Apple retire l'app HKmap.live sur pression chinoise

Florian Innocente |

Apple a de nouveau fait volte-face en retirant de l'App Store l'application hongkongaise HKmap.live. Les arguments le justifiant sont ceux qui avaient été invoqués lorsqu'elle avait refusé son visa à cette app au début du mois, avant de finalement l'autoriser et de subir, en réponse, les foudres de la presse gouvernementale chinoise.

HKmap.live permet aux hongkongais de repérer sur une carte les présences policières et les barrages mis en place pour endiguer les défilés et protestations actuellement en cours sur ce territoire.

Dans une déclaration transmise aux médias, Apple dit avoir appris de la part de résidents hongkongais que ces données étaient utilisés d'une manière qui menaçait leur sécurité, elle ajoute que l'application :

Affiche les emplacements de la police et nous avons vérifié auprès de la Cyber Security and Technology Crime Agency de Hong Kong qu'elle avait été utilisée pour cibler et tendre des embuscades à la police, menacer la sécurité publique et que des criminels l'utilisaient pour s'attaquer à des résidents dans des zones où ils savaient qu'il n'y avait pas de forces de l'ordre. Cette app enfreint nos règles et les lois locales, et nous l'avons retirée de l'App Store.

Des propos qui ont fait bondir le développeur de l'app qui affirme pour sa part qu'il n'y a aucune preuve ou élément d'actualité pour soutenir ces allégations. Les informations proposées sont modérées assure-t-il, ce sont des remontées du terrain, de la part d'utilisateurs ou provenant de réseaux sociaux.

En somme, son app n'est qu'une courroie de transmission d'informations et, à ce compte, Twitter, Telegram, Instagram, Safari, WhatsApp ou encore Waze, qui signale aussi les présences policières, devraient être considérées de la même manière.

Retirée de l'App Store, HKmap.live continue de fonctionner au travers de son site web et l'app en version Android figure toujours sur Google Play où sa présence n'a pas suscité de ramdam.

Parallèlement, c'est une autre app qui a été retirée de l'App Store chinois, celle du site d'information Quartz. Pour l'un de ses journalistes, Apple a agi sur pression du gouvernement chinois, probablement au vu de la couverture médiatique des événements de Hong Kong.


avatar Osei Tutu | 

"Retirée de l'App Store, HKmap.live continue de fonctionner au travers de son site web et l'app en version Android figure toujours sur Google Play où sa présence n'a pas suscité de ramdam."
À la différence de Apple, Google n'est pas présent en Chine donc insensible à la censure chinoise. Il est donc logique qu'il n'y ait pas de ramdam. Sinon comment faire pression sur une entreprise absente de votre marché ?

avatar frascorpion | 

Minable Tim Cook...

avatar Clément34000 | 

Je ne vais pas me faire des amis ici... mais si ce genre d’appli se faisait en France, je ne serai pas d’accord non plus. Mais c’est certainement à cause de la situation catastrophique que tout le monde subit sur Montpellier depuis tous les samedis de Novembre 2018 (sachant que je considère que les premiers mois étaient largement justifiés). Quelques centaines de GJ déambulent dans les rues en cassant, agressant, en mettant en danger tout le monde malgré les CRS, alors si en plus ils avaient cette applications... mais à quoi on aurait droit 😕

Hors sujet, si on doit instaurer une échelle des actes, quand je vois ce qu’ils font sur Montpellier, mais qu’est ce qu’ils feraient sur Hongkong... ils tueraient peut-être...

avatar Clément34000 | 

En fait (je « corrige » mes dires) ça dépend de la raison de la création de l’appli. A Honkong, ils manifestent pour une véritable raison bien que le gouvernement est en train de plier, donc l’appli est justifié.
Mais quand il y a des manif pour faire des manif, l’appli devrai être interdite mdr

Voilà, c’est bon, vous pouvez me trucider maintenant

avatar raoolito | 

@Clément34000

LA MORT PAR LECTURE D’ANDROIDMAGAZINE !

avatar killabling | 

Le marché intérieur chinois est verrouillé par les autorités avec leur politique et verrouillé par les constructeurs chinois,d autres part le coût de la main d'œuvre augmente de plus en plus la bas!!!
A la longue tt le monde se détournera de ce pays pour d autres pays,mais Apple comme est a la traîne pour le voir...et sans doute dans 10,15ans la Chine ne sera plus l'eldorado

avatar headoverheel | 

@killabling
« mais Apple comme (toujours)est a la traîne pour le voir... ». C’est sympathique de donner un cours d’économie et géopolitique à Tim Cook mais :
-Point positif : vous avez un avis.
-Point négatif : il est faux. Apple est en train de diversifier ses lieux de production : Inde, Vietnam, Indonésie

avatar jujulec | 

aujourd'hui quand je regarde mon iphone j'ai un peu honte...

avatar Crkm | 

Y a pas à dire: le discours humaniste de Tim Cook, c’est du solide. Voilà qui fera taire définitivement tous les haters, Apple ne tient pas ce discours que pour se donner une bonne image. Les seuls qui continueront à critiquer Apple, ce sont tout simplement les Pro Chine, Anti Démocratie!

Oh zut, j’ai mal lu le titre, c’est tout l’inverse du coup! 😅

avatar kinon | 

Je voudrais les voir tous ceux qui fustigent TC si ils se trouvaient à sa place et qu'il devaient choisir entre essayer de limiter les dégâts et lâchant très peu de lest, ou jouer les blancs chevaliers et perdre 20% du chiffre d'affaire mondial instantanément + les conséquences qui en découleraient. Facile de jouer les beaux esprits derrière son clavier sans rien risquer pour ses sous.

avatar occam | 

@kinon

"choisir entre essayer de limiter les dégâts et lâchant très peu de lest"

Il y avait une fois un roi, le seul dans l’histoire de son pays que le peuple eut élu, à une majorité de 79%.
Fervent partisan de la plus stricte constitutionnalité, il refusait de faire de la politique, même là où ses prérogatives le lui auraient permis.

Alors qu’il était déjà âgé, son pays fut occupé. Le gouvernement et le parlement furent menacés de représailles, allant jusqu’à interner en camps de concentration tous les hommes en âge de service militaire, sauf si le gouvernement acceptait de démissionner et le roi de reconnaître un gouvernement fantoche.

Le roi dit à son gouvernement qu’il respecterait sa décision, quelle qu’elle fût. Mais si le gouvernement venait à capituler, afin de se sauver et d’épargner des souffrances à son peuple, cela irait à l’encontre de tous les principes sur lesquels leur état était fondé. Lui, en tant que roi, ne saurait participer à ce reniement ; il abdiquerait le jour même.

Le gouvernement vacillant se ressaisit et décida de résister, même en exil. Le parlement fit front à toutes les sommations, même sous la menace.

Le roi s’appelait Haakon VII. Le pays, la Norvège. La date, le 10 avril 1940.

On a toujours le choix. Et Tim Cook n’a qu’a choisir entre un peu plus et un peu moins de fric. À la limite, il pourrait donner sa démission.

avatar kinon | 

#occam

Qu'est ce que ça changerait que TC démissionne?
Un autre le remplacerait et agirait aussi dans le sens de l'intérêt de la société qu'il dirige. Parce que c'est son job et SA responsabilité.
Il ne travaille pas pour le bonheur des Chinois mais pour celui de la société qu'il dirige et de ses employés, actionnaires etc...
Et ses employés trouveraient ça normal.
Vous voulez que des entrepreneurs fassent le travail que les dirigeants politiques eux mêmes ne font pas car obligés de composer avec les chinois et autres, mais derrière vos claviers vous êtes plus forts, plus purs, plus altruistes, prêts à perdre votre job pour le bonheur des Chinois c'est sûr!
Et ne pas confondre un problème dans SON pays et ce qui se passe dans un autre pays. Les problèmes des Chinois sont prioritairement les problèmes des Chinois.
Les dictatures qui tombent se transforment rarement en démocraties.
Je n'ose imaginer ce qui arriverait si le régime Chinois tombait brutalement.

avatar byte_order | 

@kinon
> Qu'est ce que ça changerait que TC démissionne?

Il redeviendrait cohérent avec les valeurs qui dit avoir et vouloir défendre.

> Un autre le remplacerait et agirait aussi dans le sens de l'intérêt de la société qu'il dirige.
> Parce que c'est son job et SA responsabilité.

Personne n'est contrait de faire un job qu'il ne veut pas faire. Personne.
Y'a toujours un moyen de refuser.

> Et ses employés trouveraient ça normal.

Vous avez demander ce que pensent les employés d'Apple de la censure qu'elle applique à la moindre injonction de la Chine ? Vous êtes prêt à parier qu'une énorme majorité trouve cela normal ?

> Vous voulez que des entrepreneurs fassent le travail que les dirigeants politiques eux
> mêmes ne font pas

Oh non.
Je pense que beaucoup ici veulent plutôt que les entrepreneurs arrêtent de prétendre vouloir améliorer le monde et défendre des valeurs humanistes alors que quand ils ont l'occasion de le faire plutôt que de seulement le prétendre, ils ne le font pas.

Qu'ils mettent leur discours en accord avec leurs actes, cela sera déjà bien.
C'est surtout l'hypocrisie qui gène le plus. Personne n'ignore pourquoi Apple choisit actuellement d'agir comme elle le fait (elle n'est pas prête à se passer de la Chine, tout simplement). Ce que l'on ignore, par contre, c'est pourquoi elle tient régulièrement ce discours d'être motivée par améliorer la vie des gens, défendre des valeurs etc, alors que la motivation qui passe toujours en premier, fort logiquement, c'est la préservation de ses profits.

Et perso, ce que j'ignore c'est pourquoi autant de gens acceptent ce type de discours mielleux au point de sur-embellir l'image de marque qu'ils se fond d'Apple.

avatar kinon | 

@byte_order
>Il redeviendrait cohérent avec les valeurs qui dit avoir et vouloir défendre.

Il peut très bien être cohérent tout en étant dans un compromis réaliste. Personne n'est tenu de tout sacrifier à une idéologie encore plus lorsque le problème vient d'un pays qui n'est pas le sien.

>Vous avez demander ce que pensent les employés d'Apple de la censure qu'elle applique à la moindre injonction de la Chine ? Vous êtes prêt à parier qu'une énorme majorité trouve cela normal ?

Non mais j'ai pu constater que devant un problème à l'intérieur d'une entreprise les salariés se rangent quasiment toujours vers la solution qui protège leurs intérêts. Et c'est logique. Dans le cas de la Chine même si dans l'absolu chaque salarié d'Apple peut regretter que les Chinois ou HK soient pénalisé par les pressions de leurs gouvernants mais pas au point d'accepter que leur entreprise en subisse les conséquences, car cela peut d'une manière ou d'une autre les impacter directement à court ou moyen terme.

avatar fte | 

@kinon

"Personne n'est tenu de tout sacrifier"

Il n’est pas question pour lui de s’immoler par le feu sur la place centrale de Hong-Kong. On ne parle que de démission là.

Ta vie toute entière se résume à ton job ? J’espère que ce n’est pas le cas, ni pour toi ni pour Mr. Cook.

avatar fte | 

@kinon

"Qu'est ce que ça changerait que TC démissionne?"

Cohérence entre ses paroles et ses actes, être plus en accord avec ses valeurs personnelles, envoyer un message fort aux actionnaires, employés et clients de la marque, rayonner le message dans le monde vu l’exposition médiatique qu’un tel geste aurait, sans parler du gain d’image et de respect pour la marque en général, d’encourager peut-être d’autres grandes entreprises à suivre une voie similaire, de soulever la question plus généralement...

Sauf à ne considérer que le chiffre d’affaire, ça changerait beaucoup de choses.

avatar Orus | 

Honte à Apple, honte à Blizzard, ces société américaines donneuse de leçons et moralistes, mais qui bafouent et crachent sur nos valeurs de libertés pour faire toujours en encore plus d'argent.
Pitoyable.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR