

avatar GoH-An | 

bonjour à tous,

sur iPad pro (9,7") la dimension des Raw est limitée à 30Mpx (29,9) ?
Est-ce que cette limitation s'applique également au dernier modèle d'iPad pro ????
merci pour vos retour...

avatar Nicolas Furno | 

@GoH-An

J'ai testé avec ce fichier RAW de 46 mégapixels : https://www.dpreview.com/sample-galleries/3995099754/leica-q2-sample-gallery/6807681877

Aucun souci pour l'ouvrir sur mon iPad Pro 12,9 pouces de 2018. L'app fonctionne aussi rapidement que sur les photos prises avec un smartphone.

avatar GoH-An | 

@nicolasf

merci pour la réponse ?
je vais donc devoir envisager de remplacer mon iPad par un modèle plus récent ?

avatar iVador | 

Par rapport à Affinity iPad ?

avatar Nicolas Furno | 

@iVador

Pixelmator Photos est beaucoup plus simple, puisque l’app se concentre uniquement sur le traitement des photos.

Affinity ressemble davantage à l’ancien Pixelmator… ou bien à Photoshop. Elle va beaucoup plus loin et propose de nombreuses options supplémentaires.

avatar dlat | 

Mon workflow depuis les premiers tests de pixelmator photo sur iPad Pro : import d’une photo, modification de la photo, enregistrement des modifications dans Apple photos (la photo est reconnue comme si elle avait été modifiée par photos ou Snapseed, ...) puis suppression de la photo dans pixelmator.
Je verrai à l’usage, ça fait quand même pas mal d’opérations.

J’attends avec impatience la prochaine version de RawPower (que j’aime déjà beaucoup malgré ses quelques manques) à la fin de l’année. Ce que le développeur (un ancien d’Aperture) montre sur tweeter de la future version est très prometteur.

avatar Nicolas Furno | 

@dlat

C’est vrai que ça fait encore beaucoup d’opérations. Peut-être qu’iOS 13 apportera une solution élégante, peut-être aussi que les concepteurs de l’app attendent de voir venir avant de mettre en place eux mêmes une meilleure solution ?

avatar dlat | 

@nicolasf

C’est l’un des intérêts de RawPower : directement modifier la BD de photos.

avatar pat3 | 

@dlat

"Je verrai à l’usage, ça fait quand même pas mal d’opérations. "

Peut-être qu’un Raccourci peut te faciliter la tâche ?

avatar chriseg | 

L’amélioration automatique avec CoreML est meilleure que la correction qu’apporte Lightroom ?

avatar Nicolas Furno | 

@chriseg

Je n’utilise pas Lightroom, alors c’est difficile de répondre. Si vous voulez, envoyez-moi quelques photos (nicolas@igen.fr) et je vous les renverrai après passage dans Pixelmator Photos.

avatar david66 | 

Attention : je viens de recevoir mon iPad mini dernière génération et... incompatible avec Pixelmator Photo...

Alors que la compatibilité avec l’iPad 5ème génération est assurée...

À mon avis ils devraient corriger rapidement cette incongruité...

avatar Nicolas Furno | 

@david66

C'est un bug, en effet. Vous pouvez contacter l'éditeur pour recevoir une copie via TestFlight en attendant la mise à jour de l'app : https://www.pixelmator.com/community/viewtopic.php?f=19&t=16731

avatar BenjaminBraxton | 

@nicolasf merci pour l’article, est il possible d’importer un LUT ?
Merci :)

avatar Nicolas Furno | 

@BenjaminBraxton

Alors j'ai envie de dire non, mais je n'avais jamais entendu parler de ce format. Je peux tester, si vous m'envoyez un fichier (nicolas@igen.fr)…

avatar Nicolas Furno | 

@Moumou92

Ce n’est pas le même modèle économique cela dit…

avatar tataye57 | 

@Moumou92

D’accord avec toi. De bien meilleurs résultats sous Lightroom même en gratuit. Il manque la gestion du bruit numérique sous Pixelmator photo

avatar dlat | 

@tataye57

Il me semble qu’il est impossible de traiter les RAW avec Lightroom sans abonnement, donc ce n’est pas la même chose.

Sinon, pour ceux qui ont les moyens et/ou un besoin de traitement vraiment plus avancé (correction du bruit, impression, corrections locales, ...), je ne doute pas que Lightroom soit supérieur. Par exemple je n’ai pas trouvé comment réaliser un vignetage avec Pixelmator !

avatar dlat | 

@Moumou92

Je ne vous jamais attribué ces propos ! J’ai juste précisé que la version gratuite ne permet pas de traiter des RAW (sur IOS au moins, jamais testé sous OS X) donc Pixelmator peut avoir un intérêt à ce niveau (même si le traitement du RAW est en fait effectué par IOS).

Après, à chacun d’organiser ses dépenses : j’ai beau faire pas mal de photos, mon matériel à 9 ans et je ne mettrai pas 11 €/mois pour louer Lightroom (même si c’est sûrement l’un des meilleurs logiciels). J’effectue par contre sûrement des dépenses que d’autres ne comprendraient peut-être pas.

CONNEXION UTILISATEUR